Kimiko Date

joueuse de tennis japonaise

Kimiko Date (伊達 公子, Date Kimiko?), née le à Kyoto, est une joueuse de tennis professionnelle japonaise. Elle mène une première carrière sur le circuit WTA à partir de mars 1989, et ce jusqu'en septembre 1996, date à laquelle elle déclare prendre sa retraite sportive à seulement 26 ans[1]. En avril 2008, elle annonce son retour à la compétition (dans un premier temps uniquement sur le circuit ITF), alors âgée de 37 ans et 7 mois. Elle prend définitivement sa retraite après l'Open du Japon 2017 à 46 ans.

Kimiko Date
(épouse Krumm)
Image illustrative de l’article Kimiko Date
Kimiko Date en 2010.
Carrière professionnelle
1989 – 1996 et 2008 – 2017
Pays Drapeau du Japon Japon
Naissance (51 ans)
Kyoto
Taille 1,63 m (5 4)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Gains en tournois 3 988 378 $
Palmarès
En simple
Titres 8
Finales perdues 8
Meilleur classement 4e (13/11/1995)
En double
Titres 6
Finales perdues 4
Meilleur classement 28e (19/01/2015)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/2 1/2 1/4
Double 1/4 1/16 1/8 1/2
Mixte 1/8 1/8 1/8

Elle a pris le nom de Kimiko Date-Krumm (クルム伊達公子, Kurumu Date Kimiko?) à la suite de son mariage, en 2002, avec le pilote automobile Michael Krumm[2].

Carrière tennistiqueModifier

1992 - 1993: début de carrièreModifier

En 1993, elle obtient un bon parcours à l'US Open arrivant en quarts et étant éliminée par Manuela Maleeva. Après avoir élimné Anke Huber et Jana Novotná aux 3em et 4em tour.

Elle obtient deux titres en simple à Tokyo, en 1992 et 1993. En 1992, elle bat Petra Langrová sur le score de 6-7 6-0 6-1, puis sa compatriote Mana Endo sur un double 6-4. Elle passe ensuite Monique Javer 6-4 6-1, puis Amy Frazier 6-3 6-4. Elle s'impose face à Sabine Appelmans 7-6 3-6 6-3. Elle conserve son titre l'année suivante en battant Sandrine Testud, Li Fang (sur un double 6-0), Miriam Oremans, Nicole Provis et Stephanie Rottier.

1994 - 1995: de bons résultatsModifier

En 1994, elle obtient deux titres en simple. Face à Mary Joe Fernández à Sydney (en ayant éliminer Conchita Martínez durant le tournois), et face à Amy Frazier au Japon.

Lors de tournois majeurs, elle arrive en demie finale à l'Open d'Australie. 10e tête de série, elle élimine Kathy Rinaldi, Meredith McGrath, Rachel McQuillan, Ginger Helgeson, Conchita Martínez et sera éliminée par Steffi Graf. Elle réitère son parcours de 1993 à l'US Open. Elle atteint de nouveau les quarts en éliminant Rika Hiraki, Yone Kamio, Lisa Raymond, Leila Meskhi. Elle sera défaite par la future lauréate Arantxa Sánchez.

Sa plus belle victoire a lieu en 1995, lors de ce même tournois. Elle bat Patty Fendick au premier tour, puis Yone Kamio. Par la suite elle bat Conchita Martínez tête de série numéro 1, puis Iva Majoli tête de série numéro 8. En finale elle bat Lindsay Davenport, troisième tête de série.

Elle arrive aussi en finale à Miami. Pour cela, elle bat Laxmi Poruri, Miriam Oremans, Kristie Boogert, Marianne Werdel, Gabriela Sabatini. Elle sera éliminée par Steffi Graf. Elle arrive aussi en finale de la seconde levée de l'open de Tokyo. Elle y bat Yuka Yoshida, Rennae Stubbs, Kyoko Nagatsuka, Nana Miyagi. Elle sera battue par Amy Frazier. À Strasbourg, elle arrive aussi en finale. Elle élimine Natalia Baudone, puis Nicole Bradtke, Miriam Oremans, Yone Kamio. Elle sera battue par Lindsay Davenport.

La même année elle obtient de bons résultats lors de tournois majeurs : 3e tour à l'Open d'Australie (éliminée par Naoko Sawamatsu), des demies finales aux internationaux de France (en ayant éliminé Lindsay Davenport, et Iva Majoli; elle sera éliminée par Arantxa Sánchez), des quarts de finale à Wimbledon (éliminée par Jana Novotná), et un quatrième tour à l'US Open (éliminée par Brenda Schultz).

1996: doublé au Japon (simple et double) et retraiteModifier

Lors des tournois majeurs, elle est moins performante que l'année précédente. à l'Open d'Australie, elle est éliminée par sa compatriote Mana Endo, puis aux internationaux de France, elle passe trois tours (éliminant Åsa Svensson, Tatjana Jecmenica, Linda Wild) et se fera éliminée par Lindsay Davenport au quatrième tour. À l'US Open elle est éliminée d'entrée à la surprise générale par Kimberly Po. Seul Wimbledon est amélioré via une démie finale. Pour cela elle vainc Kyoko Nagatsuka, Anne-Gaëlle Sidot, Kristie Boogert, Conchita Martínez, Mary Pierce. Elle perdra face à Steffi Graf.

À domicile, elle se présente au tournois de Tokyo. Elle obtient le titre aussi bien en simple qu'en double. En simple elle bat Rika Hiraki, puis Ann Grossman, Karin Kschwendt. Par la suite, elle bat sa partenaire de double Ai Sugiyama. Elle obtient le titre face à Amy Frazier. En double, elle bat la même adversaire associée à Kimberly Po.

À 26 ans, elle officialise sa retraite sportive.

2002: Deuxième partie de carrièreModifier

Kimiko Date-Krumm fait une première réapparition en double dames sur un court de tennis en septembre 2002, à l'occasion de la Coupe Toyota Princess[3].

2008: le comebackModifier

 
Kimiko en 2008

Le 6 avril 2008, près de 12 ans après sa retraite, Date a annoncé qu'elle reviendrait sur le circuit professionnel à l'âge de 37 ans.

Elle s'est qualifiée pour la Coupe Kangourou de 50 000 $ à Gifu, au Japon. Au premier tour, elle a affronté sa compatriote et numéro 183 mondiale Rika Fujiwara. Dans seulement son quatrième match sur le circuit depuis onze ans, Date a gagné en trois sets. Au stade des quarts de finale, Date a rencontré la no 80 mondiale et sa compatriote japonaise, Aiko Nakamura, qu'elle a battue en trois sets. Cela a marqué sa première victoire dans le top 100 de son retour. Dans son match de demi-finale, elle a battu la tête de série no 3 Melanie South. Cependant, en finale, elle a été battue par Tamarine Tanasugarn, en trois sets. Elle a remporté le titre en double lors de ce tournoi avec l'adolescente et partenaire japonaise Kurumi Nara, battant Melanie South et Nicole Thyssen dans un match décisif.

Son prochain événement était un autre événement de 50 000 $ à Fukuoka, au Japon. Elle a battu Nicole Kriz et Rika Fujiwara pour atteindre les quarts de finale où elle a perdu contre Aiko Nakamura en deux sets. Elle a ensuite battu Shiho Hisamatsu et Zhou Yimiao pour atteindre les quarts de finale où elle a perdu contre Tomoko Yonemura en deux sets, dans un autre tournoi au Japon, un événement de 50 km à Kurume. Le 15 juin 2008, elle a battu Shiho Akita pour remporter le Tokyo Ariake International Ladies Open pour son premier championnat après son retour. Son deuxième est venu plus d'un mois après, comme le 20 juillet, elle a remporté un événement de 25 000 $ à Miyazaki, au Japon, battant Chae Kyung-yee en finale. Le 3 août, elle a remporté l'événement de 25 000 $ à Obihiro, au Japon. En finale, elle a battu Suchanun Viratprasert.

Date a fait son retour sur le circuit WTA lors de l'événement Tier-I à Tokyo où elle a reçu une wildcard pour le tournoi de qualification. Elle a remporté le dernier tour de qualification après avoir battu la Japonaise Mari Tanaka et l'Australien Casey Dellacqua (la cinquième tête de série de la compétition de qualification). Ces deux victoires sont survenues dans des matchs serrés en trois sets. Elle a perdu au tour final contre Aleksandra Wozniak en Aleksandra Wozniak deux sets. Avec son compatriote Rika Fujiwara, Date a également concouru en double. Cependant, ils ont perdu en trois sets serrés au premier tour. Date était dans le tableau principal des championnats du Japon, mais a perdu au premier tour contre Shahar Peer.

En octobre, elle a disputé son premier tournoi hors du Japon depuis novembre 1996, en quarts de finale du Taipei Ladies Open. En novembre, elle a participé au All-Japan Tennis Championship, sa première apparition là-bas en 16 ans. Date a remporté les titres en simple et en double.

2009: titre en Corée du SudModifier

Date a reçu une wildcard pour le tableau principal de l'ASB Classic à Auckland, où elle a été maîtrisée par Jill Craybas au premier tour. Plus tard en janvier, Date s'est qualifiée pour l'Open d'Australie et a rencontré Kaia Kanepi au premier tour, où elle a perdu un match serré en trois sets.

Date a ensuite joué dans le tableau principal de l'événement international à Pattaya City. Au premier tour, elle a été battue par la huitième tête de série slovaque Magdaléna Rybáriková en trois sets. Elle a ensuite atteint les quarts de finale d'un événement de l'ITF à Clearwater, en Floride, battant Lauren Embree des États-Unis et sa compatriote japonaise Aiko Nakamura avant de perdre contre la Slovaque Jarmila Groth, troisième tête de série, en trois sets. Elle a ensuite joué à un événement de 25 000 $ à Hammond, en Louisiane, où elle a dépassé la qualifiée Heidi El Tabakh. Elle a ensuite battu l'Américaine Lauren Albanese en huitièmes de finale pour une place en quart de finale où elle a perdu contre la qualifiée Lindsay Lee-Waters en trois sets. Date est passée aux 75 000 $ à Monzón, en Espagne, son premier événement européen depuis juillet 1996. Sixième tête de série, des victoires sur l'Espagnole Eva Fernandez-Bruges et la Croate Ana Vrljić l'ont amenée aux quarts de finale. Là, elle a battu la tête de série britannique Elena Baltacha, 5–7, 6–4, 7–6. Elle a suivi cette victoire en battant Arantxa Parra Santonja pour atteindre la finale, et elle a remporté une victoire en deux sets sur la qualifiée roumaine Alexandra Dulgheru pour remporter le plus gros titre de son retour jusqu'à présent.

Date a reçu une wildcard pour les championnats de Wimbledon. C'était sa première compétition à Wimbledon en 13 ans. Au premier tour, elle a perdu contre la neuvième tête de série Caroline Wozniacki avec sa performance dans les deuxième et troisième sets diminuée en raison d'une blessure.

Lors de l'Open international de Guangzhou, Date, en partenariat avec Sun Tiantian, a atteint sa première finale du circuit WTA depuis son retour sur le circuit, mais a perdu dans un match serré.

À l' Open de Corée à Séoul, Date a remporté son premier match de niveau WTA après le retour, contre Lee Ye-ra, et a remporté une deuxième victoire juste après contre Alisa Kleybanova, revenant d'un set et 5–2 vers le bas. En quarts de finale, Kimiko a battu la tête de série Daniela Hantuchová en trois sets d'une durée de plus de deux heures et demie. En demi-finale, elle a battu la championne en titre Maria Kirilenko. Lors de la finale, qui s'est tenue un jour avant son 39e anniversaire, Date-Krumm a battu Anabel Medina pour remporter son premier titre sur le circuit WTA depuis son retour. Ainsi, elle est devenue la deuxième joueuse la plus âgée de l'Open Era à remporter un titre en simple sur le circuit, après Billie Jean King, qui a remporté Birmingham en 1983, à l'âge de 39 ans, 7 mois et 23 jours.

Date-Krumm a ensuite reçu une wildcard pour jouer au premier Tournoi des Championnes, le championnat de fin d'année, qui s'est tenu à Bali, en Indonésie. Elle était dans le groupe C, avec Yanina Wickmayer et Anabel Medina Garrigues. Elle a perdu son premier match contre Wickmayer de près 6–7, 2–6, mais elle a remporté son deuxième match contre Medina Garrigues en deux sets. En raison de l'interdiction de Wickmayer du sport pendant un an, Date-Krumm a fait les demi-finales mais a perdu contre la tête de série Marion Bartoli.

2010: finale à OsakaModifier

Date-Krumm a commencé 2010 avec une participation à l'ASB Classic à Auckland où elle a reçu une wildcard pour entrer dans le tableau principal. Elle a facilement battu l'ancienne no 5 mondiale, Anna Chakvetadze, au premier tour, puis s'est remise d'un set down pour battre la cinquième tête de série Virginie Razzano pour sa première victoire contre une joueuse du top 20 après son retour. En quarts de finale, Date-Krumm a été battu 6–2, 6–2 par la troisième tête de série et éventuelle championne Yanina Wickmayer. Date-Krumm s'est ensuite qualifié pour Medibank International Sydney, un tournoi Premier. Au premier tour, elle a battu Nadia Petrova pour sa deuxième victoire dans le top 20 de 2010. Au deuxième tour, elle a failli remporter sa première victoire dans le top 10 depuis 1996 lorsqu'elle a poussé la no 7 mondiale, Victoria Azarenka, après avoir à un moment donné traîné 1–6, 2–4. Date-Krumm a participé à l'Open d'Australie à Melbourne, la première fois depuis son retour qu'elle a été directement acceptée dans un tableau principal du Grand Chelem. Au premier tour, elle est tombée face à Yaroslava Shvedova en deux sets.

En février, Date-Krumm a joué pour l'équipe japonaise de la Fed Cup pour la première fois depuis 1996. En remportant ses quatre matches, elle a contribué à assurer l'avance de son équipe aux barrages du Groupe mondial II. Au PTT Pattaya Open en Thaïlande, Date-Krumm était classée septième mais est tombée face à Anastasia Rodionova au premier tour.

Date-Krumm a battu Melinda Czink au premier tour de l'Open BNP Paribas à Indian Wells avant de tomber face à la tête de série no 15 Francesca Schiavone au second. Elle a également atteint le deuxième tour du Sony Ericsson Open à Miami en battant l'ancienne joueuse du top 10 Anna Chakvetadze. Date-Krumm a ensuite perdu contre la tête de série no 16 Nadia Petrova.

Date-Krumm a commencé sa saison sur terre battue à l'Open d'Estoril au Portugal. Au premier tour, elle a survécu à Petra Martić, 19 ans, la battant en 3 heures et 12 minutes 6–7, 7–5, 7–6. Date-Krumm a joué Anastasija Sevastova (qui a évincé la tête de série Ágnes Szávay au premier tour) au deuxième tour, mais a pris sa retraite en raison d'une blessure récurrente au mollet.

À Roland-Garros, elle a battu la tête de série no 9 et l'ancienne no 1 mondiale en 2009 Dinara Safina au premier tour, malgré une avance de 2 à 4 dans le deuxième set et deux pannes à 1 à 4 dans le troisième, en plus d'avoir une blessure apparente au mollet. C'était sa première victoire dans le tableau principal d'un grandlam depuis 1997 et à 39 ans/7 mois/26 jours, elle est devenue la joueuse la plus âgée à avoir battu un joueur du top 10 (la plus âgée était Billie Jean King à 39 ans/6 mois/29 jours). Elle a été battue par le joker Jarmila Groth au deuxième tour. À Stanford, Date-Krumm a de nouveau battu Safina au premier tour, après avoir traîné par un set et 2-0. Après la conclusion de la série US Open, Date-Krumm, classé no 50, est devenu le joueur le plus âgé du top 50 depuis Billie Jean King en 1984.

À l'US Open, Date-Krumm a reçu une entrée directe dans le tableau principal mais a perdu contre la double championne du Grand Chelem Svetlana Kuznetsova au premier tour. Elle s'est ensuite rendue à Séoul pour défendre son titre à l'Open de Corée, mais a perdu en quart de finale face à Ágnes Szávay. Une semaine plus tard, elle a accepté l'inscription wildcard au Pan Pacific Open à Tokyo. Elle a battu la championne en titre et ancienne no 1 mondiale, Maria Sharapova, au premier tour, 7–5, 3–6, 6–3. Elle a ensuite affronté Daniela Hantuchová au deuxième tour et a gagné 2–6, 6–0, 4–0, alors que Hantuchová se retirait. C'était le jour de son 40e anniversaire. Elle a ensuite perdu contre la championne de Roland-Garros Francesca Schiavone au troisième tour 6–3, 6–3. Plus tard dans la même semaine, elle s'est rendue en Chine pour participer à l'Open de Chine. Elle a battu Anabel Medina Garrigues au premier tour, mais a perdu contre Elena Dementieva au deuxième tour, en trois sets. Kimiko est ensuite rentrée chez elle pour participer au HP Open d'Osaka, au Japon. Tête de série sixième, elle a battu la qualifiée adolescente Laura Robson au premier tour et sa compatriote Aiko Nakamura. En quarts de finale, elle a bouleversé la tête de série et no 8 mondiale, Samantha Stosur (devenant la première joueuse de 40 ans à remporter un match contre un joueur du top 10) pour réserver une rencontre en demi-finale avec la troisième tête de série Shahar Peer. Elle l'a battue mais a perdu le match final contre Tamarine Tanasugarn non classé. Avec cette finale à Osaka, elle est de nouveau entrée dans le top 50 du classement WTA au no 48. De plus, cette finale à Osaka avait l'âge combiné le plus élevé des finalistes du tournoi WTA à 73 ans (Date-Krumm 40, Tanasugarn 33).

Date-Krumm a ensuite reçu une wildcard pour participer au Tournoi des Champions à Bali, en Indonésie, pour la deuxième fois consécutive. Bien qu'à un moment donné son service ait été interrompu sept fois de suite, elle a battu la première tête de série, Li Na en quarts de finale après avoir perdu 1 à 3 dans le troisième set. Elle a perdu contre Ana Ivanovic en demi-finale, mais a remporté le match pour la troisième place contre Daniela Hantuchová par le score de 7–5, 7–5. Avec cette performance à Bali, elle était à nouveau dans le top 50, passant au no 46, mais retombant pour terminer l'année au no 51.

Sa dernière activité de 2010 a été sa participation aux Jeux asiatiques, où elle a remporté une médaille de bronze en simple et avec le Japon dans la compétition par équipe.

2011: début d'année difficileModifier

Kimiko Date réalise une première moitié de saison 2011 difficile, ne parvenant pas à remporter deux matchs de suite. Le réveil sonne en juillet sur le gazon de Bois-le-Duc où elle accède aux quarts de finale. La semaine suivante, à Wimbledon, elle manque de faire chuter au 2e tour la quintuple gagnante de l'épreuve, Venus Williams, à l'issue d'une rencontre perdue 8 jeux à 6 dans le set décisif. Hormis à Carlsbad, elle ne passe ensuite plus un tour, en dix tournois, sur le circuit WTA. Associée à Zhang Shuai, elle remporte cependant à la mi-octobre le double de l'Open du Japon à Osaka, son deuxième titre seulement dans la spécialité. Retombée aux alentours de la 140e place mondiale en simple, elle enregistre jusqu'à la fin novembre d'excellents résultats sur le circuit ITF, comptant une victoire à Poitiers (contre Elena Baltacha) et deux finales à Taipei (face à Ayumi Morita) et Toyota (face à Tamarine Tanasugarn). Ces bons résultats lui valent de réintégrer le top 100 à la 87e place. En double, elle finit l'année à la 55e place.

2012: quelques bons résultats finale en simple à PunesModifier

Elle débute l'année 2012 par le tournoi ITF de Quanzhou : tête de série no 1, elle s'impose en finale face à la Hongroise Tímea Babos, lui permettant de grimper de quelques places (79e) et d'ainsi s'assurer ses entrées dans les tableaux principaux des tournois WTA jusqu'à l'automne, puisqu'elle a très peu de points à défendre. Elle perd au premier tour de l'Open d'Australie mais gagne sa rencontre de Fed Cup (groupe mondial II) face à la Slovène Polona Hercog, contribuant au large succès de son pays (5 matchs à 0). En février, associée à la Chinoise Zhang Shuai, elle atteint la finale du double de l'Open de Monterrey puis, en avril avec sa compatriote Rika Fujiwara, gagne à Copenhague. Fin avril, elle remporte en simple l'ITF de Gifu. Cependant, de juin à octobre, elle enchaîne dix défaites consécutives au premier tour des tournois auxquels elle participe. À Osaka, elle parvient néanmoins en finale du double, associée à Heather Watson, de vingt-deux ans sa cadette. Cette performance lui permet de se reprendre en simple et en novembre, elle atteint la finale au tournai WTA de Pune puis à l'ITF de Toyota, avant de gagner à l'ITF de Dubaï contre Yulia Putintseva. Ces performances de fin de saison sur lui permettent de terminer l'année à la 99e place du classement WTA. C'est une nouvelle fois la joueuse la plus âgée du Top 100, avec près de dix ans de plus que Venus Williams.

Cette même année elle arrive en finale au tournois de Punes. Elle gagne le premier tour face à Rishika Sunkara, puis face à la chinoise Zhou Yi-Miao. Elle vainc sa compatriote (tête de série numéro 2) Misaki Doi, puis la thailandaise et tête de série numéro 8 Tamarine Tanasugarn. Elle s'incline en finale face à Elina Svitolina.

Pour sa première participation à un majeur en double mixte, elle passe le premier tour de l'Open d'Australie associée à Kei Nishikori.

2013: records dans un tournois majeur et trois titres en doubleModifier

En 2013, après s'être sortie des qualifications des deux premiers tournois de la saison (Shenzhen et Sydney), elle bat sèchement au premier tour de l'Open d'Australie la douzième mondiale Nadia Petrova (6-2, 6-0). Cette victoire lui permet de devenir à 42 ans et trois mois la joueuse la plus âgée à gagner un match dans ce tournoi à l'ère Open, record que détenait depuis 1985 Virginia Wade, qui avait alors gagné un match à 39 ans. Le , en battant au second tour Shahar Peer (6-2, 7-5), elle devient la deuxième joueuse la plus âgée à atteindre un troisième tour de Grand Chelem de l'ère Open derrière Renée Richards, âgée de 45 ans et 8 jours lors de l'US Open 1979[4]. Le surlendemain, elle perd contre Bojana Jovanovski (2-6, 6-7). Début février, associée à Casey Dellacqua, elle remporte à l'Open de Pattaya son quatrième titre en double. En avril, elle en gagne un cinquième à Monterrey aux côtés de la Hongroise Tímea Babos, battant notamment l'autre vétérante thaïlandaise Tamarine Tanasugarn. Le , elle gagne aux côtés de Chanelle Scheepers le double des Internationaux de Strasbourg. Le , à 42 ans, 8 mois et 30 jours, elle devient la joueuse la plus âgée à atteindre le troisième tour en simple à Wimbledon, après avoir défait Alexandra Cadanțu (6-4, 7-5).

En , elle réalise une belle performance à l'Open de Corée où elle parvient à se qualifier pour les quarts de finale après avoir défait Maria Kirilenko (pourtant tête de série no 2) lors du second tour (6-3, 6-1), après avoir battu au premier tour la britannique Heather Watson (3-6 6-3 6-4). Elle va échoué face à Francesca Schiavone (6-4 4-6 4-6). Quelques jours plus tard, elle parvient à passer le 1er tour du Tournoi de Tokyo à la suite de l'abandon d'Anastasia Rodionova (6-2, 4-1 ab). Elle s'incline ensuite au second tour face à Samantha Stosur sur le score de 6-3, 7-6.

En double, elle parvient à obtenir trois titres de plus. Lors du tournois de Pattaya associée à Casey Dellacqua. Elles battent Sorana Cîrstea associée à Daniela Hantuchová; puis la paire tête de série numéro une Chang Kai-chen - Vania King, puis elles vainc la paire tête de série 4 Bethanie Mattek-Sands - Shahar Peer. Elles s'imposent face à Akgul Amanmuradova - Alexandra Panova en finale.

Avec Tímea Babos, elle gagne le tournois de Monterrey. Tête de série numéro une, elles battent les paires Maria-Fernanda Alves - Adriana Pérez, Gabriela Dabrowski - Alla Kudryavtseva, Asia Muhammad - Allie Will. En finale, elles obtiennent le titre face à la paire Eva Birnerová - Tamarine Tanasugarn. Avec Chanelle Scheepers, elle s'impose au tournois de Strasbourg. Elles battent les paires Claire Feuerstein - Lara Michel, Christina McHale - Megan Moulton-Levy, Natalie Grandin - Vladimíra Uhlířová et en finale Cara Black - Marina Erakovic.

2014 - 2015: demie finaliste en double lors d'un tournois majeurModifier

 
Kimiko Date en 2014.

En huitièmes de finale à Brisbane International, Date-Krumm a poussé Dominika Cibulková (qui deviendrait finaliste de l'Open d'Australie 2014) à trois sets. Après les qualifications et les défaites au premier tour à Sydney et à l'Open d'Australie, elle a perdu en quarts de finale de Pattaya City contre Ekaterina Makarova en trois sets. Elle a perdu lors des qualifications et des premiers tours d'Acapulco, d'Indian Wells et de Miami. Elle a fait les demi-finales de Monterrey en perdant contre Jovana Jakšić dans un match serré en trois sets. Elle a perdu lors des premiers tours de Kuala Lumpur et de Séoul. Elle a ensuite perdu au premier tour de Roland-Garros face à Anastasia Pavlyuchenkova. Elle a fait les quarts de finale de Birmingham en perdant contre Casey Dellaqua 1–6, 0–6. Elle a perdu le premier tour de Wimbledon face à l'éventuelle quart de finaliste Ekaterina Makarova. Elle a perdu tôt à Stanford, Montréal et Cincinnati. Elle a perdu au premier tour de l'US Open contre Venus Williams, mais a atteint les demi-finales du double avec Barbora Záhlavová-Strýcová. Elle a pris sa retraite de son match de deuxième tour à Hong Kong en perdant face à Francesca Schiavone. Elle a ensuite perdu le premier tour à Tokyo face à Victoria Azarenka. En octobre, elle a égalé son classement en double alors élevé en carrière de 33. Elle atteindrait un nouveau sommet en carrière de 28 en double au début de l'année suivante.

2016 - 2017: fin de carrièreModifier

Après une médiocre saison 2015, qui la voit durablement quitter le top 100, elle subit en 2016 une double opération du genou qui la tient éloignée des courts, mais elle annonce tout de même son retour sur le circuit pour le printemps 2017, à plus de 46 ans[5]. Finalement, le , retombée au 1191ème rang mondial, elle raccroche définitivement sa raquette, quelques jours avant son 47e anniversaire, après une défaite 6-0, 6-0 au premier tour de l'Open du Japon (pour lequel elle avait obtenu une invitation) contre Aleksandra Krunić.

Style de jeuModifier

Date jouée avec de courts backswings sur les côtés coup droit et revers. Le style de jeu de Date est représentatif de ceux qui ont dominé au cours de sa première carrière dans les années 1990 en utilisant moins de topspin au profit d'un tir plus plat. Elle est considérée comme possédant le coup droit "crêpe" le plus remarquable du jeu féminin, avec l'un des RPM de rotation moyens les plus bas de tous les temps. Elle compte sur le force de son adversaire pour frapper des angles vifs et prendre ses adversaires au dépourvu. Depuis son retour, Date a joué le meilleur sur l'herbe, et son style était autrefois décrit comme "tout en athlétisme furtif et soigné".

PalmarèsModifier

En simple damesModifier

En double damesModifier

Parcours en Grand ChelemModifier

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »Modifier

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux MastersModifier

Parcours aux Jeux olympiquesModifier

Parcours en Coupe de la FédérationModifier

Classements WTA en fin de saisonModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Kimiko Date, la retraite à 26 ans », sur Libération, (consulté le )
  2. (en) « Wedding Date » sur le site de la BBC Sport, 22 janvier 2002.
  3. défaite sur abandon au 1er tour, aux côtés de Miho Saeki
  4. (en), Date Krumm, 42 reaches third round, tennis.com, 17 janvier 2013.
  5. Louis-Bertrand Brutin, « L'inoxydable Kimiko Date, 46 ans, de retour sur le circuit WTA », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le ).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :