Vendée Globe 2020-2021

9e édition du Vendée Globe
Vendée Globe 2020-2021
Description de l'image LogovendéeG.svg.
Généralités
Sport Course au large
Organisateur(s) SAEM Vendée
Édition 9e
Lieu(x) Les Sables-d'Olonne
Date à partir du
Participants 33
Site web officiel www.vendeeglobe.org

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : France Armel Le Cléac'h

Navigation

Le Vendée Globe 2020-2021 constitue la neuvième édition de la course autour du monde du Vendée Globe. Le départ pour les trente-trois concurrents engagés a été donné le en baie des Sables-d'Olonne à 14 h 20. Épreuve majeure du circuit IMOCA, elle est courue en solitaire, sans assistance et sans escale, à bord de monocoques de 60 pieds[1].

RèglementModifier

ParcoursModifier

 
Parcours de la 9e édition du Vendée Globe

L'avis de course (dans sa version actuelle) est rendu public le [2]. Le départ a été donné le , au large des Sables-d'Olonne. Il s'agit ensuite de laisser les caps de Bonne-Espérance, Leeuwin et Horn à bâbord. Au total, un parcours théorique de 24 394 milles.

Zone d'exclusion antarctiqueModifier

La zone d'exclusion antarctique (ZEA) est une zone interdite délimitée par 72 points reliés entre eux, distants d'environ 5° de longitude afin d'éviter aux skippers d'éventuelles rencontres avec des icebergs[2],[3].

En accord avec le MRCC australien (Maritime Rescue Coordination Center) et l'AMSA (Australian Maritime Safety Authority), la ZEA est remontée à 46° Sud entre 105 et 120 degrés de longitude Est afin de favoriser les recherches en cas de difficulté d’un concurrent[4].

Autres zones réglementéesModifier

Les concurrents sont tenus de respecter le dispositif de séparation du trafic (DST) entre cap Finisterre et Canaries. Et ils doivent éviter, le long des côtes mauritaniennes, une zone présentant des risques de piraterie[2].

Type de bateauModifier

Les bateaux admis à participer à cette course sont des voiliers monocoques d'une longueur comprise entre 59 et 60 pieds, c'est-à-dire environ 18 mètres. Ces bateaux doivent répondre aux dernières règles de la classe 60 pieds IMOCA[2],[3].

Assistance et escalesModifier

Le Vendée Globe est une course en solitaire, sans assistance et sans escale. Entre le départ et l'arrivée, un bateau ne peut accoster aucune autre embarcation ; et personne d'autre que le skipper ne peut se trouver à bord — sauf en cas de sauvetage d'un autre concurrent. Un skipper peut faire escale, mais il a interdiction de poser le pied au-delà de la limite de l'estran. Le routage météo depuis la terre est interdit. Une assistance médicale est fournie à distance par le CROSS Gris Nez qui s'occupe de mettre en relation le coureur et le CCMM (Centre de consultation médicale maritime) ainsi que le médecin de la course. Des conseils peuvent être donnés à distance par l'architecte ou par l'équipe technique, mais les réparations sont effectuées par le skipper, avec les moyens du bord. La seule intervention extérieure possible concerne les concurrents revenant aux Sables-d'Olonne dans les dix jours qui suivent le départ, avec l'espoir de repartir[5].

DotationsModifier

Pour cette édition, 800 000 € sont à répartir entre les différents participants à la course. Le vainqueur empoche 200 000 €, soit 4 40 000 € de plus que lors de la précédente édition[6]. Le second empoche 140 000 € et le troisième 100 000 €, puis en décroissant jusqu'à 15 000 € pour le dixième. Les concurrents classé au-delà se partageront les 100 000 € sans que leur gain soit supérieur au dixième[7],[8]. Si seulement dix concurrents ou moins franchissent la ligne d'arrivée, les gains restants sont à répartir entre les skippers classés[9].

ParticipantsModifier

Inscription et qualificationModifier

Fixée dans un premier temps au 1er juillet 2020, la date limite des inscriptions est finalement repoussée au 1er septembre 2020 à la suite de la crise sanitaire du Covid-19[10]. Pour être valide, l'inscription doit être complétée par un certificat de conformité délivré par l'IMOCA, et par la réalisation d'un parcours de qualification[11].

Un concurrent est réputé avoir réalisé son parcours de qualification s'il a terminé l'une des courses suivantes :

Il doit effectuer un parcours complémentaire de 2 000 milles en solitaire à la barre du bateau avec lequel il courra le Vendée Globe :

  • s'il s'est qualifié dans une course en double ;
  • s'il est qualifié sur le Vendée Globe 2016-2017 ;
  • s’il s’est qualifié dans une course à la barre d’un autre bateau que celui sur lequel il participera au Vendée Globe.

Liste des participantsModifier

Concurrent Nationalité Participations Nom du bateau Numéro

de voile

Architecte Chantier Année de

lancement

Fabrice Amedeo[12]   France 2e Newrest - Art & Fenêtres FRA 56 VPLP / Verdier Persico Marine 2015
Romain Attanasio[13]   France 2e Pure - Best Western FRA 49 Farr Yacht Design Southern Ocean Marine 2007
Alexia Barrier[14]   France 1re TSE - 4MyPlanet FRA 72 Marc Lombard Mag France 1998
Yannick Bestaven[15]   France 2e Maître Coq IV 17 VPLP / Verdier CDK Technologies 2015
Jérémie Beyou[16]   France 4e Charal 08 VPLP CDK Technologies 2018
Arnaud Boissières[17]   France 4e La Mie Câline - Artisans Artipole FRA 14 Owen Clarke Design / Clay Oliver Hakes Marine Construction 2007
Louis Burton   France 3e Bureau Vallée 2 18 VPLP / Verdier CDK Technologies 2015
Didac Costa   Espagne 2e One Ocean One Planet ESP 33 Owen Clarke Design Martens Yachts 2000
Manuel Cousin[18]   France 1re Groupe Setin FRA 71 Farr Yacht Design Southern Ocean Marine 2007
Clarisse Cremer[19]   France 1re Banque Populaire X FRA 30 VPLP / Verdier CDK Technologies / Mer Agitée 2011
Charlie Dalin[20]   France 1re Apivia FRA 79 Verdier CDK Technologies 2019
Samantha Davies[21]   Royaume-Uni 3e Initiatives-Cœur FRA 109 VPLP / Verdier CDK Technologies / JMV Industries 2010
Sébastien Destremau[22]   France
  Australie
2e Merci 69 Lavranos Artech Do Brasil 2005
Benjamin Dutreux[23]   France 1re Omia - Water Family FRA 09 Farr Yacht Design Offshore Challenges Sailing Team 2007
Kevin Escoffier[24]   France 1re PRB 85 VPLP / Verdier Thierry Eluère / CDK Technologies 2009
Clément Giraud   France 1re Compagnie du Lit / Jiliti FRA 35 Farr Yacht Design JMV Industries 2006
Pip Hare[25]   Royaume-Uni 1re Medallia GBR 77 Pierre Rolland Bernard Stamm 1999
Boris Herrmann[26]   Allemagne 1re Seaexplorer - Yacht Club De Monaco 16 VPLP / Verdier Multiplast 2015
Ari Huusela   Finlande 1re Stark FIN 222 Owen Clarke Design Hakes Marine - Wellington 2007
Isabelle Joschke   France
  Allemagne
1re MACSF FRA 27 VPLP / Verdier Chantier naval de Larros 2007
Jean Le Cam[27]   France 5e Yes We Cam ! 001 Farr Yacht Design CDK Technologies 2007
Stéphane Le Diraison[19]   France 2e Time For Oceans FRA 92 Jean-Marie Finot/ Pascal Conq Neville Hutton 2007
Miranda Merron[28]   Royaume-Uni 1re Campagne de France FRA 50 Owen Clarke Design Southern Ocean Marine 2006
Giancarlo Pedote[29]   Italie 1re Prysmian Group ITA 06 VPLP / Verdier Multiplast 2015
Alan Roura[30]   Suisse 2e La Fabrique SUI 07 Groupe Finot-Conq Multiplast 2007
Thomas Ruyant   France 2e LinkedOut FRA 59 Verdier Persico 2019
Damien Seguin   France 1re Groupe Apicil FRA 1000 Groupe Finot-Conq Multiplast 2008
Kōjirō Shiraishi[31]   Japon 2e DMG Mori JPN 11 VPLP Multiplast 2019
Sébastien Simon   France 1re Arkea-Paprec 85 Juan Kouyoumdjian CDK Technologies 2019
Maxime Sorel   France 1re V and B - Mayenne FRA 53 VPLP / Verdier Indiana Yachting 2007
Alex Thomson   Royaume-Uni 5e Hugo Boss GBR 99 VPLP / Alex Thomson Racing Carrington Boat 2019
Armel Tripon[32]   France 1re L'Occitane en Provence 2 Sam Manuard Black Pepper 2020
Nicolas Troussel[33]   France 1re Corum l'Epargne FRA 2020 Juan Kouyoumdjian CDK Technologies / Mer Agitée 2020

Projets abandonnésModifier

En plein projet de construction d'un nouveau monocoque, Yann Eliés est contraint de renoncer à participer à cette édition en raison du retard pris lors du chantier[34].

Faute de budget suffisant, Denis Van Weynberh annonce en janvier 2020 le retrait de sa candidature pour cette édition[35].

Le jeudi 23 juillet, Conrad Colman renonce au Vendée Globe faute de financement[36].

Début septembre, Erik Nigon renonce également à la course pour les mêmes raisons, toutefois son monocoque est au départ aux mains de Clément Giraud[37].

Ayant trouvé un contrat avec un mécène, Éric Péron avait prévu d'être au départ de cette édition avec la construction d'un monocoque neuf, cependant lors de la préparation des défauts de paiement du sponsor mèneront à l'abandon du projet[38].

Concurrent Nationalité Participations

précédentes

Nom du bateau Numéro

de voile

Architecte Chantier Année de

lancement

Conrad Colman   Nouvelle-Zélande 1 Ethical Racing Marc Lombard (modifié par Juan Kouyoumdjian) CDK Technologies - MerConcept 2004
Yann Eliés   France 2
Erik Nigon   France 0 Vers un monde sans SIDA FRA 35 Farr Yacht Design JMV Industries 2006
Éric Péron   France 0
Denis Van Weynbergh   Belgique 0 Eyesea.BE BEL 207 Nándor Fa / Attila Déry Pauger Carbon / Fa Hajó Ltd 2014

DéroulementModifier

PréparationModifier

Bien que la préparation des skippers soit affectée par la pandémie de Covid-19, l'organisation annonce maintenir la course tout en suivant de près la situation de chacun des participants[39].

Cette édition est marquée par une participation notable des femmes sur le Vendée Globe avec la qualification de six skippeuses, Samantha Davies, Isabelle Joschke, Pip Hare, Miranda Merron, Alexia Barrier et Clarisse Crémer, tandis que dix-huit bizuths se sont lancés pour la première fois dans la course[40].

La crise du Covid-19 ayant entraîné l'annulation de nombreuses courses aux large telles que The Transat et New York-Les Sables, la Classe IMOCA a décidé d'organiser la Vendée-Arctique-Les Sables d'Olonne afin de permettre aux skippers d'achever leur qualification et de tester leur monocoque[41].

Afin d'éviter qu'un skipper ne prenne le départ avec le virus, les navigateurs ont l'obligation de se confiner au moins sept jours avant le 8 novembre et de passer un test afin de pouvoir prendre le départ[42],[43]. Le test réalisé 24 heures avant le départ se révèle négatif pour l'ensemble des 33 skippers[44].

En raison du confinement imposé en France dans le cadre de la crise du Covid-19, le village départ de la course ferme le soir du [45], et pour la première fois de l'histoire du Vendée Globe, la sortie des monocoques des Sables-d'Olonne se fait en l'absence de public[46],[47].

DépartModifier

Le départ est donné le à 14h20 au lieu de 13h02 en raison des conditions brumeuses sur la ligne de départ[48]. Le français Louis Burton sur Bureau Vallée 2 franchit la ligne de départ avant l'heure et reçoit une pénalité de cinq heures qu'il doit effectuer avant de franchir la latitude 38°40[49].

Le soir même, alors que Jérémie Beyou mène la flotte à bord de Charal[50], Fabrice Amedeo et son monocoque Newrest - Art & Fenêtres font demi-tour vers Les Sables-d'Olonne pour effectuer une réparation[51].

Descente de l'Atlantique NordModifier

Les bateaux de papys font de la résistanceModifier

Alors qu'on constate depuis des années que les foilers offrent un avantage de vitesse considérable par rapports aux bateaux de générations précédentes, les conditions de mer et de vent des premiers jours de course permettent aux bateau non équipés de foils de faire mieux qu'accrocher les IMOCA de dernière génération: Après 6 jours de course, Jean Le Cam sur Yes we Cam pointe en tête devant le foiler Hugo Boss d'Alex Thomson, le trio de tête étant complété par le bizuth Benjamin Dutreux sur Omia - Water Family, lui aussi dépourvu de foils. Les deux bateaux mis à l'eau en 2007, conçus par l'architecte néo-zélandais Bruce Farr, ont un palmarès exceptionnel puisque Michel Desjoyeaux a gagné le Vendée Globe 2008-2009 à bord de Foncia, devenu Yes we Cam. Préparés, optimisés et fiabilisés pour cette épreuve, ils font mieux que donner du fil à retordre à Alex Thomson, qui salue la performance : « Jean Le Cam est incroyable, incroyable. Être là où il est avec ce bateau et à son âge, c’est incroyable, brillant ! »[52]. Jean Le Cam réalise la plus grande distance parcourue sur 24h de toute la flotte depuis le départ avec 394,3 milles/24h, assez loin toutefois du potentiel maximum de son bateau, et a fortiori de celui des foilers de dernière génération..

Du tropique du cancer au pot au noirModifier

Après un début de course plus complexe que lors des dernières éditions, avec un enchaînement sinueux et inhabituel de trois dépressions[53] dont une tempête tropicale, la météo s'éclaircit pour la tête de la flotte. Aux environs du tropique du Cancer, au septième jour de course, Alex Thomson prend la tête avec un retard virtuel de 500 milles sur la trajectoire record d'Armel le Cléac'h, lors du dernier Vendée Globe. Les foilers trouvent avec des alizés modérés et une mer calme, des conditions plus favorables pour glisser et « voler » en route directe vers le pot au noir. Thomas Ruyant sur Linked Out profite de ces conditions météo (somme toute modestes: 15 noeuds de vent et houle<2m) pour établir une première performance de référence: 508,2 milles en 24h le 16 novembre (plus grande distance parcourue en 24h depuis le début de la course, 20 milles de mieux que ses meilleurs compétiteurs). Il déclare après cette performance qu'avec des vents plus soutenus, il semble très probable que le record de la plus grande distance parcourue en 24h en IMOCA solitaire soit battu par cette nouvelle génération de foiler pendant le Vendée Globe 2020-2021[54]. Alex Thomson passe l'équateur après 9 jours 23 h 59 min de course [55], presque 17h de plus que son record de l'édition précédente. Hugo Boss a traversé sans anicroche à une moyenne de 15 noeuds le redouté pot au noir, moins actif que lors de la Transat Jacques-Vabre 2019 par exemple, où Jérémie Beyou s'était englué pendant 3 jours.

Descente de l'Atlantique SudModifier

Thomas Ruyant remonte et prends la tête pendant le 12e jour de la course [56]. En partie grâce à un décalage de 80 milles dans l'est sur Alex Thomson, mais aussi grâce à un écart de vitesse de plus de 20 milles par 24h par rapport à Hugo Boss qui semble se confirmer jours après jour dans des conditions particulières déjà rencontrées (vents modérés de 15-20 noeuds et houle<2m). Thomas Ruyant réalise une nouvelle performance de référence avec 515 milles/24h le 21 novembre.

Alors qu'il était encore au contact 4 jours auparavant, Jean Le Cam accuse 300 milles de retard au 13e jour de course, il déclare: "Depuis la fin de la dépression (Theta, au large du cap vert), on est au reaching : c’était un scénario pour les foilers. Au final, je suis bien car ma compétition n’est pas avec les foilers : je suis dans la catégorie "4L", pas dans celle des "Ferrari", mais je me rends compte que mon bolide, que je connais bien, est assez véloce !"[57].

ClassementModifier

Récapitulatif des temps de passageModifier

Tableau de synthèse des temps de passage.Ces données proviennent du site officiel du Vendée Globe.[58]

Skipper Équateur Bonne
Espérance
Cap des
aiguilles
Cap
Leeuwin
Tasmanie Cap Horn Équateur
retour
Les Sables
Thomson, Alex Alex Thomson 09 j 23 h 59 min[59]
Ruyant, Thomas Thomas Ruyant 10 j 05 h 48 min
Dalin, Charlie Charlie Dalin 10 j 07 h 43 min
Le Cam, Jean Jean Le Cam 10 j 10 h 12 min
Escoffier, Kevin Kevin Escoffier 10 j 14 h 01 min
Burton, Louis Louis Burton 10 j 14 h 36 min
Herrmann, Boris Boris Herrmann 10 j 17 h 30 min
Davies, Samantha Samantha Davies 10 j 18 h 07 min
Bestaven, Yannick Yannick Bestaven 10 j 19 h 01 min
Dutreux, Benjamin Benjamin Dutreux 10 j 20 h 43 min
Simon, Sébastien Sébastien Simon 10 j 21 h 31 min
Seguin, Damien Damien Seguin 10 j 23 h 36 min
Pedote, Giancarlo Giancarlo Pedote 11 j 05 h 04 min
Sorel, Maxime Maxime Sorel 11 j 09 h 39 min
Joschke, Isabelle Isabelle Joschke 11 j 18 h 40 min
Attanasio, Romain Romain Attanasio 11 j 22 h 13 min
Crémer, Clarisse Clarisse Crémer 11 j 22 h 30 min
Roura, Alan Alan Roura 12 j 01 h 33 min
Le Diraison, Stéphane Stéphane Le Diraison 12 j 23 h 16 min
Hare, Pip Pip Hare 14 j 22 h 58 min
Boissières, Arnaud Arnaud Boissières 15 j 00 h 10 min
Costa, Didac Didac Costa 15 j 01 h 43 min
Cousin, Manuel Manuel Cousin
records en 2020 09 j 07 h 03[60] 17 j 22 h 58[61]
Le Cléac'h, Armel Armel Le Cléac'h 2017 09 j 09 h 56 min 18 j 03 h 30 min 18 j 06 h 44 min 28 j 20 h 12 min 32 j 00 h 13 min 47 j 00 h 32 min 61 j 12 h 21 min 74 j 03 h 36 min
Gabart, François François Gabart 2013 11 j 00 h 20 min 23 j 03 h 43 min 23 j 08 h 02 min 34 j 10 h 23 min 37 j 18 h 56 min 52 j 06 h 18 min 66 j 01 h 39 min 78 j 02 h 16 min
Desjoyeaux, Michel Michel Desjoyeaux 2009 13 j 15 h 41 min 27 j 00 h 34 min 37 j 07 h 23 min 56 j 15 h 08 min 71 j 17 h 12 min 84 j 03 h 09 min
Riou, Vincent Vincent Riou 2005[62] 10 j 12 h 13 min 24 j 02 h 18 min 36 j 11 h 48 min 56 j 17 h 13 min 72 j 13 h 58 min 87 j 10 h 47 min

Récapitulatif des temps intermédiairesModifier

Le WSSRC[63] a défini 3 records intermédiaires officiels qui peuvent être battus lors du Vendée Globe :

Skipper Record/24h Vmax/24h Les Sables
Équateur
Équateur
Bonne-Espérance
Bonne-Espérance
Cap Leeuwin
Cap Leeuwin
Cap Horn
Thomson, Alex Alex Thomson 501,8 milles 20,9 noeuds 09 j 23 h 59 min
Ruyant, Thomas Thomas Ruyant 515,3 milles 21,5 noeuds 10 j 05 h 48 min
Dalin, Charlie Charlie Dalin 505,5 milles 21,1 noeuds 10 j 07 h 43 min
Le Cam, Jean Jean Le Cam 435,3 milles 18,1 noeuds 10 j 10 h 12 min
Escoffier, Kevin Kevin Escoffier 463 milles 19,3 noeuds 10 j 14 h 01 min
Burton, Louis Louis Burton 460,2 milles 19,2 noeuds 10 j 14 h 36 min
Herrmann, Boris Boris Herrmann 464,5 milles 19,4 noeuds 10 j 17 h 30 min
Davies, Samantha Samantha Davies 451,4 milles 18,8 noeuds 10 j 18 h 07 min
Bestaven, Yannick Yannick Bestaven 451,5 milles 18,8 noeuds 10 j 19 h 01 min
records homologués 536,8 milles 22,4 noeuds 09 j 07 h 03 min[64] 08 j 15 h 55 min[65]
Le Cléac'h, Armel Armel Le Cléac'h 2017 524,1 milles 21,8 noeuds 09 j 09 h 56 min 08 j 17 h 34 min 10 j 16 h 42 min 18 j 04 h 20 min
Gabart, François François Gabart 2013 534 milles 22,25 noeuds 11 j 00 h 20 min 12 j 03 h 23 min 11 j 06 h 40 min 17 j 18 h 35 min[66]
Desjoyeaux, Michel Michel Desjoyeaux 2009 466 milles 19,4 noeuds 13 j 15 h 41 min 13 j 08 h 53 min 10 j 06 h 49 min 19 j 07 h 45 min
Riou, Vincent Vincent Riou 2005 432 milles 18 noeuds 10 j 12 h 13 min 13 j 14 h 05 min 12 j 07 h 30 min 20 j 05 h 25 min
Skipper Indien
WSSRC
Pacifique
WSSRC
Équateur
équateur WSSRC
Cap Horn
Équateur retour
Équateur retour
Les Sables
Thomson, Alex Alex Thomson
Ruyant, Thomas Thomas Ruyant
Dalin, Charlie Charlie Dalin
Le Cam, Jean Jean Le Cam
Escoffier, Kevin Kevin Escoffier
Burton, Louis Louis Burton
Herrmann, Boris Boris Herrmann
Davies, Samantha Samantha Davies
Bestaven, Yannick Yannick Bestaven
records homologués 16 j 05 h 26 min[67] 13 j 03 h 59 [68]
Le Cléac'h, Armel Armel Le Cléac'h 2017 13 j 17 h 29 min 15 j 00 h 19 min 52 j 02 h 25 min 14 j 11 h 49 min 12 j 15 h 15 min
Gabart, François François Gabart 2013 14 j 10 h 20 min 14 j 11 h 56 min[69] 55 j 01 h 19 min 13 j 19 h 28 min 12 j 00 h 37 min
Desjoyeaux, Michel Michel Desjoyeaux 2009 58 j 01 h 31 min 15 j 02 h 04 min 12 j 09 h 57 min
Riou, Vincent Vincent Riou 2005 62 j 01 h 45 min 15 j 20 h 11 min 14 j 20 h 49 min

Incidents et abandonsModifier

Le 8 novembre, six heures après le départ, Fabrice Amedeo sur Newrest - Art & Fenêtres est victime d'un problème de hook de la voile avant et fait demi-tour vers Les Sables-d'Olonne pour en effectuer la réparation[70]. Il reprend la mer le 10 novembre au soir[71].

Le 11 novembre, Armel Tripon sur L'Occitane en Provence annonce se dérouter en direction de La Corogne afin de réparer le hook de son monocoque[72], quelques heures après l'annonce, le skipper qui a sécurisé son mât déclare reprendre la course tout en projetant d'effectuer les réparations nécessaires en mer[73]. Le même jour, Jérémie Beyou sur Charal fait demi-tour vers Les Sables-d'Olonne suite à une collision avec un OFNI qui a endommagé un safran[73],[74]. Lors d'une conférence de presse le 16 novembre, il annonce qu'il reprendra la mer dans l'après midi du 17 novembre[75].

Le 14 novembre dans l'après-midi, Kōjirō Shiraishi sur DMG Mori annonce à son équipe que lors d'un empannage il a été victime d'une panne de ses autopilotes puis lors d’un 3e empannage, sa grand-voile s'est déchirée au-dessus de la 2e latte. Son équipe va lui indiquer comment réparer et continuer la course[76]. Ce travail de réparation lui prends une semaine avant qu'il ne puisse à nouveau hisser la grand voile[77].

Le 16 novembre, lors du 7e jour de mer, Nicolas Troussel annonce le démâtage de son bateau Corum L'Épargne au Nord-Ouest du Cap Vert alors qu'il était en septième position au classement[78], quelques minutes après une vacation radio où il disait : « Les conditions étaient bonnes toute la nuit pour aller vite. J’en ai profité pour mettre le pied sur l’accélérateur. Ça fait pas mal de bruit, ça tape et ce n’est pas trop confortable, mais ça va vite. Le bateau décolle et ré-atterrit, il n’y a pas beaucoup de mer mais on crée des sensations comme s’il y en avait. Après, il faut faire attention car ça sollicite beaucoup le bateau, il ne faut pas trop tirer dessus »[79]. Il annonce ensuite son abandon[80]. Il arrive le 19 novembre au Port de Mindelo au Cap-Vert[81].

Le 17 novembre, Jérémie Beyou sur Charal repart des Sables d'Olonnes à 17 h 10 (CET)[82], soit un retard de 9 j 2 h 50 min.

Le 20 novembre Isabelle Joschke sur MACSF signale qu'une poulie d'écoute du gennaker a cassé, l'écoute a arraché le système de balcon arrière et les filières. La navigatrice a fait une réparation de fortune sur cet élément de sécurité dans la nuit[83].

Le 21 novembre à 20h00 (CET), Alex Thomson sur Hugo Boss, a alerté la direction de course de la survenance d’un « problème possible de structure ». Il a également contacté son équipe pour faire le point. Il était à 800 milles au large de Rio de Janeiro, il continue à vitesse réduite (6,6 noeuds)[84].

Abandons et hors course
Nom du concurrent Nationalité Nom du bateau Date Raison de l'arrêt Lieu
1 Troussel, Nicolas Nicolas Troussel   France Corum L'Épargne Demâtage Nord-Ouest du Cap-Vert

Avis sur l'éditionModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Vendée Globe 2020. Yann Eliès renonce »
  2. a b c et d « Avis de course (2e avenant) », sur Vendée Globe (consulté le 24 avril 2020)
  3. a et b « Présentation - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 24 avril 2020)
  4. « La Zone d’Exclusion Antarctique annoncée par le Vendée Globe », sur www.imoca.org (consulté le 9 novembre 2020)
  5. « Avis de course (2e avenant) », sur Vendée Globe (consulté le 24 avril 2020)
  6. Jérôme Desmas et Mis à jour le 06/11/20 13:24 Linternaute.com, « Gains du Vendée Globe : quelle prime pour le vainqueur en 2021 ? », sur www.linternaute.com (consulté le 11 novembre 2020)
  7. « Le vainqueur de la neuvième édition empochera un quart de la dotation globale fixée à 800.000 euros. », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 22 novembre 2020).
  8. Jérôme Desmas, « Gains du Vendée Globe : quelle prime pour le vainqueur en 2021 ? euros. », sur linternaute.com, (consulté le 22 novembre 2020).
  9. « Vendée Globe : Une édition spéciale pour un prize-money record », sur Sport Strtatégies (consulté le 11 novembre 2020)
  10. « Pas de report du Vendée Globe, il partira le 8 novembre », sur www.20minutes.fr (consulté le 14 mai 2020)
  11. « Avis de course (2e avenant) », sur Vendée Globe (consulté le 24 avril 2020).
  12. « Actualités - 37 candidats pour le Vendée Globe 2020 - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 24 avril 2020)
  13. « Le Covid-19 pousse les marins du Vendée Globe jusqu'en Arctique - Vendée Globe - Voile », sur Sport24, 2020-05-18cest12:51:22+0200 (consulté le 12 juin 2020)
  14. « Actualités - Inscription validée pour Alexia Barrier - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 27 avril 2020)
  15. « Actualités - Yannick Bestaven inscrit officiel - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 27 avril 2020)
  16. « Actualités - Jérémie Beyou a validé son inscription - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 27 avril 2020)
  17. « Arnaud Boissières, premier inscrit sur le Vendée Globe 2020 », sur www.imoca.org (consulté le 27 avril 2020)
  18. Ouest-France, « Vendée Globe. Manuel Cousin officiellement inscrit à l’édition 2020 », sur Ouest-France.fr, (consulté le 27 avril 2020)
  19. a et b « En bref - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 27 avril 2020)
  20. « Actualités - Charlie Dalin, nouvel inscrit officiel - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 27 avril 2020)
  21. « Actualités - Sam Davies, inscription validée - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 27 avril 2020)
  22. « Sébastien Destremau (« Merci ») repêché in extremis pour le Vendée Globe », sur lequipe.fr, (consulté le 9 novembre 2020).
  23. « Actualités - Benjamin Dutreux, nouvel inscrit officiel - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 27 avril 2020)
  24. « Actualités - Kevin Escoffier officiellement inscrit - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 27 avril 2020)
  25. « Actualités - Pip Hare est inscrite - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 16 juillet 2020)
  26. « Actualités - Boris Herrmann rejoint la liste des inscrits - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 27 avril 2020)
  27. « Vendée Globe : Jean Le Cam 5ème inscrit ! - Actualités Nautisme », sur Figaro Nautisme (consulté le 27 avril 2020)
  28. « Miranda Merron officiellement inscrite au Vendée Globe 2020 - Actualités Nautisme », sur Figaro Nautisme (consulté le 27 avril 2020)
  29. « En bref - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 14 mai 2020)
  30. « Actualités - Alan Roura rejoint la liste des inscrits - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 27 avril 2020)
  31. « Actualités - Kojiro Shiraishi officiellement inscrit - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 11 août 2020)
  32. « Le Nantais Armel Tripon est officiellement qualifié pour le Vendée Globe », sur www.20minutes.fr (consulté le 3 septembre 2020)
  33. « Actualités - Nicolas Troussel rejoint la liste des inscrits - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 29 juillet 2020)
  34. « Vendée Globe 2020. Yann Eliès renonce »
  35. « Denis Van Weynbergh doit renoncer au Vendée Globe », sur RTBF Sport, (consulté le 24 avril 2020)
  36. « Vendée Globe 2020 : Conrad Colman jette l’éponge », sur Ouest France
  37. « Le Covid-19 pousse les marins du Vendée Globe jusqu'en Arctique - Vendée Globe - Voile », sur Sport24, 2020-05-18cest12:51:22+0200 (consulté le 12 juin 2020)
  38. Philippe Eliès, « Voile. Éric Péron : « Mon rêve de Vendée Globe a tourné au cauchemar… » », sur Le Télégramme, (consulté le 2 novembre 2020)
  39. « Actualités - Le Vendée Globe maintient le cap - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 24 avril 2020)
  40. « Actualités - 37 candidats pour le Vendée Globe 2020 - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 24 avril 2020)
  41. « Le Covid-19 pousse les marins du Vendée Globe jusqu'en Arctique - Vendée Globe - Voile », sur Sport24, 2020-05-18cest12:51:22+0200 (consulté le 12 juin 2020)
  42. « Vendée Globe : un dernier test Covid-19 crucial pour les skippers qui retiennent leur souffle - Vendée Globe - Voile », sur Sport24, 2020-11-06cet13:26:07+0100 (consulté le 8 novembre 2020)
  43. « Vendée Globe : des skippers se confinent dès maintenant, plus de 15 jours avant le départ le 8 novembre », sur France 3 Pays de la Loire (consulté le 8 novembre 2020)
  44. « Vendée Globe. Test covid : les 33 skippers négatifs », sur Le Telegramme, (consulté le 8 novembre 2020)
  45. « Le village du Vendée Globe va fermer, un départ sans public confirmé », sur www.20minutes.fr (consulté le 8 novembre 2020)
  46. « Covid-19 - Vendée Globe : un départ à huis clos dimanche prochain et des restrictions de circulation », sur France 3 Pays de la Loire (consulté le 8 novembre 2020)
  47. « Pas de public au départ du Vendée Globe », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 8 novembre 2020)
  48. « Vendée Globe: après quatre reports, les 33 fauves ont été lâchés - Vendée Globe - Voile », sur Sport24, 2020-11-08cet09:56:43+0100 (consulté le 8 novembre 2020)
  49. « Vendée Globe 2020 : Jérémie Beyou déjà aux commandes », sur Ouest France,
  50. « Classement - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le 8 novembre 2020)
  51. « À peine parti, Fabrice Amedeo fait demi-tour sur le Vendée Globe », sur L'Équipe (consulté le 8 novembre 2020)
  52. https://www.vendeeglobe.org/fr/actualites/20267/alex-thomson-a-la-vacation-de-5-heures-jean-est-incroyable-incroyable
  53. https://voilesetvoiliers.ouest-france.fr/course-au-large/vendee-globe/vendee-globe-la-descente-vers-l-equateur-s-annonce-compliquee-l-analyse-strategie-de-mino-vittet-324f5572-2022-11eb-9af0-670de7fb2a6f trois dépressions et un obstacle majeur sur la route sur Voiles et Voiliers 7 novembre 2020
  54. https://www.vendeeglobe.org/fr/actualites/20367/thomas-ruyant-ca-va-vite-c-est-sauvage
  55. https://www.vendeeglobe.org/fr/actualites/20395/alex-thomson-a-double-l-equateur-a-14h19-heure-francaise
  56. https://www.vendeeglobe.org/fr/actualites/20466/ruyant-leader-affirme
  57. https://www.vendeeglobe.org/fr/actualites/20416/jean-le-cam-ma-4l-est-assez-veloce
  58. « Tous les temps de passage à l'équateur ! », sur Vendée Globe, (consulté le 22 novembre 2020)
  59. « Hugo Boss a mis 9 jours 23 h et 59 mn pour doubler la latitude 0 », sur vendeeglobe.org, (consulté le 18 novembre 2020).
  60. « Alex Thomson en 2016: VENDÉE GLOBE 2020 : TOUS LES RECORDS À BATTRE », sur cnews.fr, 16 septembre 2020 (consulté le 17 novembre 2020).
  61. « Alex Thomson en 2016: VENDÉE GLOBE 2020 : TOUS LES RECORDS À BATTRE », sur cnews.fr, 16 septembre 2020 (consulté le 17 novembre 2020).
  62. [1], 1er février 2009
  63. (en) « The Courses Offshore », WSSRC (consulté le 12 décembre 2015).
  64. « VENDÉE GLOBE 2020 : TOUS LES RECORDS À BATTRE », sur cnews.fr, 16 septembre 2020 (consulté le 17 novembre 2020).
  65. « VENDÉE GLOBE 2020 : TOUS LES RECORDS À BATTRE », sur cnews.fr, 16 septembre 2020 (consulté le 17 novembre 2020).
  66. https://www.vendeeglobe.org/fr/actualites/13665/stats-et-temps-de-passage
  67. «record homologué WSSRC Sixième passage au cap Horn pour Mike Golding les temps de Gabart et Le Cleac'h ne sont pas homologués WSSRC», sur vendeeglobe.org, 9 janvier 2013 (consulté le 17 novembre 2020).
  68. « Cap Horn – Équateur : Jean-Pierre Dick (Saint-Michel – Virbac) le 12 janvier 2017. , sur ouest-france.fr, 15 novembre 2020 (consulté le 17 novembre 2020).
  69. «les temps de Gabart et Le Cleac'h ne sont pas homologués WSSRC, sur ouest-france.fr, 15 novembre 2020 (consulté le 17 novembre 2020).
  70. « Vendée Globe. Fabrice Amedeo fait demi-tour », sur Ouest France,
  71. « Vendée Globe : Fabrice Amedeo est reparti des Sables d'Olonnes », sur Francetvsport (consulté le 11 novembre 2020)
  72. Voiles et Voiliers, « Vendée Globe. Avarie sur L’Occitane en Provence : Armel Tripon se déroute vers La Corogne », sur voilesetvoiliers.ouest-france.fr, (consulté le 11 novembre 2020)
  73. a et b « Vendée Globe. Jérémie Beyou rentre aux Sables d’Olonne ! », sur Ouest France
  74. « Vendée Globe 2020 : Jérémie Beyou rebrousse chemin », sur RTL.fr (consulté le 11 novembre 2020)
  75. « Jérémie Beyou, skipper de Charal a annonçé qu'il repartira en course demain, mardi après-midi », sur vendeeglobe.org, (consulté le 16 novembre 2020).
  76. Antoine Grenapin, « Kojiro Shiraishi, voile déchirée », sur vendeeglobe.org, (consulté le 14 novembre 2020).
  77. « KFermeture de l'atelier voile sur DMG MORI Global One ! », sur vendeeglobe.org, (consulté le 22 novembre 2020).
  78. « CORUM L’Épargne, le bateau skippé par Nicolas Troussel a démâté au Nord-Ouest du Cap Vert », sur vendeeglobe.org, (consulté le 16 novembre 2020).
  79. « "Les conditions étaient bonnes toute la nuit pour aller vite. J’en ai profité pour mettre le pied sur l’accélérateur. Là, c’est une course de vitesse jusqu’au Pot au Noir." », sur vendeeglobe.org, (consulté le 16 novembre 2020).
  80. « Nicolas Troussel a signifié son abandon à la Direction de course du Vendée Globe », sur vendeeglobe.org, (consulté le 16 novembre 2020).
  81. « Troussel au mouillage à Mindelo », sur vendeeglobe.org, (consulté le 19 novembre 2020).
  82. « nouveau-depart-pour-jeremie-beyou », sur vendeeglobe.org, (consulté le 17 novembre 2020).
  83. « Isabelle Joschke, balcon arraché », sur vendeeglobe.org, (consulté le 22 novembre 2020).
  84. « HUGO BOSS, la tuile », sur vendeeglobe.org, (consulté le 22 novembre 2020).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier


Liens externesModifier