Geoffrey Bouchard

coureur cycliste français

Geoffrey Bouchard, né le à Dijon, est un coureur cycliste français membre de l'équipe AG2R Citroën. Passé professionnel sur le tard à 27 ans, ses qualités en montagne et son tempérament offensif lui permettent de s'illustrer sur les courses par étapes. Il est notamment vainqueur du classement du meilleur grimpeur du Tour d'Espagne en 2019 et de celui du Tour d'Italie en 2021.

Geoffrey Bouchard
Image dans Infobox.
L'arrivée de Geoffrey Bouchard à la Planche des Belles Filles (Tour Alsace 2018).
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (29 ans)
DijonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2007-2010UC Voiron
2011-2014Vulco-VC de Vaulx-en-Velin
2015-2018CR4C Roanne
Équipes professionnelles
08.2018-12.2018AG2R La Mondiale (stagiaire)
2019-2020AG2R La Mondiale
2021-AG2R Citroën
Principales victoires
Classements annexes de grands tours
Classement de la montagne
Jersey blue dotted.png Tour d'Espagne 2019
Leader du classement de la montagne Tour d'Italie 2021

BiographieModifier

Carrière amateurModifier

Débuts cyclistes à l'UC Voiron et au Vulco-VC de Vaulx-en-VelinModifier

Geoffrey Bouchard commence le cyclisme à l'âge de 14 ans au sein de l'UC Voiron[1]. Chez les juniors, il gagne une étape et termine troisième du Tour du Pays d'Olliergues, épreuve fédérale[2].

Il fait ensuite ses débuts dans la catégorie espoirs en 2011 au Vulco-VC de Vaulx-en-Velin, club de division nationale 1. Sixième du Tour de Jura, il termine également meilleur grimpeur du Grand Prix du Pays d'Aix en 2012[3]. Cette même année, il se distingue également par une deuxième place d'étape au Tour des cantons de Mareuil et Verteillac (Coupe de France espoirs), sous les couleurs de son comité régional[4]. Sa saison 2013 est en revanche difficile, en raison de ses études[5].

Révélation au CR4C RoanneModifier

Auteur de treize tops 10 en 2014, il décide pour 2015 de rejoindre le CR4C Roanne, autre club de division nationale 1[5]. Sous ses nouvelles couleurs, il effectue un bon retour à la compétition en obtenant la deuxième place du Grand Prix Souvenir Jean-Masse, devancé au sprint par Lilian Calmejane[6]. Blessé le restant de l'année et enchaînant les problèmes de santé, il n'obtient cependant aucun autre résultat notable[7].

Après avoir envisagé d'arrêter sa carrière, il poursuit finalement en 2016 avec le CR4C Roanne. À 24 ans, il se révèle en s'imposant à sept reprises, notamment sur le Circuit boussaquin[8] ou au Grand Prix de Cours-la-Ville[9], courses réputées chez les amateurs français.

En 2017, il confirme en obtenant quatre victoires, dont le classement final du Challenge du Boischaut-Marche[10]. Dans le même temps, il quitte son travail d'assistant commercial à Decathlon en juin, avec comme ambition de passer professionnel[11].

En 2018, il s'illustre en étant le meilleur coureur amateur français. Au premier semestre, il remporte diverses courses chez les élites nationaux : le Tour du Charolais[12], une étape et le général du Tour du Beaujolais[13] et une étape de La SportBreizh (Coupe de France DN1), au sommet du mont Saint-Michel de Brasparts[14]. Le 30 juin, il connaît la consécration en devenant champion de France amateurs, sur un parcours difficile à Mantes-la-Jolie[15]. La suite de l'été le voit ensuite obtenir de nouvelles victoires à Entre Brenne et Montmorillonnais, autre épreuve de la Coupe de France DN1, et ce pour sa première course avec le maillot tricolore[16], puis au Grand Prix de Cours-la-Ville[17]. Durant l'été, il s'illustre en s'imposant en solitaire au sommet de la Planche des Belles Filles sur le Tour Alsace, devant quelques-uns des meilleurs coureurs espoirs mondiaux. Cette victoire, obtenue sans bavure, laisse suggérer des progrès en montée par le coureur dijonnais[18]. Deuxième le lendemain au sommet de la station du Lac Blanc, il parvient à s'emparer du maillot de leader, en résistant aux attaques de ses principaux concurrents Marc Hirschi et Brandon McNulty[19] et inscrit son nom au palmarès de l'épreuve[20]. Il gagne également le Tour de Moselle[21], tout en obtenant de nouveaux accessits, comme une troisième place au Tour du Gévaudan Occitanie (classe 2). Enfin, il conclut la saison en beauté en remportant deux étapes et le classement final du Tour de Nouvelle-Calédonie, avec près de 7 minutes d'avance sur son plus proche poursuivant[22].

Carrière professionnelleModifier

Repéré grâce à ses bonnes performances, il rejoint l'équipe World Tour AG2R La Mondiale à partir du mois d'août 2018, en tant que stagiaire[23]. Il participe au Tour du Poitou-Charentes, sa première course professionnelle, où il se fait remarquer en prenant part à une échappée de plusieurs coureurs lors de la deuxième étape, finalement reprise aux 400 mètres[24]. Impressionnée par ses qualités, l'équipe AG2R La Mondiale lui offre un premier contrat professionnel de deux ans[25].

En 2019, il participe notamment à son premier Grand Tour, le Tour d'Espagne, dont il termine meilleur grimpeur. Deux ans plus tard, Geoffrey Bouchard participe au Tour d'Italie 2021. Lors de la 9e étape, il fait partie d'une échappée de 16 coureurs. Il franchit le col d'Ovindoli en tête avec le franco-britannique Simon Carr avant de partir seul à 9 kilomètres de l'arrivée. Rattrapé par Koen Bouwman, Bouchard verra ensuite Egan Bernal les dépasser dans les 500 derniers mètres puis remporter l'étape ainsi que le maillot rose de leader. Le français finira 22e de l'étape à 38 secondes du Colombien. Bien qu'il endosse le maillot de meilleur grimpeur, il fond en larmes à l'arrivée et exprime sa déception de ne pas avoir gagné l'étape[26]. Par la suite, il fait de ce maillot bleu un objectif[27] et le remporte définitivement avec 184 points, soit 44 d'avance sur le deuxième, Egan Bernal, qui lui remporte le classement général final de cette cent-quatrième édition du Tour d'Italie.

PalmarèsModifier

Palmarès amateurModifier

Palmarès professionnelModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'ItalieModifier

2 participations

Tour d'EspagneModifier

2 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2018
UCI Europe Tour 562e[28]

Notes et référencesModifier

  1. « Néo Pro 2019: Geoffrey Bouchard chez AG2R La Mondiale », sur velo101.com,
  2. « Geoffrey Bouchard premier de cordée », sur directvelo.com,
  3. Nicolas Gachet, « Grand Prix du Pays d'Aix : Les réactions », sur directvelo.com,
  4. Nicolas Gachet, « Geoffrey Bouchard s'est régalé avec le comité Rhône-Alpes », sur directvelo.com,
  5. a et b Nicolas Gachet, « Geoffrey Bouchard : « Gagner enfin une course » », sur directvelo.com,
  6. Nicolas Gachet, « Grand Prix Souvenir Jean-Masse : Les réactions », sur directvelo.com,
  7. « Geoffrey Bouchard :la revanche en 2016! », sur cr4croanne.com,
  8. Adrien Maridet, « Le Circuit boussaquin s’est couru hier après-midi », sur lepopulaire.fr,
  9. Frédéric Gachet, « Grand Prix de Cours-la-Ville : Classement », sur directvelo.com,
  10. « Bouchard s’adjuge le général », sur leberry.fr,
  11. Nicolas Mabyle, « La Grande Interview : Geoffrey Bouchard », sur directvelo.com,
  12. Antoine Pouillard, « Geoffrey Bouchard : « J'ai répondu présent » », sur directvelo.com,
  13. François-Régis Olivier, « Geoffrey Bouchard : « Il y a eu du spectacle » », sur directvelo.com,
  14. Quentin Lafaye, « Geoffrey Bouchard : « On a fait du derrière-moto » », sur directvelo.com,
  15. Nicolas Mabyle, « Geoffrey Bouchard : « A Roanne, on pouvait tous gagner » », sur directvelo.com,
  16. Nicolas Gachet, « Geoffrey Bouchard : « Je me voyais vainqueur » », sur directvelo.com,
  17. « Grand-prix de Cours-la-Ville: Geoffrey Bouchard avec brio et maîtrise », sur leprogres.fr,
  18. Antoine Pouillard, « Geoffrey Bouchard : « Je n'y crois pas... » », sur directvelo.com,
  19. Nicolas Mabyle, « Geoffrey Bouchard : « Je voulais jouer le général » », sur directvelo.com,
  20. Nicolas Mabyle, « Geoffrey Bouchard : « Garder cette philosophie » », sur directvelo.com,
  21. Hervé Dancerelle, « Geoffrey Bouchard : « Très fier d'avoir réussi » », sur directvelo.com,
  22. Mathieu Ruiz Barraud, « Geoffrey Bouchard remporte haut la main le 48e Tour Air France de Calédonie », sur lnc.nc,
  23. Nicolas Gachet, « AG2R La Mondiale a choisi ses stagiaires », sur directvelo.com,
  24. Nicolas Mabyle, « Geoffrey Bouchard : « Il ne faut pas s’enflammer » », sur directvelo.com,
  25. Nelly Assénat, « Geoffrey Bouchard rejoint comme pro l'équipe cycliste AG2R La Mondiale », sur francebleu.fr,
  26. « Geoffrey Bouchard y a cru très fort, il a fini en pleurs : “C'est comme ça, c'est le sport...” », sur Eurosport (consulté le )
  27. « Giro 2021 - Geoffrey Bouchard se projette sur samedi : "J'espère faire une belle étape pour ramener le maillot à Milan" », sur Eurosport (consulté le )
  28. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2018 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )

Liens externesModifier