Viridis Visconti

Viridis Visconti
Image illustrative de l’article Viridis Visconti
Viridis Visconti par Anton Boys.

Titre Duchesse d'Autriche
(1365-1386)
Autres titres Duchesse de Styrie, de Carinthie et de Carniole
Comtesse de Tyrol
Prédécesseur Catherine de Luxembourg
Successeur Jeanne II de Naples
Biographie
Dynastie Visconti
Habsbourg (par mariage)
Naissance vers 1352
Milan
Décès
Stična
Père Barnabé Visconti, seigneur de Milan
Mère Béatrice della Scala
Conjoint Léopold III de Habsbourg
Enfants Guillaume
Léopold IV
Ernest 1er
Elisabeth
Frédéric IV
Catherine

Viridis Visconti (ou Verde Visconti), née vers 1352 et morte le , est une princesse italienne de la famille Visconti, fille de Barnabé Visconti et de Béatrice della Scala. Elle fut co-duchesse d'Autriche de 1365 à 1379 puis duchesse d'Autriche intérieure (Styrie, Carinthie et Carniole) jusqu'en 1386 par son mariage avec le duc Léopold III de Habsbourg.

BiographieModifier

Née à Milan, Viridis est le deuxième enfant de Barnabé Visconti (mort en 1385), seigneur de Milan à partir de 1354, et de son épouse Béatrice (morte en 1384), elle-même fille de Mastino II della Scala, seigneur de Vérone. La famille Visconti, d'origine lombarde, l'une des dynasties gibelines, dominait Milan depuis 1277. En 1395, le seigneur Jean Galéas Visconti, neveu de Barnabé et cousin de Viridis, obtient du roi Venceslas Ier l'élévation au titre de duc.

Toujours impliqué dans des guerres, notamment contre le pape innocent VI et son successeur Urbain V, mais également contre l'empereur Charles IV, Barnabé Visconti négocie pour ses enfants des mariages destinés à tisser des alliances avec des souverains germaniques. Quatre d'entre eux (dont la sœur ainée de Viridis, Taddea, mère de la reine de France Isabeau de Bavière) sont unis à des membres de la maison de Wittelsbach, en Bavière, tandis que Viridis est mariée à un Habsbourg. Les filles rapportèrent le renouveau culturel et artistique de la Renaissance au nord des Alpes.

Mariage et descendanceModifier

Viridis épouse en 1365[1] Léopold III de Habsbourg (1351-1386), fils du duc Albert II d'Autriche et de Jeanne de Ferrette[1]. Le couple a six enfants :

Léopold III, co-régent des territoires héréditaires des Habsbourg avec son frère aîné Albert III d'Autriche, fut duc d'Autriche intérieure (Styrie, Carinthie et Carniole) après la partition selon le traité de Neuberg conclu en 1379. En 1386, il est tué pendant la bataille de Sempach.

Après la mort de son mari, Viridis se retira dans un manoir près de l'abbaye de Stična en Carniole où elle est vénérée pour les donations qu'elle a faites au monastère. Elle meurt le , ayant survécu à au moins trois de ses enfants (la date de la mort de sa plus jeune fille, Catherine, est inconnue).

AscendanceModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Jiri Louda et Michael MacLagan, Les Dynasties d’Europe, Bordas, 1995 (ISBN 2-04-027115-5)

Articles connexesModifier