Ouvrir le menu principal

Ivana Španović

athlète serbe

Ivana Španović
Image illustrative de l’article Ivana Španović
Ivana Španović lors de l'Athletissima 2017.
Informations
Disciplines Saut en longueur
Période d'activité 2005 -
Nationalité Drapeau : Serbie Serbe
Naissance (29 ans)
Lieu Zrenjanin
Taille 1,76 m
Poids 67 kg
Club Athletic Club Vojvodina
Entraîneur Goran Obradović
Records
Record de Serbie du saut en longueur : 7,24 m (2017)
Palmarès
Jeux olympiques - - 1
Championnats du monde - - 2
Champ. du monde en salle 1 1 1
Ligue de diamant 2 2 -
Championnats d'Europe 1 1 -
Champ. d'Europe en salle 3 - -

Ivana Španović (née le à Zrenjanin) est une athlète serbe spécialiste du saut en longueur.

CarrièreModifier

Carrière chez les jeunes (2005 - 2009)Modifier

Ivana Španović naît à Zrenjanin, une ville dans le Nord de la Serbie, de parents sportifs, sa mère étant une ancienne athlète elle-même. Elle débute ainsi l'athlétisme à l'âge de 7 ans, dans le but de remporter plus de médailles et courir plus vite que sa mère[1].

Sa première participation à une compétition internationale est en 2005, alors encore seulement âgée de 14 ans, aux championnats du monde cadets de Marrakech, compétition regroupant les meilleurs athlètes mondiaux de moins de 18 ans. Alignée sur 100 m et au saut en longueur, elle échoue à se qualifier pour la finale des deux épreuves, se contentant de 12 s 28 (+ 1,6 m/s) et de 5,97 m (+ 2,1 m/s).

L'année suivante, un saut à 6,46 m lui permet de décrocher sa première médaille chez les séniors, à l'occasion des championnats des Balkans en salle. Le 23 juillet, elle remporte son premier titre de championne de Serbie, grâce à un saut à 6,18 m. Sélectionnée pour représenter la Serbie aux championnats du monde juniors de Pékin, elle termine 7e avec 6,26 m.

 
Ivana Spanovic (gauche) en compagnie de Darya Klishina (centre) et Sosthene Moguenara (droite) sur le podium des Championnats d'Europe espoirs de 2011.

Le 14 février 2007, à Moscou, Španović porte son record personnel à 6,53 m. Cette performance lui permet d'être sélectionnée pour participer à ses premiers championnats d'Europe séniors, à 16 ans, avec les championnats d'Europe en salle de Birmingham. Le 2 mars, lors des qualifications des championnats, elle échoue à se qualifier pour la finale, ne réussissant que 6,18 m.

Le 15 juillet 2007, avec un saut à 6,41 m, la Serbe remporte la médaille d'argent des championnats du monde cadets d'Ostrava. Elle est devancée par sa rivale Russe Darya Klishina (6,47 m). Cinq jours plus tard, elle enchaine par une 5e place aux championnats d'Europe juniors d'Hengelo avec 6,22 m, avant de terminer la semaine suivante à la 2e place du Festival olympique de la jeunesse européenne chez elle à Belgrade (6,20 m).

Le 9 février 2008, à Athènes, elle remporte la médaille d'or des championnats des Balkans en salle grâce à un saut à 6,52 m. Le 15 juin, à Senta, elle porte son record personnel à 6,65 m (+ 1,6 m/s), puis se distingue lors des championnats du monde juniors de 2008, à Bydgoszcz, en enlevant le concours de la longueur avec la marque de 6,61 m, succédant à son compatriote Dragutin Topić, titré au saut en hauteur lors des mondiaux juniors de 1990[2].

Grâce à cette performance, elle est sélectionnée à 18 ans seulement pour représenter la Serbie aux Jeux olympiques de Pékin. Lors des qualifications, le 19 août, elle ne réussit que 6,30 m (+ 1,8 m/s) et échoue à se qualifier pour la finale olympique.

Le 8 juillet 2009, Ivana Španović remporte le titre des Universiades d'été de Belgrade avec 6,64 m[3], avant de se classer deuxième des Championnats d'Europe juniors de Novi Sad. Devancée par la Russe Darya Klishina, elle établit en finale un nouveau record national sénior de Serbie avec la marque de 6,71 m[4].

Passage chez les espoirs (2010 - 2012)Modifier

Si elle a participé à des championnats séniors les années précédentes, l'année 2010 signifie pour la Serbe qu'elle concourt désormais chez les « espoirs » (catégorie 20 - 23 ans) et les « séniors ». Le 20 juin 2010, lors des championnats d'Europe par équipes à Belgrade, elle remporte le concours en portant le record de Serbie à 6,78 m (+ 0,9 m/s). Le 28 juillet, elle termine à la 8e place des Championnats d'Europe 2010 de Barcelone avec un saut à 6,60 m.

 
Ivana Španović en 2011.

En 2011, elle débute sa saison par la Doha Diamond League avec une 6e place avec 6,63 m (+ 2,2 m/s). Vainqueure de deux compétitions locales en Serbie, elle revient en ligue de diamant et termine 7e à Rome (6,51 m) et 13e à New York (3,68 m). Par la suite, elle remporte les concours des championnats d'Europe par équipes 2011 à Novi Sad (6,58 m) et des championnats des Balkans de Sliven (6,56 m). Le 17 juillet, la Serbe décroche la médaille d'argent des championnats d'Europe espoirs d'Ostrava (6,74 m) derrière la Russe Darya Klishina (7,05 m)[5].

Elle est sélectionnée pour les championnats du monde de Daegu, mais ne prend pas part à la session de qualifications.

Des pépins physiques à son pied d'appel avaient affectés la Serbe dans ses performances. Elle subit ensuite une fracture de stress à ce pied d'appel, mettant en sérieux doute sa saison 2012. Néanmoins, elle débute sa saison le 16 mai à Daegu avec une performance de 6,36 m. Elle l'améliore successivement à Shanghai avec 6,37 m puis à Sremska Mitrovica avec 6,64 m (+ 1,1 m/s). Championne de Serbie le 17 juin avec 6,50 m (+ 0,7 m/s), elle participe dix jours plus tard aux qualifications des championnats d'Europe 2012 d'Helsinki mais subit un revers en ne réalisant que 6,33 m, insuffisant pour se qualifier pour la finale.

Aux Jeux olympiques de Londres, elle réalise la décevante performance de 6,41 m lors des qualifications, mais à l'étonnement générale, cette mesure lui permet d'obtenir le 11e résultat général, et donc d'intégrer la finale olympique, sa première à 22 ans. Dans une finale ne comptant finalement que 11 athlètes, suite à la suspension pour dopage la veille de la Turque Karin Melis Mey, qui s'était qualifiée pour la finale, Ivana Španović ne peut faire mieux que de terminer dernière avec 6,35 m. En novembre 2016 et 2017, suite aux disqualifications pour dopage de Nastassia Mironchyk-Ivanova et de Anna Nazarova, Španović est reclassée 9e[6],[7].

Saison 2013Modifier

À l'issue de sa saison 2012, Ivana Španović décide de quitter sa ville natale de Zrenjanin pour débuter une collaboration à Novi Sad avec Goran Obradović.

Avec Obradović, la progression de la Serbe est observable. Lors de la saison hivernale 2013, Španović améliore plusieurs fois son record, pour le culminer à 6,73 m lors des championnats des Balkans en salle d'Istanbul. Elle réalise par ailleurs quatre autres compétitions, toutes dans les mêmes eaux de performances : 6,63 m à Novi Sad deux fois, et à Linz, et 6,65 m à Novi Sad encore, à l'occasion des championnats nationaux. Le 1er mars, elle saute 6,59 m en qualifications des championnats d'Europe en salle 2013 de Göteborg et se qualifie pour la finale, à laquelle elle termine à la 5e place le lendemain avec 6,68 m, à seulement trois centimètres de la médaille de bronze remportée par la Suédoise Erica Jarder (6,71 m). Le 19 janvier, elle avait d'ailleurs établit un record de Serbie en salle du pentathlon avec 4 240 points.

Lors de la saison estivale, elle se rapproche de son record personnel et national (6,78 m en 2010) avec une performance de 6,76 m (- 0,3 m/s) pour remporter la médaille d'or des championnats des Balkans. Le 10 août 2013, aux championnats du monde de Moscou, elle saute 6,63 m et se qualifie pour sa première finale mondiale. Le lendemain, elle entre dans l'histoire du sport serbe en décrochant la première médaille de la Serbie aux championnats du monde d'athlétisme. Grâce à un saut à 6,82 m (+ 0,1 m/s), record de Serbie, la jeune de Zrenjanin remporte la médaille de bronze derrière l'Américaine Brittney Reese (7,01 m) et la Nigériane Blessing Okagbare (6,99 m)[8],[9]. Sa médaille a attiré l'attention de la jeunesse Serbe sur l'athlétisme[1].

Vainqueure après les mondiaux du Bauhaus-Galan de Stockholm (6,64 m) puis 3e de la finale de la ligue de diamant 2013 à Zurich (6,73 m), elle termine sa saison par une victoire au DécaNation avec 6,82 m, record égalé, mais trop venté (+ 2,1 m/s)[10].

Saison 2014Modifier

 
Ivana Španović en finale des championnats d'Europe de Zurich.

En 2014, elle débute sa saison hivernale par une performance de 6,68 m à Novi Sad, le 18 janvier. Vainqueure le 6 février du meeting de Stockholm avec 6,58 m, elle surprend deux semaines plus tard en réalisant 6,92 m lors des championnats des Balkans en salle d'Istanbul, améliorant ainsi son propre record de Serbie en salle de dix-neuf centimètres, et établissant la seconde meilleure performance mondiale de l'année[11].

Le 9 mars 2014, Ivana Španović décroche sa première médaille lors d'une compétition hivernale, s'emparant de la médaille de bronze des championnats du monde en salle de Sopot. Avec un saut à 6,77 m, elle n'est seulement devancée que par la Française Eloyse Lesueur (6,85 m) et la Britannique Katarina Johnson-Thompson (6,81 m)[12].

Le 18 mai 2014, pour sa première compétition estivale, elle améliore son record de Serbie lors du Shanghai Golden Grand Prix de 3 centimètres, en atteignant la marque de 6,85 m (+ 0,3 m/s). 2 semaines plus tard, elle améliore ce record national par deux fois lors du Prefontaine Classic 2014 à Eugene en retombant à 6,86 m puis 6,88 m (+ 1,5 m/s) et remporte à cette occasion le concours[13]. Le 11 juin, elle termine 5e des Bislett Games d'Oslo avec 6,67 m, puis remporte dix jours plus tard le concours des championnats d'Europe par équipes 2014 à Riga avec 6,58 m (+ 2,0 m/s). Le 5 juillet, elle termine 3e du Meeting de Paris (6,78 m, - 0,6 m/s).

Le 13 août 2014, dans le Stade du Letzigrund de Zurich, Ivana Španović devient vice-championne d'Europe du saut en longueur. Dans des conditions météorologiques difficiles, elle parvient à sauter 6,81 m avec un vent défavorable (- 1,6 m/s) pour remporter l'argent, derrière sa rivale Française Éloyse Lesueur-Aymonin (6,85 m), la tenante du titre[14].

Deux semaines plus tard, dans ce même stade, Španović remporte la finale de la ligue de diamant avec 6,80 m (+ 0,1 m/s), ce qui lui permet de terminer 2e du classement général derrière l'Américaine Tianna Bartoletta[15]. Elle conclut sa saison par deux autres compétitions, à Zagreb lors du Mémorial Hanžeković où elle termine 2e avec 6,55 m (+ 0,4 m/s)[16] puis à Marrakech lors de la coupe continentale 2014 où elle saute sous les couleurs de l'Europe, et termine à nouveau à la seconde place avec 6,56 m (- 0,1 m/s), à nouveau derrière la Française Éloyse Lesueur-Aymonin (6,66 m)[17].

Saison 2015Modifier

Le 31 janvier 2015, Ivana Španović établit un record de Serbie en salle du 60 m en 7 s 31. La semaine suivante, elle réalise le doublé 60 m / saut en longueur aux championnats nationaux, avec respectivement 7 s 36 et 6,78 m. Le 25 février, elle remporte le meeting de Malmö avec 6,83 m, la mettant ainsi en confiance à moins de deux semaines des Championnats d'Europe en salle de Prague[18].

Aux championnats d'Europe en salle de Prague, le 7 mars, elle remporte la médaille d'or en écrasant le concours avec un saut à 6,98 m, record de Serbie en salle. À 24 ans, la Serbe remporte son premier titre majeur, et devance sur le podium l'Allemande Sosthene Moguenara (6,83 m) et la Roumaine Florentina Marincu (6,79 m)[19].

Lors de la saison estivale, elle débute par la Doha Diamond League, le 15 mai, et termine 6e du concours avec 6,76 m (+ 0,6 m/s). Absente des pistes jusqu'au 1er juillet, elle remporte ce jour-là une compétition à Velenje avec 6,80 m (+ 0,2 m/s), sa meilleure performance de la saison, avant de l'améliorer à 6,87 m (+ 0,2 m/s) lors du Meeting Herculis de Monaco, à seulement 1 centimètre de son record national.

En août suivant, elle se classe troisième des championnats du monde 2015 de Pékin avec 7,01 m réalisés par deux fois (premiers et sixièmes essais). C'est la première fois que la Serbe dépasse la barrière des 7 mètres. Elle est devancée par l'Américaine Tianna Bartoletta (7,14 m) et la Britannique Shara Proctor (7,07 m). Une semaine plus tard, elle s'impose lors du DN Galan de Stockholm avec 7,02 m, nouveau record[20].

Saison 2016Modifier

Le 19 mars 2016, Španović est à nouveau médaillée lors d'un championnat mondial en acquérant la médaille d'argent lors des championnats du monde en salle de Portland avec une marque de 7,07 m, nouveau record national en salle. Elle est devancée par Brittney Reese (7,22 m) mais devance la Britannique Lorraine Ugen (6,93 m). Avec ses 7,07 m, la Serbe établit la 9e meilleure performance mondiale de tous les temps en salle[21].

Le 8 juillet, la Serbe décroche son 1er titre continental en plein air à l'occasion des Championnats d'Europe d'Amsterdam où elle s'impose avec un saut à 6,94 m, devançant sur le podium la Britannique Jazmin Sawyers (6,86 m) et l'Allemande Malaika Mihambo (6,65 m)[22]. Le 18 août, Ivana participe à la finale des Jeux olympiques de Rio où, avec 7,08 m (record national), elle décroche la médaille de bronze[23]. Devancée par les Américaines Tianna Bartoletta (7,17 m) et Brittney Reese (7,15 m), la Serbe glane ainsi sa 8e médaille internationale en trois ans[23].

Quelques jours après les Jeux olympiques de Rio, elle s'impose à l'Athletissima de Lausanne avec un bond à 6,83 m[24] puis récidive deux jours plus tard au Meeting de Paris avec 6,90 m devant Lorraine Ugen (6,80 m) et Ksenija Balta (6,75 m)[25]. Elle continue par une victoire au Mémorial Hanžeković avec un saut à 7,03 m, toutefois aidée d'un vent trop élevé (+ 2,3 m/s)[26] puis clôt sa saison le 11 septembre à Belgrade où elle établit un record de Serbie avec 7,10 m[27].

Saison 2017Modifier

 
Ivana Španović fêtant son titre aux championnats d'Europe en salle de Belgrade.

Ivana Španović ouvre sa saison 2017 le 10 février à l'ISTAF indoor Berlin où elle inscrit une nouvelle victoire avec un saut à 6,87 m, meilleure performance mondiale de l'année[28]. Elle porte cette marque lors des Championnats des Balkans avec 6,96 m puis en qualifications des Championnats d'Europe en salle de Belgrade, devant son public, avec un saut à 7,03 m[29].

Le lendemain, la Serbe ouvre son concours par un saut mordu puis établit au 2d essai une MPMA et un record national en salle avec 7,16 m, établissant la 6e meilleure performance mondiale de tous les temps en salle[30]. Lors de l'essai suivant, elle réussit un saut qui semble visiblement plus loin. Dans un silence immense et long, la performance de Španović arrive et affiche 7,24 m, faisant d'elle désormais la 3e performance « all-time » derrière Heike Drechsler (7,37 m) et Galina Chistyakova (7,30 m). Elle continue avec un saut à 7,17 m puis deux autres mordus. Elle remporte le titre européen, devant Lorraine Ugen (6,97 m) et Claudia Salman-Rath (6,94 m)[30]. 24 heures après son titre, son coach déclare que le plan de la Serbe sera de battre le record du monde en salle d'ici 2020.

Le 15 mai, elle se blesse à la jambe gauche et doit avoir besoin de deux semaines d'arrêt. Elle annule sa participation au Prefontaine Classic de Eugene et aux Bislett Games d'Oslo, mais sera prête pour les Championnats du monde de Londres[31]. Lors de ces mondiaux, le 11 août, elle échoue au pied du podium avec 6,96 m, à seulement 1 centimètre de l'Américaine Tianna Bartoletta. Au 6e essai, la Serbe réalise un saut à plus de 7,02 m (marque pour l'or) mais l'écran n'affiche que 6,91 m : en effet, elle perd le titre à cause de son dossard qui laisse une trace bien avant les 7 mètres[32],[33]. C'est la première fois depuis les mondiaux de 2013 que Španović ne remporte pas de médaille dans une quelconque compétition internationale[34].

Saison 2018Modifier

Ivana Španović débute la saison 2018 à Karlsruhe le 3 février où elle réalise une performance mitigée de 6,61 m (3e place), qui sera son seul saut validé du concours[35]. Trois jours plus tard, à Düsseldorf, elle prend sa revanche et établit la meilleure performance mondiale de l'année avec 6,77 m[36]. Le 21 février, à Belgrade, elle améliore la meilleure performance mondiale de l'année à 6,93 m[37].

Le 4 mars, dans la Barclaycard Arena de Birmingham, Ivana Španović connaît à 27 ans sa première consécration mondiale : avec un saut à 6,96 m, meilleure performance mondiale de l'année, elle remporte la médaille d'or de la finale des championnats du monde en salle, devant l'Américaine tenante du titre Brittney Reese (6,89 m) et l'Allemande Sosthene Moguenara (6,85 m)[38]. Elle remporte ainsi le premier titre de l'histoire de la Serbie aux championnats du monde en salle[38].

Le 26 mai, elle débute sa saison en plein air à Athènes, et remporte le concours avec 6,98 m, malgré un vent trop élevé (+ 2,5 m/s). Elle réalise 6,92 m (+ 2,0 m/s) de façon légale[39]. Deux semaines plus tard, au Bauhaus-Galan de Stockholm, elle poursuit avec une 4e avec 6,81 m[40]. Le 27 juin, la Serbe remporte sa première médaille d'or aux Jeux méditerranéens, à Tarragone, avec un saut non homologué (+ 2,2 m/s) à 7,04 m. Elle égale avec vent régulier (+ 1,8 m/s) la meilleure performance mondiale de l'année détenue par l'Allemande Malaika Mihambo avec 6,99 m[41]. Španović, qui améliore par ailleurs le record des Jeux, devance sur le podium deux Espagnoles, Juliet Itoya (6,83 m) et Fatima Diame (6,68 m)[41].

Le 5 juillet, elle est battue aux essais par Malaika Mihambo lors de l'Athletissima de Lausanne : sautant 6,90 m toutes les deux, l'Allemande bénéficie d'un second meilleur (6,70 m) face à la Serbe (6,62 m)[42]. Aux championnats d'Europe de Berlin, la Serbe réalise le meilleur saut des qualifications avec 6,84 m, mais se blesse et est contrainte de déclarer forfait pour la finale. Elle souffre d'une rupture du tendon d'Achille[43].

RécompensesModifier

  • Meilleure athlète féminine serbe espoir de l'année 2008.

Vie privéeModifier

Elle détient un diplôme en architecture[9].

Elle est passionnée de mode, et est fan du style vestimentaire de Blanka Vlašić et Lolo Jones[44].

PalmarèsModifier

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Marque
2006 Championnats des Balkans en salle Péania 3e Longueur 6,46 m
Coupe d'Europe des nations Novi Sad 3e 100 m 12 s 10
2e Longueur 6,24 m
Championnats du monde juniors Pékin 7e Longueur 6,23 m
2007 Coupe d'Europe des nations Milan 4e Longueur 6,37 m
Championnats du monde cadets Ostrava 2e Longueur 6,41 m
Championnats d'Europe juniors Hengelo 5e Longueur 6,22 m
Fest. olympique de la jeunesse euro. Belgrade 2e Longueur 6,20 m
3e 4 x 100 m 46 s 85
2008 Championnats des Balkans en salle Athènes 1re Longueur 6,52 m
Coupe d'Europe des nations Istanbul 3e Longueur 6,48 m
Championnats du monde juniors Bydgoszcz 1re Longueur 6,61 m
2009 Championnats des Balkans en salle Le Pirée 2e Longueur 6,32 m
Championnats d'Europe par équipes Bergen 5e Longueur 6,29 m
Universiade Belgrade 1re Longueur 6,64 m
Championnats d'Europe juniors Novi Sad 2e Longueur 6,71 m
2010 Championnats d'Europe par équipes Belgrade 1re Longueur 6,78 m
Championnats d'Europe Barcelone 8e Longueur 6,60 m
2011 Championnats d'Europe par équipes Novi Sad 1re Longueur 6,58 m
4e Triple saut 13,54 m
Championnats des Balkans Sliven 1re Longueur 6,56 m
Championnats d'Europe espoirs Ostrava 2e Longueur 6,74 m
2012 Jeux olympiques Londres 9e Longueur 6,35 m[45]
2013 Championnats des Balkans en salle Istanbul 2e 60 m 7 s 54
1re Longueur 6,73 m
Championnats d'Europe en salle Göteborg 5e Longueur 6,68 m
Championnats des Balkans Stara Zagora 1re Longueur 6,76 m
Championnats du monde Moscou 3e Longueur 6,82 m
2014 Championnats des Balkans en salle Istanbul 1re Longueur 6,92 m
Championnats du monde en salle Sopot 3e Longueur 6,77 m
Championnats d'Europe par équipes Riga 3e 100 m 11 s 94
1re Longueur 6,58 m
1re Triple saut 13,50 m
Championnats d'Europe Zurich 2e Longueur 6,81 m
Ligue de diamant 2e Longueur détails
Coupe continentale Marrakech 2e Longueur 6,56 m
2015 Championnats d'Europe en salle Prague 1re Longueur 6,98 m
Championnats du monde Pékin 3e Longueur 7,01 m
Ligue de diamant 2e Longueur détails
2016 Championnats des Balkans en salle Istanbul 1re Longueur 6,78 m
Championnats du monde en salle Portland 2e Longueur 7,07 m
Championnats d'Europe Amsterdam 1re Longueur 6,94 m
Jeux olympiques Rio de Janeiro 3e Longueur 7,08 m
Ligue de diamant 1re Longueur détails
2017 Championnats des Balkans en salle Belgrade 1re Longueur 6,96 m
Championnats d'Europe en salle Belgrade 1re Longueur 7,24 m
Championnats du monde Londres 4e Longueur 6,96 m
Ligue de diamant 1re Longueur 6,70 m
2018 Championnats du monde en salle Birmingham 1re Longueur 6,96 m
Jeux méditerranéens Tarragone 1re Longueur 7,04 m
2019 Championnats d'Europe en salle Glasgow 1re Longueur 6,99 m

RecordsModifier

Épreuve Marque Lieu Date
Saut en longueur Plein air 7,10 m (NR)   Belgrade 11 septembre 2016
En salle 7,24 m (NR)   Belgrade 5 mars 2017

Meilleures performances par annéeModifier

Plein air
Année Marque Date Lieu Rang[46]
2005 6,43 m   Trípoli 101
2006 6,38 m   Novi Sad 126
2007 6,41 m   Ostrava 132
2008 6,65 m   Senta 47
2009 6,71 m   Novi Sad 33
2010 6,78 m   Belgrade 20
2011 6,71 m   Ostrava 33
2012 6,64 m   Sremska Mitrovica 52
2013 6,82 m   Moscou 12
2014 6,88 m   Eugene 8
2015 7,02 m   Zürich 3
2016 7,10 m   Belgrade 4
2017 6,96 m   Londres 4
2018 6,99 m   Tarragone 2
Salle
Année Marque Date Lieu Rang
2005 6,01 m   Belgrade
2006 6,48 m   Budapest 45
2007 6,53 m   Moscou 26
2008 6,52 m   Péania 30
2009 6,47 m   Budapest 38
2010
2011 6,34 m   Rijeka 74
2012
2013 6,73 m   Istanbul 7
2014 6,92 m   Istanbul 3
2015 6,98 m   Prague 2
2016 7,07 m   Portland 2
2017 7,24 m   Belgrade 1
2018 6,96 m   Birmingham 1

Notes et référencesModifier

  1. a et b « IAAF: Ivana ŠPANOVIĆ | Profile », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  2. (en) Laura Arcoleo, « Serbia has its first World Junior champion! », sur iaaf.org, (consulté le 5 mai 2011)
  3. (en) Hans van Kuijen, « Gold for Serbian junior Spanovic in Long Jump – World University Games Day 2 », sur iaaf.org, (consulté le 5 mai 2011)
  4. (en) « Novi Sad Day 2 wrap: French 100m winner Lemaître sets European junior record », sur european-athletics.org, (consulté le 5 mai 2011)
  5. (en) « Klishina leaps to gold on final day of European Athletics U23 Championships », sur european-athletics.org (consulté le 18 juillet 2011)
  6. « IOC sanctions seven athletes for failing anti-doping tests at Beijing 2008 and London 2012 - Olympic News », International Olympic Committee,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2016)
  7. « Deux nouvelles athlètes russes disqualifiées », tdg.ch/,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juillet 2018)
  8. « IAAF: Report: Women’s Long Jump final – Moscow 2013| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  9. a et b « IAAF: Serbia's Spanovic hopes to spring a surprise again in Sopot| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  10. « IAAF: Ivanov and Spanovic on form but USA win at the DecaNation| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  11. « IAAF: Beitia clears two metres, Fassinotti sets Italian record – indoor champs round-up| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  12. « IAAF: Report: women's long jump final – Sopot 2014| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  13. « IAAF: Records fall to Rupp and Perkovic in Eugene – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  14. « IAAF: Three golds for Britain and a world lead for Krauchanka at European Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  15. « IAAF: Kuchina conquers her nerves in Zurich to capture the Diamond Race – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  16. « IAAF: Perkovic, Simic and Vlasic provide big local interest in Zagreb| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  17. « IAAF: Report: women's long jump – IAAF Continental Cup, Marrakech 2014| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  18. « IAAF: Nelvis hurdles world-leading 7.83 to upstage Lavillenie and Barshim in Malmo| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  19. « IAAF: Lavillenie claims fourth European indoor pole vault title with 6.04m| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 7 juillet 2018)
  20. « IAAF: Spanovic now seeking to make more Serbian athletics history | News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 10 septembre 2016)
  21. Women's long jump final
  22. « Competitions - European Athletics Championships - European Athletics », sur european-athletics (consulté le 9 juillet 2016)
  23. a et b (en-US) InSerbia with agencies, « Ivana Spanovic wins bronze, sets national record », (consulté le 10 septembre 2016)
  24. « Ivana Spanovic s'impose au saut en longueur à Lausanne » (consulté le 10 septembre 2016)
  25. « Ligue de diamant : Ivana Spanovic remporte le saut en longueur » (consulté le 10 septembre 2016)
  26. « Athlétisme: et de 13 pour Perkovic au disque (67,86 m) à Zagreb » (consulté le 10 septembre 2016)
  27. « Ivana Spanovic bat le record de Serbie de la longueur » (consulté le 12 septembre 2016)
  28. (de) Sport1.de, « Hallen-Istaf in Berlin: Cindy Roleder gewinnt über 60 Meter Hürden », Sport1.de,‎ (lire en ligne, consulté le 10 février 2017)
  29. (en) « Competitions - European Athletics Indoor Championships - European Athletics », sur european-athletics (consulté le 4 mars 2017)
  30. a et b (en) « Competitions - European Athletics Indoor Championships - European Athletics », sur european-athletics (consulté le 5 mars 2017)
  31. (sr-Latn) « Ivana Španović propušta mitinge u Judžinu i Oslu », N1 Srbija,‎ (lire en ligne, consulté le 16 mai 2017)
  32. Rédaction, « Spanovic perd l'or aux Mondiaux à cause de son dossard », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 12 août 2017)
  33. RMC SPORT, « Mondiaux d'athlé: la médaille d’or lui échappe à cause de… son dossard », sur RMC SPORT (consulté le 12 août 2017)
  34. « IAAF: World Champs London 2017 women long jump final », sur iaaf.org (consulté le 12 août 2017)
  35. (sr) « Ivana Španović treća na mitingu u Nemačkoj - Dnevni list Danas », Dnevni list Danas,‎ (lire en ligne, consulté le 7 février 2018)
  36. « IAAF: Su, Stanek and Manning impress in Düsseldorf| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 7 février 2018)
  37. « IAAF: Spanovic sails to 6.93m world lead in Belgrade| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 juillet 2018)
  38. a et b « IAAF: World Indoor Birmingham 2018 women long jump », sur iaaf.org (consulté le 4 juillet 2018)
  39. (en-GB) « GB win team medals at IAU 24-Hour European Champs - weekly round-up - Athletics Weekly », Athletics Weekly,‎ (lire en ligne, consulté le 4 juillet 2018)
  40. « IAAF: Echevarria sails windy 8.83m in Stockholm - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 juillet 2018)
  41. a et b « IAAF: Spanovic jumps world lead on first day of athletics at Mediterranean Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 juin 2018)
  42. « IAAF: Lyles takes 200m showdown in Lausanne - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 6 juillet 2018)
  43. Rédaction, « Ivana Spanovic forfait à la longueur », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2018)
  44. « IAAF: Work, rest and play – Ivana Spanovic| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 juillet 2018)
  45. Initialement 11e, la Biélorusse Nastassia Mironchyk-Ivanova est disqualifiée le 25 novembre 2016 pour dopage, puis la Russe Anna Nazarova le 30 novembre 2017
  46. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Lien externeModifier