Ouvrir le menu principal

Championnats d'Europe d'athlétisme 2012

Championnats d'Europe d'athlétisme 2012
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo des Championnats d'Europe 2012
Généralités
Sport AthlétismeVoir et modifier les données sur Wikidata
Organisateur(s) AEA, SUL
Édition 21e
Lieu(x) Drapeau : Finlande Helsinki
Date 27 juin au 1er juillet 2012
Épreuves 42
Site(s) Stade olympique

Navigation

1934 1938 1946 1950 1954 1958 1962 1966 1969 1971 1974 1978 1982 1986 1990 1994 1998 2002 2006 2010 2012 2014 2016 2018 2020

Les 21es Championnats d'Europe d'athlétisme ont eu lieu du 27 juin au au Stade olympique d'Helsinki. La capitale finlandaise qui fête en 2012 ses deux cents ans comme capitale[1] a accueilli cette compétition continentale pour la troisième fois, après les éditions de 1971 et 1994. L'Association internationale de la presse sportive (AIPS) a choisi Renaud Lavillenie et Olha Saladuha comme meilleurs athlètes de la compétition.

Disputée depuis son origine tous les quatre ans, la compétition se déroule désormais tous les deux ans, les années paires, en alternance avec les Championnats du monde d'athlétisme[2].

Sélection de la ville hôteModifier

La ville d'Helsinki a été choisie à l'unanimité par l'Association européenne d'athlétisme le à l'occasion d'un congrès tenu à Barcelone[3],[4]. La ville allemande de Nuremberg était également candidate.

OrganisationModifier

ObjectifsModifier

Le président du comité local d'organisation et de la Fédération finlandaise d'athlétisme, Antti Pihlakoski, déclare que « encore une fois, Helsinki offrira quelque chose d'unique. Nous avons hébergé les premiers Championnats du monde en 1983 et nous avons inauguré le nouveau système de présentation des épreuves lors des 10es Championnats du monde en 2005. Désormais nous travaillons pour créer une impulsion originale, moderne et passionnante pour des Championnats plus ramassés, sur cinq jours ». « Nous proposerons des déplacements courts dans un environnement propre et sûr […] Pour les supporters, nous offrirons un système de présentation moderne qui par des résultats disponibles immédiatement sur leurs portables, sera en mesure de créer les conditions parfaites pour apprécier l'athlétisme dans un Stade olympique rénové »[5].

Organisation du stadeModifier

À l'occasion de ces Championnats, le Stade olympique est organisé en 58 sections et 4 zones principales (A, B, D, E)[6] :

  • les sections de 1 à 12, qui constituent la zone A, sont réservées aux spectateurs le long de la ligne d'arrivée, mais, toute la zone basse de ce secteur, tout au long de la piste d'athlétisme où se court l'épreuve du 100 m et jusqu'à environ 20 m après l'arrivée, est réservée aux seuls médias (Media Guests), y compris la section 13 qui se situe en bas de la grande tour du stade de 72 m et permet, de face, de bien analyser les arrivées ;
 
Tour du stade olympique 1952
  • les sections de 14 à 25, qui constituent la zone B et où se trouve un premier grand écran central (entre 16 et 17), sont situées dans le virage après la ligne d'arrivée. La zone basse de ces sections est ouverte à la vente de billets assis ;
  • les sections 26 à 33, à l'opposé de la ligne d'arrivée, constituent la zone D. Une zone basse de chaque section y est différenciée d'une zone haute. Les sections 34 à 37, très étroites et situées tout en bas, le long de la piste, ne sont pas ouvertes à la réservation ;
  • les sections 38 à 45 (zone haute uniquement), puis 46 à 58 (avec zones basse et haute, cette dernière existant uniquement à partir de la section 53, juste après le grand écran), constituent la zone E. Au-dessus des sections 52 et 53 se trouve donc le second grand écran. Une partie de la section 57 et toute la section 58, située tout près du départ du 100 m et du 100/110 m haies, sont réservées aux équipes participantes aux championnats (Teams).
  • le concours de la perche sera situé, à l'intérieur de la piste, du côté du virage, entre les sections 14 et 24 ; le saut en hauteur en face des sections 16 et 17, avec une aire de réception placée sur le gazon du stade dans l'axe de l'écran central ; le saut en longueur et le triple saut sont disposés le long de la ligne opposée (du côté des sections 26 à 33 et donc à proximité immédiate des sections 34 à 37) ; la cage du lancer du disque se situe en face des sections 47 et 48 de même que celle du lancer du marteau ; la piste d'élan du lancer du javelot part en face des sections 52 et 53 (sous l'autre écran) ; l'aire du lancer du poids est près des sections 56 et 57 et du départ du 100 m.

Modifier

Le logo des Championnats a été présenté lors d'une conférence de presse à Helsinki. Il est censé représenter la nature (vert) et la technologie (bleu) en forme de courbes fragmentées. Il a été choisi après un vote en ligne parmi quatre propositions sélectionnées après un concours international préliminaire[7] qui a attiré au total 257 propositions de design de logos en provenance de 38 pays différents[8].

Le secrétaire général d'Helsinki 2012, Esa Honkalehto, a indiqué que : « Tout le processus de sélection du logo et de son design, à l'aide d'une compétition en ligne (on-line) et d'un vote ouvert au public, correspond tout particulièrement avec le thème des Championnats d'Europe d'athlétisme 2012 qui sont la nature, le design et la technologie. »

Le logo gagnant a été créé par Tuuka Rantala, un designer finlandais professionnel, qui s'est inspiré de phénomènes naturels visibles en Finlande comme les aurores boréales et le soleil de minuit :

« Le logo consiste en ligne brisée en forme d'un lacet scindée deux courbes qui représentent la nature et la technologie, une sorte de yin et yang du monde moderne. Les vides dans le lacet forment des rayons qui illustrent l'énergie explosive et l'éclat qui sont présents à la fois en athlétisme et dans les phénomènes naturels, comme le soleil de minuit et les aurores boréales[9]. »

La même année que les Championnats, Helsinki sera également la Capitale mondiale du design : dans ce logo qui combine ces deux événements particuliers, l'intention était d'insister sur le fait que la Finlande est un pays de haute technologie, d'après Esa Honkalehto.

ClimatModifier

À l'exception du cinquième et dernier jour des compétitions où il ne pleuvait pas et la température a été entre 20 ºC et 21 ºC, il a plu chaque jour au moins une averse et la température était plus proche des 14 ou 15 ºC.

CalendrierModifier

2012 étant une année olympique, les Championnats d'Europe 2012 ne comporteront ni d'épreuve de marathon, ni d'épreuve de marche[10]. Ils ne dureront que cinq jours, contre sept habituellement.

S Séries Q Qualifications ½ Demi-finale F Finale
Hommes
Date → 27 28 29 30 1
Épreuve ↓ M A M A M A M A A
100 m S ½ F
200 m S ½ F
400 m S ½ F
800 m S ½ F
1 500 m S F
5 000 m F
10 000 m F
110 m haies S ½ F
400 m haies S ½ F
3 000 m steeple S F
4 × 100 m S F
4 × 400 m S F
Saut en longueur Q F
Triple saut Q F
Saut en hauteur Q F
Saut à la perche Q F
Lancer du poids Q F
Lancer du disque Q F
Lancer du marteau Q F
Lancer du javelot Q F
Décathlon F
Femmes
Date → 27 28 29 30 1
Épreuve ↓ M A M A M A M A A
100 m S ½ F
200 m S ½ F
400 m S ½ F
800 m S ½ F
1 500 m S F
5 000 m F
10 000 m F
100 m haies S ½ F
400 m haies S ½ F
3 000 m steeple S F
4 × 100 m S F
4 × 400 m S F
Saut en longueur Q F
Triple saut Q F
Saut en hauteur Q F
Saut à la perche Q F
Lancer du poids Q F
Lancer du disque Q F
Lancer du marteau Q F
Lancer du javelot Q F
Heptathlon F

ParticipantsModifier

1 342 athlètes, 738 hommes et 604 femmes, issus de 50 pays prennent part à la compétition. Cela correspond 28 athlètes de moins que lors des Championnats d'Europe de 2010, mais au cours desquels des épreuves de course sur route et de marche athlétique ont eu lieu[10].

Les 50 délégations présentes


Faits marquantsModifier

  • C’est la première fois que se déroulent dans la même année, les Championnats d’Europe et les Jeux Olympiques. A quelques 6 semaines avant les épreuves d’athlétisme des Jeux de Londres, les athlètes ne sont pas obligatoirement dans leur pic de forme. Cela se ressent dans le niveau général de ces Championnats d’Europe.
  • Ainsi chez les hommes, 13 des 21 vainqueurs ont une performance inférieure à celle du vainqueur de 2010 et chez les femmes, 18 des 21 vainqueurs ont une performance inférieure à celle de la gagnante de 2010.
  • Aucun record du monde ni d’Europe n’est battu lors de ces Championnats.
  • 7 athlètes conservent leur titre acquis en 2010 à Barcelone : les français Christophe Lemaitre  au 100 m, Mahiedine Mekhissi-Benabbad au 3000 m steeple, Renaud Lavillenie à la perche, le britannique Mohammed Farah au 5000 m, l’espagnole Nuria Fernández au 1500 m, l’ukrainienne Olha Saladukha au triple saut et la croate Sandra Perković au disque.
  • Les résultats officiels de ces championnats d’Europe sur le site de l’Association Européenne d'Athlétisme montrent une nouvelle fois, une liste d’athlètes, principalement dans les épreuves féminines, disqualifiées a posteriori pour violation des règles anti-dopage. Ainsi l’espagnole Nuria Fernández est réhabilitée en 2016 vainqueur du 1500 m de ces championnats, alors qu’elle n’avait terminée que 5ème le jour de la course, les 4 premières (deux athlètes turques, une ukrainienne, une russe) ont été disqualifiées pour dopage.
  • Au classement à la place, l’Allemagne est la 1ère nation devant la France et la Russie. La Grande Bretagne, avec beaucoup d’absents, n’est que 4ème . Elle se rattrapera lors de ses Jeux de Londres, avec 4 titres olympiques (Mohammed Farah au 5000 m et au 10000 m, Greg Rutherford à la longueur et Jessica Ennis à l’heptathlon).

RésultatsModifier

HommesModifier

Épreuves Or Argent Bronze
100 m
vent : -0,7 m/s
  Christophe Lemaitre
10 s 09
  Jimmy Vicaut
10 s 12 (SB)
  Jaysuma Saidy Ndure
10 s 17
200 m
vent : -0,9 m/s
  Churandy Martina
20 s 42
  Patrick van Luijk
20 s 87
  Daniel Talbot
20 s 95
400 m   Pavel Maslák
45 s 24
  Marcell Deák-Nagy
45 s 52 (SB)
  Yannick Fonsat
45 s 82
800 m   Yuriy Borzakovskiy
1 min 48 s 61
  Andreas Bube
1 min 48 s 69
  Pierre-Ambroise Bosse
1 min 48 s 83
1 500 m   Henrik Ingebrigtsen
3 min 46 s 20
  Florian Carvalho
3 min 46 s 33
  David Bustos
3 min 46 s 46
5 000 m   Mohammed Farah
13 min 29 s 91
  Arne Gabius
13 min 31 s 83
  Polat Kemboi Arıkan
13 min 32 s 63
10 000 m   Polat Kemboi Arıkan
28 min 22 s 27
  Daniele Meucci
28 min 22 s 73
  Yevgeniy Rybakov
28 min 22 s 95 (SB)
3 000 m steeple   Mahiedine Mekhissi-Benabbad
8 min 33 s 23
  Tarık Langat Akdağ
8 min 35 s 24
  Víctor García
8 min 35 s 87
110 m haies
vent : +0,5 m/s
  Sergey Shubenkov
13 s 16
  Garfield Darien
13 s 20
  Artur Noga
13 s 27(NR)
400 m haies   Rhys Williams
49 s 33 (SB)
  Emir Bekrić
49 s 49
  Stanislav Melnykov
49 s 69
4 × 100 m   Pays-Bas
Brian Mariano
Churandy Martina
Giovanni Codrington
Patrick van Luijk
38 s 34 (EL, NR)
  Allemagne
Julian Reus
Tobias Unger
Alexander Kosenkow
Lucas Jakubczyk
38 s 44
  France
Ronald Pognon
Christophe Lemaitre
Pierre-Alexis Pessonneaux
Emmanuel Biron
38 s 46
4 × 400 m   Belgique
Antoine Gillet
Jonathan Borlée
Jente Bouckaert
Kévin Borlée
3 min 01 s 09 (EL)
  Grande-Bretagne
Nigel Levine
Conrad Williams
Robert Tobin
Richard Buck
3 min 01 s 56
  Allemagne
Jonas Plass
Kamghe Gaba
Eric Krüger
Thomas Schneider
3 min 01 s 77
Saut en hauteur   Robert Grabarz
2,31 m
  Raivydas Stanys
2,31 m (PB)
  Mickaël Hanany
2,28 m
Saut à la perche   Renaud Lavillenie
5,97 m (WL)
  Björn Otto
5,92 m (PB)
  Raphael Holzdeppe
5,77 m (SB)
Saut en longueur   Sebastian Bayer
8,34 m (SB)
  Luis Felipe Méliz
8,21 m (SB)
  Michel Tornéus
8,17 m (SB)
Triple saut   Fabrizio Donato
17,63 m (=EL)
  Sheryf El-Sheryf
17,28 m
  Aliaksei Tsapik
16,97 m
Lancer du poids   David Storl
21,58 m (SB)
  Rutger Smith
20,55 m (SB)
  Asmir Kolašinac
20,36 m
Lancer du disque   Robert Harting
68,30 m
  Gerd Kanter
66,53 m
  Rutger Smith[11],[12]
64,02 m
Lancer du marteau   Krisztián Pars
79,72 m
  Aleksey Zagornyi
77,40 m
  Szymon Ziółkowski
76,67 m
Lancer du javelot   Vítězslav Veselý
83,72 m
  Valeriy Iordan
83,23 m (PB)
  Ari Mannio
82,63 m
Décathlon   Pascal Behrenbruch
8 558 pts (EL) (PB)
  Oleksiy Kasyanov
8 321 pts
  Ilya Shkurenyov
8 219 pts (PB)
AR Record continental | CR Record de la compétition | DNF N'a pas terminé | DNS N'a pas pris le départ | DQ Disqualification | EL Meilleure performance européenne de l'année | MR Record du meeting | NR Record national | OR Record olympique | PB Record personnel | SB Meilleure performance personnelle de la saison | WL Meilleure performance mondiale de l'année | WJR Record du monde junior | WR Record du monde

FemmesModifier

Épreuves Or Argent Bronze
100 m
vent : -0,7 m/s
  Ivet Lalova
11 s 28
  Olesya Povh
11 s 32
  Lina Grinčikaitė
11 s 32 (SB)
200 m
vent : -1,3 m/s
  Mariya Ryemyen
23 s 05
  Hrystyna Stuy
23 s 17
  Myriam Soumaré
23 s 21
400 m   Moa Hjelmer
51 s 13 (NR)
  Kseniya Zadorina
51 s 26 (SB)
  Ilona Usovich
51 s 94
800 m   Lynsey Sharp
2 min 00 s 51 (PB)
  Maryna Arzamasava
2 min 01 s 02
  Liliya Lobanova
2 min 01 s 29
1 500 m   Nuria Fernández
4 min 8 s 80 (SB)
  Diana Sujew
4 min 9 s 28
  Tereza Čapková
4 min 10 s 17
5 000 m[13]   Olga Golovkina
15 min 11 s 70
  Sara Moreira
15 min 12 s 05
  Julia Bleasdale
15 min 12 s 77
10 000 m   Ana Dulce Félix
31 min 44 s 75
  Joanne Pavey
31 min 49 s 03
  Olha Skrypak
31 min 51 s 32
3 000 m steeple[14]   Gülcan Mıngır
9 min 32 s 96
  Antje Möldner-Schmidt
9 min 36 s 37
  Gesa Felicitas Krause
9 min 38 s 20
100 m haies
vent : -1,4 m/s
  Alina Talay
12 s 91
  Katsiaryna Paplauskaya
12 s 97
  Beate Schrott
12 s 98 (=SB)
400 m haies   Irina Davydova
53 s 77 (WL)
  Denisa Rosolová
54 s 24 (PB)
  Anna Yaroshchuk
54 s 35 (PB)
4 × 100 m   Allemagne
Leena Günther
Anne Cibis
Tatjana Pinto
Verena Sailer
42 s 51 (EL)
  Pays-Bas
Kadene Vassell
Dafne Schippers
Eva Lubbers
Jamile Samuel
42 s 80 (NR)
  Pologne
Marika Popowicz
Daria Korczyńska
Marta Jeschke
Ewelina Ptak
43 s 06
4 × 400 m   Ukraine
Yuliya Olishevska
Olha Zemlyak
Nataliya Pyhyda
Alina Lohvynenko
3 min 25 s 07 (EL)
  France
Phara Anacharsis
Lénora Guion-Firmin
Marie Gayot
Floria Guei
3 min 25 s 49
  République tchèque
Zuzana Hejnová
Zuzana Bergrová
Jitka Bartoničková
Denisa Rosolová
3 min 26 s 02
Saut en hauteur   Ruth Beitia
1,97 m (SB)
  Tonje Angelsen
1,97 m (PB)
  Irina Gordeyeva
  Emma Green Tregaro (SB)
  Olena Holosha
1,92 m
Saut à la perche   Jiřina Ptáčníková
4,60 m
  Martina Strutz
4,60 m (SB)
  Nikoleta Kiriakopoulou
4,60 m (SB)
Saut en longueur   Éloyse Lesueur
6,81 m (SB)
  Volha Sudarava
6,74 m
  Margrethe Renstrøm
6,67 m (SB)
Triple saut   Olha Saladukha
14,99 m (WL)
  Patricia Mamona
14,52 m (NR)
  Yana Borodina
14,36 m
Lancer du poids   Nadine Kleinert
19,18 m
  Irina Tarasova
18,91 m
  Chiara Rosa
18,47 m
Lancer du disque   Sandra Perković
67,62 m
  Nadine Müller
65,41 m
  Nataliya Semenova
62,91 m
Lancer du marteau   Anita Wlodarczyk
74,29 m
  Martina Hrasnová
73,34 m (SB)
  Anna Bulgakova
71,47 m
Lancer du javelot   Vira Rebryk
66,86 m (NR)
  Christina Obergföll
65,12 m
  Linda Stahl
63,69 m
Heptathlon   Antoinette Nana Djimou
6 554 pts (PB)
  Laura Ikauniece
6 335 pts (PB)
  Aiga Grabuste
6 325 pts (SB)
AR Record continental | CR Record de la compétition | DNF N'a pas terminé | DNS N'a pas pris le départ | DQ Disqualification | EL Meilleure performance européenne de l'année | MR Record du meeting | NR Record national | OR Record olympique | PB Record personnel | SB Meilleure performance personnelle de la saison | WL Meilleure performance mondiale de l'année | WJR Record du monde junior | WR Record du monde

Tableau des médaillesModifier

Classement revu en août 2018 après les multiples sanctions pour dopage intervenues après 2012[15].

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   Allemagne 6 8 4 18
2   France 5 4 5 14
3   Ukraine 4 4 6 14
4   Russie 4 4 5 13
5   Royaume-Uni 4 2 2 8
6   République tchèque 3 1 2 6
7   Pays-Bas 2 3 1 6
8   Espagne 2 1 2 5
9   Turquie 2 1 1 4
10   Biélorussie 1 3 2 6
11   Portugal 1 2 0 3
12   Norvège 1 1 2 4
13   Italie 1 1 1 3
14   Hongrie 1 1 0 2
15   Pologne 1 0 3 4
16   Suède 1 0 2 3
17   Belgique 1 0 0 1
17   Bulgarie 1 0 0 1
17   Croatie 1 0 0 1
20   Lituanie 0 1 1 2
20   Serbie 0 1 1 2
20   Lettonie 0 1 1 2
23   Danemark 0 1 0 1
23   Estonie 0 1 0 1
23   Slovaquie 0 1 0 1
26   Finlande 0 0 1 1
26   Grèce 0 0 1 1
26   Autriche 0 0 1 1
Total 42 42 44 128

Notes et référencesModifier

  1. (fr) « Helsinki 200 ans capitale de la Finlande : De l’histoire pour tout le monde »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Helsinki EU Office,
  2. (en) « President Wirz: Biennial European Athletics Championships a fresh boost for athletics on the continent », EAA (consulté le 21 juin 2012)
  3. (fr) « L'Euro 2012 à Helsinki », sport.fr,
  4. (en) « It's Helsinki! European Athletics awards 2012 European Athletics Championships to Finnish capital », EAA (consulté le 21 juin 2012)
  5. (en) « Helsinki 2012 – Let the new tradition begin »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.helsinki2012.fi (consulté le 21 juin 2012)
  6. (en) « Helsinki 2012 – Ticket sales off to a flyer »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.helsinki2012.fi (consulté le 21 juin 2012)
  7. (en) « Design the logo for the Helsinki 2012 European Athletics Championships », sur www.boblr.com (consulté le 21 juin 2012)
  8. (en) « Vote for your favourite logo for Helsinki 2012! », EAA (consulté le 21 juin 2012)
  9. (en) « Helsinki 2012 logo representing nature and technology unveiled »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.helsinki2012.fi (consulté le 21 juin 2012)
  10. a et b (en) « European Athletics Championships final entries now available online », EAA,
  11. Le Hongrois Zoltán Kővágó est déchu de sa médaille de bronze à la suite de son refus de coopérer à un contrôle anti-dopage. Le Néerlandais Rutger Smith, initialement quatrième de l'épreuve du lancer du disque, récupère en conséquent la médaille de bronze vacante
  12. (en) « Smith gets European discus bronze », sur supersport.com, (consulté le 30 janvier 2013)
  13. Lyudmila Kovalenko qui représentait l’Ukraine durant ces championnats et qui s’est classée seconde de l'épreuve, à l'origine, a été disqualifiée rétroactivement par l'IAAF pour cause de dopage. En outre, elle a vu tous ses résultats annulés entre le 27 juin 2012 et le 10 avril 2016. La Britannique Julia Bleasdale a récupéré la médaille de bronze.(en)[1] et notification IAAF. Voir également article journal portugais (en)[2]
  14. En avril 2015, l’Ukrainienne Svitlana Shmidt qui était à l’origine seconde du 3000 m steeple a été déchue de sa médaille d’argent et suspendue quatre ans après la détection d'une anomalie dans son passeport biologique. Voir article sur site de la fédération d'athlétisme ukrainienne (en)[3] et notification IAAF.
  15. L’Association européenne d'athlétisme n’a pas pris en compte la disqualification de Lyudmila Kovalenko dans son bilan et dans son tableau de médailles. Ses bilans pour l’Ukraine, la Grande-Bretagne et le Portugal, tous trois impactés par cette disqualification, sont donc erronés.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :