Ouvrir le menu principal

Deuxième circonscription des Alpes-Maritimes

circonscription législative française

Deuxième circonscription des Alpes-Maritimes
Carte de la circonscription.
Carte de la circonscription.
Géographie
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Subdivisions
Cantons 10
Communes 72
Représentation
Député Loïc Dombreval
Législature XVe
Groupe parlementaire La République en marche !
Autres informations
Population 113 835 hab. (2009)

La deuxième circonscription des Alpes-Maritimes est l'une des neuf circonscriptions législatives du département des Alpes-Maritimes en France. Elle est représentée dans la XVe législature par Loïc Dombreval, député La République en marche !.

Description géographique et démographiqueModifier

HistoriqueModifier

 
Carte de la 2e circonscription selon le redécoupage de 1986

De 1863 à 1870, la deuxième circonscription des Alpes-Maritimes correspond à l'ouest du département et s'étend du canton de Cannes à celui de Guillaumes dans le haut-pays niçois[1]. En 1869, ses limites sont légèrement retouchées : elle se voit attribuer le canton de Villars-sur-Var qui appartenait auparavant à la première circonscription[1].

Par la suite et jusqu'en 1958, il n'existe plus de deuxième circonscription des Alpes-Maritimes car les élections, lorsqu'elles n'ont pas lieu au scrutin proportionnel, se font par arrondissement ou par subdivision d'arrondissement, et les circonscriptions prennent dès lors le nom de l'arrondissement. De 1958 à 1986, une deuxième circonscription réapparaît et reprend en partie ce qui était auparavant la circonscription de Nice-II en englobant la partie centrale de la ville de Nice (allant de la mer aux collines nord) ainsi que quelques communes avoisinantes au nord et nord-est de Nice[1]. Elle est composée des cantons de Nice-4 et Nice-5, lesquels ne possèdent alors pas les mêmes limites qu'aujourd'hui [1].

À partir de 1986[2], date du rétablissement du scrutin uninominal majoritaire par circonscription et de la mise en place d'un nouveau découpage électoral, la deuxième circonscription garde sa localisation à savoir la partie centrale de Nice, mais se voit retirer toute la partie située à l'extérieur de la ville qui sera attribuée à la troisième circonscription. Les contours de la partie niçoise sont eux légèrement modifiés en raison du redécoupage des cantons. Elle comprend les cantons de Nice-4, Nice-5, Nice-6 et Nice-7[3]. Sa superficie est de 8,55 km2, et en 2009, sa population totale est de 98 207 habitants[4]. La répartition démographique par canton est donnée dans le tableau ci-dessous.

Population de la 2e circonscription par canton (hab.)
Année Nice-4 Nice-5 Nice-6 Nice-7 Total
1999 19 726 28 805 28 480 22 024 99 035
2009[4] 19 567 28 871 27 952 21 817 98 207

La deuxième circonscription est alors surnommée la « circonscription du maire »[5] car depuis 1958, quatre maires de Nice en exercice s'y sont fait élire députés.

Circonscription actuelleModifier

Le redécoupage des circonscriptions réalisé en 2010, en vigueur à partir des élections législatives de 2012, modifie intégralement la deuxième circonscription en la déplaçant à l'ouest du département. Ainsi, l'ordonnance no 2009-935 du 29 juillet 2009, votée par le Parlement le 21 janvier 2010, lui attribue les cantons de Grasse-Nord, Saint-Vallier-de-Thiey, Saint-Auban (qui proviennent de la neuvième circonscription), ceux de Coursegoules, Carros, Vence (qui proviennent de la sixième circonscription), et ceux de Roquesteron, Puget-Théniers, Villars-sur-Var et Guillaumes (qui proviennent de la cinquième circonscription)[6]. Elle couvre ainsi la majeure partie des arrière-pays grassois et vençois, ainsi que la partie nord-ouest de l'arrière-pays niçois, à cheval sur les arrondissement de Grasse et de Nice. Au total, 72 communes composent la circonscription. Les cantons de Nice-5, Nice-6 et Nice-7 sont quant à eux attribués à la troisième circonscription, et celui de Nice-4 à la première[6].

En 2009, la circonscription définie par ce nouveau découpage compte 113 835 habitants[4]. Sa répartition démographique par canton est donnée dans le tableau ci-dessous.

Population de la 2e circonscription par canton (hab.)
Canton 2009[4]
Carros 16 974
Coursegoules 2 282
Guillaumes 2 646
Grasse-Nord 28 992
Puget-Théniers 2 895
Roquesteron 3 941
Saint-Auban 2 731
Saint-Vallier-de-Thiey 21 117
Vence 29 615
Villars-sur-Var 2 642
Total 113 835

Description historique et politiqueModifier

Historique des députationsModifier

Députés de la circonscription élus à l'Assemblée nationale pour les législatures de la Ve République v · d · m )
Législature Début de mandat Fin de mandat Député Parti politique Observations

Ire Jean Médecin ED Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Charles de Gaulle.
IIe Diomède Catroux UNR-UDT
IIIe Jacques Médecin PDM Maire de Nice
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Charles de Gaulle.
IVe Jacques Médecin PDM Maire de Nice
Ve Jacques Médecin RDS Maire de Nice
Remplacé le par Charles Ehrmann à la suite de sa nomination au gouvernement.
VIe Jacques Médecin UDF Maire de Nice
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par François Mitterrand.
VIIe Jacques Médecin RPR Maire de Nice
IXe Martine Daugreilh RPR
Xe Christian Estrosi puis
Jean-Paul Baréty[7]
RPR[7] Conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur
Remplacé par Jean-Paul Baréty à la suite de l'annulation de son élection ().
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Jacques Chirac.
XIe Jacques Peyrat puis
Jacqueline Mathieu-Obadia[8]
RPR[8] Maire de Nice et conseiller général du canton de Nice-14 (→ 1998).
Remplacé par Jacqueline Mathieu-Obadia le à la suite de son élection au Sénat
XIIe Muriel Marland-Militello[9] UMP[9]
XIIIe Muriel Marland-Militello[10] UMP[10] Adjointe au maire de Nice
XIVe Charles-Ange Ginésy[11] UMP[11] Maire de Péone, président de la communauté de communes de Cians Var
Premier vice-président du conseil général des Alpes-Maritimes
XVe Loïc Dombreval LREM Maire de Vence, conseiller régional de PACA

Historique des électionsModifier

Élections de 2007Modifier

Les élections législatives de 2007 ont eu lieu le 10 juin 2007. Dans cette circonscription, un seul tour a suffi.

Candidats et résultats :
Parti Nom Premier tour
Voix
Exprimés Inscrits
UMP Muriel Marland-Militello, sortante réélue 19 113 54,28 % 30,82 %
PS Dominique Boy-Mottard 7 482 21,25 % 12,07 %
FN Patricia Pellero 2 320 6,59 % 3,74 %
MoDem Céline Lacroix 1 955 5,55 % 3,15 %
Bloc Ident. Benoît Loeuillet 938 2,66 % 1,51 %
PCF Danièle Gimeno 707 2,01 % 1,14 %
Les Verts Rachel Khan 682 1,94 % 1,10 %
MPF Joëlle Martinaux 676 1,94 % 1,09 %
LCR Fanny Tieche 445 1,25 % 0,72 %
Le Trèfle Jacques Leboucher 354 1,01 % 0,57 %
Comm. Jean-Pierre Pisoni 197 0,56 % 0,32 %
FEA Stéphane Alauzet 165 0,47 % 0,27 %
LO Joseph Markiel 95 0,27 % 0,15 %
DLR Joël Rigolat 85 0,24 % 0,14 %
Total exprimés 35 214 - 56,79 %
Total votants : exprimés + blancs ou nuls 35 596 - 57,40 %
Total inscrits : votants + abstentions 62 011 - 100,00 %

Élections de 2012Modifier

Les élections législatives françaises de 2012 ont eu lieu les 10 et .

Résultats des élections législatives des 10 et 17 juin 2012 de la 2e circonscription des Alpes-Maritimes[12]
Candidat[13],[14] Parti Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Charles-Ange Ginésy, élu UMP 17 197 35,78 23 822 53,29
André Aschieri EELV-PS 13 802 28,72 20 880 46,71
Jean-Marc Degioanni FN 10 123 21,06
Fabrice Lachenmaier PRG 3 385 7,04
Frédérique Cattaert FG (PCF) 1 974 4,11
Patrice Miran AEI 654 1,36
Brigitte Reynard MHAN 601 1,25
Michelle Paulus COM 182 0,38
Alain Bouilleaux LO 146 0,30
Inscrits 82 406 100,00 82 396 100,00
Abstentions 33 776 40,99 36 287 44,04
Votants 48 630 59,01 46 109 55,96
Blancs et nuls 566 1,16 1 407 3,05
Exprimés 48 064 98,84 44 702 96,95

Élections de 2017Modifier

Résultats des élections législatives des et de la 2e circonscription des Alpes-Maritimes
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 85 504 100,00 85 498 100,00
Abstentions 44 043 51,51 49 131 57,46
Votants 41 461 48,49 36 367 42,54
% des votants % des votants
Bulletins blancs 641 1,55 2 615 7,19
Bulletins nuls 176 0,42 810 2,23
Suffrages exprimés 40 644 98,03 32 942 90,58
Candidat
Étiquette politique (partis et alliances)
Voix % des exprimés Voix % des exprimés
Loïc Dombreval
La République en marche !
14 364 35,34 19 459 59,07
Jérôme Cochet
Front national
9 166 22,55 13 483 40,93
Anne Sattonnet
Union des démocrates et indépendants (Les Républicains)
8 546 21,03
Sonia Naffati
La France insoumise
3 942 9,70
Jean-Louis Fiori
Parti communiste français
1 545 3,80
Brigitte Reynard
Écologiste ((Mouvement écologiste indépendant - Le Trèfle - Mouvement hommes animaux nature)
1 511 3,72
Eliette Trouche
Debout la France
771 1,90
Axel Thomas
Divers (Union populaire républicaine)
338 0,83
Alain Bouilleaux
Lutte ouvrière
270 0,66
Pierre Valet
Divers droite (577-Les Indépendants)
183 0,45
Stéphane Cassarini
Divers droite
8 0,02
Source : Ministère de l'Intérieur - Deuxième circonscription des Alpes-Maritimes

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Librairie Droz, 1995, p. 107-113 (ISBN 9782600000659) [lire en ligne]
  2. « Loi n°86-825 du 11 juillet 1986 », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 22 août 2010)
  3. « Circonscriptions électorales des Alpes-Maritimes », sur assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 31 mai 2012).
  4. a b c et d Population municipale, données légales de population en vigueur à partir du 1er janvier 2012 - date de référence statistique : 1er janvier 2009, Source : Insee
  5. Georges Bertolino, « Législatives : un combat de femmes dans la 2e circonscription », Nice-Matin, .
  6. a et b Ordonnance n°2009-935 du 29 juillet 2009 portant répartition des sièges et délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés, JORF n°0175 du 31 juillet 2009, page 12752, texte n° 19.
  7. Élu lors d'une élection partielle en 1994, à la suite de l'annulation de l'élection de Christian Estrosi par le Conseil constitutionnel (Décision 93-1213 du 16 décembre 1993)
  8. Candidats et résultats définitifs de l'élection législative de 1997
  9. Candidats et résultats définitifs de l'élection législative de 2002
  10. Candidats et résultats définitifs de l'élection législative de 2007
  11. « Charles-Ange Ginésy », sur assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 21 juin 2012)
  12. Résultats des élections législatives 2012 - Alpes-Maritimes (06) - 2e circonscription, sur interieur.gouv.fr, le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 18 juin 2012.
  13. « Liste des candidats ayant déposé une déclaration de candidature dans l'ordre résultant du tirage au sort effectué le 18 mai 2012 en vue de l'attribution des emplacements d'affichages », sur alpes-maritimes.pref.gouv.fr, le site officiel de la préfecture des Alpes-Maritimes, [lire en ligne (page consultée le 19 mai 2012)]
  14. « Nice / Élections législatives dans les Alpes-Maritimes - 1er tour de juin 2012 », sur presseagence.com, le site de Presse Agence Côte d'Azur News, . Consulté le 19 mai 2012.

Voir aussiModifier