Ouvrir le menu principal

Mirage (automobile)

écurie de course automobile anglaise
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mirage (homonymie).
La Mirage M1 1967
La Mirage M6 de 1973
La Mirage GR7 de 1973
La Mirage GR7 de 1974
La Mirage GR8 de 1975

Mirage est une écurie de course automobile anglaise créée par John Wyer. La marque a brillé aux 24 Heures du Mans en 1975 avec le modèle GR8-Ford Cosworth aux couleurs de Gulf piloté par Jacky Ickx et Derek Bell.

HistoireModifier

Tout commença au printemps 1967, après la décision de Ford d'arrêter le projet Ford GT40.

Aux essais préliminaires des 24 heures du Mans : deux "fausses" Ford GT40 aux couleurs du pétrolier Gulf font leur apparition, ce sont en fait des Mirages. Ces voitures sont en fait basées sur des Ford GT 40 Mk I en lesquelles la firme américaine ne croyait plus.

John Wyer rachète un ancien projet de Len Bailey, un designer anglais, qui visait à améliorer l'aérodynamisme, la masse et les suspensions des Mk I. Les Mirages M1 effectuent leur premier roulage le 21 mars 1967. Le Mans sera leur premier vrai test.

Aux essais préliminaires, les deux M1 font mieux que les GT40. Mais en course, elles abandonnèrent.

Mais avant cela, elles s'étaient imposées aux 1 000 kilomètres de Spa et continuèrent leur série en Suède, à Paris et à Kyalami grâce notamment à ce diable de Jacky Ickx.

Au total, 3 M1 furent produites. M10002 et M10003 sont redevenues des GT 40 (P/1074 et P/1075) alors que M10001 continuera sa carrière en Afrique du Sud.

En 1972, John Wyer reprend le projet pour participer au Championnat du monde des voitures de sport et remplacer la Porsche 917 qui ne répondait plus à la nouvelle réglementation. Après trois ans de développement, la marque remporte les 24 Heures du Mans 1975 avec la Mirage GR8.

À l'issue de la victoire, Gulf et John Wyer décident de se retirer de la compétition. La structure est reprise par Harley Cluxton III qui fera courir les GR8 en 1976 et 1977, il offre ainsi un premier podium aux 24 Heures du Mans pour le moteur V6 Renault turbo préfigurant de l'unique victoire de la marque en 1978.

Avec Rondeau, Mirage reste un des rares constructeurs indépendants à remporter les 24 Heures du Mans depuis 1949.

PalmarèsModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier