Ouvrir le menu principal

Première circonscription des Bouches-du-Rhône

circonscription législative française
Première circonscription des
Bouches-du-Rhône
Carte de la circonscription
Département Bouches-du-Rhône
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Député Valérie Boyer
Parti politique Les Républicains
Population 114 331 (2008)
Création 1958
Redécoupage 1986
2010
Étendue territoriale 11e arrondissement de Marseille
Partie du 10e arrondissement
Partie du 12e arrondissement

La première circonscription des Bouches-du-Rhône est une division territoriale françaises dans lesquelles est élu un député de l'Assemblée nationale.

Créé en 1958, elle regroupe alors le 1er arrondissement de Marseille, ainsi qu'une partie du 6e arrondissement. En 1986, elle est redécoupée et se retrouve à cheval sur les 1er arrondissement et 12e arrondissement de Marseille. Lors du redécoupage de 2010, elle intègre le 11e arrondissement de Marseille, conservant néanmoins une partie de ses territoires sur le 1er arrondissement et le 12e arrondissement.

Elle est aujourd'hui représentée à l'Assemblée nationale française lors de la XVe et actuelle législature, par Valérie Boyer, député UMP puis LR et maire de secteur à Marseille.

Description géographique et démographiqueModifier

1958-1986Modifier

Entre 1958 et 1986, la première circonscription des Bouches-du-Rhône était située sur les territoires suivant[1] :

1986-2012Modifier

 
La première circonscription entre 1986 et 2012.

Entre 1986 et 2012, la huitième circonscription des Bouches-du-Rhône était située dans les quartiers Nord et Est de la ville de Marseille et couvrait plus précisément :

  • le 4e arrondissement ;
  • une partie du 1er arrondissement située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : boulevard Maurice-Bourdet (à partir de la limite du 3e arrondissement), place des Marseillaises, boulevard d'Athènes, allées Léon-Gambetta, boulevard de la Libération-Général-de-Monsabert (jusqu'à la limite du 4e arrondissement) ;
  • une partie du 12e arrondissement située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : chemin de la Parette à partir de la limite du 11e arrondissement, impasse Gaston-de-Flotte et son prolongement piétonnier (ancienne traverse Gaston-de-Flotte) jusqu'à l'avenue Van-Gogh, avenue de la Fourragère, avenue des Caillols, avenue de la Figonne, traverse de Courtrai, traverse du Fort-Fouque, avenue du 24-avril-1915, rue Pierre-Béranger, traverse des Massaliottes, chemin des Sables, rue de Charleroi, boulevard des Fauvettes, boulevard Pinatel, chemin des Amaryllis, rue Charles-Kaddouz jusqu'à la limite du 13e arrondissement.

Depuis 2012Modifier

Lors du redécoupage des circonscriptions législatives françaises de 2010, la géographie de la circonscription a complètement changé puisqu'elle s'étend dans l'Est de la ville de Marseille et regroupe les arrondissements suivant :

  • le 11e arrondissement ;
  • une partie du 10e arrondissement située au nord d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après, à partir de la limite du 5earrondissement : boulevard Jean-Moulin, avenue de la Timone, voie de chemin de fer, autoroute Est A50, rue d'André-Bardon, avenue Florian, lit de l'Huveaune vers l'amont, traverse de la Roue, place Guy-Duran, rue Pierre-Doize, chemin des Prud'hommes, boulevard du Général-Mangin, résidence Lycée Est incluse, chemin de la Valbarelle à Saint-Marcel jusqu'en limite du 11e arrondissement ;
  • une partie du 12e arrondissement située au sud d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après, à partir de la limite du 4e arrondissement : avenue de Montolivet, boulevard Gillet, boulevard Louis-Mazaudier, avenue des Félibres, rue de l'Aiguillette, rue Charles-Kaddouz jusqu'en limite du 13e arrondissement.

Description historique et politiqueModifier

C'est l'ordonnance du 13 octobre 1958 relative à l'élection des députés à l'Assemblée nationale qui crée la première circonscription des Bouches-du-Rhône lors du découpage du département en onze circonscriptions électorales[1].

Les élections législatives de 1986 se déroulent au scrutin proportionnel à un seul tour par listes départementales[2]. Le nombre de sièges des Bouches-du-Rhône est alors porté de onze à seize[3]. Toutefois, dès 1986, le retour au scrutin uninominal majoritaire à deux tours est adopté[4]. Le nombre de sièges des Bouches-du-Rhône est alors maintenu à seize[5],[6], selon un nouveau découpage électoral qui prévoit huit circonscriptions pour Marseille et huit pour le reste du département. La première circonscription voit alors son territoire modifié en se décalant légèrement vers l'est de la ville.

Enfin, le dernier découpage a été effectué en 2010 et est entré en vigueur en 2012. Par rapport au découpage précédent, le nombre de circonscriptions n'a pas été modifié mais seulement sept circonscriptions sont désormais situées à Marseille et neuf dans le reste du département[7]. C'est pour cette raison que la première circonscription s'agrandit en se décalant vers l'est, récupérant une grande partie de l'ancienne 8e circonscription.

Historique des électionsModifier

Députés de la circonscription élus à l'Assemblée nationale pour les législatures de la Ve République v · d · m )
Législature Début de mandat Fin de mandat Député Parti politique Observations

Ire Henry Bergasse IPAS Conseiller général du Canton de Marseille-Notre-Dame-du-Mont
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Charles de Gaulle.
IIe Pierre Marquand-Gairard UNR-UDT
IIIe Bastien Leccia FDGS Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Charles de Gaulle.
IVe Joseph Comiti UDR Secrétaire d'État auprès du Premier Ministre, chargé de la jeunesse et des sports
Ve Joseph Comiti Apparenté UDR Secrétaire d'État auprès du Premier Ministre, chargé de la jeunesse et des sports
VIe Joseph Comiti RPR Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par François Mitterrand.
VIIe Hyacinthe Santoni RPR Conseiller général du Canton de Marseille-Notre-Dame-du-Mont
VIIIe Aucun Aucun Proportionnelle par département, pas de député par circonscription.
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par François Mitterrand.
IXe Roland Blum UDF-PR Conseiller général du Canton de Marseille-Les Cinq-Avenues
Xe Roland Blum UDF-PR Conseiller général du Canton de Marseille-Les Cinq-Avenues
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Jacques Chirac.
XIe Roland Blum UDF-DL Conseiller général du Canton de Marseille-Les Cinq-Avenues
XIIe Roland Blum UMP Maire du VIe secteur de Marseille
XIIIe Roland Blum UMP Maire du VIe secteur de Marseille
XIVe Valérie Boyer UMP Adjointe au Maire de Marseille
XVe Valérie Boyer LR-UDI Maire du VIe secteur de Marseille

Élections législatives de 1958Modifier

Élections législatives de 1962Modifier

Élections législatives de 1967Modifier

Élections législatives de 1968Modifier

Élections législatives de 1973Modifier

Élections législatives de 1978Modifier

Élections législatives de 1981Modifier

Élections législatives de 1986Modifier

Élections législatives de 1988Modifier

Les élections législatives françaises de 1988 ont lieu les dimanches 5 et 12 juin 1988.

Élu(e) Battu(e) (seconde place)
Parti Nom 1er tour 2e tour Parti Nom 1er tour 2e tour
UDF-PR Roland Blum 54,31 % PS Rocca Serra 45,69 %

Élections législatives de 1993Modifier

Les élections législatives françaises de 1993 ont lieu les dimanches 21 et 28 mars 1993. Le député sortant est Roland Blum qui se présente à sa propre succession.

Élu(e) Battu(e) (seconde place)
Parti Nom 1er tour 2e tour Parti Nom 1er tour 2e tour
UDF-PR Roland Blum 40,54 % 70,15 % FN Jean-Pierre Baumann 22,26 % 29,85 %

Élections législatives de 1997Modifier

Les élections législatives françaises de 1997 ont lieu les dimanches 25 mai et 1er juin 1997. Le député sortant est Roland Blum qui se présente à sa propre succession.

Élu(e) Battu(e) (seconde place) Battu(e) (troisième place)
Parti Nom 1er tour 2e tour Parti Nom 1er tour 2e tour Parti Nom 1er tour 2e tour
UDF-DL Roland Blum 44,20 % PS Marie-Arlette Carlotti 38,59 % FN Jean-Pierre Baumann 17,21 %

Le taux d'abstention est de 37,87 % au premier tour, et de 30,40 % au second[8].

Élections législatives de 2002Modifier

Les élections législatives françaises de 2002 ont lieu les dimanches 9 et 16 juin 2002. Le député sortant est Roland Blum qui se présente à sa propre succession.

Élu(e) Battu(e) (seconde place)
Parti Nom 1er tour 2e tour Parti Nom 1er tour 2e tour
UMP Roland Blum 60,18 % PS Marie-Arlette Carlotti 39,82 %

Le taux d'abstention est de 35,92 % au premier tour, et de 43,47 % au second[9].

Élections législatives de 2007Modifier

Les élections législatives françaises de 2007 ont lieu les dimanches 10 et 17 juin 2007. Le député sortant est Roland Blum qui se présente à sa propre succession.

Élu(e) Battu(e) (seconde place)
Parti Nom 1er tour 2e tour Parti Nom 1er tour 2e tour
UMP Roland Blum 47,82 % 56,96 % PS Marie-Arlette Carlotti 24,55 % 43,04 %
Autres candidats
Parti Nom 1er tour
UDF-Modem Childéric-Jérôme Muller 6,69 %
FN Marie-Claude Aucouturier 6,68 %
PCF Maruja Otero 3,95 %
LCR Frédéric Falzon 2,91 %
Verts Pierre Semeriva 2,49 %
Le Trèfle Éric Talles 1,41 %
MPF Oliver Jerez 0,95 %
DVD Guy Jullien 0,66 %
LO Marc Cecon 0,55 %
MNR[10] Mireille Haas 0,47 %
PT Corinne Raynaud 0,46 %
LFA Martine Pentz 0,40 %
PH[11] Valérie Bellaire 0,00 %

Élections législatives de 2012Modifier

Les élections législatives françaises de 2012 ont lieu les dimanches 10 et 17 juin 2012.

Élu(e) Battu(e) (seconde place)
Parti Nom 1er tour 2e tour Parti Nom 1er tour 2e tour
UMP Valérie Boyer 26,14 % 50,65 % PS Christophe Masse 32,04 % 49,35 %
Autres candidats
Parti Nom 1er tour
FN Élisabeth Philippe 21,88 %
DRC Robert Assante 7,26 %
FG Catherine Bartoli 5,77 %
EELV Laurence Vichnievsky 2,57 %
SE Mohamed Dahmani 1,16 %
CPF Nathalie Coullet 0,90 %
SE Véronique Gomez 0,78 %
DLR Paul Roudier 0,44 %
AEI Eve Koulayan 0,37 %
UDR Alain Persia 0,31 %
LO Marc Cecon 0,20 %
POI Nicole Bareau 0,19 %
MNR Sophie Hairabedian 0,00 %

Élections législatives de 2017Modifier

Les élections législatives françaises de 2017 ont lieu les dimanches 11 et 18 juin 2017.

Élu(e) Battu(e) (seconde place)
Parti Nom 1er tour 2e tour Parti Nom 1er tour 2e tour
LR-UDI Valérie Boyer 24,68 % 55,10 % LREM Pascal Chamassian 29,43 % 44,90 %
Autres candidats
Parti Nom 1er tour
FN Franck Allisio 19,89 %
FI Bernard Borgialli 12,24 %
PS Gérard Oreggia 2,57 %
PCF Christine Didon 2,44 %
EÉLV Anne-Marie Danièle 1,81 %
DLF Paul Roudier 1,41 %
MEI-Le Trèfle-MHAN Anne Benhamou 1,06 %
PA Xavier Bonnard 0,81 %
SE Sherazade Omouri 0,54 %
UPR Arthur Ghilain 0,46 %
UDE-FD Faustine Thibaud 0,44 %
MDP Vincent Mannone 0,44 %
PRG-GE France Gamerre 0,42 %
UDP-CJ-PF-Civ.-SIL-LS Laurie Bianciotto 0,38 %
LO Marc Cecon 0,35 %
PEJ Nadia Omani 0,30 %
UDR Alain Persia 0,29 %
Mouvement 100 %-UFCR Sophie Dahan 0,03 %
SE Fouad Abdallah 0,00 %
SE Souaad Rady 0,00 %

Notes et référencesModifier

  1. a et b Composition des circonscriptions des Bouches-du-Rhône, Journal officiel de la République française, 14 octobre 1958, p. 9363.
  2. Loi organique no 85-688 modifiant le code électoral et relative à l'élection des députés, Journal officiel de la République française, 10 juillet 1985, p. 7800.
  3. Annexe no 1 à la loi organique no 85-690 modifiant le code électoral et relation à l'élection des députés, Journal officiel de la République française, 10 juillet 1985, p. 7803.
  4. Loi no 86-825 relative à l'élection des députés et autorisant le gouvernement à délimiter par ordonnance les circonscriptions électorales, Journal officiel de la République française, 12 juillet 1986, p. 8701.
  5. Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, , 840 p. (ISBN 2-600-00065-8), p. 151
  6. Loi no 86-1197 relative à la délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés, Journal officiel de la République française, 25 novembre 1986, p. 14173.
  7. Ordonnance no 2009-935 portant répartition des sièges et délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés, Journal officiel de la République française, 29 juillet 2009, p. 12752.
  8. « Résultats des élections législatives de 1997 (source AFP) Marseille (1ère circonscription) Bouches-du-Rhône (13) »
  9. « Résultats des élections législatives de 2002 (source AFP) Marseille (1ère circonscription) Bouches-du-Rhône (13) »
  10. Liste des candidats MNR aux législatives de 2007
  11. Liste des 75 candidats du Parti Humaniste lors des élections législatives de 2007