Ouvrir le menu principal

Groupe Rassemblement-Union pour un mouvement populaire

Ne doit pas être confondu avec Le Rassemblement-UMP.

Groupe Rassemblement-UMP
Image illustrative de l’article Groupe Rassemblement-Union pour un mouvement populaire
Chambre Assemblée nationale
Législature(s) XIVe (Cinquième République)
Fondation
Scission de Groupe UMP
Disparition
Fusionné dans Groupe UMP
Partis membres UMP diss.
Divers droite
Président François Fillon
Représentation
73 / 577
Positionnement Droite
Idéologie Gaullisme
Conservatisme

Le groupe Rassemblement-Union pour un mouvement populaire (abrégé en Rassemblement-UMP ou RUMP) est un groupe parlementaire français, issu d'une scission éphémère du groupe UMP à l’Assemblée nationale, créé le dans le contexte de la contestation des résultats de l'élection du président de l'UMP, et dissous le .

Sommaire

HistoriqueModifier

 
Composition de l’Assemblée nationale du au .

Formé à l'initiative de François Fillon, qui conteste les résultats du congrès de l'UMP de 2012 donnant Jean-François Copé vainqueur face à lui-même, le groupe parlementaire compte, lors du dépôt de sa constitution, 67 membres et un apparenté[1],[2]. Il est ensuite rejoint par d'autres députés et comporte 70 membres et 3 apparentés[3]. Il est ainsi le troisième groupe le plus important de l'Assemblée, après le groupe socialiste (296 députés) et le groupe UMP (121 députés).

Le groupe est dissous le [4], à la suite d'un accord sur la tenue d'un nouveau vote et de la formation d'une équipe dirigeante paritaire du parti[5].

OrganisationModifier

CompositionModifier

Membres initiauxModifier

Nom[2],[7] Parti Circonscription
François Baroin UMP Troisième circonscription de l'Aube
Jacques-Alain Bénisti UMP Quatrième circonscription du Val-de-Marne
Bernard Brochand UMP Huitième circonscription des Alpes-Maritimes
Dominique Bussereau UMP Quatrième circonscription de la Charente-Maritime
Jérôme Chartier UMP Septième circonscription du Val-d'Oise
Guillaume Chevrollier UMP Deuxième circonscription de la Mayenne
Jean-Louis Christ UMP Deuxième circonscription du Haut-Rhin
Dino Cinieri UMP Quatrième circonscription de la Loire
Éric Ciotti UMP Première circonscription des Alpes-Maritimes
Jean-Michel Couve UMP Quatrième circonscription du Var
Bernard Debré UMP Quatrième circonscription de Paris
Rémi Delatte UMP Deuxième circonscription de la Côte-d'Or
Dominique Dord UMP Première circonscription de la Savoie
Marianne Dubois UMP Cinquième circonscription du Loiret
Christian Estrosi UMP Cinquième circonscription des Alpes-Maritimes
François Fillon (président) UMP Deuxième circonscription de Paris
Hervé Gaymard UMP Deuxième circonscription de la Savoie
Annie Genevard UMP Cinquième circonscription du Doubs
Guy Geoffroy UMP Neuvième circonscription de Seine-et-Marne
Georges Ginesta UMP Cinquième circonscription du Var
Charles-Ange Ginésy UMP Deuxième circonscription des Alpes-Maritimes
Jean-Pierre Giran UMP Troisième circonscription du Var
Philippe Goujon UMP Douzième circonscription de Paris
Claude Greff UMP Deuxième circonscription d'Indre-et-Loire
Anne Grommerch UMP Neuvième circonscription de la Moselle
Arlette Grosskost UMP Cinquième circonscription du Haut-Rhin
Serge Grouard UMP Deuxième circonscription du Loiret
Françoise Guégot UMP Deuxième circonscription de la Seine-Maritime
Jean-Claude Guibal UMP Quatrième circonscription des Alpes-Maritimes
Jean-Jacques Guillet UMP Huitième circonscription des Hauts-de-Seine
Michel Heinrich UMP Première circonscription des Vosges
Patrick Hetzel UMP Septième circonscription du Bas-Rhin
Philippe Houillon UMP Première circonscription du Val-d'Oise
Charles de La Verpillière UMP Deuxième circonscription de l'Ain
Jean-François Lamour UMP Treizième circonscription de Paris
Thierry Lazaro UMP Sixième circonscription du Nord
Isabelle Le Callennec UMP Cinquième circonscription d'Ille-et-Vilaine
Dominique Le Mèner UMP Cinquième circonscription de la Sarthe
Alain Lebœuf UMP Première circonscription de la Vendée
Pierre Lellouche UMP Première circonscription de Paris
Jean Leonetti UMP Septième circonscription des Alpes-Maritimes
Céleste Lett UMP Cinquième circonscription de la Moselle
Geneviève Levy UMP Première circonscription du Var
Véronique Louwagie UMP Deuxième circonscription de l'Orne
Gilles Lurton UMP Septième circonscription d'Ille-et-Vilaine
Alain Marc UMP Troisième circonscription de l'Aveyron
Alain Marleix UMP Deuxième circonscription du Cantal
Philippe Armand Martin UMP Troisième circonscription de la Marne
Jean-Claude Mathis UMP Deuxième circonscription de l'Aube
Jean-Claude Mignon UMP Première circonscription de Seine-et-Marne
Patrick Ollier UMP Septième circonscription des Hauts-de-Seine
Valérie Pécresse UMP Deuxième circonscription des Yvelines
Michel Piron UMP Quatrième circonscription de Maine-et-Loire
Bérengère Poletti UMP Première circonscription des Ardennes
Christophe Priou UMP Septième circonscription de la Loire-Atlantique
Frédéric Reiss UMP Huitième circonscription du Bas-Rhin
Arnaud Robinet UMP Première circonscription de la Marne
Camille de Rocca Serra UMP Deuxième circonscription de la Corse-du-Sud
Sophie Rohfritsch UMP Quatrième circonscription du Bas-Rhin
Paul Salen UMP Sixième circonscription de la Loire
Michel Sordi UMP Quatrième circonscription du Haut-Rhin
Claude Sturni (apparenté) DVD Neuvième circonscription du Bas-Rhin
Lionel Tardy UMP Deuxième circonscription de la Haute-Savoie
François Vannson UMP Troisième circonscription des Vosges
Jean-Pierre Vigier (apparenté) UMP Deuxième circonscription de la Haute-Loire
Jean-Sébastien Vialatte UMP Septième circonscription du Var
Laurent Wauquiez UMP Première circonscription de la Haute-Loire
Éric Woerth UMP Quatrième circonscription de l'Oise

Adhésions postérieuresModifier

Nom Parti Circonscription Date d’adhésion
Valérie Boyer UMP Première circonscription des Bouches-du-Rhône [8]
Guy Teissier UMP Sixième circonscription des Bouches-du-Rhône [8]
Marcel Bonnot UMP Troisième circonscription du Doubs [3]
Jean-Pierre Decool (apparenté) DVD Quatorzième circonscription du Nord [9]
Michel Terrot UMP Douzième circonscription du Rhône

Notes et référencesModifier

  1. « RUMP : un nouveau groupe parlementaire », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  2. a et b « Journal officiel de la République française du 28 novembre 2012, texte 101 sur 138 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Légifrance, .
  3. a et b « 3 députés rejoignent le groupe filloniste », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  4. « Le groupe RUMP dissous à l'Assemblée nationale », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  5. « UMP : Copé et Fillon se partagent les postes », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  6. Soazig Quéméner, « Et Fillon créa le Rassemblement-UMP », Le Journal du dimanche,‎ (lire en ligne).
  7. « Groupes politiques » [PDF], sur Le Figaro, .
  8. a et b Rodolphe Geisler, « La stratégie “ouverte mais ferme” de Fillon », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  9. « Le groupe filloniste compte un membre de plus », Le Figaro,‎ (lire en ligne).

AnnexesModifier