Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

illustration couleur du relief du bassin rhénan entouré des Vosges et de la Forêt Noire. Les principales villes sont mentionnées.
Carte du relief de l'Alsace.

La plaine d'Alsace est le nom donné à une vaste plaine couvrant une grande partie de l'Alsace. Large de vingt à trente kilomètres d'est en ouest pour une longueur de 170 kilomètres environ du nord au sud, cette plaine est comprise entre le massif des Vosges à l'ouest et le Rhin à l'est. La plaine d'Alsace occupe la partie sud-ouest du fossé rhénan ou plaine du Rhin Supérieur (Oberrheinische Tiefebene en allemand).

Sommaire

GéologieModifier

Il y a 65 millions d'années, les Vosges et la Forêt-Noire ne formaient qu'un seul massif s'élevant jusqu'à trois mille mètres[1]. À la suite de la formation des Alpes, deux lignes de cassures parallèles se formèrent dans le massif[1]. La zone comprise entre ces deux fractures s'effondra progressivement et fut envahie par la mer[1], la comblant en partie de dépôts marins. Plus tard, le Rhin s'insinua dans ce fossé, y apportant des alluvions[1] et entraînant la formation du bassin potassique et de plusieurs bassins houillers (notamment, le long bassin sous-vosgien au sud, le bassin houiller de la vallée de Villé au centre et ses fragments au nord).

Entre la plaine et les Vosges se situent les collines sous-vosgiennes. La fragilité géologique créée par ces cassures est à l'origine de l'apparition, il y a dix millions d'années, du petit massif volcanique du Kaiserstuhl[1] (ouest du Bade-Wurtemberg). Des laves tertiaires affleurent aux environs de Ribeauvillé et de Riquewihr, mais aussi à Gundershoffen. Elles restent sans commune mesure avec le Kaiserstuhl[2].

Article détaillé : Ried (région naturelle).

Les terrasses bordant le Ried sont couvertes de lœss. C'est à Hangenbieten, et à Achenheim que l'on trouve les traces des premiers hommes en Alsace. Il s'agit en fait des outils d'homo erectus, vieux d'environ sept cent mille ans, et découverts dans les lœssières[3].

Les champs de fracturesModifier

On trouve, du sud au nord :

Les champs de fractures sous-vosgiens (ainsi que leurs pendants sous-schwarzwaldiens pour la Forêt-Noire) offrent à l'affleurement tous les termes de la série mésozoïque[4].

Les collines sous-vosgiennes s'adossent aux Vosges à la faveur de la faille vosgienne, faille hectométrique. À l'Est, on gagne la plaine d'Alsace proprement dite à la faveur de la faille rhénane, plurihectométrique.

ClimatModifier

Le climat de la plaine d'Alsace est sec. En effet, la vaste plaine est protégée par le massif vosgien, ce qui donne des caractéristiques de climat de steppe. Dans certains endroits, en particulier à Colmar, la pluviométrie annuelle est inférieure à 400mm.

En raison d'une aérologie défavorable, la qualité de l'air y est souvent mauvaise[5],[6].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a, b, c, d et e Plaine d'Alsace sur le site de l'académie de Nancy-Metz
  2. Jean-Claude Gall, Alsace, des fossiles et des hommes, page 65.
  3. Madeleine Châtelet (sous la direction de ), Fouilles et Découvertes en Alsace, Éditions Ouest-France.
  4. Jean-Paul von Eller, Vosges Alsace, guides géologiques régionaux.
  5. (de) „Bienwald-Autobahn“ und Westumgehung Straßburg: BUND bittet französischen Umweltminister Hulot um Hilfe gegen Straßenpläne sur pfalz-express.de
  6. Le contournement routier de Strasbourg, encore un projet inutile de Vinci sur reporterre.net, site de Reporterre.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier