Romain Bacon

coureur cycliste français

Romain Bacon, né le au Blanc-Mesnil, est un coureur cycliste français, membre de l'équipe CC Nogent-sur-Oise. Entre 2011 et 2013, il est professionnel au sein de l'équipe continentale BigMat-Auber 93. Son palmarès comprend trois titres de champion de France du contre-la-montre obtenus chez les juniors en 2008 puis chez les amateurs en 2014 et 2019. Il est aussi sélectionné à plusieurs reprises en Équipe de France de cyclisme sur route notamment chez les juniors et les espoirs.

Romain Bacon
Romain Bacon.JPG
Romain Bacon lors des Quatre Jours de Dunkerque 2011.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2007CM Aubervilliers 93
2008CYC La Courneuve
2009CM Aubervilliers 93
2010CM Aubervilliers 93-BigMat
2014-2015Vulco-VC Vaulx-en-Velin
2016-CC Nogent-sur-Oise
Équipes professionnelles
08.2010-12.2010Big Mat-Auber 93 (stagiaire)
2011Big Mat-Auber 93
2012Auber 93
2013BigMat-Auber 93

BiographieModifier

2007-2013 : les années franciliennes et l'incursion chez les professionnelsModifier

 
R Bacon au départ des Quatre jours de Dunkerque 2013 (à l'extrême-gauche sur la photo)

Spécialiste du contre-la-montre, Romain Bacon se fait remarquer chez les juniors quand il remporte en 2008 le titre de champion de France du contre-la-montre devant le futur professionnel Johan Le Bon[1] et le Chrono des Nations-Les Herbiers-Vendée. Cette année-là, il gagne également les Boucles du canton de Trélon devant Wilco Kelderman et Thibaut Pinot[2], termine cinquième du championnat d'Europe du contre-la-montre et neuvième de Paris-Roubaix juniors.

Il confirme son talent chez les espoirs où il se classe notamment second du Chrono des Nations-Les Herbiers-Vendée et onzième du championnat d'Europe du contre-la-montre malgré une chute[3] en 2010. Cette même année, les dirigeants de l'équipe continentale française BigMat-Auber 93 lui font signer un contrat de stagiaire[4] et lui offrent la possibilité de passer professionnel la saison suivante[5].

En 2011, pour ses premiers pas à ce niveau, il termine second du Trophée des champions et quatrième du championnat de France du contre-la-montre espoirs. L'année suivante, il monte sur la troisième marche du podium lors de Paris-Troyes.

Non conservé par la formation BigMat-Auber 93 à la fin de la saison 2013, il retourne chez les amateurs et signe un contrat avec l'équipe Vulco-VC Vaulx-en-Velin[6].

Depuis 2014 : le retour chez les amateursModifier

2014-2015 : Vulco-VC Vaulx-en-VelinModifier

2014 lui offre la chance de glaner un nouveau titre de champion de France du contre-la-montre[7] dans la catégorie amateurs devant le futur coureur professionnel Julien Morice et Julien Loubet. Il remporte aussi le championnat de Rhône-Alpes du contre-la-montre et obtient une médaille de bronze au championnat de France de poursuite par équipes.

En 2015[8], il est de nouveau champion de Rhône-Alpes du contre-la-montre mais perd son titre de champion de France du contre-la-montre au profit de Thomas Rostollan. Plus tard dans la saison, il s'adjuge une étape du Tour des Deux-Sèvres et le Trio normand[9] avec les frères Jules et Louis Pijourlet. Il obtient aussi quelques accessits sur des épreuves de moindre importance comme les Prix de Cormoz et de Cuiseaux où il monte sur la seconde marche du podium. Au mois d'octobre, il participe aux championnats de France de cyclisme sur piste au Vélodrome de Bordeaux. Il obtient une quatrième place lors de l'épreuve de la course aux points et une sixième en poursuite par équipes. En fin d'année, il s'engage avec la formation picarde du CC Nogent-sur-Oise[10].

2016- : CC Nogent-sur-OiseModifier

Au cours de l'année 2016, il termine second de la quatrième étape du Tour de Normandie et remporte en solitaire la deuxième étape du Circuit de Saône-et-Loire[11]. Il se classe également deuxième du Tour du Jura. Pour la troisième année consécutive, il termine sur le podium du championnat de France du contre-la-montre amateurs. En fin de saison il est deuxième du Trio normand avec Benoît Daeninck et Corentin Ermenault, il glane également une nouvelle médaille lors des championnats de France de cyclisme sur piste où il termine troisième de l'Omnium[12]. Toujours sur la piste, il participe à deux manches des Revolution Series à Manchester et Londres où il est associé à Joseph Berlin-Sémon et représente la France avec l’aval officiel de la FFC.

Au printemps 2017, il participe au Tour de Normandie avec l'équipe de France de cyclisme sur piste et retrouve à cette occasion le maillot tricolore qu'il n'avait plus porté depuis les championnats d'Europe de cyclisme sur route 2010[13]. Il honore cette sélection en remportant le classement général des points chauds de l'épreuve et une troisième place lors de l'étape qui mène les coureurs de Duclair à Elbeuf[14]. Membre de la sélection des Hauts-de-France présente aux championnats de France de cyclisme sur piste 2017, il décroche une médaille d'argent en poursuite par équipes (avec Corentin Ermenault, Dany Maffeïs, Rémi Huens et Florian Deriaux). Il se classe également sixième de la poursuite individuelle et quatrième de la course aux points[15]. Au mois de septembre, il gagne le Trio normand avec ses coéquipiers de Nogent-sur-Oise Samuel Leroux et Kévin Lalouette[16]. Il franchit aussi en vainqueur la ligne d'arrivée de Paris-Connerré[17].

Hormis quelques accessits en début de saison où il se classe quatrième du Grand Prix de Saint-Hilaire-du-Harcouët et du Circuit des quatre cantons, il se fait remarquer au printemps 2018 lors du Tour de Bretagne, dont il remporte le classement des rushs. À la fin du mois de mai, il s'adjuge également le Tour de la Manche devant l'ancien coureur professionnel espagnol Adrià Moreno[18]. Un mois plus tard, il obtient la médaille d'argent au championnat de France du contre-la-montre amateurs[19]. En août, il gagne le Grand Prix de Chamoux-sur-Gelon en Savoie et termine quatrième du Grand Prix des Marbriers, une course inscrite au calendrier de l'UCI Europe Tour, à Bellignies après s'être fait rattraper à seulement quelques encablures de l'arrivée par le Britannique Jon Mould et deux coureurs belges[20]. Toujours en août, Romain Bacon s'essaye à l'ultracyclisme et participe aux 24 heures du Mans Vélo au sein d'une équipe sponsorisée par la firme SOCOPA. Il se classe second de l'épreuve mancelle avec ses coéquipiers d'un jour Dany Maffeïs, Kévin Lalouette, Rémy Gras, Cyril Saillard et Alexandre Delettre[21]. Engagé avec le CC Nogent-sur-Oise sur la Boucle de l'Artois, il s'échappe avec six coureurs lors de la dernière étape et remporte le classement général de l'épreuve nordiste qui constitue la dernière manche de la Coupe de France des clubs cyclistes de DN1 2018[22].

Discret en février et mars 2019, il remporte le classement général ainsi que la première étape du Tour de Saône-et-Loire (contre-la-montre par équipes)[23] et se classe sixième de Paris-Mantes-en-Yvelines (deuxième manche de la Coupe de France des clubs cyclistes de DN1) au mois d'avril. Toujours au printemps, il s'illustre au Tour de la Manche où il termine troisième du classement final après s'être adjugé la cinquième étape de la course[24]. Il monte également sur la seconde marche du podium de la Flèche ardennaise, une épreuve inscrite au calendrier de l'UCI Europe Tour, seulement battu au sprint par le coureur professionnel suisse Simon Pellaud et la troisième du Tour du Beaujolais. Au début de l'été, il s'adjuge son troisième titre de champion de France du contre-la-montre à La Haye-Fouassière en Loire-Atlantique[25]ainsi que le titre de champion des Hauts-de-France sur route. Plus tard dans la saison, il se classe onzième du Grand Prix des Marbriers à 14 secondes du vainqueur Damien Clayton[26]. Il remporte le Chrono des Achards et termine troisième du Trophée des champions (course qui constitue la « super finale » des Coupes de France de DN1, DN2, et DN3) en fin d'année.

La pandémie de Covid-19 qui sévit en France et l’annulation des compétitions qui en découle ne lui permettent pas d'obtenir des résultats significatifs au premier semestre 2020. En méforme et en manque d’entrainement au moment de la reprise des courses[27], il ne peut faire mieux que dixième lors du championnat de France du contre-la-montre au mois d'aout et cède son maillot tricolore à l'ancien coureur professionnel Émilien Viennet[28]. Il se distingue, à la fin du mois d'aout et au début du mois de septembre, en signant une jolie quatrième place lors de la dernière étape du Grand Prix du Pays de Montbéliard Agglomération puis en se classant troisième du Trophée Gustave Beignon, deux courses qui constituent, crise sanitaire oblige, les premières manches de la coupe de France des clubs cyclistes de DN1. Il permet ainsi au CC Nogent-sur-Oise d'engranger quelques précieux points[29]. Toujours en septembre, il fait valoir ses qualités de rouleur pour remporter le Chrono de Champagne devant ses coéquipiers Conn McDunphy et Julian Lino ainsi que le Trio normand pour la quatrième fois de sa carrière[30],[31].

Palmarès sur routeModifier

Par annéesModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2012
UCI Europe Tour 634e[32]

Palmarès sur pisteModifier

Championnats de FranceModifier

Notes et référencesModifier

  1. Michaël Gilson, « CLM juniors hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 aout 2020)
  2. « CYCLISME - Boucles du canton de Trélon : Romain Bacon de justesse », sur La Voix du Nord, (consulté le 23 septembre 2020)
  3. « Europe : La réaction de Romain Bacon », sur directvelo.com, (consulté le 16 septembre 2020)
  4. Michaël Gilson, « Romain Bacon stagiaire chez Auber 93 », sur directvelo.com, (consulté le 16 septembre 2020)
  5. Michaël Gilson, « Romain Bacon néo-pro chez BigMat », sur directvelo.com, (consulté le 16 septembre 2020)
  6. Nicolas Gachet, « Romain Bacon au Team Vulco-VC Vaulx-en-Velin », sur directvelo.com, (consulté le 9 aout 2020)
  7. « Championnat de France - CLM Amateur : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 2 octobre 2015)
  8. Pierre Carrey, « La Grande Interview : Romain Bacon », sur directvelo.com, (consulté le 27 septembre 2015)
  9. « Cyclisme - Trio Normand : les Lyonnais rois du chrono », sur paris-normandie.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  10. Frédéric Gachet, « Romain Bacon au CC Nogent-sur-Oise », sur directvelo.com, (consulté le 29 octobre 2015)
  11. Claude Casseville, « Quand Romain Bacon remonte le temps », sur lejsl.com, (consulté le 28 avril 2016)
  12. Frédéric Gachet, « Piste - Championnat de France - J4 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 2 octobre 2016)
  13. Nicolas Gachet, « Romain Bacon, sept ans après », sur directvelo.com, (consulté le 10 avril 2017)
  14. « Tour de Normandie. Delaplace reste en jaune », sur letelegramme.fr, (consulté le 10 avril 2017)
  15. Quentin Ballue, « Piste - Le bilan des Championnats de France 2017 à Hyères », sur cyclismactu.net, (consulté le 22 août 2017)
  16. Frédéric Gachet, « Trio Normand : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 17 septembre 2017)
  17. Jean-Michel Ruscitto, « Romain Bacon : « Je n’y croyais plus » », sur directvelo.com, (consulté le 10 octobre 2017)
  18. Nicolas Gachet, « Romain Bacon : « Je n'ai jamais paniqué » », sur directvelo.com, (consulté le 10 juin 2018)
  19. « Contre-la-montre: Ermenault onzième, Bacon en argent », sur courrier-picard.fr, (consulté le 29 juin 2018)
  20. « Grand Prix des Marbriers à Bellignies : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 21 août 2018)
  21. « 24H Vélo Pearl Izumi : nouveau record de distance et victoire pour le Team Roadborn », sur endurance-info.com, (consulté le 2 septembre 2018)
  22. « Boucle de l'Artois — L’étape pour Schmidt, le général pour Bacon », sur velo101.com, (consulté le 10 septembre 2018)
  23. Christian Cosserat, « Romain Bacon, le roi du dernier quart d'heure », sur directvelo.com, (consulté le 19 juin 2019)
  24. « Tour de la Manche cycliste : l'étape pour Romain Bacon, le général pour Jérémy Cabot », sur lamanchelibre.fr, (consulté le 19 juin 2019)
  25. Vincent Melosci, « Cyclisme : Romain Bacon champion de France amateur du chrono », sur leparisien.fr, (consulté le 12 juillet 2019)
  26. « Grand Prix des Marbriers à Bellignies : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 21 aout 2019)
  27. Nicolas Gachet, « Romain Bacon : « Je ne fais pas de miracles » », sur directvelo.com, (consulté le 1er septembre 2020)
  28. « Le fabuleux retour d’Émilien Viennet, champion de France amateurs du contre-la-montre », sur estrepublicain.fr, (consulté le 1er septembre 2020)
  29. Christian Cosserat, « Romain Bacon : « Je reviens bien » », sur directvelo.com, (consulté le 1er septembre 2020)
  30. Patrice Meunier, « Romain Bacon pensait au record », sur directvelo.com, (consulté le 16 septembre 2020)
  31. « Cyclisme - Trio Normand : les Nogentais rois du chrono », sur paris-normandie.fr, (consulté le 15 septembre 2020)
  32. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :