Ouvrir le menu principal
Tour de France 1987
Généralités
Course
Compétition
Super Prestige Pernod 1987 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Étapes
26
Date
Distance
4 231 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Partants
207Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
36,645 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Vainqueur du combiné
Meilleure équipe
Route of the 1987 Tour de France.png

Le 74e Tour de France se tient du 1er juillet au 26 juillet 1987 sur 25 étapes pour 4 231 km.

GénéralitésModifier

  • Le départ du Tour a lieu à Berlin-Ouest ; l'arrivée finale se juge aux Champs-Élysées à Paris.
  • Les équipes comportent maintenant 9 coureurs alors qu'elles étaient constituées de 10 coureurs depuis 1965.
  • Cette édition est remportée par Stephen Roche, ce qui marque la première victoire d'un Irlandais sur le Tour de France.
  • Moyenne du vainqueur : 36,645 km/h
  • Premier maillot jaune pour un coureur de l'Est : Lech Piasecki.

Résumé du TourModifier

Le prologue se dispute à Berlin. Il est remporté par Jelle Nijdam qui devance Lech Piasecki et Stephen Roche. Laurent Fignon un des favoris du Tour termine 72e à 30 secondes et perd déjà 27 secondes sur Stephen Roche et 21 seccondes sur Jean-François Bernard.

La 1re étape se déroule en circuit autour de Berlin. Elle est remportée par Nico Verhoeven au sprint. Lech Piasecki reprend 23 secondes à Nijdam et s'empare du maillot jaune. L'après-midi, les coureurs s'affrontent dans un contre-la-montre par équipes. Cette deuxième étape est remportée par l'équipe Carrera 8 secondes devant l'équipe Del Tongo, celle du maillot jaune qui conforte sa tunique. Laurent Fignon perd encore une quarantaine de secondes avec son équipe Système U.

La 3e étape, entre Karlsruhe et Stuttgart, voit la prise de pouvoir d'un suisse, Erich Maechler. Parti au km 175 avec 21 autres coureurs, dont fait partie Charly Mottet, il reprend plus de 3 minutes au peloton. Il devient le premier suisse leader du Tour de France depuis Fritz Schaer en 1953. La victoire d'étape revient quant à elle à Acácio da Silva qui rentre dans le top 5 et la bonne opération à Charly Mottet qui devient un des grands favoris du Tour.

La 4e étape, qui est une demi-étape, voit la victoire de Herman Frison qui s'impose d'1 min 28 s sur le peloton. Le maillot jaune reste sur les épaules d'Erich Maechler.

La 5e étape, qui se dispute l'après-midi de la 4e, est remportée par Marc Sergeant avec 13 secondes d'avance sur le peloton maillot jaune que garde Erich Maechler.

Entre Strasbourg et Épinal, la 6e étape voit la belle victoire de Christophe Lavainne de l'équipe Système U. Le Français reprend la deuxième place du général à Jorge Muller mais le maillot reste solidement accroché à Erich Maechler.

Lors de la 7e étape, qui a lieu entre Épinal et Troyes, le premier sprint massif de ce Tour est remporté par Bontempi qui est déclassé pour dopage 10 jours plus tard et permet donc à Manuel Jorge Dominguez de remporter sa première victoire dans le Tour. Maechler voit toujours la vie en jaune.

Le premier enseignement qu'on peut tirer de cette première semaine c'est qu'elle a vu la domination de Erich Maechler. Charly Mottet est le mieux placé des favoris en étant 6e au général. Laurent Fignon est très loin au général et ses chances de victoire s'amenuisent.

La 8e étape est remportée par van Poppel au sprint. La 9e étape voit la victoire de Van der Poel.

Le contre-la-montre de la 10e étape voit la victoire de Stephen Roche avec 42 secondes d'avance sur Charly Mottet et 53 secondes sur Jesper Skipbby. Erich Maechler perd son maillot jaune au profit de Charly Mottet qui devient le grand favori pour la victoire finale. 10 ans après avoir porté le maillot jaune durant 2 semaines sur le Tour de France 1977, Dietrich Thurau prend la seconde place du classement général avec 47 secondes de retard sur Mottet. Laurent Fignon perd à nouveau 3 min 33 s sur son coéquipier et désormais leader Charly Mottet. Luis Herrera perd 9 minutes sur cette étape et le Tour.

La 11e étape, entre Poitiers et Chaumeil voit la perte du maillot jaune de Charly Mottet. C'est son coéquipier Martial Gayant qui le récupère en remportant l'étape.

Entre Brive et Bordeaux, Davis Phinney survole au sprint la 12e étape. Sean Kelly abandonne à cause d'une luxation de la clavicule.

La 13e étape voit le début de la haute montagne. Bayonne et Pau sont les deux villes-étapes. Martial Gayant craque et rend le maillot jaune à Charly Mottet qui a souffert comme Fignon dans le col de Soudet. L'étape est soulevée par Eric Breukink qui devance de 6 secondes le nouveau grand favori Jean-François Bernard et de 11 secondes le Colombien Wilches.

Au programme de la 14e étape entre Pau et Luz-Ardiden, 4 cols. Ceux de Marie-Blanque, le (mythique) Aubisque, les Bordères et enfin la montée vers Luz-Ardiden. Dans le col de Marie-Blanque, Gilbert Duclos-Lassalle et Thierry Claveyrolat s'échappent. Dans la descente de Marie-Blanque Duclos-Lassalle baisse le pied. Claveyrolat continue seul son effort avant de se faire rattraper et lâcher par un Norvégien Dag Otto Lauritzen. Dans la montée finale, Lauritzen est seul à 10 kilomètres de l'arrivée. Dans le groupe des favoris Herrera accélère violemment mais est suivi par Roche, Delgado, Hampsten, Wilches, Fuerte et Millar alors que Charly Mottet et Laurent Fignon lâchent. À 4 kilomètres du sommet, Herrera place une superbe attaque et cette fois-ci personne ne peut le suivre. Il reprend 46 secondes à Hampsten, 52 secondes à Wilches et plus d'une minute à tous les autres favoris. Mais il échoue à 7 secondes de la victoire qui revient à Lauritzen. Mottet garde le maillot jaune avec 1 min 13 s d'avance sur Jean-François Bernard et 1 min 26 s sur Stephen Roche. Les autres favoris sont rejetés à plus de 4 minutes.

La 15e étape est remportée par Rolf Golz devant Le Clerc et Earley. Ils devancent un groupe de 30 coureurs, où se trouvent Charly Mottet, Jean René Bernaudeau et tous les grimpeurs colombiens.

La 17e étape, marquée par de nombreux cols dans les Cévennes devait être propice aux baroudeurs, mais c'est finalement à un sprint massif que l'on assista avec les deux meilleurs sprinters du tour Guido Bontempi et Jean-Paul van Poppel. La lutte entre les deux fut si serrée qu'il fallut avoir recours à la photo finish pour les départager, van Poppel devançant son rival d'un boyau.

La 18e étape est un contre la montre individuel en montagne avec l’ascension du Mont-Ventoux. Jean-François Bernard remporte cette étape et prend le maillot jaune en devançant Stephen Roche de 2 min 34 s au classement général.

ÉtapesModifier

Détail Date Villes étapes km Type Vainqueur d'étape Leader du classement général
Prologue 1er juil. Berlin - Berlin 6,1     Jelle Nijdam (NED)   Jelle Nijdam (NED)
1re étape 2 juil. Berlin - Berlin 105,5   Nico Verhoeven (NED)   Lech Piasecki (POL)
2e étape 2 juil. Berlin - Berlin 40     Carrera (ITA)   Lech Piasecki (POL)
3e étape 4 juil. Karlsruhe - Stuttgart 219   Acácio da Silva (POR)   Erich Maechler (SUI)
4e étape 5 juil. Stuttgart - Pforzheim 79   Herman Frison (BEL)   Erich Maechler (SUI)
5e étape 5 juil. Pforzheim - Strasbourg 112,5   Marc Sergeant (BEL)   Erich Maechler (SUI)
6e étape 6 juil. Strasbourg - Épinal 169   Christophe Lavainne (FRA)   Erich Maechler (SUI)
7e étape 7 juil. Épinal - Troyes 211   Manuel Jorge Domínguez (ESP)   Erich Maechler (SUI)
8e étape 8 juil. Troyes - Épinay-sous-Sénart 205,5   Jean-Paul van Poppel (NED)   Erich Maechler (SUI)
9e étape 9 juil. Orléans - Renazé 260   Adrie van der Poel (NED)   Erich Maechler (SUI)
10e étape 10 juil. Saumur - Futuroscope 87,5     Stephen Roche (IRL)   Charly Mottet (FRA)
11e étape 11 juil. Poitiers - Chaumeil 255   Martial Gayant (FRA)   Martial Gayant (FRA)
12e étape 12 juil. Brive - Bordeaux 228   Davis Phinney (USA)   Martial Gayant (FRA)
13e étape 13 juil. Bayonne - Pau 219     Erik Breukink (NED)   Charly Mottet (FRA)
14e étape 14 juil. Pau - Luz-Ardiden 166     Dag Otto Lauritzen (NOR)   Charly Mottet (FRA)
15e étape 15 juil. Tarbes - Blagnac 164   Rolf Gölz (GER)   Charly Mottet (FRA)
16e étape 16 juil. Blagnac - Millau 216,5   Régis Clère (FRA)   Charly Mottet (FRA)
17e étape 17 juil. Millau - Avignon 239   Jean-Paul van Poppel (NED)   Charly Mottet (FRA)
18e étape 19 juil. Carpentras - Mont Ventoux 36,5     Jean-François Bernard (FRA)   Jean-François Bernard (FRA)
19e étape 20 juil. Valréas - Villard-de-Lans 185     Pedro Delgado (ESP)   Stephen Roche (IRL)
20e étape 21 juil. Villard-de-Lans - L'Alpe-d'Huez 201     Federico Echave (ESP)   Pedro Delgado (ESP)
21e étape 22 juil. Bourg-d'Oisans - La Plagne 185,5     Laurent Fignon (FRA)   Pedro Delgado (ESP)
22e étape 23 juil. La Plagne - Morzine 186     Eduardo Chozas (ESP)   Pedro Delgado (ESP)
23e étape 24 juil. Saint-Julien-en-Genevois - Dijon 224,5   Régis Clère (FRA)   Pedro Delgado (ESP)
24e étape 25 juil. Dijon - Dijon-Prenois 38     Jean-François Bernard (FRA)   Stephen Roche (IRL)
25e étape 26 juil. Créteil - Paris 192   Jeff Pierce (USA)   Stephen Roche (IRL)

ClassementsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Stephen Roche   Irlande Carrera-Vagabond-Peugeot en 115 h 27 min 42 s
2 Pedro Delgado   Espagne PDM-Ultima-Concorde + 40 s
3 Jean-François Bernard   France Toshiba-Look-La Vie Claire 2 min 13 s
4 Charly Mottet   France Système U 6 min 40 s
5 Luis Herrera   Colombie Varta-Café de Colombia 9 min 32 s
6 Fabio Parra   Colombie Varta-Café de Colombia 16 min 53 s
7 Laurent Fignon   France Système U 18 min 24 s
8 Anselmo Fuerte   Espagne BH 18 min 33 s
9 Raúl Alcalá   Mexique 7-Eleven-Hoonved 21 min 49 s
10 Marino Lejarreta   Espagne Caja Rural-Orbea 26 min 13 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points[1]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Jean-Paul van Poppel   Pays-Bas Superconfex-Kwantum 263
2 Stephen Roche   Irlande Carrera 247
3 Pedro Delgado   Espagne P.D.M 228
4 Jean-François Bernard   France Toshiba-Look-La Vie Claire 201
5 Jozef Lieckens   Belgique Joker-Emerxil-Eddy Merckx 195

Prix de la montagneModifier

Classement du Prix du meilleur grimpeur[1]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Luis Herrera   Colombie Café de Colombia 452
2 Anselmo Fuerte   Espagne BH 314
3 Raúl Alcalá   Mexique Eleven-Hoonved 277
4 Pedro Delgado   Espagne P.D.M 224
5 Fabio Parra   Colombie Café de Colombia 180

Classement par équipes au tempsModifier

Classement par équipes[1]
Rang Équipe Temps
1 Système U 346 h 44 min 02 s
2 Café Colombia + 38 min 20 s
3 BH + 56 min 02 s
4 Fagor + 1 h 07 min 54 s
5 Toshiba + 1 h 28 min 54 s

Classement par équipes aux pointsModifier

Classement par équipes[1]
Rang Équipe Points
1 Système U 1790
2 PDM 1804
3 7 Eleven 1821
4 Panasonic 1863
5 BH 2670

Classement des jeunesModifier

Classement des néophytes[1]
Rang Coureur Pays Équipe Temps
1 Raúl Alcalá   Mexique Eleven-Hoonved 115 h 49 min 31 s
2 Erik Breukink   Pays-Bas Panasonic + 31 min 46 s
3 Gilles Sanders   France Kas-Miko-Mavic + 59 min 08 s
4 Jesper Skibby   Danemark Roland-Skala-Chiori + 59 min 24 s
5 José Sanchis   Espagne Caja Rural-Orbea + 1 h 08 min 17 s

Classement combinéModifier

Classement combiné[1]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Jean-François Bernard   France Toshiba-Look-La Vie Claire 72
2 Laurent Fignon   France Système U 70
3 Stephen Roche   Irlande Carrera 69
4 Luis Herrera   Colombie Café de Colombia 65
5 Anselmo Fuerte   Espagne BH 65

Classement des sprints intermédiairesModifier

Classement des sprints intermédiaires[1]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Gilbert Duclos-Lassalle   France Z-Peugeot 249
2 Jean-Paul van Poppel   Pays-Bas Superconfex-Kwantum 178
3 Régis Clère   France Teka 142
4 Martin Earley   Irlande Fagor 100
5 Teun van Vliet   Pays-Bas Panasonic 70

Liste des coureursModifier

Toshiba-Look-La Vie Claire 
Carrera-Vagabond-Peugeot 
Hitachi-Marc 
Z-Peugeot
BH
PDM-Ultima-Concorde
Système U 
Reynolds-Sada 
Teka 
Postobon-Ryalcao 
R.M.O. 
Caja Rural-Orbea 
Fagor-MBK 
Varta-Café de Colombia 
Superconfex-Kwantum Hallen 
Panasonic 
Del Tongo-Colnago 
KAS-Miko 
Joker-Merckx 
7-Eleven-Hoonved 
Roland-Skala-TW Rock-Chiori 
Supermercati Brianzoli 
ANC-Lycra 

NP : non-partant ; A : abandon en cours d'étape ; E : éliminé ; HD : hors délai.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g « Clasificaciones oficiales », El Mundo Deportivo,‎ , p. 38 (lire en ligne)

Liens externesModifier