Ernest de Saxe

Électeur de Saxe et comte de Saxe, landgrave de Thuringe

Ernest de Saxe
Illustration.
Portrait de l'électeur Ernest par Lucas Cranach le Jeune (vers 1580).
Titre
Électeur de Saxe

(21 ans, 11 mois et 19 jours)
Prédécesseur Frédéric II
Successeur Frédéric III
Landgrave de Thuringe

(3 ans, 11 mois et 9 jours)
Prédécesseur Guillaume II
Successeur Frédéric VI
Biographie
Dynastie Maison de Wettin
Date de naissance
Lieu de naissance Meissen
Date de décès (à 45 ans)
Lieu de décès Colditz
Père Frédéric II de Saxe
Mère Marguerite d'Autriche
Conjoint Élisabeth de Bavière
Enfants Christine
Frédéric III
Ernest II
Albert de Saxe (en)
Jean Ier
Marguerite (en)

Ernest de Saxe

Ernest, né à Meissen le et mort le à Colditz, fut électeur de Saxe et landgrave de Thuringe de 1464 à sa mort. Il est l'ancêtre de la branche ernestine de la dynastie des Wettin régnant sur les duchés saxons jusqu'en 1918.

BiographieModifier

Ernest est le deuxième fils de Frédéric II de Saxe (1412-1464) et de son épouse Marguerite de Habsbourg († 1486), fille du duc Ernest d'Autriche et sœur de l'empereur Frédéric III. Son père, prince-électeur depuis 1428, avait hérité le landgraviat de Thuringe de son oncle Frédéric le Pacifique en 1440. Lors d'une division des biens de la maison de Wettin à Altenbourg en 1445, son frère cadet Guillaume (1425-1482) reçoit la Thuringe, tandis que Frédéric II lui-même maintenait la dignité électorale.

Un différend sur le partage des domaines conduit en 1446 à la « guerre fratricide de Saxe » qui ne se termine que par la paix de Naumburg le . En 1455, le noble saxon Kunz de Kauffunge a kidnappé le jeune Ernest et son frère Albert III pour faire valoir ses demandes de dommages-intérêts, mais sans succès.

Ernest succède à son père en 1464, avec son frère cadet Albert comme co-régent. Il s'avère un souverain capable : le commerce et l'artisanat dans les villes de Meissen et de Dresde florissaient ; en 1466, le roi Georges de Bohême lui a cédé le Vogtland au sud-ouest. L'électeur a également réussi à ce que son fils Ernest II est désigné archevêque de Magdebourg par dispense du pape Sixte IV en 1478. Son troisième fils, Adalbert, fut nommé administrateur de l'archevêché de Mayence en 1482. Les villes d'Erfurt et de Quedlinbourg avec son abbaye resteraient sous l'influence des Wettin.

 
Les domaines des Wettin après la division de 1485.

À la mort du landgrave Guillaume en 1482, la Thuringe retourne aux fils de Frédéric II de Saxe. Le patrimoine familial a été réunifié ; toutefois, les frères n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur la gestion commune. Le à Leipzig, la maison de Wettin se divisa définitivement en deux branches quand Ernest et Albert se partagèrent l'héritage : Albert III prit le territoire de l'ancien margraviat de Misnie et de l’Osterland, ainsi qu'une bande du nord de la Thuringe autour de Weißensee, Langensalza et Sangerhausen ; Ernest maintenait la dignité électorale de l'ancien duché de Saxe-Wittemberg et la plupart de la Thuringe autour de Weimar. Par conséquent, la branche albertine gouvernait le duché de Saxe, tandis que la branche ernestine régnait sur l'électorat de Saxe. Cette partition, reconnue par l'empereur Frédéric III l'année suivante, a durablement affaibli la compétitivité des Wettin, notamment envers la maison de Hohenzollern en Brandebourg et Prusse.

En matière impériale, Ernest cherche toujours à entretenir de bonnes relations avec le royaume de Bohême, son voisin du sud ; cette gestion est révélé difficile, notamment après l'arrivée au pouvoir de Mathias Corvin en 1469. Dans l'est, les Wettin ont pu acquérir le duché de Sagan en Silésie en 1472 ; peu tard, l'acquisition des seigneuries de Beeskow et Storkow en Basse-Lusace a entraîné un conflit avec les électeurs de Brandebourg.

Ernest meurt le , des suite d'une chute de cheval près de Colditz. Quelques mois auparavant, il avait soutenu l'élection de l'archiduc Maximilien d'Autriche, fils de l'empereur Frédéric III, en tant que roi des Romains. L'électeur fut enterre dans la cathédrale de Meissen.

Mariage et descendanceModifier

Le à Leipzig, Ernest de Saxe épousa Élisabeth de Wittelsbach (1443-1484), fille du duc Albert III de Bavière. Sept enfants sont nés de cette union :

Branche ernestineModifier

Avec la conclusion de la partition de Leipzig en 1485, l'électeur Ernest de Saxe est devenu le fondateur de la branche ernestine de la dynastie des Wettin. Après leur défaite lors de la guerre de Smalkalde, par la capitulation de Wittemberg en 1547, les Ernestins ont dû céder de la dignité électorale au duc Maurice de Saxe de la branche albertine.

La branche ernestine n'a gardé que des domaines en Thuringe autour de Weimar. De là sont issues les maisons de :

Ces différentes Maisons donneront les familles royales suivantes :

AscendanceModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier