Ouvrir le menu principal

Vieux-Thann

commune française du département du Haut-Rhin
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thann (homonymie).

Vieux-Thann
Vieux-Thann
Hôtel de ville de Vieux-Thann.
Blason de Vieux-Thann
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Thann-Guebwiller
Canton Cernay
Intercommunalité Communauté de communes de Thann-Cernay
Maire
Mandat
Daniel Neff
2014-2020
Code postal 68800
Code commune 68348
Démographie
Gentilé Vieux-Thannois(es)
Population
municipale
2 857 hab. (2016 en diminution de 1,48 % par rapport à 2011)
Densité 559 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 48′ 10″ nord, 7° 07′ 18″ est
Altitude Min. 312 m
Max. 642 m
Superficie 5,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Vieux-Thann

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Vieux-Thann

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vieux-Thann

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vieux-Thann
Liens
Site web http://www.vieux-thann.fr/

Vieux-Thann (en alémanique Alt-Tann) est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Sommaire

GéographieModifier

Adossée à Thann, située à la sortie de la vallée de la Thur au niveau de son débouché sur la plaine d'Alsace par le cône de déjection de l'Ochsenfeld.

Le territoire communal repose sur le bassin houiller stéphanien sous-vosgien[1].

HistoireModifier

La ville de Vieux-Thann a plus de 1 000 ans. Sa première trace date de 991[2].

La première guerre mondialeModifier

La commune a été décorée le 2 novembre 1921 de la croix de guerre 1914-1918[3].

HéraldiqueModifier


Les armes de Vieux-Thann se blasonnent ainsi :
« D'argent au sapin arraché de sinople. »[4]

NatureModifier

En 2006, un couple de cigognes s'installe sur un poteau électrique. Chassées puisque gênantes, les deux cigognes, surnommées Emma & Nesti (Nesti étant un mâle alors âgé de six ans, probablement originaire de Hunawihr), trouvent refuge sur un autre poteau (à l'angle de la rue de Belfort et de la rue d'Aquitaine). Grâce à l'action de plusieurs jeunes (de 12 à 14 ans à l'époque), la mairie fait installer un nid par l'APRECIAL. Aujourd'hui, elles ont eu trois petits et reviennent en février de leur migration.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs à partir de 1898[5]
Période Identité Étiquette Qualité
Émile Pienoz-Kachler    
Charles Zwingelstein    
Joseph Henry Specht-Pienoz    
André Fellmann    
Sylvestre Kippelen    
Bernard Thierry-Mieg (1902-1988) SE Ingénieur centralien et directeur d'usine[6]
Marcel Kielwasser    
Henri Burgunder (19??-2008)    
Jean-Pierre Meyer    
Pierre Muller   Retraité
En cours Daniel Neff UDI Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Budget et fiscalité 2015Modifier

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[7] :

  • total des produits de fonctionnement : 3 179 000 , soit 1 073  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 2 358 000 , soit 796  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 716 000 , soit 241  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 1 444 000 , soit 487  par habitant ;
  • endettement : 868 000 , soit 293  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 6,84 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 11,35 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 44,11 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

JumelagesModifier

  Rammersweier (Allemagne)[8].

DémographieModifier

Ses habitants sont appelés les Vieux-Thannois et les Vieux-Thannoises[9].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[11].

En 2016, la commune comptait 2 857 habitants[Note 1], en diminution de 1,48 % par rapport à 2011 (Haut-Rhin : +1,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
4964305157151 1591 2551 4631 4411 481
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 6861 8481 9401 9011 9351 9321 9601 9952 008
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 1402 3182 1281 6341 9622 0672 0861 6732 413
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
2 9393 0832 8892 7702 8642 9792 8732 9002 857
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

 
Stèle dans le vignoble du Rangen.

Le village a tout d'abord été essentiellement tourné vers l'agriculture et la viticulture avec le développement du vignoble du Rangen, appellation qu'il partage avec la commune voisine de Thann.

Il développa une industrie textile prospère à partir du début du XIXe siècle[14], notamment grâce à la qualité des eaux de la Thur, rivière qui traverse la ville. Aujourd'hui, la manufacture textile a fermé.

Les ateliers d'art de Vieux-Thann, fondés par Alphonse Rohmer ancien directeur des industries textiles Schaeffer à Vieux-Thann et Bernard Thierry-Mieg ancien Président de Schaeffer et ancien Maire de Vieux-Thann[15].

Lieux et monumentsModifier

 
L'église Saint-Dominique.
 
Clocher de l'église Sainte-Odile.
  • Couvent de dominicaines[16].
  • Église paroissiale Notre-Dame, rebaptisée en 1823 Saint-Dominique[17],[18]. Son existence est attestée dès le Xe siècle, fondée par l'évêque de Strasbourg. L'édifice actuel comporte des vestiges du XIIe ou du début du XIIIe siècle (base de la tour et chapelle Saint-Michel). La nef est reconstruite à la fin du XIVe siècle (autel de la Sainte-Croix fondé par les ménétriers en 1399). Le chœur est construit début XVe (armoiries de Bourgogne sur vitrail axial mais sa voûte datée sans doute du milieu ou deuxième moitié du XVe siècle). Le rez-de-chaussée de la tour voûte est construit vers 1511. Le jubé est construit par Rémy Faesch en 1516. La restauration la plus importante est menée par J. B. Chassain en 1769 (nouvelles baies, remaniement intérieur de la nef)[19]. Elle contient notamment deux vitraux remarquables : celui de la baie axiale du chœur, dont la partie haute représente la Passion du Christ sous les armes d'Autriche, des Ferrette et de Bourgogne et celui de la Vierge ou de l'Arbre de Jessé (1466)[2], un orgue[20],[21]. L’église fut dès le haut Moyen Âge un lieu de pèlerinage marial important. Plusieurs confréries y tenaient leur siège, tels les vignerons, les tisserands et surtout les ménétriers de Haute-Alsace, qui fêtaient chaque 14 septembre, avec faste, leur sainte patronne[2].
  • Église Sainte-Odile[22],[23].
  • Moulin à papier[24].
  • Ancien château fort[25].
  • Borne de 1629[26].
  • Monuments commémoratifs[27].
  • Croix monumentale dite Bildstock[28].
  • Croix de cimetière du 16e siècle[29], et croix monumentale de 1793[30].

Personnalités liées à la communeModifier

BibliographieModifier

  • Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner, Dictionnaire des monuments historiques d’Alsace, Strasbourg, La Nuée Bleue, , 663 p. (ISBN 2-7165-0250-1)
    Vieux-Thann, pp. 608-609

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Édouard Thirria, Manuel à l'usage de l'habitant du département de la Haute-Saône, (lire en ligne), p. 184-185.
  2. a b et c site officiel de la mairie, « Vieux-Thann » (consulté le 10 juillet 2010)
  3. Communes décorées de la Croix de guerre 1914-1918
  4. Archives Départementales du Haut-Rhin
  5. MairesGenWeb
  6. Biographie de BTM
  7. Les comptes de la commune « Copie archivée » (version du 23 mars 2015 sur l'Internet Archive)
  8. Commune jumelée RAMMERSWEIER (D)
  9. habitants.fr, « Haut-Rhin > Vieux-Thann (68800) » (consulté le 10 juillet 2010)
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. La vallée de la Thur (Haut-Rhin) : aperçu sur les structures industrielles d'une vallée vosgienne, Emmanuel Muller, Revue Géographique de l'Est, Année 1992, Volume 32 Numéro 2 pp. 105-125.
  15. Les ateliers d'art de Vieux-Thann
  16. « Couvent de dominicaines », notice no IA00024355, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. « Eglise catholique Saint-Dominique », notice no PA00085727, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. « Eglise paroissiale Notre-Dame, actuellement Saint-Dominique », notice no IA00024162, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. Site de patrimoine-de-france.org
  20. Notice no IM68001381, base Palissy, ministère français de la Culture de l'église paroissiale Notre-Dame Saint-Dominique
  21. Inventaire de l'orgue
  22. Eglise Sainte-Odile
  23. Salle Sainte Odile
  24. « Moulin à papier », notice no IA00024356, base Mérimée, ministère français de la Culture
  25. « Château fort », notice no IA00024357, base Mérimée, ministère français de la Culture
  26. « Borne », notice no IA00024193, base Mérimée, ministère français de la Culture
  27. Monument aux Morts, Monument en hommage aux combattants de la Libération 1944-1945, Stèle commémorative de la 5e D.B., Plaque commémorative des Malgré-Nous, Stèle commémorative
  28. « Croix monumentale dite Bildstock », notice no IA00024354, base Mérimée, ministère français de la Culture
  29. « Croix de cimetière », notice no IA00024192, base Mérimée, ministère français de la Culture
  30. « Croix monumentale », notice no IA00024190, base Mérimée, ministère français de la Culture