Ouvrir le menu principal

Demigny

commune française du département de Saône-et-Loire

Demigny
Demigny
Monument aux morts.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Arrondissement de Chalon-sur-Saône
Canton Gergy
Intercommunalité Le Grand Chalon
Maire
Mandat
Maurice Naigeon
2014-2020
Code postal 71150
Code commune 71170
Démographie
Population
municipale
1 788 hab. (2016 en augmentation de 1,07 % par rapport à 2011)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 55′ 41″ nord, 4° 50′ 05″ est
Altitude Min. 188 m
Max. 231 m
Superficie 29,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Demigny

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Demigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Demigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Demigny
Liens
Site web demigny.fr

Demigny est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

Demigny se situe dans le Nord-Est de la Saône-et-Loire, en Bourgogne, pas très loin de Beaune ou de Chalon-sur-Saône.

Communes limitrophesModifier

Accès et transportsModifier

Géologie et reliefModifier

Sur le territoire de la commune est partiellement implantée une forêt domaniale : la forêt des Étangs (contenance totale : 622,44 ha), peuplée de feuillus[1].

HydrographieModifier

ClimatModifier

C'est un climat tempéré à légère tendance continentale avec des étés chauds et des hivers froids[2], avec une amplitude thermique assez importante entre ces deux saisons. Les précipitations sont assez hétérogènes sur l'année, avec un mois de mai le plus pluvieux de l'année. Le vent qui souffle une partie de l'année est la bise.

Valeurs climatiques de Dijon et Mâcon, car cette commune est située entre ces deux villes.

Dijon

Pour la ville de Dijon (316 m), les valeurs climatiques jusqu'à 1990 :

Relevés Dijon ????-1990
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −1 0,1 2,2 5 8,7 12 14,1 13,7 10,9 7,2 2,5 −0,2 6,3
Température moyenne (°C) 1,6 3,6 6,5 9,8 13,7 17,2 19,7 19,1 16,1 11,3 5,6 2,3 10,5
Température maximale moyenne (°C) 4,2 7 10,8 14,7 18,7 22,4 25,3 24,5 21,3 15,5 8,6 4,8 14,8
Précipitations (mm) 49,2 52,5 52,8 52,2 86,3 62,4 51 65,4 66,6 57,6 64,2 62 732,2
Source : Infoclimat : Dijon (????-1990)[3]


Mâcon

Pour la ville de Mâcon (216 m), les valeurs climatiques de 1961 à 1990 :

Relevés Mâcon 1961-1990
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −0,6 0,7 2,5 5,2 8,9 12,3 12,4 13,9 11,1 7,5 2,9 0,1 6,6
Température moyenne (°C) 2,1 4 6,8 10 13,9 17,5 20,1 19,4 16,4 11,7 6 2,7 10,9
Température maximale moyenne (°C) 4,9 7,3 11,1 14,8 18,9 22,8 25,7 24,9 21,7 15,9 9,1 5,3 15,2
Précipitations (mm) 66,3 60,9 58,7 69,4 85,9 74,7 58,1 77,1 75,7 71,7 72,7 70,4 841,4
Source : Infoclimat : Mâcon (1961-1990)[4]


HistoireModifier

Les Templiers, au XIIIe siècle avaient dans cette paroisse une chapelle. Son existence est constatée par une charte de 1225, qui contient l'accord réalisé sous la médiation de l'évêque Guy Ier de Vergy, concernant des rentes en grains qui donnèrent lieu à un désaccord entre l'abbesse de l'abbaye Saint-Andoche d'Autun et les religieux de l'ordre des Templiers, possesseurs de la chapelle sur un territoire nommé Curma[5].

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D’azur à la tierce d’argent, accompagnée en chef d’un faucon à la tête contournée et chaperonnée d’or et en pointe d’une rose du même.

Politique et administrationModifier

Tendances politiquesModifier

Administration municipaleModifier

Listes des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 1989 Marcel Genelot    
mars 1989 mars 2008 Jean-Jacques Jarlot    
mars 2008 en cours Maurice Naigeon    
Les données manquantes sont à compléter.

Canton et intercommunalitéModifier

La commune fait partie du Grand Chalon.

Instance judiciaire et administrativeModifier

JumelagesModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2016, la commune comptait 1 788 habitants[Note 1], en augmentation de 1,07 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5771 5831 2661 5511 5971 6871 7071 7501 767
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 6381 6641 6971 7101 7491 6841 6511 6111 507
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5041 5181 3361 1501 0671 0781 0271 0141 023
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
9598858511 2241 4731 5351 7351 7691 788
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramides des âgesModifier

EnseignementModifier

SantéModifier

SportsModifier

Associations et événementsModifier

  • La fanfare de Demigny
La fanfare de Demigny est l'harmonie du village, elle fut fondée en 1859 par Émile Guimet. En 1968, par manque de musiciens, elle vint grossir les rangs de l'harmonie municipale de Chagny. En 1981, Jacques Bordet, alors directeur de la fanfare, créa une école de musique ayant pour but de former et d'amener de nouveaux éléments au sein de la société. Ainsi en 1987, la fanfare quitte l'harmonie municipale de Chagny pour retrouver sa place au sein de son village. À la suite du décès de Jacques Bordet en 1998, son fils Jocelyn Bordet a pris la direction de la fanfare et son autre fils Jean Jacques Bordet la direction de l'école de musique de Demigny.
  • La Maison des Jeunes et de la Culture de Demigny
La Maison des Jeunes et de la Culture de Demigny - le mot “Jeunes” du titre inspire l’esprit et non l’âge - offre la possibilité à toutes les personnes intéressées de prendre conscience de leurs aptitudes, de développer leur personnalité et de se préparer à devenir des citoyens actifs et responsables d’une communauté vivante. Son maître mot est donc la formation, mais la formation par l’activité.
Ainsi, pour que chacun s’attache à ce qu’il aime, elle dénombre plusieurs clubs. Nous distinguerons alors deux grands groupes, ceux qui offrent une activité dont peuvent bénéficier les adhérents, et ceux qui offrent un service ouvert à toute la population.

Le lieu principal d’activités de la M.J.C.D. se situe salle du Wauxhall, place du 11-Novembre. En voici les principales activités (clubs) : Bibliothèque | Cinéma | Des Jeux (poker ; tarot ; ...) | Temps Libre | Théâtre | V.T.T. | Cross | Festival | Et autres...

  • Festival Demigny on the Rock
Depuis 23 ans, le village de Demigny accueille un festival de musiques actuelles nommé « Demigny on the Rock ». Chaque année le rock, le ska, la chanson, le reggae et le metal sont mis à l'honneur. Des groupes dont la réputation n'est plus à faire y sont programmés, ainsi que la scène régionale. Il a lieu, chaque année au début du mois de mai, et est organisé par la M.J.C.D.
  • Le Holdemigny Poker 71
Créé en 2010, le « HP 71 » est un club d'initiation au poker et ouvert à tous et toutes. Il fait partie du club "Des Jeux" de la M.J.C.D.. Les parties se déroulent les mercredis soirs à 20 h 30 à la salle Wauxhall.
  • L'association Entre Nous Ça marche
Elle a pour but :
De faire découvrir la nature et le patrimoine en marchant, dans le respect de l’environnement.
De partager des connaissances sur les chemins et les sites visités (faune, flore, architecture, géologie, histoire, sciences, et géographie).
De marcher en général sur une demi-journée ou sur une journée ou quelquefois sur un week-end.
D'organiser une sortie neige une fois par an (ski alpin, ski de fond et raquettes, )
De faire découvrir sur plusieurs jours des circuits renommés.

CultesModifier

Écologie et recyclageModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Article détaillé : Tourisme en Saône-et-Loire.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Source : « Les forêts domaniales », article rédigé en collaboration avec la direction départementale de l'Office national des forêts et paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 31 (novembre 1976), pp. 7-10.
  2. André Dominé : Le vin, « La Bourgogne », p. 181.
  3. Archives climatologiques mensuelles - Dijon (????-1990) Consulté le 17 décembre 2008
  4. Archives climatologiques mensuelles - Mâcon (1961-1990) Consulté le 17 décembre 2008
  5. César Lavirotte: Mémoires statistiques sur les établissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jeande Jérusalem en Bourgogne. 1852.
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :