Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
1856 1857 1858  1859  1860 1861 1862
Décennies :
1820 1830 1840  1850  1860 1870 1880
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1859 du calendrier grégorien.

ÉvénementsModifier

  • 1er janvier : incident avec l'ambassadeur d'Autriche en France, lors de la réception du corps diplomatique.
  • 22 avril :
    • Le corps expéditionnaire français bat l'armée annamite (Viêt Nam).
    • Le maréchal et comte Achille Baraguey d'Hilliers est nommé commandant du 1er corps d'armée, et le général Niel, commandant du 4e corps de l'armée.
  • 23 avril : le général Le Bœuf reçoit le commandement en chef de l'artillerie. Le maréchal Pélissier reçoit le commandement d'une armée d'observation à Nancy, et le maréchal Randon est nommé major général de l'armée des Alpes.
  • 15 août : de retour d'Italie, les troupes françaises défilent sous les applaudissements populaires. Le 16 août, pour célébrer sa victoire en Italie, Napoléon III signe une amnistie générale des prisonniers politiques, dont Blanqui, enfermé depuis 1851. Victor Hugo, Proudhon, Quinet, Schœlcher refusent d'en profiter.
  • 24 août : début du règne de Sidi-Mohammed, sultan du Maroc (fin en 1873).
    • À l’avènement de Sidi-Mohammed, un corps expéditionnaire français franchit la frontière marocaine et, en vertu du droit de suite accordé à la France, poursuit les Béni-Snassen au-delà de la plaine des Angad.
  • 24-26 octobre : tempête sur les côtes de l’Atlantique et de la Manche[3].
  • 1er octobre : règlement sur les concessions de terre en Nouvelle-Calédonie ; créations des premières réserves pour les « terrains reconnus nécessaires pour les besoins des indigènes »[4].
  • 30 octobre : le vice-amiral Rigault de Genouilly quitte son commandement en Annam sous les acclamations de ses hommes.
  • 31 octobre - 6 novembre : défaites des tribus arabes qui avaient attaqué les positions françaises en Algérie.
  • L'urbaniste Eugène Haussmann crée les vingt arrondissements de Paris. Les onze communes périphériques de Paris sont annexées au territoire parisien.
  • Création des Abattoirs de la Villette.
  • Napoléon III prend des mesures contre l’esclavage : les négriers continuent de pratiquer la traite sur la côte du Mozambique malgré son abolition par le gouvernement français en 1848. Ils recrutent en nombre des « travailleurs libres avec contrat d’émigration de cinq ans », main-d’œuvre gratuite destinée aux plantations des Mascareignes et des Comores.

Articles connexesModifier

  1. Journal du Palais : Lois, décrets, règlements et instructions d'intérêt général suivis d'annotations, vol. 9, Giraudeau, (présentation en ligne)
  2. Un funambule franchit les chutes du Niagara
  3. « Tempête du 25 octobre 1859 », sur http://tempetes.meteo.fr
  4. Isabelle Merle, Adrien Muckle, L'Indigénat. Genèses dans l'empire français. Pratiques en Nouvelle-Calédonie, CNRS (ISBN 9782271125590, présentation en ligne)