Ouvrir le menu principal

Une ville indépendante est une ville qui ne fait pas partie d'une autre entité gouvernementale au sein d'un État.

Formellement, il s'agit surtout d'un terme utilisé dans le Commonwealth de Virginie aux États-Unis ; cependant, il existe des entités équivalentes dans nombre de juridictions autour du monde.

Une ville indépendante ne doit pas être confondue avec une cité-État (comme Singapour), qui est totalement souveraine et ne fait partie d'aucun autre État-nation.

Amérique du NordModifier

États-UnisModifier

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Localisation des villes indépendantes de Virginie.

Aux États-Unis, une ville indépendante ne fait partie d'aucun comté. Les comtés ayant été, historiquement, une institution gouvernementale importante au sein des États-Unis, les villes indépendantes sont relativement rares à l'exception du Commonwealth de Virginie, dont la Constitution fait un cas particulier. La fusion d'une ville et d'un comté est en effet plus habituelle.

Sur un total de 42 villes indépendantes aux États-Unis, 39 se situent en Virginie. Les trois autres sont Baltimore (dans le Maryland), Saint-Louis (dans le Missouri) et Carson City (dans le Nevada).

Selon les standards américains, les comtés sont les divisions administratives de base du pays. Dans certains États, on trouve des entités équivalentes aux comtés d'un point de vue légal et statistique. En Louisiane, on rencontrera ainsi des parishes (« paroisses »). En Alaska, il s'agira de boroughs. Dans les États du Maryland, du Missouri, du Nevada et de la Virginie, on rencontrera des Independent Cities (« villes indépendantes »)[1].

Dans d'autres États, on peut aussi trouver des villes-comtés consolidées (en) où, bien que la ville et le comté soient nominalement distincts, un unique gouvernement local dirige les deux. C'est par exemple le cas d'Unigov (en), dirigeant à la fois la ville d'Indianapolis et le comté de Marion dans l'Indiana. Cela les distingue des villes indépendantes, où il n'existe aucun comté auquel appartient la ville.

EuropeModifier

AllemagneModifier

Voir aussi : Liste des villes-arrondissements d'Allemagne.

En Allemagne quelques Länder ont des villes indépendantes (Stadtkreis) ou ville-arrondissements (Kreisfreie Stadt).

Quelques exemples :

AutricheModifier

En Autriche existe aussi un concept semblable dénommé ville statutaire (Statutarstadt).

FranceModifier

Depuis le , la Ville de Paris regroupe les anciens département de Paris et commune de Paris en une entité unique ayant le statut de collectivité à statut particulier.

PologneModifier

La Pologne compte, depuis le 1er janvier 2003, 65 villes indépendantes :

AsieModifier

ChineModifier

En Chine, les villes-préfectures et les villes sous-provinciales sont au 2e degré de la hiérarchie administrative, sous la province.

IndonésieModifier

En Indonésie, certaines villes ont le statut de kota, équivalent à celui de subdivision de province. Le territoire de Jakarta, la capitale, a un statut équivalent à celui de province.

JaponModifier

Les villes du Japon les plus importantes, dépassant les 200 000 habitants, au poids économique et industriel important et disposant d'une influence sur la région ou même internationalement reconnue, sont réparties en 3 catégories spéciales :

  • Villes spéciales (特例市, Tokureishi?) : plus de 200 000 habitants.
  • Villes noyaux (中核市, Chūkakushi?) : plus de 300 000 habitants et un territoire d'au moins 100 km2.
  • Villes désignées par ordonnance gouvernementale (政令指定都市, Seirei shitei toshi?), plus généralement désignées sous le nom de villes désignées (指定都市, Shitei toshi?) ou villes d'ordonnance gouvernementale (政令市, Seirei shi?) : elles doivent avoir plus de 500 000 habitants et être reconnues comme une métropole régionale, nationale ou internationale. Elles sont les seules villes à être divisées en arrondissements (, ku?).

Notes et référencesModifier

  1. (en) « COUNTIES AND EQUIVALENT ENTITIES OF THE UNITED STATES », Federal Information Processing Standards

SourceModifier