Ouvrir le menu principal

Donald Young (tennis)

joueur de tennis américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Young et Donald Young.

Donald Young
Image illustrative de l’article Donald Young (tennis)
Donald Young à l'Open de Nice 2014.
Carrière professionnelle
2004
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (29 ans)
Chicago
Taille 1,83 m (6 0)
Prise de raquette Gaucher, revers à deux mains
Entraîneurs Donald Young senior
Ilona Young
Gains en tournois 4 560 777 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 2
Meilleur classement 38e (27/02/2012)
En double
Titres 0
Finales perdues 2
Meilleur classement 43e (14/08/2017)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/16 1/32 1/8
Double 1/8 F(1) 1/16 1/8
Mixte 1/2

Donald Young Jr., né le à Chicago, est un joueur de tennis américain, spécialiste sur surfaces dures. Il passe professionnel en 2004.

Sommaire

CarrièreModifier

Il est le plus jeune champion du monde junior de l'histoire du tennis. Il a été couronné le jeudi 8 décembre 2005 à l'âge de 16 ans et cinq mois, soit un mois plus jeune que Richard Gasquet lorsque celui-ci avait été sacré champion du monde junior par la Fédération internationale de tennis (ITF), à la fin de la saison 2002. Donald Young est devenu champion du monde grâce à sa qualification pour les quarts de finale du tournoi de Key Biscayne, conjuguée à la défaite du Croate Marin Čilić, deuxième du classement mondial avant ce tournoi.

Donald Young était déjà devenu la même année le plus jeune numéro un junior de l'histoire après avoir été le plus précoce vainqueur de l'Open d'Australie junior, en janvier 2005.

Il a remporté sept tournois Challenger (Aptos en 2007, Sacramento en 2008, Calabasas en 2009, Carson en 2010, Tallahassee en 2011, León et Napa en 2013).

En 2011, il ne passe pas le 1er tour à l'Open d'Australie contre Marin Čilić (6-3, 6-2, 6-1). À l'US Open, il réalise l'exploit de parvenir en 1/8 de finale contre Andy Murray, en battant tour à tour Lukáš Lacko (6-4, 6-2, 6-4), Stanislas Wawrinka (7-6, 3-6, 2-6, 6-3, 7-6) et Juan Ignacio Chela (7-5, 6-4, 6-3).

Sur le circuit ATP, il a atteint 2 finales en simple qu'il a perdues, à Bangkok en 2011 face à Andy Murray et à Delray Beach en 2015 face à Ivo Karlović. Il a également atteint une finale en double avec Artem Sitak au tournoi de Memphis 2015.

En 2015, à l'US Open, il réalise l'exploit de parvenir en 1/8 de finale (comme en 2011) contre Stanislas Wawrinka 5e mondial, où il lui prend un set (6-4, 1-6, 6-3, 6-4)[1]. Il bat pour cela au passage : Gilles Simon tête de série no 11 (2-6, 4-6, 6-4, 6-4, 6-4) en remontant un handicap de deux sets, puis Aljaž Bedene (3-6, 6-4, 6-4, 6-2) et la tête de série no 22 Viktor Troicki (4-6, 0-6, 7-63, 6-2, 6-4) en faisant un retour comme lors du premier tour[2].

PalmarèsModifier

Finales en simple messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 26-09-2011   PTT Thailand OpenBangkok ATP 250 587 000 $ Dur (int.)   Andy Murray 6-2, 6-0 Parcours
2 16-02-2015   Delray Beach Open by The Venetian Las VegasDelray Beach ATP 250 488 225 $ Dur (ext.)   Ivo Karlović 6-3, 6-3 Parcours

Finales en double messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 09-02-2015   Memphis Open
 Memphis
ATP 250 585 870 $ Dur (int.)   Mariusz Fyrstenberg
  Santiago González
  Artem Sitak 5-7, 7-61, [10-8] Parcours
2 30-05-2017   Roland-Garros
 Paris
G. Chelem 16 790 000  Terre (ext.)   Ryan Harrison
  Michael Venus
  Santiago González 7-65, 64-7, 6-3 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2005 1er tour (1/64)   G. Galimberti
2006 1er tour (1/64)   Novak Djokovic
2007 3e tour (1/16)   Feliciano López
2008 1er tour (1/64)   Michael Berrer 1er tour (1/64)   Robby Ginepri 1er tour (1/64)   Jesse Levine 1er tour (1/64)   J. Blake
2009 1er tour (1/64)   Tommy Robredo
2010 2e tour (1/32)   Lleyton Hewitt 1er tour (1/64)   Gilles Simon
2011 1er tour (1/64)   Marin Čilić 1er tour (1/64)   Alex Bogomolov 1/8 de finale   Andy Murray
2012 2e tour (1/32)   Lukáš Lacko 1er tour (1/64)   Grigor Dimitrov 1er tour (1/64)   Mikhail Youzhny 1er tour (1/64)   Roger Federer
2013 2e tour (1/32)   Florian Mayer
2014 3e tour (1/16)   Kei Nishikori 3e tour (1/16)   G. García-López 1er tour (1/64)   Benjamin Becker 1er tour (1/64)   Blaž Kavčič
2015 2e tour (1/32)   Milos Raonic 1er tour (1/64)   Santiago Giraldo 1er tour (1/64)   Márcos Baghdatís 1/8 de finale   S. Wawrinka
2016 1er tour (1/64)   Santiago Giraldo 1er tour (1/64)   T. Gabashvili 2e tour (1/32)   Lucas Pouille 2e tour (1/32)   Ivo Karlović
2017 2e tour (1/32)   P. Kohlschreiber 1er tour (1/64)   David Ferrer 2e tour (1/32)   Rafael Nadal 2e tour (1/32)   Gaël Monfils
2018 1er tour (1/64)   Novak Djokovic 1er tour (1/64)   J. M. del Potro

N.B. : à droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En doubleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2005 1er tour (1/32)
  Sam Querrey
  M. Bertolini
  F. Volandri
2006 1er tour (1/32)
  Alex Clayton
  S. Aspelin
  Todd Perry
2007 1er tour (1/32)
  Rajeev Ram
  A. Calleri
  Luis Horna
2008 1er tour (1/32)
  Jesse Levine
  R. Lindstedt
  J. Nieminen
2009 1er tour (1/32)
  D. Martin
  M. Kohlmann
  R. Wassen
2010 1er tour (1/32)
  D. Martin
  M. Chiudinelli
  Lukáš Lacko
2011 1er tour (1/32)
  M. Russell
  M. Llodra
  N. Zimonjić
2012 1er tour (1/32)
  Jordan Kerr
  M. Llodra
  N. Zimonjić
1er tour (1/32)
  M. Russell
  T. C. Huey
  D. Inglot
1er tour (1/32)
  M. Russell
  Max Mirnyi
  D. Nestor
2e tour (1/16)
  N. Monroe
  J. Benneteau
  N. Mahut
2013
2014 2e tour (1/16)
  A. Krajicek
  P. Cuevas
  D. Marrero
1er tour (1/32)
  N. Monroe
  D. Marrero
  F. Verdasco
2015 2e tour (1/16)
  A. Krajicek
  P. Cuevas
  D. Marrero
2e tour (1/16)
  A. Krajicek
  R. Bopanna
  F. Mergea
1/8 de finale
  M. Russell
  S. Johnson
  Sam Querrey
2016 2e tour (1/16)
  A. Krajicek
  Ivan Dodig
  M. Melo
1er tour (1/32)
  N. Monroe
  H. Kontinen
  John Peers
1/8 de finale
  N. Monroe
  P. Carreño-Busta
  G. García-López
2017 1/8 de finale
  Sam Querrey
  Alex Bolt
  B. Mousley
Finale
  S. González
  R. Harrison
  M. Venus
1er tour (1/32)
  S. González
  P.-H. Herbert
  N. Mahut
1er tour (1/32)
  S. González
  R. Lindstedt
  J. Thompson
2018 1er tour (1/32)
  Frances Tiafoe
  Jamie Murray
  Bruno Soares
1er tour (1/32)
  Matthew Ebden
  Calvin Hemery
  Stéphane Robert
1er tour (1/32)
  C. Eubanks
  Robin Haase
  M. Middelkoop

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

En double mixteModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2006 1er tour (1/16)
  Ashley Weinhold
  N. Dechy
  F. Santoro
2008 1er tour (1/16)
  M. Oudin
  C. Black
  L. Paes
2011 1er tour (1/16)
  T. Townsend
  N. Grandin
  J.-J. Rojer
2012 - - - 2e tour (1/8)
  V. Lepchenko
  L. Hradecká
  F. Čermák
2013 - - - 1er tour (1/16)
  V. Duval
  R. Kops-Jones
  T. C. Huey
2014 - - - 1/2 finale
  T. Townsend
  Abigail Spears
  S. González
2015 - - - 2e tour (1/8)
  T. Townsend
  A. Hlaváčková
  Łukasz Kubot
2016 - - - 1er tour (1/16)
  T. Townsend
  Sania Mirza
  Ivan Dodig
2018 - - - 1er tour (1/16)
  T. Townsend
  Nadiia Kichenok
  Wesley Koolhof

N.B. : le nom de la partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000Modifier

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[3] Canada Cincinnati Madrid puis Shanghai[4] Paris
2005 1er tour
  A. Clément
1er tour
  J.-R. Lisnard
2006 1er tour
  Tim Henman
1er tour
  C. Berlocq
2007
2008 3e tour
  R. Nadal
1er tour
  G. Simon
1er tour
  G. Monfils
2009
2010 1er tour
  E. Gulbis
2011 3e tour
  T. Robredo
1er tour
  D. Istomin
2e tour
  S. Wawrinka
1er tour
  Juan Mónaco
2012 1er tour
  S. Darcis
1er tour
  D. Goffin
1er tour
  P.-H. Mathieu
1er tour
  G. Simon
1er tour
  V. Troicki
1er tour
  J. Chardy
1er tour
  J. Levine
2013
2014 1er tour
  M. Russell
2e tour
  John Isner
2e tour
  G. Dimitrov
1er tour
  M. Jaziri
1er tour
  F. Verdasco
2015 3e tour
  R. Nadal
2e tour
  A. Murray
1er tour
  Kohlschreiber
1er tour
  G. Dimitrov
1/8 de finale
  E. Gulbis
1er tour
  V. Estrella
2016 1er tour
  A. Seppi
1er tour
  A. Seppi
2e tour
  Jack Sock
2017 1/8 de finale
  K. Nishikori
1/8 de finale
  F. Fognini
1er tour
  F. Verdasco
1er tour
  B. Paire
1er tour
  Tommy Paul
2018 1er tour
  Borna Ćorić
1er tour
  L. Mayer
2019 1er tour
  H. Hurkacz

N.B. : sous le résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Victoires sur le top 10Modifier

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# D.Y. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 143   Indian Wells 2011 Dur   Andy Murray no 5 1/32 7-64, 6-3
2 no 55   Bangkok 2011 Dur (int.)   Gaël Monfils no 9 1/2 4-6, 7-65, 7-65
3 no 79   Montréal 2015 Dur   Tomáš Berdych no 6 1/16 7-65, 6-3

Classements ATP en fin de saisonModifier

Année 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Rang en simple 1253   571   484   98   140   194   128   39   190   96   57   48   88   61   276
Rang en double - 1438   989   204   453   487   245   414   248   386   279   114   174   49   209

Source : (en) Classements de Donald Young sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et référencesModifier

  1. Vainqueur de Young, Wawrinka reste fidèle au rendez-vous des quarts de finale, eurosport.fr
  2. US Open : Donald Young remet ça et remonte deux sets de handicap face à Viktor Troicki, lequipe.fr
  3. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  4. Les Masters 1000 de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier