Ouvrir le menu principal

Ellen MacArthur

navigatrice britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ellen et MacArthur.

Ellen MacArthur
Image illustrative de l’article Ellen MacArthur
Ellen MacArthur en 2010
Contexte général
Sport voile
Période active 1995-2010
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Royaume-Uni britannique
Naissance (43 ans)
Lieu de naissance Whatstandwell (en)
(Royaume-Uni)
Taille 1,57 m[1]
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Vendée Globe 2000-2001 1

Ellen MacArthur, née le à Whatstandwell (en), au Royaume-Uni, est une navigatrice britannique. Elle devient populaire en terminant deuxième du Vendée Globe 2000-2001, puis en battant le record du tour du monde à la voile en solitaire en 2005. Anoblie par la reine Élisabeth II, elle devient Dame Ellen MacArthur. Elle est décorée de la Légion d'Honneur en 2008 par le Président français Nicolas Sarkozy.

En 2009, elle crée la fondation Ellen MacArthur, qui a pour objectif d’inciter le public et les entreprises à repenser, concevoir et construire un avenir durable en s'appuyant sur le concept d'économie circulaire.

BiographieModifier

En septembre 1997, Ellen MacArthur participe à la Mini-Transat au départ de Brest, seule femme et plus jeune concurrent engagé pour cette traversée de l'Atlantique.

En 1998, elle est désignée « Marin de l'année » par la Royal Yachting Association, après son premier grand voyage en solitaire, sur Iduna (British Telecom).

Elle arrive deuxième du Vendée Globe 2000-2001 sur Kingfisher à seulement 24 ans, puis obtient le prix Monique Berlioux, décerné par l'Académie des sports, en 2000.

Le 23 novembre 2002 elle remporte la route du Rhum en monocoque sur Kingfisher.

En 2003, avec Alain Gautier sur Foncia, elle chavire. La même année, elle fonde l'association Ellen MacArthur Cancer Trust, dans le but de faire naviguer des enfants malades.

Elle parle le français couramment. Sur ses bateaux, on pouvait lire la phrase : « À donf », qui est resté son expression favorite[2].

Sur un multicoque de 75 pieds (23 mètres de long), le trimaran B&Q/Castorama, elle bat dans la nuit du 7 au le record du tour du monde à la voile en solitaire (détenu jusque-là par Francis Joyon), en 71 jours 14 heures 18 minutes et 33 secondes, soit une moyenne de 16,2 nœuds sur 27 354 milles (50 660 km)[3].

Le , un titre de chevalerie lui est attribué par la reine Élisabeth II : elle devient dame commandeur de l'ordre de l'Empire britannique (Dame Commander of the Order of the British Empire)[4].

Après sa visite de la station baleinière de Géorgie du Sud, en 2006, elle accentue son effort, de par sa notoriété, en faveur de la promotion du développement durable.

Le , au deuxième jour de sa visite d'État au Royaume-Uni, le président français Nicolas Sarkozy remet à Ellen MacArthur les insignes de chevalier de la Légion d’honneur, lors d'une cérémonie à l’ancien collège naval de Greenwich[5].

Le , à l'âge de 34 ans, Ellen McArthur annonce qu'elle met fin à sa carrière sportive[6].

PalmarèsModifier

DistinctionsModifier

ŒuvresModifier

  • Ellen MacArthur (trad. Jean-Philippe Chatrier et Johan-Frédérik Hel Guedj), Du vent dans les rêves [« Taking on the world »], XO éditions, , 442 p. (ISBN 2-84563-066-2)
  • Ellen MacArthur (trad. Jocelyn Blériot), Les pieds sur terre [« Full circle: my life and journey »], Glénat, , 407 p. (ISBN 978-2-7234-8143-4)

Notes et référencesModifier

  1. « Ellen MacArthur, porte-drapeau de l’économie circulaire », sur livingcircular.veolia.com, 19 juin 2014 (consulté le 5 septembre 2019).
  2. http://www.lentreprise.com/gerer-une-equipe/ellen-macarthur-gagner-mais-en-changeant-la-vie-des-gens_14401.html
  3. a et b (en)« Historical list of Offshore Records », sur sailspeedrecords.com, 2019 (consulté le 5 septembre 2019)
  4. « Ellen MacArthur anoblie par Elizabeth II », sur rds.ca, 27 avril 2005 (consulté le 5 septembre 2019).
  5. (en) « Dame Ellen MacArthur receives Legion d’Honneur », sur seasailsurf.com, 29 mars 2008 (consulté le 5 septembre 2019)
  6. (en) Elizabeth Grice, « Ellen MacArthur: 'I can't live with the sea any more' », Telegraph.co.uk, (consulté le 2 septembre 2010)
  7. Pen Duick S.A.S., « Route du Rhum 1998 », sur http://www.routedurhum-labanquepostale.com (consulté le 1er mars 2010)
  8. S.A.E.M. Vendée, « Vendée Globe 2000/2001 », sur http://www.vendeeglobe.org (consulté le 1er mars 2010)
  9. Pen Duick S.A.S., « Transat Jacques-Vabre 2001 », sur http://www.jacques-vabre.com (consulté le 1er mars 2010)
  10. Pen Duick S.A.S., « Route du Rhum 2002 », sur http://www.routedurhum-labanquepostale.com (consulté le 1er mars 2010)
  11. Pen Duick S.A.S., « Transat Jacques-Vabre 2003 », sur http://www.jacques-vabre.com (consulté le 1er mars 2010)
  12. Pen Duick S.A.S., « Transat Jacques-Vabre 2005 », sur http://www.jacques-vabre.com (consulté le 1er mars 2010)
  13. Association du Record SNSM, « Record SNSM - Les temps de référence », sur http://www.recordsnsm.com (consulté le 1er mars 2010)
  14. http://www.ipa.nw.ru/PAGE/DEPFUND/LSBSS/ALF/21.htm Site russe de l'Institut d'Astronomie Appliquée (désormais http://www.ipa.nw.ru/PAGE/FUNDAMENTAL/LSBSS/englenam.htm)
  15. http://www.euromed-management.com/fr/ellen-mcarthur Site officiel d'Euromed Management
  16. « Le troisième tunnelier du Grand Paris Express porte le prénom d’une navigatrice », sur www.lemoniteur.fr, (consulté le 4 novembre 2018).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Arnaud Briand, Ellen MacArthur : la fille de l'océan, Horizon illimité, , 287 p. (ISBN 2-700396-758)

Liens externesModifier