Ouvrir le menu principal

Bagiry

commune française du département de la Haute-Garonne

Bagiry
Bagiry
L'église Saint-Hilaire de Bagiry.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Canton Bagnères-de-Luchon
Intercommunalité Communauté de communes Pyrénées Haut Garonnaises
Maire
Mandat
Joseph Moretto
2014-2020
Code postal 31510
Code commune 31041
Démographie
Gentilé Bagiriens
Population
municipale
104 hab. (2016 en augmentation de 23,81 % par rapport à 2011)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 58′ 43″ nord, 0° 37′ 36″ est
Altitude Min. 449 m
Max. 1 002 m
Superficie 2,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Bagiry

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Bagiry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bagiry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bagiry

Bagiry est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Bagiriens.

Sommaire

GéographieModifier

Bagiry est une petite commune rurale de la vallée de la Garonne, située au pied des Pyrénées dans le Comminges, à 24 km au sud de Saint-Gaudens. Elle est limitrophe du département des Hautes-Pyrénées (communes de Bertren, de Samuran, de Siradan et de Sainte-Marie).

Le village de Bagiry se situe à l'entrée de la vallée de la Barousse, à une altitude de 457 mètres.

Communes limitrophesModifier

Bagiry est limitrophe de sept autres communes, dont cinq dans le département des Hautes-Pyrénées. Il n'est limitrophe de la commune d'Ilheu que par un quadripoint selon le cadastre[1],[2], voire séparé de quelques dizaines de mètres selon la carte IGN[3]. Son territoire est très proche de celui de Saléchan, une autre commune des Hautes-Pyrénées, à une centaine de mètres au sud-est.

 
Carte de la commune de Bagiry et de ses proches communes.

HydrographieModifier

La commune est essentiellement située en rive gauche de la Garonne qui la longe sur la majeure partie de sa limite orientale. Elle déborde toutefois sur environ cinq hectares en rive droite au lieu-dit Pont Carré. Cette enclave est déjà présente sur le cadastre napoléonien de 1831[4]. La forme relativement rectiligne de ces terrains (pouvant difficilement correspondre à un ancien méandre) et l'appellation du lieu pourraient indiquer l'existence passée d'un pont ou d'une passerelle reliant les deux rives à cet endroit[réf. souhaitée].

Le territoire de la commune est également traversé par le ruisseau de Gouhouron et son affluent le canal du Moulin.

Géologie et reliefModifier

Les habitants bénéficient d'une vue remarquable sur la chaîne des Pyrénées centrales et plus particulièrement sur le pic du Gar (1 785 m) et la montagne des Ares.

Morphologie urbaineModifier

Le village est constitué par d'anciennes fermes pyrénéennes aux granges en pierres apparentes de schistes et de marbre rose du pays, flanquées de greniers à foin à persiennes de bois.

Voies de communication et transportModifier

Accès par la route nationale 125 entre Montréjeau et Bagnères-de-Luchon.

ToponymieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 0 et 99, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de sept[5],[6].

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne de la communauté de communes du Haut Comminges et du canton de Bagnères-de-Luchon (avant le redécoupage départemental de 2014, Bagiry faisait partie de l'ex-canton de Barbazan).

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires depuis 1945
Période Identité Étiquette Qualité
1945  1959   Gabriel Antichan    
1959  1977   Émile Portes    
mars 1977 1998 Roger Houles[8]   Vétérinaire
1998 mars 2014 Suzanne Sansuc    
mars 2014 En cours Joseph Moretto SE Retraité du secteur de l'automobile

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

La population a atteint un maximum en 1846 avec 305 habitants, puis a baissé périodiquement pour atteindre 77 habitants en 1999. Elle a ensuite connu une certaine stabilité jusqu'en 2016 avec 104 habitants.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2016, la commune comptait 104 habitants[Note 1], en augmentation de 23,81 % par rapport à 2011 (Haute-Garonne : +6,98 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
183154209274287304293305293
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
274255234231270260255246248
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
242206189165151156143151136
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1231101111148877808086
2016 - - - - - - - -
104--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[13] 1975[13] 1982[13] 1990[13] 1999[13] 2006[14] 2009[15] 2013[16]
Rang de la commune dans le département 417 453 434 493 501 503 506 498
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

ÉconomieModifier

Une exploitation agricole vivant de l'élevage bovin demeure dans le village.

EnseignementModifier

Bagiry fait partie de l'académie de Toulouse.

SantéModifier

Culture et festivitéModifier

SportModifier

Écologie et recyclageModifier


Protection environnementaleModifier

Depuis 2009, la zone des Rochers calcaires et milieux associés du Mail de Maubourg à la Montagne de Gert est répertorié en ZNIEFF de type 1, avec une superficie de 1353,97 hectares, elle s'étend sur une partie de la commune de Bagiry[17].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Cadastres des différentes communes sur cadastre.gouv.fr
  2. Géoportail, « Limites cadastrales des communes d'Ilheu, Bertren, Bagiry et Samuran », sur tab.geoportail.fr (consulté le 25 février 2016).
  3. Carte IGN sous Géoportail
  4. Bosc, « Cadastre de Bagiry », sur archivesenligne.haute-garonne.fr, (consulté le 7 novembre 2015)
  5. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031226.html.
  7. Tableau des maires affiché à la mairie de Bagiry
  8. Démissionnaire
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  14. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  15. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  16. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  17. « INPN, ZNIEFF 730011472 - Rochers calcaires et milieux associés du Mail de Maubourg à la Montagne de Gert - Commentaires », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 31 décembre 2018)
  18. « Tabernacle, retable », notice no PM31000031, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 9 juillet 2011.
  19. Patrimoine sur le site de la communauté de communes du Haut Comminges, consulté le 9 juillet 2011
  20. « Sainte-Marie » sur Géoportail (consulté le 9 juillet 2011).