Voïvodie de Petite-Pologne

voïvodie polonaise dont le chef-lieu est Cracovie

Voïvodie de Petite-Pologne
Województwo małopolskie
Blason de Voïvodie de Petite-Pologne Drapeau de Voïvodie de Petite-Pologne
Voïvodie de Petite-Pologne
Image illustrative de l’article Voïvodie de Petite-Pologne
Carte des 22 powiats
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Capitale (Diétine) Cracovie
Chef-lieu (Voïvodat) Cracovie
Maréchal Witold Kozłowski (pl) (PiS)
2017-
Président de la Diétine Rafał Bochenek (pl) (PiS)
2017-
Voïvode Piotr Ćwik (PiS)
2017-
ISO 3166-2 PL-12
Démographie
Population 3 458 881 hab. (2012)
Densité 228 hab./km2
Taux d'urbanisation 22 %
Géographie
Superficie 1 518 287 ha = 15 182,87 km2
Localisation
Localisation de Voïvodie de Petite-Pologne
Localisation de la voïvodie
Liens
Site web http://www.malopolskie.pl/
http://www.krakow.uw.gov.pl/

La voïvodie de Petite-Pologne (en polonais : Województwo małopolskie) est une des seize voïvodies (régions administratives) de la Pologne et son chef-lieu est Cracovie. Sa superficie de 15 190 km2 (12e du pays) et sa population est de 3,4 millions de personnes (env. 8 % de la population de la Pologne)[1].

Créée le à la suite d'une loi de 1998 réorganisant le découpage administratif du pays, elle couvre sensiblement les mêmes territoires que la voïvodie de Cracovie existant de 1945 à 1975.

Elle se divise en 22 powiats, 182 communes et ses plus grandes villes, après Cracovie, sont Tarnów, Nowy Sącz et Oświęcim. Le nom de la voïvodie fait référence à la région historique de Petite-Pologne (Małopolska).

Situation géographiqueModifier

La voïvodie est située dans le sud de la Pologne, au pied des Carpates, le long de la frontière avec la Slovaquie. Elle est bordée au nord par les montagnes de la Sainte-Croix, à l’ouest par le Jura cracovien, au sud par les massifs de Tatras, Beskides, Piénines et Gorce. Ses fleuves principaux sont ː Vistule, Dunajec, Poprad, Raba, Skawa et Białka.

La région a une localisation avantageuse au niveau des transports. Déjà dans l'antiquité, les routes commerciales s'y croisaient. Actuellement, le corridor paneuropéen de transport TINA III passe par la voïvodie, et l'une des plus importantes lignes de chemin de fer européennes joignant l'Ouest au Sud-Est de l'Europe traverse la voïvodie. Des passages frontaliers routiers assurent un accès facile vers la Slovaquie et plus loin, aux pays de la région des Balkans. L’Aéroport Jean-Paul II de Cracovie accueille chaque année des centaines de milliers de passagers.

Région historique de PologneModifier

Le territoire de la région historique de la Petite-Pologne (en polonais Małopolska, en latin Polonia Minor) est plus grande que le territoire de la voïvodie actuelle. Il recouvre également la voïvodie des Basses-Carpates, la voïvodie de Sainte-Croix, la voïvodie de Lublin et la partie orientale de la voïvodie de Silésie.

GouvernanceModifier

La Diètine (parlement local, en polonais Sejmik) de la Petite-Pologne qui siège à Cracovie est composée de 39 élus locaux. Cet organe de législation locale elle est composé de la façon suivante (état en )[2] :

C'est la Diètine qui choisit en son sein l'organe exécutif - le Conseil de voïvodie. Il est composé de 5 personnes avec son président (maréchal). Le maréchal de la voïvodie (donc le chef de l'exécutif) est, depuis 2018, Witold Kozłowski (pl) (PiS).

L'organe d'administration locale est la Voïvodie de Małopolska, nommée par le Premier ministre. A sa tête est le voïvode. Depuis 2017, cette fonction est exercé par Piotr Ćwik (PiS).

Ses prédécesseurs sont ː

Les plus grandes villesModifier

En 2003, la population de la voïvodie de Petite-Pologne se répartissait comme suit :

ÉconomieModifier

Principaux secteurs d'activité de la voïvodie sont :

  • tourisme et loisirs ;
  • commerce et services ;
  • hautes technologies.
  • industrie minière ;
  • industrie chimique et métallurgique ;
  • industrie agro-alimentaire ;

TourismeModifier

La voïévodie possède 14 édifices inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO et ses plus grands attractions touristiques sontː

ÉducationModifier

La voïvodie compte 26 établissements d’enseignement supérieur. Plus de 180 000 étudiants fréquentent les seize établissements universitaires de Cracovie. Les plus importants sont l’Université Jagellonne (environ 50 000 étudiants, doctorants compris[3]), l'École des mines et de la métallurgie de Cracovie (AGH) (environ 36 500 étudiants), l'université d'économie de Cracovie (environ 21 000 étudiants, l'École polytechnique de Cracovie (près de 15 000 étudiants) et l'université de pédagogie de Cracovie (UP) (près de 15 000 étudiants.

Hors de Cracovie, l'enseignement supérieur à orientation professionnalisée s'est développé, notamment dans les centres universitaires d'Oświęcim et de Tarnów : École nationale supérieure professionnelle d'Oświęcim (pl) École nationale supérieure professionnelle de Tarnów (Państwowa Wyższa Szkoła Zawodowa w Tarnowie). Des établissements privés ont également été créés.

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier