Basse-Lusace

Margraviat de Basse-Lusace
(de) Markgrafschaft Niederlausitz

13671815

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Le margraviat de Basse-Lusace (en rouge) et les pays de la couronne de Bohême au sein du Saint-Empire, à la veille de la guerre de Trente Ans (1618).
Informations générales
Statut Margraviat
- Pays de la Small coat of arms of the Czech Republic.svg couronne de Bohême
- Union personnelle avec l'Blason Jean-Georges IV de Saxe.svg électorat de Saxe (à partir de 1635)
Capitale Lübben
Luckau (à partir de 1492)
Histoire et événements
1367 Territoire acquis par l'empereur Charles IV, roi de Bohême
1635 Revint à l'électorat de Saxe
1815 Échoit au royaume de Prusse

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La Basse-Lusace (en allemand : Niederlausitz ; en polonais : Łużyce Dolne ; en bas-sorabe : Dolna Łužyca) est une région historique en Europe centrale qui s'étend du sud-est de l'État de Brandebourg en Allemagne au sud-ouest de la voïvodie de Lubusz en Pologne. Elle couvre la partie nord de la Lusace qu'elle partage avec la Haute-Lusace au sud. Une partie de la population parle toujours le sorabe, une langue slave.

Pendant des siècles, le margraviat de Basse-Lusace (Markgrafschaft Niederlausitz) a été un pays de la couronne de Bohême puis de l'électorat de Saxe.

GéographieModifier

La Basse-Lusace s'étend de la rivière Sprée au nord jusqu'à la vallée proglaciaire de l'Elster noire qui forme la limite avec la Haute-Lusace au sud. À l'ouest, la Dahme la sépare du territoire de l'ancien duché de Saxe-Wittemberg ; à l'est, l'Oder et le cours inférieur du Bóbr (Bober) fait frontière avec la Basse-Silésie. Aujourd'hui, la Neisse de Lusace sépare la partie allemande de la partie polonaise.

 
La campagne près de Hohenleipisch.

La plupart de la région faisait partie de la plaine d'Allemagne du Nord. Le climat est de type continental tempéré avec de faibles précipitations. La géographie est constituée par un paysage qui présente des moraines de la dernière période glaciaire avec un sol sableux et des collines peu hautes. Au nord-ouest, il atteint les contreforts du Flamain, une moraine terminale de la glaciation saalienne. Néanmoins, la plus haute élévation de la région, avec 227 m de hauteur, se trouve près de Żary (Sorau) au sud-est. Beaucoup de petits ruisseaux débouchent dans la forêt de la Sprée, une partie de la vallée proglaciaire de Głogów-Baruth.

La Basse-Lusace a pour capitales historiques Lübben et Luckau. Les autres villes importantes sont Cottbus et Peitz, Guben/Gubin, Calau, Finsterwalde, Forst, Senftenberg, Spremberg, Lübbenau, Vetschau, Doberlug-Kirchhain et Lauchhammer, ainsi que la ville polonaise de Żary. La région a été marquée par de vastes mines de lignite ; un grand nombre d'entre elles ont été renaturés durant les dernières années. Le paysage culturel comprend des champs et prairies, mais également forêts de pins, des landes et des forêts rivulaires

La Basse-Lusace est une zone de peuplement des populations sorabes, qui parlent une langue slave, le bas-sorabe, proche du haut-sorabe et du polonais.

HistoireModifier

Le territoire est peuplée depuis le Néolithique ; la vases à entonnoir, la Campaniforme et la culture des amphores globulaires ont laissé leurs traces. Au début de l'Âge du bronze, l'influence de la culture d'Unétice se manifeste, suivie de la culture lusacienne à l’Âge du fer, donnant son nom à la région. Occupée par des peuples germaniques à l'époque de l'empire romain, elle fut colonisée par des peuples slaves après la période des grandes invasions.

CréationModifier

 
Carte du XVIIIe siècle présentant les margraviats de la Basse-Lusace (en vert) et de la Haute-Lusace (en jaune).

Au milieu du Xe siècle, la vaste marca Geronis (« la Marche de Gero »), appelée également marche de l'Est saxonne, s'étendait sur les régions slaves sur la frontiére du Saint-Empire romain germanique le long de l'Elbe et de la Saale. La Basse-Lusace se constitua en 965, lorsque la marche de Lusace fut établi par l'empereur Otton Ier, comprenant les pays des « Wendes » à l'est du duché de Saxe jusqu'à la frontière de la Pologne sur les rives du Bóbr. Le comte saxon Odo a été nommé comme premier margrave.

En 1018, le duc Boleslas Ier de Pologne conquit le territoire, confirmé par de le traité de Bautzen ; néanmoins, en 1031, le roi germanique Conrad II le Salique reconquit la région. Ensuite, la marche était placée sous la domination de la maison de Wettin en commençant la colonisation germanique des terres slaves autour des forteresses de Cottbus, Sorau et Lübben. À l'ouest, le margraviat de Landsberg s'est séparé ; quelques autres parties sont passés aux princes d'Anhalt et les ducs de Saxe-Wittemberg. En 1089, le margave Henri Ier reçoit également la marche de Misnie en fief des mains de l'empereur Henri IV.

Le margraviatModifier

Au début du XIVe siècle, les Wettin en Lusace sont confrontés aux prétentions de leurs voisins puissants, la maison d'Ascanie avec ses deux branches à Saxe-Wittemberg et dans la marche de Brandebourg au nord. En 1303, le margrave Thierry IV la vendit au Brandebourg ; peu tard, à l'extinction de la lignée ascanienne, la marche passa à la maison de Wittelsbach sous l'empereur Louis IV. Son descendant, le duc Othon V de Bavière, a transmis la marche de Lusace au royaume de Bohême en 1367.

 
Armoiries de la Basse-Lusace, (œuvre de Hugo Ströhl).

En 1815, le Congrès de Vienne détache la Basse-Lusace du royaume de Saxe qui avait pris parti pour Napoléon. La Basse-Lusace fut cédée au royaume de Prusse et devint un territoire de la province de Brandebourg.

Voir aussiModifier