Natacha (bande dessinée)

série de bande dessinée

Natacha est une série de bande dessinée franco-belge créée par Gos (scénariste) et François Walthéry (dessinateur).

Natacha
Série
Portrait dans station de métro « Janson » à Charleroi.
Portrait dans station de métro « Janson » à Charleroi.

Auteur François Walthéry
Gos
Scénario Gos
Étienne Borgers
Maurice Tillieux
Hao
Mythic
Peyo
Raoul Cauvin
Lemasque
Michel Dusart
Marc Wasterlain
Guy d'Artet
Sirius.
Dessin François Walthéry
Couleurs Studio Leonardo
Genre(s) Franco-belge

Personnages principaux Natacha
Walter
Commandant Turbo

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale français
Éditeur Dupuis
Marsu Productions
Nombre d’albums 23

Natacha est une hôtesse de l’air débrouillarde qui a le don de se retrouver dans des situations périlleuses. Toujours accompagnée de son collègue et ami Walter, elle voyage aux quatre coins du monde.

La série est publiée à partir de 1970 dans Spirou, et éditée en album depuis 1971 par les éditions Dupuis, puis par Marsu Productions, jusqu'à ce que Dupuis en fasse à nouveau l'acquisition en 2013. Le dessinateur et principal auteur est toujours François Walthéry, mais la série alterne les scénaristes en fonction de ses envies et disponibilités, ce qui débouche sur des styles de récits très différents. L'auteur adapte son style graphique au scénario, causant des variations de dessin notables entre les albums d'époques similaires.

Historique modifier

 
François Walthery en dédicace au Festival Roquebrune sur Argens 2009.

Le personnage de Natacha est créé en 1965 par Walthéry. Le premier album de la série, Natacha hôtesse de l'air, est publié en 1970. François Walthéry est alors assistant au studio Peyo. Il travaille simultanément sur plusieurs séries durant cette période (Benoît Brisefer, sur lequel il est devenu principal dessinateur, Johan et Pirlouit, Les Schtroumpfs), ce qui retarde la sortie du premier album de Natacha pendant ces cinq premières années. Les 16 premières planches du récit, laissées au rédacteur en chef de l'époque Yvan Delporte, sont exhumées par son successeur Thierry Martens en 1969 qui exige de Walthéry qu'il complète l'album aussi vite que possible.

Pour créer graphiquement Natacha, l'auteur s'inspire de plusieurs femmes : Mireille Darc, France Gall, Dany Carrel[1], ainsi que d'une amie qui accepte de poser pour lui. Ayant une faible connaissance de l'aviation, Walthéry s'est initialement inspiré des planches de Victor Hubinon (Buck Danny[2]). L'exactitude des références dans ce premier album s'en trouve affectée (la bagarre dans le DC-3 provoquera l'hilarité de l'éditeur, car elle aurait été impossible en réalité), ce que l'auteur corrigera dans les parutions suivantes à l'aide essentiellement de photographies prises durant ses propres voyages en avion. La série est publiée de 1970 à 1997 dans Spirou. De nouvelles éditions paraissent en 2006. En 2014, une histoire inédite est publiée dans le journal Spirou. Le 23e album, intitulé Sur les traces de l’Épervier bleu, paraît le chez Dupuis[3]. Il est pour l'occasion prépublié dans le journal Spirou entre et , des no 4505 à 4512.

Personnages modifier

 
Peinture murale de Natacha et Walter, à Bruxelles.

Natacha modifier

Natacha est une hôtesse de l'air. Ses aventures ont dans la majorité des cas un rapport avec les avions de ligne. Il arrive tout de même que certains scénarios n'utilisent pas ces ressources, et entraînent l'héroïne dans des aventures à l'occasion de ses temps de repos ou de ses escales. Sous des abords très corrects, le personnage de Natacha apporte une touche « sexy » aux publications de chez Dupuis, sans jamais rien dévoiler ouvertement de sa féminité (en tout cas dans le cadre des albums – une vignette-gag « échappée » de la rédaction pour le premier tome montrait déjà Natacha seins nus).

Féministe et célibataire endurcie, elle est accompagnée dans ses aventures de son collègue et ami Walter, steward dans la même compagnie qu'elle : la B.A.R.D.A.F.[Note 1]. Ils naviguent tous deux, la plupart du temps, sur des appareils pilotés par le Commandant Turbo (qui a régulièrement « déjà vu ça ») et son copilote Legrain. Natacha est en général calme et raisonnable, mais possède un caractère bien trempé et peut violemment réagir face à la cruauté gratuite, aux insultes, ou à la maladresse de Walter (l'auteur lui-même la décrit comme ayant la main leste : effectivement, elle n'hésite pas à donner des claques). Travaillant comme hôtesse de l'air, Natacha n'est donc pas présentée comme un personnage habitué aux combats ou aux enquêtes criminelles.

À l'image des héros traditionnels de bande dessinée, elle a beaucoup de cœur et agit souvent pour la sécurité des autres. Natacha a eu une liaison avec un autre personnage de bande dessinée, à savoir Jess Long. Dans Le Treizième Apôtre, on apprend que Natacha se destinait initialement à des études d’archéologie, malheureusement interrompues par des affaires familiales.

Natacha a passé son brevet de pilotage sur monoplan monomoteur (Natacha et le Maharadjah), et sait parfaitement tenir un volant (La Mémoire de métal).

Walter modifier

Seul personnage véritablement récurrent des aventures de Natacha (le commandant Turbo et le copilote Legrain n'apparaîtront que quelques aventures plus tard), Walter est steward dans la même compagnie que Natacha. Il a été nommé d'après Walter Goosens, fils du scénariste des premières aventures de Natacha, Roland Goosens, dont il deviendra l'assistant sur la série Le Scrameustache sous le pseudonyme de Walt.

Au fil des aventures, Walthéry a mis dans ce personnage un grand nombre de ses propres travers et passions. Ainsi Walter apparaît-il souvent un peu bourru, facilement irritable, porté sur l'alcool, et aimant bien paresser à chaque escale. Fervent adepte de jazz et de blues, il collectionne les disques de grands artistes américains. C'est également un passionné de bandes dessinées (Les Petits Biquets, Bill a disparu), de photographie (Le Treizième Apôtre, Instantanés pour Caltech - Walthéry utilise ses propres photographies comme références[4]) et de cinéma. De même que pour l'auteur, son père est décédé (« Le Treizième Apôtre ») et il est daltonien.

C'est le personnage secondaire qui sert de faire-valoir au personnage principal. Gaffeur et malchanceux, c'est à lui qu'arrivent toutes les tuiles, mais il peut s'avérer très efficace à ses moments (le cycle Instantanés pour Caltech et Les Machines incertaines lui étant pratiquement dédiés). Sa relation avec Natacha est parfois un peu ambiguë, mais ne prête finalement pas à confusion : ils ne sont pas intimes sans pour autant être gênés (Bill a disparu, 5e planche supplémentaire ajoutée en 1984[5] ; Le Treizième Apôtre, dans la scène du train ; L’Île du bout du monde et Les Culottes de fer).

On sait qu'il a effectué son service militaire une dizaine d'années avant le début des aventures de Natacha et qu’il en a gardé quelques restes : Walter sait manipuler les armes de poing, fusils d'assaut, bazookas, mortiers, grenades et explosifs (dans Les Machines incertaines, Walter forme un commando à l'utilisation de ce matériel). Il est de plus parachutiste sportif dans le civil (Natacha et le Maharadjah). Il peut aussi prédire quand il va pleuvoir grâce à son rhumatisme à l'épaule droite (Natacha hôtesse de l'air).

Depuis le début de la série, les deux personnages pratiquent entre eux le vouvoiement, même après avoir passé plusieurs mois (et même dormi ensemble) sur une île déserte dans l'album L’Île du bout du monde. Ils le font peut-être pour des raisons professionnelles (serait-il interdit aux employés de la B.A.R.D.A.F. de frayer entre eux ?). Par les histoires de leurs grands-parents respectifs (la grand-mère de Natacha a accompagné le grand-père de Walter lors de deux aventures mémorables) et leur capacité à se supporter mutuellement malgré leurs caractères diamétralement opposés, on peut estimer qu'ils se connaissent depuis longtemps.

En effet, il n'est jamais question d'attirance entre eux, et Walter semble même être le seul personnage insensible (toutefois en apparence, car il ne peut rien lui refuser) au charme de Natacha. Ce qui ne l'empêche pas d'entrer dans une rage meurtrière quand Natacha est agressée : dans ces situations, il est généralement beaucoup moins maladroit qu'à son habitude, ce dont il a parfaitement conscience, comme lorsqu'il cloue un serpent à un arbre d'un jet de lance, évitant Natacha d'un cheveu dans L’Île du bout du monde.

Les grands-parents de Natacha et Walter modifier

Ils sont les héros de quatre albums : L'Hôtesse et Monna Lisa, Le Grand Pari, Les Culottes de fer, L'Épervier Bleu et Sur les traces de L'Épervier Bleu, où leurs petits-enfants racontent leurs voyages. Ils n'apparaissent qu'en flash-back, à l’époque où ils avaient l'âge de Natacha et Walter. Le 21e album voit le retour de la grand-mère de Natacha, dans un flash-back servant de prologue à l'aventure.

D’apparence et de personnalité, ils sont les portraits crachés de leurs petits-enfants (ils portent les mêmes prénoms, aussi), avec de légères différences. La grand-mère de Natacha est peintre et conservatrice de musée, est mariée et a une sœur qui vit en Angleterre, dans le Hamenex. Le grand-père de Walter est pilote de la B.A.R.D.A.F, marié (sa femme n'est jamais montrée, mais leur relation est tendue) et père de jumelles (dont l’une est sans doute la mère de Walter). Dans les trois premiers albums où ils apparaissent, ils voyagent en avion et font même le tour du monde ensemble – Walter (senior) apprenant à Natacha (senior) à piloter à cette occasion.

Leur relation est la même que celle de leurs descendants, même si une légère romance semble s'installer entre eux à la fin de leur tour du monde. Cette histoire n'est pas développée — au regret manifeste des protagonistes — car ils sont déjà mariés chacun de leur côté. Walter note avec humour que Natacha et lui auraient pu être frère et sœur. Réponse de Natacha : « Doux Jésus, quelle horreur ! ».

Le commandant Turbo modifier

Pilote de ligne qui ne cesse de dire : « J’ai déjà vu ça », « Je n’ai jamais vu ça »… Apparu dans l'histoire courte Un brin de panique, il est expérimenté (il a déjà tout vu – ou presque) et flegmatique. Il est toujours maître de lui-même et a un sang-froid quasiment sans faille (sauf durant les vols avec Walter et Natacha).

Bien que le commandant Turbo ait une ressemblance certaine avec le commandant de bord de la première aventure de Natacha, il ne s'agit pas des mêmes personnages.

Jean-Pierre Legrain modifier

C'est le copilote attitré du commandant Turbo depuis Un tour de passe-passe. Le personnage est inspiré d'un véritable copilote, ami de François Walthéry, qui lui a prêté son identité[6]. Le vrai Jean-Pierre Legrain est depuis « passé à gauche », c'est-à-dire commandant de bord.

Analyse modifier

Clins d'œil modifier

Quelques planches de Walthéry, où l'auteur décrivait la naissance de Natacha, furent publiées en même temps qu'un pastiche signé Didier Conrad et Yann (auteurs des Innommables), à l'époque chargées de remplir les espaces blancs dans le journal[7].

Le pastiche présente Natacha comme étant Benoît Brisefer par Walthéry, après que ce dernier ait reçu l'illumination (par une lampe de poche). Les absences relativement longues de Natacha et de Walthéry des pages du journal s'y expliquaient par les émeutes (de jolies filles, au plus grand ravissement d'un Walthéry pastiché, et de types informes voire monstrueux, au plus grand agacement de Natacha) que la présence trop régulière de ces derniers pouvaient provoquer. Le soin particulier apporté à ce pastiche (encrage précis, personnage parfaitement copié, couleur, humour moins gras, présentation en demi planches complètes et non en inserts, à l'inverse des pastiches de Yoko Tsuno ou Papyrus) dénote d'un attachement certain à ce personnage de la part des pasticheurs, alors que les personnages qu'ils n'aimaient pas étaient en général beaucoup moins fidèles dans Dans l'enfer des hauts de page.

Les deux (la naissance de Natacha par Walthéry et le pastiche par Conrad et Yann) ont été publiés dans le même Spirou spécial été de juin 1980 numéro 2200.

Les décors modifier

Les décors varient entre des lieux purement imaginaires et des endroits réels, dont plusieurs sites belges, cafés, restaurants bruxellois, rues liégeoises, etc. De nombreux dessinateurs y participent : Mittéï, Pierre Seron, Jidéhem, Will, Laudec, Georges Van Linthout et Bruno Di Sano.

La compagnie B.A.R.D.A.F. modifier

C'est la compagnie aérienne (fictive) qui emploie tous les protagonistes. Le nom est un acronyme inspiré par la Sabena, ancienne compagnie aérienne nationale belge. Dans ce pays, « bardaf » est l'onomatopée consacrée pour les accidents aériens. D'ailleurs, les avions arborent le plus souvent une livrée bleue et blanche s'inspirant de la Sabena, même s'ils sont parfois bordeaux, noir et gris.

La B.A.R.D.A.F. a été fondée vers 1925 (l'action de l'album Le Grand Pari se passe « vers 1930 »[8]) et l'on y fête le cinquième anniversaire de la compagnie[9].

Flotte modifier

Au cours des albums, la B.A.R.D.A.F. dévoile plusieurs modèles d'avions, le Boeing 747 étant le plus souvent représenté. On y trouve :

 
Natacha 1 à 16.
Histoire Avion Immatriculation
1 Natacha hôtesse de l'air Douglas DC-3 OWN
Sud-Aviation Caravelle
À un cheveu de la catastrophe Boeing 707
2 Natacha et le Maharadjah Boeing 747-100 ou 200B
3 La Mémoire de métal Boeing 747-200
Un brin de panique Concorde[10] FB501
Boeing 707
4 Un trône pour Natacha Boeing 747-100 ou 200B
5 Double Vol Boeing 747-100 ou 200B
L'Étoile du berger Sud-Aviation Caravelle
Un tour de passe-passe Sud-Aviation Caravelle OO-SRI
6 Le Treizième Apôtre Boeing 737-200
7 L'Hôtesse et Monna Lisa Fokker F.VII O-KEL-NANA
Boeing 747-100 ou 200B Z
Natacha et les Petits Miquets Boeing 737-200
Nord 2501 SX-IHY
8 Instantanés pour Caltech Boeing 747-200 City of Cheratte
9 Les Machines incertaines Boeing 747-200
10 L'Île d'outre-monde Boeing 747-200 BA 508
11 Le Grand Pari Fokker F.VII O-KEL-NANA
12 Les Culottes de fer Fokker F.VII O-KEL-NANA
13 Les Nomades du ciel Boeing 737-200
14 Cauchemirage Boeing 747-200
15 La Ceinture de Cherchemidi
16 L'Ange blond
17 La Veuve noire (Natacha) Douglas DC-10-10 ou 15
18 Natacha et les Dinosaures Boeing 747-200
19 La Mer de rochers Boeing 747-200
20 Atoll 66 Boeing 747-200
21 Le Regard du passé
22 L’Épervier bleu
23 Sur les traces de l’Épervier bleu Airbus A320 ?

Postérité modifier

Le 24 novembre 2009, Freddy Thielemans, bourgmestre de la Ville de Bruxelles et Évelyne Huytebroeck, ministre du gouvernement de la région de Bruxelles-Capitale, inaugurent la fresque Natacha[Note 2] et la 41e fresque du Parcours BD de Bruxelles sur le mur latéral de la maison située au no 78 rue Jan Bollen à Laeken[11].

Accueil critique modifier

Influences modifier

Adaptations modifier

Le personnage a inspiré un certain nombre de pastiches réalisés par d'autres dessinateurs, plus déshabillés, qui reprennent la même héroïne ou son équivalent dans d'autres professions (Nathalie la petite hôtesse, Magali la petite infirmière…). Walthéry lui-même a dessiné des planches de Natacha en version dénudée dans Parodies (MC productions, 1987).

Patrick Dewez a écrit en 1990 un conte musical, Mambo à Buenos Aires, mettant en scène Natacha. Le livret est illustré par François Walthéry et Georges Van Linthout. Le conte est raconté par Georges Pradez et les chansons sont interprétées par Renaud, Toots Thielemans, etc.

Publications en français modifier

Dans des périodiques modifier

  1. Natacha, hôtesse de l'air (scénario de Gos), dans Spirou nos 1663 à 1690 ( - ). Repris dans Natacha, hôtesse de l’air.
  2. À un cheveu de la catastrophe (scénario de Gos), dans Spirou no 1682 (). Repris dans Natacha & Co. Repris dans la Collection Collector Hachette Vol.02 (Natacha et le maharadjah)
  3. L’Étoile du berger (scénario de Gos), dans Spirou no 1706 (). Repris dans Double Vol.
  4. Natacha et le Maharadjah (scénario de Gos), dans Spirou nos 1747 à 1765 ( - ). Repris dans Natacha et le Maharadjah.
  5. Un brin de panique (scénario de Marc Wasterlain), dans Spirou nos 1834 à 1840 ( - ). Repris dans La Mémoire de métal.
  6. La Mémoire de métal (texte d’Étienne Borgers adapté par François Walthéry), dans Spirou nos 1849 à 1860 ( - ). Repris dans La Mémoire de métal.
  7. Natacha et la science-fiction (scénario de J. Baert), dans Spirou no 1860 (). Repris dans Natacha & Co. Repris dans la Collection Collector Hachette Vol. 03 (La Mémoire de métal)
  8. Un trône pour Natacha (scénario de Maurice Tillieux), dans Spirou nos 1893 à 1912 ( - ). Repris dans Un trône pour Natacha.
  9. Double Vol (scénario et décors de Mittéï), dans Spirou nos 1928 à 1937 ( - ). Repris dans Double Vol.

En albums modifier

Série classique modifier

La maison d'édition Dupuis possède les droits sur les histoires écrites avant 1988. À partir de cette date, les droits sont transférés chez Marsu Productions.

Source : « bibliographie officielle »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur natacha-comics.com.

Intégrales Dupuis modifier

  • 1 Panique à bord, Dupuis, Marcinelle, 2007
    Scénario : divers - Dessin : François Walthéry
  • 2 Envol vers l’aventure, Dupuis, Marcinelle, 2008
    Scénario : divers - Dessin : François Walthéry
  • 3 Voyages à travers le temps, Dupuis, Marcinelle, 2009
    Scénario : divers - Dessin : François Walthéry
  • 4 Passeport pour l’enfer, Dupuis, Marcinelle, 2010
    Scénario : divers - Dessin : François Walthéry
  • 5 Intégrale 5, Dupuis, Marcinelle, 2014
    Scénario : divers - Dessin : François Walthéry
  • 6 Intégrale 6, Dupuis coll. « Patrimoine », Marcinelle, 2020
    Scénario : divers - Dessin : François Walthéry - (ISBN 979-10-34749-11-9)

Hors série modifier

  • HS5 50 ans de charmes, Khani Éditions, janvier 2020
    Scénario : collectif - Dessin : François Walthéry - Couleurs : quadrichromie - (ISBN 2-8001-0912-2)[12]
    Avec une introduction illustrée de 4 pages. Cet ouvrage a fait l’objet d’un tirage à 500 exemplaires non numéroté avec une couverture "velours" rouge.

Collection collector (Marchands de journaux) modifier

Les éditions Hachette sortent en 2018 une version collector des aventures de Natacha chez les marchands de journaux. Les albums sont en grand format (24 x 32 cm) avec un dos toilé et une frise de collection marquée au fer chaud. Un cahier exclusif de huit pages est présent dans chaque album*. Les ouvrages sont disponibles chez les marchands de journaux ainsi que les librairies avec une périodicité d'environ quinze jours. Des cadeaux sont offerts aux abonnés (Deux albums de la collection Rubine, un tiré à part de croquis de Natacha ainsi qu'une reproduction en résine de 15 cm du personnage conçue spécialement pour la collection. Un carnet de croquis intitulé La ligne courbe est aussi offert).

* Ces livrets remettent l'album en adéquation avec son époque ou son origine ; et les récits courts plus rares y sont repris, comme À un cheveu de la catastrophe dans le volume 2, Natacha et la science-fiction dans le volume 3, La Dur Lutte (édulcorée) dans le Volume 10, L'île d'outre-monde, ainsi que de nombreuses illustrations ou publicités, et aussi l'histoire courte Le coup de Foudre (publiée dans Super Tintin) dans le Volume 9 Instantanés pour Caltech.

22 albums sont sortis :

  1. Natacha hôtesse de l'air ()
  2. Natacha et le maharadjah ()
  3. La Mémoire de métal ()
  4. Un trône pour Natacha ()
  5. Double vol ()
  6. Le Treizième Apôtre ()
  7. L'Hôtesse et Mona Lisa ()
  8. Instantanés pour Caltech ()
  9. Les Machines incertaines ()
  10. L'Île d'outre-monde ()
  11. Le Grand Pari ()
  12. Les Culottes de fer ()
  13. Les Nomades du ciel ()
  14. Cauchemirage ()
  15. La Ceinture de Cherchemidi ()
  16. L'Ange blond ()
  17. La Veuve noire ()
  18. Natacha et les dinosaures ()
  19. La Mer de rochers ()
  20. Atoll 66 ()
  21. Le Regard du passé ()
  22. L'Épervier bleu ()

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. Walthéry avait considéré un temps la compagnie « Troudair », mais Franquin l'avait devancé.
  2. Le sujet de la fresque est extrait de la couverture de la prépublication de l'album Le Treizième Apôtre dans le Journal de Spirou no 2014 (1976). La réalisation de la fresque est de l'asbl Art Mural.

Références modifier

  1. « inconnu »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  2. Natacha se fait attendre in Intégrale Natacha tome 1, Intégrales Dupuis
  3. album en vente sur le site Amazon France
  4. « Live avant première: Première planche du prochain album de Natacha, Chanson d'avril. | By François Walthéry Officiel - Facebook », sur www.facebook.com (consulté le )
  5. cf. Intégrale Natacha tome 2
  6. Travaux annexes et références sur parfum-des-arts.forumactif.com
  7. demi-planche des Dossiers Maudits de Spirou, 12 juin 1980
  8. Le Grand Pari, planche 3, case 3
  9. Le Grand Pari, planche 11, case 1
  10. Concorde opéré par la compagnie Armoair Way and Nord Gold, Un brin de panique, planche 3, case 10
  11. « Mur BD Natacha de François Walthéry - Laeken (1020 Bruxelles) », sur ebru.be (consulté le )
  12. Kevin Dupont, « 50 ans de Natacha : comment est née cette BD avant-gardiste du féminisme ? », Moustique,‎ (lire en ligne, consulté le )

Annexes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie modifier

  • Patrick Gaumer, « Natacha », dans Dictionnaire mondial de la BD, Paris, Larousse, (ISBN 9782035843319), p. 627.
  • Christophe Quillien, « Femmes modernes et filles espiègles : Natacha », dans Elles, grandes aventurières et femmes fatales de la bande dessinée, Huginn & Muninn, (ISBN 9782364801851), p. 168-169.
  • Walthery (int. par Jean-Marc Vidal), « Natachez vos ceintures ! », BoDoï, no 21,‎ , p. 38-43.
  • François Walthéry (interviewé par Nicolas Anspach), « Walthéry : « Natacha est née chez Peyo ! » », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externes modifier