Ouvrir le menu principal
Rivière-Verdun
Description de cette image, également commentée ci-après
Le pays de Rivière-Verdun dans ses limites du XVIIIe siècle et les communes et départements actuels.
Informations générales
Statut Ancienne circonscription
de la province de Gascogne
et du comté du Comminges
Capitale Verdun-sur-Garonne Montréjeau

Entités précédentes :

  • Jugerie de Rivière et jugerie de Verdun

Le pays de Rivière-Verdun[1], appelé Jugerie de Rivière-Verdun (R.V.), est un petit pays d'élection de l'est de la Gascogne, appuyé à la rive gauche de la Garonne dans les départements français de la Haute-Garonne, de Tarn-et-Garonne, du Gers et des Hautes-Pyrénées.

CréationModifier

Sa création, en 1469, résulte de la réunion de deux jugeries : la Jugerie de Rivière dont le siège était à Montréjeau au sud de la Haute-Garonne et la Jugerie de Verdun dont le siège était à Verdun (actuellement Verdun-sur-Garonne) au sud du Tarn-et-Garonne. La Jugerie totalisait ainsi vingt-huit enclaves entre la Gascogne et le Comminges mais aussi à l'intérieur de ces deux circonscriptions.

Elle est supprimée en 1790 par la Révolution à la création des départements.

LocalisationModifier

Elle est bordée au nord par la Lomagne et Montauban, à l'ouest par la Gascogne (Armagnac et Astarac), au sud par la Bigorre, le Val d'Aran (Espagne), la vicomté du Nébouzan et du Couserans (dépendants du Comminges), à l'est par le comté de Foix et le Languedoc. Ses enclaves se trouvent surtout dans le Comminges et en Gascogne (Armagnac et Astarac).

Les villes principales sont Verdun-sur-Garonne (Tarn-et-Garonne), Montréjeau (Haute-Garonne), Beaumont-de-Lomagne (Tarn-et-Garonne), Cadours (Haute-Garonne), Gimont et Cologne (Gers).

Composition (communes)Modifier

Commune Département Superficie Population Année
population
Densité
Angeville Tarn-et-Garonne 8,33 223 26,77
Aucamville Tarn-et-Garonne 22,91 1 137 49,63
Beaumont-de-Lomagne Tarn-et-Garonne 46,16 3 797 82,26
Beaupuy Tarn-et-Garonne 11,81 320 27,10
Bouillac Tarn-et-Garonne 30,45 618 20,30
Bourret Tarn-et-Garonne 16,48 835 50,67
Castelferrus Tarn-et-Garonne 8,39 423 50,42
Cordes-Tolosannes Tarn-et-Garonne 15,77 336 21,31
Cumont Tarn-et-Garonne 7,35 52 7,07
Fajolles Tarn-et-Garonne 9,32 97 10,41
Garganvillar Tarn-et-Garonne 22,34 665 29,77
Lafitte Tarn-et-Garonne 4,74 237 50,00
Lamothe-Cumont Tarn-et-Garonne 5,35 117 21,87
Marignac Tarn-et-Garonne 5,07 116 22,88
Mas-Grenier Tarn-et-Garonne 24,66 1 318 53,45
Saint-Nicolas-de-la-Grave Tarn-et-Garonne 29,34 2 166 73,82
Saint-Sardos Tarn-et-Garonne 26,56 963 36,26
Savenès Tarn-et-Garonne 22,57 778 34,47
Verdun-sur-Garonne Tarn-et-Garonne 36,26 4 537 125,12
Ardizas Gers 8,52 203 23,83
Auradé Gers 21,32 653 30,63
Aurimont Gers 8,07 208 25,77
Beaumarchés Gers 32,47 681 20,97
Cadeillan Gers 4,26 60 14,08
Cologne Gers 6,52 901 138,09
Endoufielle Gers 17,10 551 32,22
Escornebœuf Gers 25,45 521 20,47
Gimont Gers 27,58 2 871 104,10
Giscaro Gers 5,40 88 16,30
Lahas Gers 14,54 165 11,35
Lalanne-Arqué Gers 11,15 150 13,45
Marciac Gers 20,60 1 252 60,78
Maurens Gers 13,03 302 23,18
Miélan Gers 21,88 1 219 55,71
Monties Gers 10,55 76 7,20
Montiron Gers 10,54 123 11,67
Polastron Gers 15,21 266 17,49
Saint-André Gers 5,58 108 19,35
Sainte-Dode Gers 18,84 229 12,15
Sarrant Gers 19,81 395 19,94
Simorre Gers 35,85 706 19,64
Solomiac Gers 13,80 518 37,54
Tachoires Gers 9,61 95 9,89
Urdens Gers 7,77 274 35,26
Adervielle-Pouchergues Hautes-Pyrénées 9,14 120 13,13
Arné Hautes-Pyrénées 8,34 213 25,54
Avajan Hautes-Pyrénées 3,29 67 20,36
Bonrepos Hautes-Pyrénées 8,80 188 21,36
Campistrous Hautes-Pyrénées 10,12 309 30,53
Cazaux-Fréchet-Anéran-Camors Hautes-Pyrénées 12,35 58 4,70
Clarens Hautes-Pyrénées 11,30 501 44,34
Estarvielle Hautes-Pyrénées 0,80 28 35,00
Galan Hautes-Pyrénées 14,05 733 52,17
Galez Hautes-Pyrénées 7,29 174 23,87
Gazave Hautes-Pyrénées 7,17 67 9,34
Génos Hautes-Pyrénées 23,63 158 6,69
Germ Hautes-Pyrénées 12,55 43 3,43
Gouaux Hautes-Pyrénées 6,02 76 12,62
Izaux Hautes-Pyrénées 5,33 193 36,21
La Barthe-de-Neste Hautes-Pyrénées 7,62 1 203 157,87
Loudenvielle Hautes-Pyrénées 42,65 284 6,66
Loudervielle Hautes-Pyrénées 5,39 62 11,50
Mont Hautes-Pyrénées 8,41 45 5,35
Montoussé Hautes-Pyrénées 7,88 241 30,58
Montsérié Hautes-Pyrénées 2,25 61 27,11
Nestier Hautes-Pyrénées 4,94 160 32,39
Recurt Hautes-Pyrénées 13,43 179 13,33
Réjaumont Hautes-Pyrénées 6,70 183 27,31
Saint-Paul Hautes-Pyrénées 6,85 311 45,40
Tournous-Devant Hautes-Pyrénées 4,67 115 24,63
Trie-sur-Baïse Hautes-Pyrénées 11,20 1 062 94,82
Uglas Hautes-Pyrénées 8,54 289 33,84
Vielle-Louron Hautes-Pyrénées 2,89 83 28,72
Alan Haute-Garonne 11,29 321 28,43
Arlos Haute-Garonne 9,41 95 10,10
Arnaud-Guilhem Haute-Garonne 7,70 232 30,13
Beaufort Haute-Garonne 8,51 354 41,60
Bonrepos-sur-Aussonnelle Haute-Garonne 10,17 1 049 103,15
Bordes-de-Rivière Haute-Garonne 8,52 497 58,33
Boudrac Haute-Garonne 11,64 137 11,77
Boulogne-sur-Gesse Haute-Garonne 24,73 1 605 64,90
Brignemont Haute-Garonne 21,96 391 17,81
Cadours Haute-Garonne 10,58 1 092 103,21
Cambernard Haute-Garonne 8,48 456 53,77
Castillon-de-Larboust Haute-Garonne 20,67 50 2,42
Cathervielle Haute-Garonne 3,70 37 10,00
Cazarilh-Laspènes Haute-Garonne 2,37 26 10,97
Cazeaux-de-Larboust Haute-Garonne 19,14 91 4,75
Cazeneuve-Montaut Haute-Garonne 4,59 71 15,47
Cox Haute-Garonne 4,07 343 84,28
Fabas Haute-Garonne 18,68 208 11,13
Fonsorbes Haute-Garonne 19,03 11 786 619,34
Forgues Haute-Garonne 5,24 198 37,79
Garin Haute-Garonne 5,62 135 24,02
Gouaux-de-Larboust Haute-Garonne 1,67 58 5,44
Grenade Haute-Garonne 37,01 8 430 227,78
Jurvielle Haute-Garonne 5,79 21 3,63
Laffite-Toupière Haute-Garonne 4,84 97 20,04
Lamasquère Haute-Garonne 6,11 1 418 232,08
Le Burgaud Haute-Garonne 24,18 892 36,89
Le Castéra Haute-Garonne 16,71 833 49,85
Le Fréchet Haute-Garonne 4,21 114 27,08
Lherm Haute-Garonne 27,26 3 550 130,23
Merville Haute-Garonne 30,68 4 979 162,29
Montréjeau Haute-Garonne 8,21 2 870 349,57
Haute-Garonne 32,53 100 3,07
Ponlat-Taillebourg Haute-Garonne 8,60 602 70,00
Portet-de-Luchon Haute-Garonne 4,11 37 9,00
Poubeau Haute-Garonne 4,21 75 17,81
Pradère-les-Bourguets Haute-Garonne 4,89 320 65,44
Rieumes Haute-Garonne 30,90 3 496 113,14
Saint-Aventin Haute-Garonne 17,40 100 5,75
Saint-Béat Haute-Garonne 7,37 395 53,60
Saint-Bertrand-de-Comminges Haute-Garonne 11,17 246 22,02
Saint-Clar-de-Rivière Haute-Garonne 10,07 1 210 120,16
Saint-Frajou Haute-Garonne 16,61 209 12,58
Saint-Lys Haute-Garonne 21,30 8 917 418,64
Saint-Pé-Delbosc Haute-Garonne 5,51 126 22,87
Sainte-Foy-de-Peyrolières Haute-Garonne 38,02 2 053 54,00
Sajas Haute-Garonne 5,00 113 22,60
Sepx Haute-Garonne 12,37 217 17,54
Seysses Haute-Garonne 25,26 7 954 314,89
Trébons-de-Luchon Haute-Garonne 0,83 6 7,23
123 Communes 4 Départements 1 680.83 107 168 63.76



Département Nombre
Communes
% sur Total
Nbre Communes
Superficie
Totale
% sur Total
de la Superficie
Population
Totale
% sur Total
de la Population
Année
population
Densité
Tarn-et-Garonne 19 15,45 % 353,86 21,05 % 18 735 17,48 % 52,94
Gers 25 20,33 % 385,45 22,93 % 12 615 11,77 % 32,73
Hautes-Pyrénées 29 23,58 % 273,60 16,28 % 7 206 6,72 % 26,34
Haute-Garonne 50 40,65 % 667,92 39,74 % 68 612 64,02 % 102,72

TerritoireModifier

En GascogneModifier

Au nord, dans le Bas-Armagnac et en Lomagne, la Jugerie de Rivière-Verdun totalise cinq enclaves de tailles très variables. Son siège se trouve à Verdun (Verdun-sur-Garonne), dans la partie de la Jugerie du même nom longeant la rive gauche de la Garonne[2].

  1. L'enclave de Verdun avec : Verdun (Verdun-sur-Garonne[3], en 1892, absorbe Saint-Sernin-de-Ricancelle et Notre-Dame-de-la-Croix en 1792, Saint-Pierre-de-Mauvers en 1805, séparé de Savenès en 1901), Angeville[3], Aucanville (Aucamville[3] en 1801), Beaumont (Beaumont-de-Lomagne[3] en 1892, absorbe Saint-Jean en 1802), Saint-Jean (absorbé par Beaumont-de-Lomagne en 1802), Sérignac, Beaupuy-dit-Belpech (Beaupuy[3] en 1801), Bouilhac (Bouillac[3] en 1801, absorbe Saint-Salvy en 1813), Bourret[3] (absorbe Montaïn en 1813, cède Montaïn à Labourgade en 1823), Burgaud (Le Burgaud en 1801), Cordes-Toulouzanes (Cordes-Tolosanne[3] en 1801), Fayolles (Fajolles[3] en 1793), Garganvillar[3], Gimat, Grenade[3] (absorbe Saint-Caprais-du-Rouanet en 1810, se sépare de Larra en 1955), Lafitte[3], Le Mas Garnier (Lemas-Grenier en 1793, Mas-Grenier[3] en 1801, absorbe Saint-Cassian et Saint-Pierre-de-la-Cour en 1790), Le Cauze (Le Causé[3] en 1801), Le Burgaud[3], Le Mouttet (Moutet, absorbé par Saint-Nicolas-de-la-Grave en 1805), Saint-Caprais-du-Rouanet (absorbé par Grenade en 1810), Saint-Cassian et Saint-Pierre-de-la-Cour (absorbés par Mas-Grenier en 1790), Saint-Pierre-de-Mauvers (absorbé par Verdun-sur-Garonne en 1805), Saint-Salvy[3] (absorbé par Bouillac en 1813), Saint-Sardos[3], Saint-Sernin-de-Ricancelle et Notre-Dame-de-la-Croix (absorbés par Verdun-sur-Garonne en 1792), Saint-Séverin-de-Larra (Larra, détaché de Grenade en 1955), Savènes (Savenès, séparé de Verdun-sur-Garonne en 1901).
  2. L'enclave Saint-Nicolas-de-la-Grave avec : Saint-Nicolas (Saint-Nicolas-de-la-Grave[3] en 1801, absorbe Moutet en 1806).
  3. L'enclave de Cumont avec : Cumont[3], Lamothe-Cumont[3].
  4. L'enclave d'Urdens avec : Urdens (absorbe une partie de Lamothe-Endo en 1823).
  5. L'enclave de Cologne avec : Cologne (absorbe Saint-Paul en 1805 et Pouyminet en 1821, se sépare de Saint-Georges et de Saint-Pierre-de-Vinsac en 1790), Arcamont (absorbé par Roquelaure en 1950), Ardizas, Brignemont[3] (absorbe Saint-Paul-de-Cologne et Saint-Menne en l'an II), Cadours[3], Cox, Saint-Georges (détaché de Cologne en 1790 et de Saint-Pierre-de-Vinsac de 1790 à 1792), Saint-Menne[3] (absorbé par Brignemont en l'an II), Saint-Pierre-de-Vinsac (détaché puis absorbé par Saint-Georges en 1790 et 1792), Sarran (Sarrant en 1801), Solomiac.
  6. L'enclave d'Auradé avec : Auradé (absorbe Azimont et Blanquefort en 1793, Goujon en 1827), Andoufielle (Endoufielle en 1801), Bonrepos-de-Sainte-Foy (Bonrepos-sur-Ausonnelle[3] en 1922).

À l'est, à l'intérieur du Haut-Armagnac et du comté d'Astarac, la Jugerie de Rivière-Verdun totalisait onze enclaves, la plupart de tailles modestes :

  1. L'enclave du Castéra, avec : Le Castéra[3], Pradère, Les Bourguets (Pradère-les-Bourguets[3] en 1801).
  2. L'enclave de Gimont, avec : Gimont (absorbe Cahuzac en 1790), Ambon, Saint-Jean-de-las-Monges (absorbé par Escornebœuf en 1792), Aurimont (absorbe Préchac en 1821 et Sainte-Marie-Maurens en 1829), Escornboueou (Escornebœuf, commune créée en 1791, absorbe Ambon, Lagarnison, Saint-Jean-de-la-Salette, Saint-Jean-de-la-Salette en 1792), Giscaro, Goudourvielle (absorbé par Lias en 1822), Goujon (absorbé par Auradé en 1827), Juilles (absorbe Marrox, Saint-Caprais en 1790, se sépare de Saint-Caprais en 1947), La Motte-Delbec-des-Champs (absorbé par Saint-André en 1821), Lagarnison (absorbé par Escornebœuf en 1792), Laurac (absorbé par Polastron en 1836), Marrox (absorbé par Juilles en 1790), Maurens, Montiron, Polastron-Gimois (Polastron, absorbe Laurac en 1836), Prechac et Sainte-Marie-Maurens (absorbés par Aurimont en 1821 et 1829), Saint-André (absorbe La Motte-Delbec-des-Champs en 1821), Saint-Jean-de-las-Monges, Saint-Jean-de-la-Salette (absorbés par Escornebœuf en 1792).
  3. L'enclave de Beaumarchez avec : Beaumarchez (Beaumarchés, absorbe Cayron, Coutens, Marseillan-Debat, Monferran, Ricau en 1792), Cayron, Coutens, Marseillan-Debat, Monferran, Ricau (absorbés par Beaumarchés en 1792).
  4. L'enclave de Marciac, avec : Marciac (se sépare de Bars, Pouy-le-Bon, Saint-Christaud, Tourdun en 1790), Bars (séparé de Marciac en 1790, absorbe Marignan en 1793), Saint-Christaud, Pouy-le-Bon (séparés de Marciac en 1790).
  5. L'enclave de Simorre, avec : Simorre (se sépare de Boissède et Pargesse en 1790, absorbe Baillasbat en 1836), Tachouères (Tachoires en 1793, se sépare de Salleneuve en 1790), Lamaguère (absorbe Libou en 1822).
  6. L'enclave de Cadeillan, avec : Cadeilhan (Cadeillan en 1801).
  7. L'enclave de Montiès, avec : Montiès (absorbe Aussos en 1836 mais s'en sépare en 1949).
  8. L'enclave de Mazerettes, avec : Mazerettes (absorbé par Mirande en 1841).
  9. L'enclave de Miélan, avec : Miélan, Sainte-Dode.
  10. L'enclave de Trie, avec : Trie (Trie-sur-Baïse en 1966), La Lanne (Lalanne-Trie en 1919), Mazerolles.
  11. L'enclave de Galan avec : Galan, Arné, Boudrac[3], Bourrepaux (Bonrepos en 1905), Campistroux (Campistrous en 1801), Clarens, Galés (Galez en 1801), Recurt, Réjaumont, Tournous-Devant, Uglas.

Dans le comté du CommingesModifier

Entre le duché de Gascogne, les États du Languedoc, la vicomté du Nébouzan et le Pays des Quatre-Vallées (vallées d'Aure, de Barousse, de la Neste et du Magnoac), la Jugerie de Rivière-Verdun totalisait douze enclaves allant de très petites (Saint-Béat ou Sepx) à celles plus grandes (Génos ou Alan) :

  1. L'enclave de Saint-Lys avec : Saint-Lis (Saint-Lys[3] en 1801), Beaufort[3], Cambernat (Cambernard[3]), Fontsorbes (Fonsorbes[3]), Frouzins, La Masquère (Lamasquère[3]), La Salvetat-de-Sainte-Foy (absorbé par Sainte-Foy en 1790), Saint-Clar (Saint-Clar-de-Rivière[3] en 1936), Sainte-Foy (Sainte-Foy-de-Peyrolières[3] en 1929, absorbe La Salvetat-de-Sainte-Foy en 1790), Seyguède (Saiguède) et Seysses-Tolosane (Seysses[3]).
  2. L'enclave de Rieumes avec : Rieumes[3] (absorbe Lespérès en 1836), Forgues[3], Le Lerm (Lherm[3]) et Sajas[3].
  3. L'enclave de Sepx avec : Sepx[3], Montaut et Cazeneuve (Cazeneuve-Montaut[3] en 1825).
  4. L'enclave d'Alan avec : Alan[3], Le Frechet, Mont-Raisin (Arnaud-Guilhem[3] en 1801), La Fite (Lafitte-Toupière[3] en 1801).
  5. L'enclave de Saint-Frajou avec : Saint-Frajou[3], Martignan[3] (rattaché à Fabas en l'an IV) et Fabas[3].
  6. L'enclave de Boulogne avec : Boulogne (Boulogne-sur-Gesse[3] en 1958), Lilhette-Toupière[3] (fusion avec Boulogne-sur-Gesse en 1790), Saint-Pé-Delbosc[3] et Lalanne-Arque.
  7. L'enclave de Savignac-del-Rey, avec : Savignac-del-Rey (Savignac-Loussous, absorbé par Saint-Lizier-du-Planté en 1830).
  8. L'enclave de Montoussé avec : Montoussé, Gazave, Izeaux (Izaux en 1801), Labarthe (La Barthe-de-Neste en 1889), Montsérié,
  9. L'enclave de Nestier avec : Nestier.
  10. L'enclave de Bordes-de-Rivière avec : Bordes (Bordes-de-Rivière[3] en 1921).
  11. L'enclave de Ponlat-Taillebourg avec : Ponlat, Taillebourg (Ponlat-Taillebourg[3], fusion en 1793)
  12. L'enclave de Génos avec : Génos, Adervielle, Pouchergues (Adervielle-Pouchergues, fusion en 1987), Aranvielle, Armenteule, Avajan, Bareilles, Bernet[3] (absorbé par Billère en l'an VIII), Billère[3] (absorbe Bernet en l'an VIII), Estarvielle, Castillon (Castillon-de-Larboust[3]), Cathervielle[3], Cazaux (Cazaux-de-Larboust[3]), Cazaux-Debat, Cazaux-Dessus, Le Fréchet[3], Anéran, Camors (Cazaux-Frechet-Anéran-Camors, fusion en 1978), Garin[3], Germ, Gouaux (Gouaux-de-Larboust[3]), Ilhan, Jurvielle[3], Loudenvielle, Loudervielle, Mont, [3], Portet (Portet-de-Luchon[3]), Poubeau[3], Saint-Aventin[3], Saint-Calix, Saint-Tritous[3] (rattaché à Garin), Trébons (Trébons-de-Luchon[3] en 1929) et Vielle-Louron.
  13. L'enclave de Saint-Béat avec : Saint-Béat[3] (seule la partie gauche de la paroisse, séparée de la partie droite par la Garonne) et Arlos[3].
  14. L'enclave de Saint-Bertrand avec : Saint-Bertrand (Saint-Bertrand-de-Comminges[3] en 1958, absorbe Saint-Just en 1790).
  15. L'enclave de Montréjeau avec : Montréjeau[3] (se sépare de Les Toureilles en 1875), Saint-Paul, Les Toureilles (détaché de Montréjeau en 1875).

Castelferrus[3], Marignac[3], Merville[3], Saint-Jean-de-Cauquessac[3] et Valcabrère[3].

Notes et référencesModifier

  1. Rivière-Verdun, Pays de (France) (notice BnF no FRBNF13332869).
  2. (Verdun-sur-Garonne en 1892) : nom actuel avec la date de son changement.
  3. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh bi bj bk bl bm bn bo bp bq br bs bt bu bv bw et bx Archives départementales de la Haute-Garonne, Dictionnaire des localités [PDF] (consulté le 17 mars 2016).
  • Notes sur la formation du département du Gers
  • Liste des anciennes communes du Gers, de la Haute-Garonne, des Hautes-Pyrénées et du Tarn-et-Garonne.
  • Cartes de Cassini, en grand format, du site de David Rumsey, no 37, 38, 39, 74, 75, dressées en 1750.
  • Nouveau dénombrement du Royaume, par généralitez, élections, paroisses et feux, par Claude-Marin Saugrain.
  • Carte du Béarn, de la Bigorre, de l'Armagnac et des Pays Voisins, par Guillaume Delisle, en 1712.
  • Les Eslections de Comenge, d'Astarac, partie de celles de Rivière-Verdun et d'Armagnac, le Pays des Quatre Vallées, le Nébouzan et le Comté de Foix, par S. Jaillot, en 1695.
  • Les Généralitez de Montauban et de Toulouse : Dédiées à Monseigneur Le Goux de la Berchère / par Hubert Jaillot en ?

Voir aussiModifier