Ouvrir le menu principal

Guillaume II de Thuringe
Illustration.
Guillaume II de Thuringe.
Titre
Landgrave de Thuringe
Prédécesseur Frédéric II de Saxe
Successeur Albert III de Saxe
Biographie
Dynastie Maison de Wettin
Date de naissance
Lieu de naissance Meissen
Date de décès (à 57 ans)
Lieu de décès Weimar
Père Frédéric Ier de Saxe
Mère Catherine de Brunswick-Lunebourg
Conjoint Anne de Luxembourg
Enfants Marguerite
Catherine

Guillaume II de Thuringe nommé également Guillaume III de Saxe (né le 30 avril 1425 – † 17 septembre 1482), surnommé le Brave (en allemand : Wilhelm III. der Tapfere), est landgrave de Thuringe de 1445 à 1482.

Sommaire

Landgrave de ThuringeModifier

Guillaume est le fils cadet de Frédéric Ier de Saxe, électeur de Saxe, et de Catherine de Brunswick-Lunebourg. Lors de la division des biens de la maison de Wettin d'Altenbourg en 1445, il reçoit les possessions de l'Électorat situées en Franconie et la Thuringe, c'est-à-dire le landgraviat de Thuringe, tandis que son frère aîné Frédéric II le Pacifique obtient la Misnie mais surtout la dignité d'électorale. Un différend sur le partage des domaines conduit en 1446 à la « Guerre fratricide de Saxe » qui ne se termine que par la paix de Naumburg le 27 janvier 1451.

Lors du traité d'Eger en 1459 l'électeur Frédéric II, le duc Guillaume de Saxe et le roi de Bohême Georges de Podiebrady fixent la frontière entre Bohême et la Saxe sur les monts Métallifères et au milieu du cours de l'Elbe, où elle se trouve encore de nos jours étant ainsi la plus ancienne frontière officiellement définie d'Europe. Ses interventions en Bohême auprès du roi Georges de Bohême se soldent par les mariages de la fille du roi Sidonie de Bohême avec son neveu Albert III de Saxe et l'union le 26 février 1471 de sa seconde fille Catherine avec le fils cadet de Georges Henri II le Jeune duc de Münstenberg.

Prétendant au LuxembourgModifier

En 1439, Guillaume se fiance avec Anne d'Autriche, une fille d'Albert V de Habsbourg futur empereur et roi de Hongrie et de Bohême et d'Élisabeth de Luxembourg. Leur mariage n'intervient à Iéna que le 2 juin 1446. Néanmoins Guillaume estime que par cette promesse d'union il a acquis de son épouse des droits à la succession au duché de Luxembourg et même aux royaumes de Bohême et de Hongrie ! Il occupe préventivement le duché de Luxembourg en 1441 où il entre en conflit avec Philippe le Bon duc de Bourgogne, qui l'oblige après plusieurs combats à se retirer.

À la mort du frère posthume d'Anne Ladislas Ier de Bohême en 1457, Guillaume prend officiellement le titre de « Duc de Luxembourg ». Ne pouvant faire valoir leurs droits sur le Luxembourg, les époux les cèdent deux ans plus tard au roi Charles VII de France, descendant de Bonne de Luxembourg.

Fin de règneModifier

Guillaume fait un pèlerinage à Jérusalem, où il reçoit en 1461 le titre de Chevalier du Saint-Sépulcre. Son mariage avec Anne de Habsbourg ne lui ayant pas donné d'héritier mâle, il relègue son épouse à Eckartsberga, où elle meurt après huit années de résidence le 13 novembre 1462. Le 6 juillet 1463, il épouse à Weimar sa maîtresse, une veuve nommée Catherine de Brandenstein († 2 novembre 1492). Pour faire accepter cette union par trop inégale, il doit dédommager sa famille.

SuccessionModifier

Guillaume meurt le 17 septembre 1482 et il est inhumé dans l'église des Franciscains de Weimar. Il est le dernier membre de Maison de Wettin, pour lequel la Thuringe a constitué un domaine indépendant. À son décès sans fils ses biens passent à ses neveux Ernest de Saxe et Albert III de Saxe fondateurs respectifs de la Branche ernestine et de la Branche albertine de la maison de Saxe. Ses prétentions sur le Luxembourg reviennent à la maison de Habsbourg.

Unions et postéritéModifier

De son union avec Anne de Luxembourg (Vienne 12 avril 1432 - † 13 novembre 1462), fille d'Albert II du Saint-Empire et d'Élisabeth de Luxembourg, Guillaume laisse deux filles:

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier