Ouvrir le menu principal

Ernest III de Saxe-Hildburghausen

prince allemand
Ernest III de Saxe-Hildburghausen
Ernsthibu.jpg
Ernest III de Saxe-Hildburghausen.
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Ernst von Sachsen-HildburghausenVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Ernest-Frédéric Ier de Saxe-Hildburghausen
Sophie Charlotte von Sachsen-Hildburghausen (d)
Sophie Charlotte von Sachsen-Hildburghausen (d)
Joseph-Frédéric de Saxe-Hildburghausen
Karl Wilhelm von Sachsen-Hildburghausen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Ernest III de Saxe-Hildburghausen, né à Gotha le , et décédé à Hildburghausen le , est un duc de Saxe-Hildburghausen. Il appartient par sa naissance à la branche Enerstine de la Maison de Wettin, dont il fonda par la suite une quatrième branche : la branche de Saxe-Hildburghausen.

BiographieModifier

Ascendance et héritagesModifier

Il est le fils de Ernest Ier de Saxe-Gotha et de Élisabeth-Sophie de Saxe-Altenbourg.

À la mort de son père, survenue en 1675, Ernest III de Saxe-Hilburghausen gouverne conjointement avec ses frères le duché. Lors du partage des terres signé en 1680, les villes d'Hildburghausen, Heldburg, Königsberg échoient à Ernest III de Saxe-Hildburghausen.

Par ce partage, il devient le fondateur de la branche de Saxe-Hildburghausen (quatrième branche de la Maison de Wettin), qui s'éteint en 1991. À la mort de ses frères Henri (en 1710) et Albert (en 1699), décédés sans héritiers, Ernest III de Saxe-Hildburghausen reçoit les avoueries (Ämter) de Sonnefeld et Behrungen.

Mariage et descendanceModifier

Il épouse le 30 novembre 1680 la fille de Georges Frederick de Waldeck, Sophie Henriette de Waldeck (morte en 1702). Cinq enfants naissent de cette union :

RéalisationsModifier

Ernest III de Saxe-Hilburghausen a entrepris des grands travaux pour son château de HIlburghausen.

En 1683, il participe à la bataille de Vienne, aux batailles de Gran et de Neuhaeusel, puis entre au service des Hollandais. Avec le grade de colonel, il participe à la bataille de Kaiserswerth.

En 1710, il donne refuge à des familles protestantes française chassées par l'Édit de Nantes (17 octobre 1685).

Liens internesModifier