Ouvrir le menu principal

Canton de Songeons
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement(s) Beauvais
Chef-lieu Songeons
Conseiller général Roseline Pinel
2011-2014
Code canton 60 35
Démographie
Population 7 102 hab. (2007)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Superficie 197,50 km2
Subdivisions
Communes 28

Le canton de Songeons est une ancienne division administrative française située dans le département de l'Oise et la région Picardie.

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de Songeons dans l'arrondissement de Beauvais. Son altitude varie de 87 m (Haucourt) à 218 m (Glatigny) pour une altitude moyenne de 161 m.

HistoireModifier

La loi du reprise par la constitution de 1791, divise le royaume en communes, cantons, districts et départements. En , la Convention supprime le canton. il est rétabli par la constitution du , instituant le Directoire. Jusqu'en 1795, les cantons ne sont qu'une circonscription électorale, et un ressort judiciaire élémentaire, celui de la justice de paix. La constitution du 5 fructidor an III (), crée une municipalité dans chaque canton, formée de représentants de toutes les communes du canton.

Leur nombre fut réduit drastiquement (entre 30 et 50) par la loi du 8 pluviôse an IX () intitulée « loi portant réduction du nombre de justices de paix ». Les premiers préfets nommés par le gouvernement furent sommés d’établir dans leur département la répartition des communes dans chaque canton nouvellement établi. Ces listes départementales, une fois approuvées par le gouvernement, furent publiées au Bulletin des Lois dans les années 1801-1802 et constituent la base de la division administrative de la France en cantons qui est encore en place à ce jour.

De 1790 à 1800, il n'y avait que onze communes dans le canton de Songeons.


Les communes du "Premier" canton de Songeons (1790-1800)
Nom
Bazancourt
Ernemont-Boutavent
Escames
Fontenay-Torcy
Grémévillers
Héricourt-sur-Thérain
Morvillers
Saint-Samson-la-Poterie
Songeons
Sully
Villers-Vermont

Trois de ces communes (Villers-Vermont, Héricourt-sur-Thérain, Saint-Samson-la-Poterie) ne sont plus actuellement dans le canton de Songeons mais dans le canton de Formerie.

AdministrationModifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1864 Marie Gérard Louis Félix Rodrigue
Des Balbes de Berton, Duc de Crillon
[1]
  5e Duc de Crillon, Pair de France
Général de brigade, Maréchal de camp
Propriétaire à Crillon
Grand officier de la Légion d'honneur[2]
1864 1871 Louis Aristide Hector
Personne Comte de Songeons
(1823-1908)
  Lieutenant de louveterie
Propriétaire, maire de Songeons (1858-1878)
1871 1895 Alphonse Dupont
(1819-1900)
Républicain Manufacturier en brosses à Beauvais
Président de la Chambre de commerce, Censeur de la banque de France
1895 1922 Émile Dupont
(fils du précédent)[3]
Républicain
GD
Industriel
Président de la Chambre- de commerce de Beauvais et de l'Oise (1902 → ? )
Sénateur de l'Oise (1906 → 1920)
Fils du précédent
Décédé en fonction
1923[4] 1931 Léon Molumar Rad. Médecin à Songeons
1931 1940 Pierre, Vicomte des Courtils
(1881-1957)
Républicain Maire de Loueuse
Nommé conseiller départemental en 1943 par le Gouvernement de Vichy[5]
1945 1949 Marc Toutain
(1917-1974)
SFIO Vétérinaire, Lachapelle-sous-Gerberoy
1949 1955 M. Duval RPF  
1955 1973 Marc Toutain SFIO puis PS Vétérinaire,
maire de Lachapelle-sous-Gerberoy (1959 → 1974)
1973 1985 Raymond Laffoley SE puis UDF
puis MRG
Professeur,
maire de Villembray
1985 2004[6] Brigitte Magnier[7] DVD Pharmacienne,
Maire de Songeons (1989 → 1995)
Vice-Présidente du Conseil Général[Quand ?]
2004 [8] Thierry Maugez[9] PRG Cadre SNCF,
Maire d'Hanvoile (1995 → 2011)
Décédé en fonction
2015 Roseline Pinel apparentée
PRG
Technicienne administrative,
suppléante de Thierry Maugez

Sources : Feuilles au vent, chroniques du Pays d'Oise, de J.Mermet - https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5829951p/f226.image.r=BOULARD

CompositionModifier

Le canton de Songeons a groupé 28 communes et a compté 6 590 habitants (recensement de 1999 sans doubles comptes).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Bazancourt 152 60380 60049
Buicourt 146 60380 60114
Crillon 433 60112 60180
Ernemont-Boutavent 154 60380 60214
Escames 208 60380 60217
Fontenay-Torcy 104 60380 60244
Gerberoy 111 60380 60271
Glatigny 150 60650 60275
Grémévillers 355 60380 60288
Hannaches 129 60650 60296
Hanvoile 502 60650 60298
Haucourt 128 60112 60301
Hécourt 125 60380 60306
Lachapelle-sous-Gerberoy 141 60380 60335
Lhéraule 142 60650 60359
Loueuse 133 60380 60371
Martincourt 113 60112 60388
Morvillers 399 60380 60435
Saint-Deniscourt 69 60380 60571
Saint-Quentin-des-Prés 262 60380 60594
Senantes 576 60650 60611
Songeons 1 076 60380 60623
Sully 139 60380 60624
Thérines 168 60380 60629
Villembray 206 60650 60677
Villers-sur-Auchy 304 60650 60687
Vrocourt 42 60112 60697
Wambez 123 60380 60699

DémographieModifier

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2009
5 1895 7655 4245 5165 9306 590-
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

Notes et référencesModifier

  1. Paul Daeleman, « François Gérard Louis "Félix-Rodrigue" BERTON des BALBES de CRILLON », sur http://gw.geneanet.org (consulté le 6 août 2017).
  2. « Berton des Balbes », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. « Émile Dupont », Anciens sénateurs IIIe République, sur https://www.senat.fr (consulté le 6 août 2017).
  4. « Élections cantonales du 21 janvier 1923 », Journal officiel de la République française, vol. 1923, no 31,‎ , p. 1091 (lire en ligne, consulté le 6 août 2017) sur Gallica.
  5. « Arrêté du chef du gouvernement constituant le conseil départemental de l'Oise », Journal officiel de l’État français, vol. 1943, no 53,‎ , p. 604 (lire en ligne, consulté le 6 août 2017) sur Gallica.
  6. Frédéric Hennebert et Philippe Créhange, « Songeons : qui succédera à Brigitte Magnier ? », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2017).
  7. Sylvie Godin, « Songeons : décès de Brigitte Magnier ancienne conseillère générale », Le Bonhomme picard,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2017).
  8. Laurent Villette, « Thierry Maugez est décédé samedi, à l'âge de 48 ans », Le Réveil, no 3201,‎ , p. 4 (ISSN 0182-7219)
  9. Réélu pour le mandat 2011-2014 : M.S., « Maugez, dès le premier tour », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers,‎ , p. 10

Voir aussiModifier

Liens externesModifier