Ouvrir le menu principal

Sébastien Fournet-Fayard

cycliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fournet et Fayard.
Sébastien Fournet-Fayard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2003-2004VC Cournon d'Auvergne
2005Entente Cycliste Clermont Communauté
2006Entente Cycliste Montmarault Montluçon
2007CR4C Roanne
2011Véranda Rideau Sarthe
2012Vulco-VC Vaulx-en-Velin
2013-Pro Immo Nicolas Roux
Équipes professionnelles
08.2007-12.2007Crédit agricole (stagiaire)
2008A-Style Somn
2009CarmioOro-A Style
2010CarmioOro-NGC

Sébastien Fournet-Fayard est un coureur cycliste français né le à Clermont-Ferrand. Stagiaire au sein de la formation Crédit agricole au second semestre 2007, il est professionnel dans la modeste équipe CarmioOro-NGC entre 2008 et 2010. Outre plusieurs sélections en équipe de France espoirs, son palmarès comprend des victoires sur des épreuves inscrites au calendrier de l'Union Cycliste Internationale (dont le classement général du Tour de la Guadeloupe) et des courses par étapes réputées chez les amateurs. Il est membre de l'équipe auvergnate Pro Immo Nicolas Roux depuis 2013.

BiographieModifier

Débuts cyclistes et première carrière chez les amateursModifier

Sébastien Fournet-Fayard commence le cyclisme en 2003 au VC Cournon d'Auvergne. Il obtient sa première victoire importante en 2004 quand il remporte le Circuit de la Petite Chaîne des Puys en 2 étapes[1].

Il court pour l’Entente Cycliste Clermont Communauté en 2005 et gagne cette année là le Grand Prix des Cornards à Beaumont[2]. Il termine aussi deuxième de la cyclosportive la Pierre Chany derrière le futur coureur professionnel Nicolas Baldo[3].

Membre de l'Entente Cycliste Montmarault Montluçon en 2006, il obtient au cours de cette saison le premier de ses titres de champion d'Auvergne du contre-la-montre. La même année, il se classe quatrième du Tour de Franche-Comté et glane une médaille d'argent lors de la course en ligne des championnats d'Auvergne.

La saison suivante, il s'impose sur plusieurs courses du calendrier amateur français. Il s'adjuge ainsi des étapes au Tour Nivernais Morvan[4], au Tour de la Dordogne (contre-la-montre)[5] et au Tour de la Creuse (contre-la-montre par équipes). Il gagne également le Prix des vins nouveaux et le Grand Prix de Billy. À l'aise en montagne, il se classe à trois reprises dans les six premiers des étapes de la Ronde de l'Isard d'Ariège et termine sixième du classement général de cette course inscrite au calendrier de l'UCI Europe Tour[6]. Intéressés par son profil et ses performances, les dirigeants de l'équipe professionnelle Crédit agricole l'engage en tant que stagiaire au second semestre. Sa bonne tenue au cours de l'exercice 2007 lui ouvre également les portes de l'équipe de France espoirs de cyclisme sur route au sein de laquelle il est sélectionné à plusieurs reprises. Vêtu du maillot tricolore, il participe notamment au Tour du Limousin et au Tour de l'Avenir qui emprunte les routes auvergnates cette année-là.

Carrière professionnelleModifier

Après son expérience avortée de 2007 au sein de la formation Crédit agricole dirigée par Roger Legeay, Sebastien Fournet-Fayard devient professionnel en 2008 au sein de la modeste équipe A-Style Somn. Il n'obtient qu'assez peu de résultats probants pour ses premiers pas chez les professionnels. Sa meilleure performance de la saison n'est en effet qu'une maigre trente-sixième place obtenue au Tour de Toscane en Italie[7]. Il est aussi quarante-deuxième du Grand Prix de l'industrie et de l'artisanat de Larciano et soixante-quatrième du Tour de l'Ain, que remporte le coureur allemand Linus Gerdemann devant les Français David Moncoutié et Stéphane Goubert.

Au cours de l'année 2009, il termine dixième de l'étape du Tour du Gévaudan dont l'arrivée est jugée au sommet de la Montée Laurent Jalabert sur les hauteurs de la ville de Mende[8]. Par ailleurs, il dispute le Tour de Hainan où il joue un rôle dans la victoire au classement général de son coéquipier Francisco Ventoso et plusieurs autres épreuves par étapes (dont le Tour de Slovénie, celui du Trentin ou encore la Semaine internationale Coppi et Bartali) avec la formation CarmioOro-A Style.

En 2010, il participe de nouveau à plusieurs courses par étapes comme l'Étoile de Bessèges qu'il termine à la cinquante-deuxième place[9], la Semaine cycliste lombarde et le Tour de Turquie entre février et avril. Plus tard dans la saison, il est au départ du Tour de La Rioja qu'il boucle en trente-septième position, et obtient son meilleur résultat de l'année au Grand Prix Nobili Rubinetterie (Coppa Città di Stresa) où il se classe trente-troisième[10]. Le , il prend part à la cent-quatrième édition du Tour de Lombardie que gagne le champion belge Philippe Gilbert.

À la suite de l'arrêt de l'équipe CarmioOro-NGC fin 2010, il est contraint de quitter le monde du cyclisme professionnel et de redescendre chez les amateurs[11].

S'il n'obtient aucune victoire pendant ses trois années passées chez les professionnels, Sébastien Fournet-Fayard joue un rôle apprécié d'équipier pour ses différents leaders. Au cours de cette période, et dans cette fonction, il épaule et accompagne notamment les coureurs espagnols Sergio Pardilla et Francisco Ventoso ainsi que le Kazakh Maxim Gourov.

Le retour chez les amateursModifier

2011 - 2012 : Véranda Rideau Sarthe et Vulco-VC Vaulx-en-VelinModifier

En 2011, il s'engage avec la formation Véranda Rideau Sarthe en Division nationale 1[11]. Il n'est pas conservé par ses dirigeants malgré une très bonne fin de saison qui le voit s'imposer notamment sur Paris-Connerré devant le futur coureur professionnel Angelo Tulik[12] et le Circuit des deux ponts à Culan.

Il signe dans l'équipe Vulco-VC Vaulx-en-Velin pour exercer sa passion en 2012[13]. Il n'engrange aucun succès sous les couleurs du club de la banlieue lyonnaise mais se classe tout de même troisième du Tour d'Auvergne et sixième du Tour de Franche-Comté.

Depuis 2013 : Pro Immo Nicolas RouxModifier

Fin 2012, la presse spécialisée dans le cyclisme amateur annonce que le natif de Clermont-Ferrand retourne dans sa première équipe, la formation auvergnate Pro Immo Nicolas Roux (nouvelle appellation du VC Cournon d'Auvergne) victorieuse de la coupe de France des clubs de DN3 en 2012[14]. Ce retour aux sources permet à Sébastien Fournet-Fayard de renouer avec les podiums en 2013 puisqu'il obtient un total de six bouquets pour sa première saison chez Pro Immo Nicolas Roux. À la faveur de ce changement, il redevient en effet champion d'Auvergne sur route et remporte aussi d'autres épreuves comme le Grand Prix de Gleizé[15], le Souvenir René Jamon ou la Montée de Berzet[16]. Au dernier trimestre, il glane également quelques points UCI grâce à sa participation au Grand Prix Chantal Biya où il se classe troisième de la deuxième étape[17].

C'est un total de sept victoires qu'il obtient en 2014. Il gagne notamment le classement général du Tour du Jura après avoir préalablement remporté deux étapes (dont un contre-la-montre par équipes)[18]. Il s'offre aussi des étapes au Tour de l'Ardèche méridionale en début de saison[19] et au Tour de Tarentaise. Par ailleurs, il parvient à conserver son titre de champion d'Auvergne sur route.

Le coureur auvergnat engrange trois nouveaux trophées en 2015 grâce à ses succès obtenus au Circuit boussaquin[20], au Grand Prix des Foires d'Orval (une manche du challenge Boischaut-Marche où il devance l'ancien coursier professionnel Mickaël Larpe)[21] et à la sixième étape du Tour de La Réunion. Il est aussi second du Chrono de Tauxigny derrière son coéquipier Rémi Cavagna et troisième du Grand Prix de Villapourçon.

Au cours de l'été 2016, il gagne le Tour d'Auvergne et une étape du Tour cycliste international de la Guadeloupe[22]. Quelques semaines plus tard, il s'adjuge le Tour du Pays de Gex-Valserine. La saison 2016 lui offre aussi la chance de devenir à la fois le premier coureur de l'histoire à inscrire son nom au palmarès du championnat de la nouvelle région administrative Auvergne-Rhône-Alpes de course en ligne[23] et le dernier à être couronné champion d'Auvergne du contre-la-montre[24]. En novembre, et pour clôturer sa saison, il participe au Tour du Rwanda (UCI Africa Tour). Il commence l'épreuve par une septième place acquise lors de la première étape mais doit abandonner malade avant la fin de la course[25]. Cette saison réussie lui permet de gagner un total de dix courses ainsi que quelques maillots distinctifs et prix annexes.

Au premier semestre 2017, il remporte le classement de meilleur grimpeur du Tour du Jura (épreuve qui appartient pour la première fois au calendrier de l'UCI Europe Tour)[26]. Quelques jours plus tard, il décroche un second titre de champion d'Auvergne-Rhône-Alpes[27]. Durant l'été, il participe une nouvelle fois au Tour cycliste international de la Guadeloupe et remporte cette course grâce à ses talents de rouleur. Sa seconde place dans le contre-la-montre en bosse derrière Juan Murillo le troisième jour[28] ainsi que sa victoire dans le contre-la-montre couru la veille de l'arrivée lui permettent de rester proche des leaders du classement général avant de porter l'estocade le dernier jour de l'épreuve antillaise grâce à une attaque dans les derniers kilomètres, qui lui permet de distancer ses rivaux[29]. En fin de saison, il gagne La Jean-Patrick Dubuisson et le Prix des vendanges avant de terminer son année au Tour du Rwanda.

Son début de saison 2018 est perturbé par la naissance de son fils et il ne remporte ses premières courses qu'au mois de juin (Grand Prix By My Car à Liergues et première étape du Tour Nivernais Morvan). Toujours en juin, il glane une médaille de bronze lors du championnat de France du contre-la-montre amateurs[30]. Il s'adjuge la première étape (un contre-la-montre) du Tour de Tarentaise au mois de juillet. Le coureur auvergnat participe ensuite au Tour cycliste de Guadeloupe où il joue d’abord un rôle d'équipier auprès de Mickaël Guichard qui porte le maillot jaune de leader de cette course pendant plusieurs jours avant d’abandonner à la suite d’une chute. S’il ne peut réitérer son succès au classement général de l’année précédente, Sébastien Fournet-Fayard termine tout de même septième de l'épreuve antillaise et remporte l'avant dernière étape ainsi que le classement par équipes avec la formation Pro Immo Nicolas Roux[31].

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2014 2015
UCI Africa Tour 218e[32] 194e[33]

Notes et référencesModifier

  1. « Grand Prix Cycliste de Gelles », sur clermont-ferrand-cyclisme-sur-route.asptt.com (consulté le 24 aout 2019)
  2. « Demain, Grand Prix des Cornards à Beaumont », sur veloquercy.over-blog.com, (consulté le 3 août 2017)
  3. « La Pierre Chany », sur veloquercy.over-blog.com, (consulté le 23 aout 2019)
  4. « Tour Nivernais Morvan 2007 », sur siteducyclisme.net (consulté le 4 août 2017)
  5. « Tour de la Dordogne 2007 », sur siteducyclisme.net (consulté le 4 août 2007)
  6. (en)« Ronde de l'Isard, General classification », sur cqranking.com (consulté le 4 août 2017)
  7. (en)« Giro della Toscana (194,7 km) 4/05/2008 », sur cqranking.com (consulté le 4 août 2017)
  8. (en)« Tour du Gévaudan Languedoc-Roussillon, Stage 3 : Mende - Mende (Montée Jalabert) (141,9 km) », sur cqranking.com (consulté le 4 août 2017)
  9. (pt)« Dumoulin vence geral de Bessèges », sur jornalciclismo.com, (consulté le 3 août 2017)
  10. (en)« GP Nobili Rubinetterie / Coppa Citta di Stresa (168,2 km) », sur cqranking.com (consulté le 4 août 2017)
  11. a et b Michael Gilson, « Sébastien Fournet-Fayard chez Véranda Rideau », sur directvelo.com, 209 septembre 2010 (consulté le 6 juin 2017)
  12. « L'extraordinaire final de Sébastien Fournet-Fayard », sur ouest-france.fr, (consulté le 2 août 2017)
  13. Corentin Ville, « Rencontre avec Sébastien Fournet-Fayard pensionnaire du Team Vulco Vaulx-en-Velin », sur velo.racing.news.over-blog.com, (consulté le 6 juin 2017)
  14. Nicolas Gachet, « Sébastien Fournet-Fayard au Team Pro Immo Nicolas Roux », sur directvelo.com, (consulté le 6 juin 2017)
  15. « Grand Prix Cycliste du canton de Gleizé - Edition 2016 », sur loisirs-beaujolais.fr (consulté le 3 août 2017)
  16. « Demain, 19ème Montée de Berzet », sur veloquercy.over-blog.com, (consulté le 25 aout 2019)
  17. « GP Chantal Biya », sur cyclebase.nl (consulté le 4 août 2017)
  18. Boris Zimine, « Sébastien Fournet-Fayard : « Je jouais sur du velours » », sur directvelo.com, (consulté le 3 août 2017)
  19. « Tour de l'Ardèche Méridionale 2014 », sur siteducyclisme.net (consulté le 4 août 2017)
  20. Christophe Belhomme, « Cyclisme : Le Clermontois Sébastien Fournet-Fayard remporte le Circuit Boussaquin », sur lepopulaire.fr, (consulté le 3 août 2017)
  21. Cédric Congourdeau, « Vidéo : L'arrivée du GP des Foires d'Orval », sur directvelo.com, (consulté le 3 août 2017)
  22. « Doublé pour le Team Pro immo », sur guadeloupe.franceantilles.fr, (consulté le 1er août 2016)
  23. Patrick Dorckel, « Cusset (03) – Sébastien Fournet-Fayard, 1er Champion Auvergne-Rhône-Alpes de l’Histoire », sur veloracingnews.fr, (consulté le 2 aout 2017)
  24. Frédéric Gachet, « Championnat d'Auvergne - CLM : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 2 août 2017)
  25. « Au Tour du Rwanda, ce n'est toujours pas la fête des Européens », sur lequipe.fr, (consulté le 3 août 2017)
  26. Monique Henriet, « L'Italien Pierpaolo Ficara arrache la victoire de la 2e étape du Tour du Jura cycliste », sur voixdujura.fr, (consulté le 3 août 2017)
  27. Aurélien Regnoult, « Un « mini-France » pour Sébastien Fournet-Fayard », sur directvelo.com, (consulté le 6 juin 2017)
  28. Thibaut Desmarest, « Murillo fait sauter le Mur », sur guadeloupe.franceantilles.fr, (consulté le 31 juillet 2017)
  29. « #Tour1ere : Sébastien Fournet Fayard, la 3ème fois fut la bonne ! », sur la1ere.francetvinfo.fr (consulté le 7 août 2017)
  30. Nicolas Gachet, « Sébastien Fournet-Fayard : « Cela me tenait à cœur » », sur directvelo.com, (consulté le 24 juillet 2018)
  31. Frédéric Gachet, « Tour de Guadeloupe - Et. 9 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 13 août 2018)
  32. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  33. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier