Mostuéjouls

commune française du département de l'Aveyron

Mostuéjouls
Mostuéjouls
Blason de Mostuéjouls
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Millau
Intercommunalité Communauté de communes de Millau Grands Causses
Maire
Mandat
Christine Bedel
2020-2026
Code postal 12720
Code commune 12160
Démographie
Gentilé Mostuéjoulain(ne)
Population
municipale
315 hab. (2017 en augmentation de 6,42 % par rapport à 2012)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 12′ 10″ nord, 3° 10′ 54″ est
Altitude Min. 376 m
Max. 961 ou 962 m
Superficie 30,95 km2
Élections
Départementales Canton de Tarn et Causses
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Mostuéjouls
Géolocalisation sur la carte : Aveyron
Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Mostuéjouls
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mostuéjouls
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mostuéjouls
Liens
Site web mostuejouls.fr

Mostuéjouls est une commune française située dans le département de l'Aveyron, en région Occitanie.

GéographieModifier

GénéralitésModifier

 
Les gorges du Tarn entre Mostuéjouls (à gauche) et Le Rozier (en rive opposée).

Dans le quart sud-est du département de l'Aveyron et limitrophe de celui de la Lozère, la commune de Mostuéjouis est située à l'intérieur du parc naturel régional des Grands Causses, en bordure sud-ouest du causse de Sauveterre. Le territoire communal s'étire sur 30,95 km2, en bordure des gorges du Tarn, cette rivière marquant la limite communale à l'est et au sud.

L'altitude minimale, 376 mètres, se trouve localisée à l'extrême sud-ouest, là où le Tarn quitte la commune et entre sur celle de Rivière-sur-Tarn. L'altitude maximale avec 961 ou 962 mètres[Note 1] est située au nord-est, au lieu-dit la Barre[1].

Desservi par la route départementale (RD) 640, le bourg de Mostuéjouis est situé, en distances orthodromiques, quinze kilomètres nord-est de Millau. L'axe principal, la 907, longe le Tarn. La commune est également desservie par les RD 9, 187 et 192.

Communes limitrophesModifier

 
Carte de Mostuéjouls et des communes avoisinantes avant 2017 et la création de la commune nouvelle de Massegros Causses Gorges.

Mostuéjouls est limitrophe de six autres communes dont la moitié dans le département de la Lozère.

Au sud-ouest, son territoire est distant de moins de quarante mètres de celui de La Cresse.


Communes limitrophes de Mostuéjouls[2]
Sévérac d'Aveyron Massegros Causses Gorges
(Lozère)
Rivière-sur-Tarn   Saint-Pierre-des-Tripiers
(Lozère)
Peyreleau Le Rozier
(Lozère)

ToponymieModifier

HistoireModifier

Stratégiquement niché sous la corniche du causse de Sauveterre, le site de Mostuéjouls est habité depuis le Néolithique (industrie de flèches de Sauveterre).

En 1834, la commune de Liaucous fusionne avec Mostuéjouls[3].

Blason de la famille de MostuéjoulsModifier

Image Nom de la famille, blasonnement et devise
  Famille de Mostuéjouls

De gueules, à la croix fleurdelisée d'or, cantonnée de quatre billettes du même.[4]

  • Couronne : de comte, titre de courtoisie.
  • Supports : deux lis au naturel.

L'écu environné du manteau de pair sommé de la toque de baron.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
avant 1988 ? Gabriel Dumas    
         
mars 2001 mars 2008 Michel Guers    
mars 2008 mai 2020 Hubert Granier DVG Retraité
mai 2020 En cours Christine Bedel   Retraitée

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2017, la commune comptait 315 habitants[Note 2], en augmentation de 6,42 % par rapport à 2012 (Aveyron : +1,08 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
460302867908886890917910830
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
751780713695774782696658708
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
626546442439425392392330318
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2017
260217232249264282287307315
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Au nord du bourg de Mostuéjouls, son château des XIIIe, XVe, XVIIe et XVIIIe siècles est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1982[8].

L'église Notre-Dame-des-Champs des XIIe et XVe siècles est à l'écart et en contrebas du bourg, en bordure du Tarn. Elle est classée au titre des monuments historiques depuis 1930[9].

Ancienne commune indépendante, Liaucous présente un petit bourg avec des rues étroites, des calades pavées et son église romane Saint-Sauveur classée au titre des monuments historiques depuis 1930[10]. Elle a été édifiée au XIIe siècle, et deux chapelles latérales lui ont été adjointes aux XVIe et XIXe siècles.

Deux dolmens sont répertoriés sur le territoire communal : le dolmen des Bouscaillous[11] et celui de Combecrose[12].

Découverte par un paysan qui labourait son champ, la stèle gallo-romaine située près de la mairie représente une triade.

Les villages semi-troglodytiques d'Églazines et de Saint-Marcellin sont accessibles par le sentier de promenade de la corniche du Causse qui surplombe les gorges du Tarn.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason
De gueules, à la croix fleurdelisée d'or, cantonnée de quatre billettes du même[14].
Détails
Armes de la famille de Mostuéjouls.

Adopté par la commune.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (oc + fr) Christian-Pierre Bedel (préf. Pierre Bloy), Peiralèu : La Cressa, Mostuèjols, Ribièira, La Ròca, Sent-Andriu, Vairau / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton de Peiralèu, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 270 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-43-2, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF37108861)

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Deux valeurs différentes pour l'IGN, 961 mètres sur la carte et 962 sur son ancien site.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. « 961 » sur Géoportail (consulté le 12 avril 2020)..
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Vicomte de Lescure, Armorial du Gévaudan, Lyon, André Badiou-Amant (ancienne maison Louis Brun), , p. 643
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  8. « Château de Mostuéjouls », notice no PA00094074, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 12 avril 2020.
  9. « Eglise Notre-Dame des Champs », notice no PA00094075, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 12 avril 2020.
  10. « Eglise de Liaucous », notice no PA00094076, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 12 avril 2020.
  11. Dolmen des Bouscaillous, Mégalithes du monde, consulté le 11 avril 2020.
  12. Dolmen de Combecrose (A), Mégalithes du monde, consulté le 11 avril 2020.
  13. Notices nécrologiques Baudounet 1859-1915.
  14. « 12160 Mostuéjouls (Aveyron) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 4 avril 2020)