Ouvrir le menu principal

Saint-Arnoult (Oise)

commune française du département de l'Oise
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Arnoult.

Saint-Arnoult
Saint-Arnoult (Oise)
Paysage du village
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Grandvilliers
Intercommunalité Communauté de communes de la Picardie Verte
Maire
Mandat
Noël Bouton
2014-2020
Code postal 60220
Code commune 60566
Démographie
Gentilé Saint-Arnoltiens
Population
municipale
216 hab. (2016 en augmentation de 14,89 % par rapport à 2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 37′ 59″ nord, 1° 49′ 18″ est
Altitude Min. 164 m
Max. 212 m
Superficie 7,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Saint-Arnoult

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Saint-Arnoult

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Arnoult

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Arnoult

Saint-Arnoult est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Saint-Arnoltiens[1].

GéographieModifier

 
Paysage de prés, depuis l'église.

LocalisationModifier

Saint-Arnoult est un village rural du pays de Bray picard, situé à l'extrémité ouest du département de l'Oise, en bordure du département de la Seine-Maritime.

Hameaux et écartsModifier

La commune comprend deux hameaux : Marcoquet et Colagnie-des-Fenêts.

Colagnies-le-Bas, aujourd'hui hameau de Mureaumont, a été rattaché à Saint-Arnoult de 1826 à 1841[2].

UrbanismeModifier

En 1999, 81,2 % des résidents de la commune étaient propriétaires de leurs logements (contre 60,4 % pour le département) et 8,7 % étaient locataires (contre 35,8 %)[3].

Communes limitrophesModifier

HydrographieModifier

Le village est situé dans un fond de vallée où coule un ruisseau affluent du Petit Thérain.

Voies de communication et transportsModifier

ClimatModifier

Données généralesModifier

Ville Ensoleillement
  (h/an)
Pluie
  (mm/an)
Neige
  (j/an)
Orage
  (j/an)
Brouillard
  (j/an)
Moyenne nationale 1 973 770 14 22 40
Formerie[4] 1650 657 17 18 54
Paris 1 661 637 12 18 10
Nice 2 724 733 1 29 1
Strasbourg 1 693 665 29 29 53
Brest 1 605 1 211 7 12 75

Climat de la PicardieModifier

Données météorologiques dans l'Oise de 1961 à 1990[5]
Mois Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc Année
Températures minimales (°C) 1 1,1 2,7 4,4 7,6 10,3 12,2 12,2 10,4 7,7 3,9 1,8 6,3
Températures maximales (°C) 5,6 6,5 9,4 12,4 16,2 18,9 21,0 21,3 18,9 14,8 9,4 6,5 13,4
Températures moyennes (°C) 3,3 3,8 6,0 8,4 11,9 14,6 16,6 16,7 14,7 11,3 6,7 4,2 9,8
Ensoleillement (h) 52,6 81,3 114,0 165,6 199,0 209,7 215,4 207,8 151,5 113,7 74,4 47,5 1637,9
Pluviométrie (mm) 59,2 48,3 55,0 48,1 53,6 61,8 57,4 57 68 71,8 81,2 70,2 731,5

ToponymieModifier

Durant la Révolution française, la commune porte le nom d'Arnoult-les-Montagnes[2].

Le village a été placé sous la protection d'un saint dénommé Arnulfus[6], peut-être Arnoul des Yvelines, qui aurait été évêque de Tours, ou Arnoul de Lisieux, évêque de ce diocèse.

HistoireModifier

Des sarcophages antiques ont été retrouvés au lieu-dit « le Mont Blanc », près du bois qui domine le village[7].

Louis Graves indiquait en 1850 : « Le domaine de Monceaux qui était une dépendance considérable du territoire de Saint-Arnoult, fut donné en 1140 à l’abbaye de Lannoy, par Arnulphe de Briostel. On y mit un curé dans le seizième siècle, et il s'ensuivit un procès avec celui de Saint-Arnoult. qui prétendait que les habitants devaient demeurer ses paroissiens ; mais il fut débouté. (...) La seigneurie appartenait, dans les temps anciens, à la maison de Canny-sur-Thérain. Anthoine d'Halescourt, seigneur de Canny, la vendit en 1609 à l'abbaye de Saint-Germer, pour la somme de dix mille six cents livres[7] ».

 
Détail d'un plan de 1751 dressé pour l’abbaye de Beaubec.

La région avait sous l'Ancien Régime une importante activité de tissage de serge, dites d'Aumale et Saint-Arnoult dépendait du bureau de vérification de leur conformité installé à Moliens par arrêt du Conseil d'État, donné à Marly le treize mai 1698. Cette activité a été remplacée après la Révolution française par la fabrication à domicile de la bonneterie (et notamment la confection des bas de laine au métier à tisser). Vers 1850, vingt ateliers existaient au village, employant 45 hommes et 14 femmes ou enfants, fabriquant 12 000 douzaines de pièces par an[7].

Toujours vers 1850, on notait l'existence Saint-Arnoult, d'un presbytère et d'une école, ainsi que d'un moulin à vent sur les hauteurs de et six pressoirs à cidre[7].

Politique et administrationModifier

 
La mairie-école

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune se trouve dans l'arrondissement de Beauvais du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la deuxième circonscription de l'Oise.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Formerie[2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, Saint-Arnoult est désormais rattachée au canton de Grandvilliers.

IntercommunalitéModifier

Saint-Arnoult fait partie, comme quatre-vingt-huit autres communes, de la communauté de communes de la Picardie Verte qui correspond l'ensemble des communes des cantons de Formerie, Grandvilliers et Marseille-en-Beauvaisis, ainsi que certaines communes du canton de Songeons.

La commune fait également partie du « Grand Beauvaisis », l'un des seize pays a constituer le « Pays de Picardie ».

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001[8] En cours
(au 9 mars 2017)
Noël Bouton   Réélu pour le mandat 2014-2020[9],[10]

DémographieModifier

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[12].

En 2016, la commune comptait 216 habitants[Note 1], en augmentation de 14,89 % par rapport à 2011 (Oise : +2,22 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
608622668660761754633636620
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
570529489469450400356334310
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
278265246223239219228234259
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
274281241203173172177187216
2016 - - - - - - - -
216--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,8 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 14,4 %, 15 à 29 ans = 13,3 %, 30 à 44 ans = 18,9 %, 45 à 59 ans = 32,2 %, plus de 60 ans = 21,1 %) ;
  • 49,2 % de femmes (0 à 14 ans = 12,6 %, 15 à 29 ans = 9,2 %, 30 à 44 ans = 20,7 %, 45 à 59 ans = 31 %, plus de 60 ans = 26,4 %).
Pyramide des âges à Saint-Arnoult en 2007 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
4,4 
75 à 89 ans
6,9 
16,7 
60 à 74 ans
19,5 
32,2 
45 à 59 ans
31,0 
18,9 
30 à 44 ans
20,7 
13,3 
15 à 29 ans
9,2 
14,4 
0 à 14 ans
12,6 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[15]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

ÉconomieModifier

La commune ne comporte aucun commerce (pharmacie, bar...).

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Vestiges d'un prieuré du XVe siècle dépendant de l'abbaye de Beaubec, en pans de bois et torchis, à deux niveaux et comble à surcroît de la fin du XVe siècle, avec de beaux décors sculptés[16], et son jardin[17], ouvert pendant la période estivale[18].
Article détaillé : Prieuré de Saint-Arnoult (Oise).

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  • Château au hameau de Marcoquet

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  • Château de Colagnies-des-Bois, et son parc
  • Église Saint-Arnoult, des XII e et XVIe siècles. La nef, construite en silex, a conservé, au nord comme au sud, deux petites fenêtres en plein cintre, à double ébrasement. Le chœur se termine par un chevet à trois pans et ses maçonneries sont en damier de silex et de grès. Une chapelle se trouve au nord, dont la charpente comprend des sablières décorées d’une frise continue de pampres de vigne[19]
 
Le monument aux morts.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  • Chapelles à Marcoquet.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  • Monument aux morts

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Saint-Arnoult et ses habitants les Saint-Arnoltiens, Saint-Arnoltiennes
  2. a b c et d Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Recensement INSEE 1999
  4. Données de la station de Beauvais, sources l'Internaute, INSEE et Lameteo.org
  5. Relevés météorologiques d'Abbeville, Somme (80), de 1961 à 1990 (infoclimat.fr)
  6. Auguste Longnon, Les noms de lieu de la France : leur origine, leur signification, leurs transformations.., vol. 4 et 5 : Noms de lieux d'origine féodale et moderne, Paris, Librairie ancienne Honoré Champion, , 832 p. (lire en ligne), p. 407, sur Gallica.
  7. a b c et d Louis Graves, Précis statistique sur le canton de Formerie - Arrondissement de Beauvais : Extrait de l'Annuaire de 1850, 120 p. (lire en ligne), p. 59, 67-69, 75, 111-114, sur Google Books.
  8. « Saint-Arnoult : Cérémonie des vœux », Le Réveil, édition Oise normande, no 3329,‎ , p. 19 (ISSN 2268-0845)
  9. Le maire sortant a été réélu au terme des élections municipales de 2008. Source : Hebdomadaire Le Réveil du 27 mars 2008
  10. « Saint-Arnoult », Cartes de France (consulté le 30 septembre 2014)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. « Évolution et structure de la population à Saint-Arnoult en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 novembre 2010)
  15. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 novembre 2010)
  16. « Le Prieuré », notice no PA00114851, base Palissy, ministère français de la Culture.
  17. « Jardin d'agrément du château de Colagnies-des-Bois », notice no IA60001477, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. Site du prieuré
  19. Dominique Vermand, « Saint-Arnoult, église Saint-Arnoult », Diocèse de Beauvais, Églises de l'Oise : art roman et gothique, (consulté le 18 mai 2019).