Saison 2017 de l'équipe cycliste féminine Lotto Soudal

saison 2017 de l'équipe cycliste féminine Lotto Soudal

La Saison 2017 de l'équipe cycliste féminine Lotto Soudal Ladies est la douzième de la formation. L'effectif est profondément remanié. Les recrues sont Anna Kiesenhofer, Annelies Dom, Kaat Van der Meulen, Trine Schmidt et Puck Moonen. Le principal départ est celui de l'Allemande Claudia Lichtenberg. Lieselot Decroix, Willeke Knol, Emma Pooley, Anouk Rijff, Anisha Vekemans, Sofie De Vuyst et Susanna Zorzi ne font plus non plus partie de l'équipe.

Lotto Soudal Ladies 2017
Généralités
Équipe
Code UCI
LSLVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Pays
Sport
Effectif
13Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Nombre de victoires
1Voir et modifier les données sur Wikidata
Meilleur coureur UCI
Classement UCI
19e
Lotto Soudal Ladies 2018 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Lotte Kopecky réalise une bonne campagne de classiques. Quelque peu malchanceuse sur le Circuit Het Nieuwsblad puis sur le Tour de Drenthe, elle se classe deuxième du Drentse 8 et surtout cinquième du Tour des Flandres. Sur piste, elle est championne du monde de la course américaine avec Jolien D'Hoore. Élise Delzenne se montre régulière et gagne une étape du GP Elsy Jacobs. Isabelle Beckers est vice-championne de Belgique du contre-la-montre. Trine Schmidt brille sur piste avec deux titres de championne d'Europe. L'équipe réalise également un bon Tour de Belgique. Elle est vingtième du classement World Tour et dix-neuvième du classement UCI.

Préparation de la saison modifier

Partenaires et matériel de l'équipe modifier

Le partenaire principal est la loterie nationale belge sous sa marque Lotto. Le fabricant de silicones et colles Soudal est le partenaire secondaire. Le fabricant de cycles Ridley soutient l'équipe.

Arrivées et départs modifier

La présentation de l'équipe a lieu au Palais 12 à Bruxelles[1]. En 2017, les leaders de la formation restent Lotte Kopecky et Élise Delzenne. L'effectif est profondément remanié. La triathlète et grimpeuse autrichienne Anna Kiesenhofer, vainqueur de l'étape au mont Ventoux du Tour de l'Ardèche 2016, rejoint l'équipe. Tout comme les pistardes Annelies Dom, Kaat Van der Meulen et Trine Schmidt. Puck Moonen vient compléter l'effectif. Le principal départ est celui de Claudia Lichtenberg vers la formation Wiggle High5[2],[3],[4].

Arrivées Équipe 2016
  Annelies Dom Lensworld.eu - Zannata
  Anna Kiesenhofer Néo-professionnelle
  Kaat Van der Meulen Lensworld.eu - Zannata
  Puck Moonen Néo-professionnelle
  Trine Schmidt BMS BIRN
Départs Équipe 2017
  Lieselot Decroix retraite
  Willeke Knol
  Claudia Lichtenberg Wiggle High5
  Emma Pooley arrêt
  Anouk Rijff Lensworld.eu - Zannata
  Anisha Vekemans Alé Cipollini
  Sofie De Vuyst Lensworld.eu - Zannata
  Susanna Zorzi Drops

Effectif modifier

 Effectif 2017
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Isabelle Beckers4 mars 1983  BelgiqueBigla (2013)
Alana Castrique8 mai 1999  Belgique
Valerie Demey17 janvier 1994  BelgiqueSport Vlaanderen-Etixx (2017)
Annelies Dom8 avril 1986  BelgiqueLensworld-Zannata (2016)
Chantal Hoffmann30 octobre 1987  LuxembourgWielerclub de sprinters Malderen (2013)
Demi de Jong11 février 1995  Pays-BasBoels Dolmans (2016)
Kelly Van den Steen1 septembre 1995  BelgiqueSport Vlaanderen-Etixx (2017)
Lotte Kopecky10 novembre 1995  BelgiqueTopsport Vlaanderen-Pro-Duo (2015)
Puck Moonen20 mars 1996  Pays-Bas
Julie Van de Velde (3 juill.–31 déc.)2 juin 1993  Belgique
Fenna Vanhoutte6 juillet 1997  Belgique
Anabelle Dreville4 mars 1995  FranceFDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope (2017)
Marjolein van 't Geloof27 mars 1996  Pays-BasJan van Arckel (2017)
Source : Cycling Archives

Encadrement modifier

Dany Schoonbaert est le directeur sportif de l'équipe. Il est assisté par Ivan Depoorter et Liesbet De Vocht[5].

Déroulement de la saison modifier

Janvier modifier

Le stage de préparation de l'équipe a lieu à Calp.

Février-mars modifier

Au Circuit Het Nieuwsblad, Ellen van Dijk et Elisa Longo Borghini s'échappent après le Paterberg. Un premier groupe de poursuite est constitué d'Elena Cecchini, Lotte Kopecky, Christine Majerus et Gracie Elvin, mais le peloton le reprend. Les deux coureuses de tête comptent alors une minute et demi d'avance. Le Molenberg permet à un nouveau groupe de poursuite de prendre le large. Il comprend Lotte Kopecky, Lucinda Brand, Chantal Blaak, Annemiek van Vleuten et Amanda Spratt. La jonction avec la tête s'opère à seize kilomètres de l'arrivée. Le groupe se scinde immédiatement. Annemiek van Vleuten, Amanda Spratt et Lotte Kopecky sont distancées. Si les deux premières finissent par rentrer, ce n'est pas le cas de la dernière. Elle se classe finalement onzième[6].

Après avoir chuté dans un secteur pavé lors du Tour de Drenthe alors qu'elle était bien placée, Lotte Kopecky se classe deuxième du sprint massif du Drentse 8 derrière Chloe Hosking le lendemain. Elle se classe sixième d'À travers les Flandres. À Gand-Wevelgem, elle fait partie du groupe de tête mais choisit la mauvaise roue pour le sprint. Elle est seizième. Sur la Pajot Hills Classic, Fenna Vanhoutte chute et se casse le bras.

Avril modifier

 
Annelies Dom sur le mur de Huy
 
Isabelle Beckers sur le mur de Huy

Au Tour des Flandres, le mur de Grammont donne réellement le départ de la course. Rozanne Slik part alors. Elle compte jusqu'à une minute trente d'avance sur un peloton d'une cinquantaine de course. Elle est un temps prise en chasse par Élise Delzenne, mais la Française ne parvient pas à combler l'écart. Katarzyna Niewiadoma accélère sur les pentes du Kanarieberg et provoque une sélection importante. Lotte Kopecky se trouve dans le groupe de tête et parvient à s'y maintenir jusqu'à l'arrivée. Elle se classe cinquième du sprint[7],[8].

Aux championnats du monde sur piste de Hong-Kong, Lotte Kopecky devient la première championne du monde de la course à l'américaine de l'histoire en duo avec Jolien D'Hoore.

Mai-juin modifier

Au Festival Luxembourgeois du cyclisme féminin Elsy Jacobs, sur la deuxième étape, Élise Delzenne est présente dans le peloton réduit qui se dispute la victoire au sprint. Elle le lance de loin et résiste ensuite au retour d'Eugenia Bujak et de Christine Majerus pour s'offrir l'étape[9]. À Gooik-Geraardsbergen-Gooik, Élise Delzenne se classe huitième, soit quatrième du sprint du peloton, après avoir effectuée une course agressive récompensée par le prix des monts[10]. Au Diamond Tour, elle prend la sixième place dans le sprint massif.

Lors des championnats nationaux, Lotte Kopecky est pour la quatrième fois consécutive deuxième de la course en ligne en Belgique derrière Jolien D'Hoore. Isabelle Beckers est deuxième également du contre-la-montre derrière Ann-Sophie Duyck. En France, Élise Delzenne finit cinquième du contre-la-montre[11]. Sur la course en ligne, elle s'échappe en compagnie d'Audrey Cordon, mais le peloton réagit et les reprend. Elle se classe finalement onzième[12].

Juillet modifier

Au Tour de Feminin, Élise Delzenne se classe sixième de la première étape. Elle est ensuite huitième du contre-la-montre de la troisième étape, deuxième de la quatrième étape au sprint derrière Nancy van den Burg et enfin troisième de la dernière étape où sa coéquipière Juliette Labous s'impose[13].

Au BeNe Ladies Tour, Trine Schmidt est quatrième du prologue, Élise Delzenne cinquième. L'équipe est victime d'une épidémie qui l'empêche de réaliser des performances correctes. Élise Delzenne est cependant encore cinquième du contre-la-montre de l'étape 2b. Cela lui permet de finir l'épreuve à la huitième place.

Août modifier

Élise Delzenne, Trine Schmidt et Chantal Hoffmann participent aux Championnats d'Europe sur route. La Française fait ensuite une mauvaise chute à l'Open de Suède Vårgårda.

Septembre modifier

 
Au Tour de Belgique

Au Tour de Belgique, Lotte Kopecky est septième du prologue et Élise Delzenne dixième. Le lendemain, Trine Schmidt fait partie de l'échappée. Cela lui permet de se classer huitième. Lotte Kopecky est septième du sprint de la deuxième étape. Sur la dernière étape, sorte de mini-Tour des Flandres, dans des conditions météorologiques difficiles, Élise Delzenne fait partie de l'échappée matinale. Dans le final, Ruth Winder s'échappe avec Anouska Koster. Derrière Lotte Kopecky tente de boucher le trou. Elle prend finalement la troisième place, Élise Delzenne est sixième. Au classement général, Lotte Kopecky est huitième et Élise Delzenne dixième[14],[15]. Aux championnats du monde sur route, elle part à deux tours de l'arrivée avec Janneke Ensing, Amanda Spratt et Danielle King. Dans la montée de Salmon Hill, les favorites les reprennent. Toutefois, la mauvaise coopération dans le groupe cause un regroupement général[16],[17],[18].

À La Madrid Challenge by La Vuelta, Lotte Kopecky est bien placée dans le final. Cependant, elle manque de soutien et est souvent exposé au vent. À court d'énergie, elle ne peut participer pleinement au sprint et finit onzième. Peu avant les championnats du monde sur route, Lotte Kopecky doit annoncer son forfait à cause d'une déchirure à la cuisse[19].

Élise Delzenne, Trine Schmidt et Chantal Hoffmann participent aux championnats du monde sur route. Élise Delzenne part à deux tours de l'arrivée avec Janneke Ensing, Amanda Spratt et Danielle King. Dans la montée de Salmon Hill, les favorites les reprennent. Toutefois, la mauvaise coopération dans le groupe cause un regroupement général[16],[17],[18].

Octobre modifier

Aux championnats d'Europe de cyclisme sur piste, Trine Schmidt remporte les titres en course aux points, avec une avance considérable sur les concurrentes, et en course au scratch. Élise Delzenne y fait ses adieux à la compétition.

Victoires modifier

Sur route modifier

  Victoires
DateCoursePaysClasseVainqueur
30 avr.2e étape, Festival Elsy Jacobs  Luxembourg2.1  Élise Delzenne

Sur piste modifier

Date Course Pays Classe Vainqueur
14 janvier Championnat de Belgique d'omnium   Belgique 9CN   Lotte Kopecky
17 février Omnium à Cali   Colombie 0CDM   Lotte Kopecky
18 mars Course à l'américaine à Gand   Belgique 1C1   Lotte Kopecky
15 avril Championnat du monde de la course à l'américaine   Hong Kong 0CM   Lotte Kopecky
6 octobre Championnat du Danemark de poursuite   Danemark 9CN   Trine Schmidt
6 octobre Championnat du Danemark du scratch   Danemark 9CN   Trine Schmidt
20 octobre Championnat d'Europe de la course aux points   Allemagne 0CC   Trine Schmidt
21 octobre Championnat d'Europe de la course au scratch   Allemagne 0CC   Trine Schmidt

Résultats sur les courses majeures modifier

World Tour modifier

Résultats dans les épreuves du World Tour
Date # Course Pays Meilleure classée Classement
4 mars 1 Strade Bianche   Italie - -
11 mars 2 Tour de Drenthe   Pays-Bas   Lotte Kopecky 25e
19 mars 3 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio   Italie - -
26 mars 4 Gand-Wevelgem   Belgique   Lotte Kopecky 16e
2 avril 5 Tour des Flandres   Belgique   Lotte Kopecky 5e
16 avril 6 Amstel Gold Race   Pays-Bas Aucune coureuse à l'arrivée -
19 avril 7 Flèche wallonne   Belgique   Élise Delzenne 48e
23 avril 8 Liège-Bastogne-Liège   Belgique   Élise Delzenne 44e
5-7 mai 9 Tour de l'île de Chongming   Chine - -
11-14 mai 10 Tour de Californie   États-Unis - -
4 juin 11 Philadelphia Cycling Classic   États-Unis Course annulée
7-11 juin 12 The Women's Tour   Grande-Bretagne - -
30 juin-9 juillet 13 Tour d'Italie   Italie - -
20 juillet 14 La course by Le Tour de France   France - -
29 juillet 15 RideLondon-Classique   Grande-Bretagne   Élise Delzenne 25e
11 août 16 Open de Suède Vårgårda TTT   Suède Lotto Soudal 15e
13 août 17 Open de Suède Vårgårda   Suède   Annelies Dom 78e
17-20 août 18 Tour de Norvège   Norvège   Élise Delzenne 32e
26 août 19 Grand Prix de Plouay   France - -
29 août-3 septembre 20 Boels Rental Ladies Tour   Pays-Bas - -
10 septembre 21 La Madrid Challenge by La Vuelta   Espagne   Lotte Kopecky 11e

Lotto Soudal est vingtième du classement par équipes. Lotte Kopecky est cinquante-et-unième du classement individuel.

Grand tour modifier

Grand tour Tour d'Italie
Coureuse (classement) -
Accessits -

Classement mondial modifier

Classement UCI des coureuses de l'équipe
Rang Coureuse Points
41   Lotte Kopecky 269
60   Élise Delzenne 161
212   Julie van de Velde 25
243   Trine Schmidt 18
247   An-Li Kachelhoffer 17
336   Isabelle Beckers 10
358   Annelies Dom 9
584   Chantal Hoffmann 2

La formation est dix-neuvième au classement par équipes.

Références modifier

  1. « Présentation de l'équipe Lotto Soudal - En 2017, Tiesj Benoot veut briller sur le Tour de France », sur L'avenir (consulté le )
  2. « Un final du Tour des Flandres épicé, vingt-quatre équipes aux Strade Bianche, Elise Delzenne et Lotte Kopecky mèneront la Lotto-Soudal Ladies 2017 », sur Vélo101 (consulté le )
  3. (de) « Kiesenhofer zu Lotto Soudal Ladies, Mancebo macht auch mit 40 weiter », sur Radsport-news (consulté le )
  4. (en) « Lotto Soudal finalises 2017 rosters », sur cycling news (consulté le )
  5. « UCI Women's Teams », sur UCI (consulté le )
  6. « Lucinda Brand remporte le Het Nieuwsblad », sur le dérailleur (consulté le )
  7. (en) « Rivera wins Tour of Flanders Women », sur cycling news (consulté le )
  8. « Coryn Rivera remporte le Ronde », sur Le dérailleur (consulté le )
  9. « Festival Elsy Jacobs # 2. Christine Majerus s'impose chez elle au Luxembourg. Elise Delzenne s'offre la dernière étape à Garnich devant Eugenia Bujak. », sur Vélo 101 (consulté le )
  10. « Gooik-Geraardsbergen-Gooik — Vos en force », sur vélo 101 (consulté le )
  11. « Championnat de France - CLM Dames : Classements », sur direct vélo (consulté le )
  12. « CYCLISME CHAMPIONNATS DE FRANCE SUR ROUTE SAINT-OMER 2017 ELITE FILLES », sur Nordsports mag (consulté le )
  13. « Tour de Feminin - Et. 5 : Classements », sur direct vélo (consulté le )
  14. « Lotto Belgium Tour — Le coup de Koster », sur vélo 101 (consulté le )
  15. (en) « Photo gallery: The thrilling battle in Belgium you probably missed », sur cycling tips (consulté le )
  16. a et b « Rainbow is the new Blaak », sur le dérailleur (consulté le )
  17. a et b (en) « World Championships: Blaak solos to women's road race title », sur cycling news (consulté le )
  18. a et b « Mondiaux — Chantal Blaak au nom des Oranges », sur vélo 101 (consulté le )
  19. (nl) « Belgische kopvrouw Kopecky moet forfait geven voor WK wielrennen », sur Nieuwsblad (consulté le )

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :