Guillaume Verdier (architecte)

architecte naval français
Guillaume Verdier
Image dans Infobox.
Le 60 pieds IMOCA Safran, premier dessin du trio VPLP-Verdier.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Bureau d'études Guillaume Verdier (d) (depuis ), groupe finot architectes (en) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata

Guillaume Verdier est un architecte naval français né le [1]. Il a dessiné certains des monocoques de 60 pieds les plus performants depuis le début des années 2000, notamment en coopération avec le cabinet VPLP.

BiographieModifier

Après une formation en architecture navale à l'Université de Southampton Solent / l'université de Southampton puis à celle de Copenhague, Guillaume Verdier est recruté en 1996 par le cabinet Finot-Conq, qui conçoit alors les meilleurs monocoques de 60 pieds. Il travaille notamment sur l'évolution des Geodis de Christophe Auguin et Aquitaine Innovations d'Yves Parlier et à la conception de Sodebo, Somewhere ou encore de PRB 3, vainqueur du Vendée Globe 2000-2001 avec Michel Desjoyeaux.

En 2001, il fonde son propre cabinet et travaille sur l'Hydraplaneur d'Yves Parlier.

En 2004, il fait partie de l'équipe de designers du défi français Areva Challenge, qui participe à la coupe de l'America 2007.

À partir de 2006, il développe un partenariat avec le cabinet VPLP design des architectes Marc Van Peteghem et Vincent Lauriot-Prévost. Ensemble, ils réalisent les 60 pieds IMOCA Safran[2] et Groupe Bel pour le Vendée Globe 2008-2009, puis la génération 2010 des PRB 5, Virbac Paprec 3, Banque populaire et Macif[3].

En , il rejoint Emirates Team New Zealand pour dessiner l'AC72 de l'équipe de Grant Dalton pour la 34e coupe de l'America en 2013[4]. Il contribue au développement des foils qui permettent au voilier de quitter la surface de l'eau et d'atteindre des vitesses supérieures à 40 nœuds[5].

En 2014, il conçoit le monocoque Comanche dans le but d'en faire le monocoque le plus rapide du monde[6], ainsi que le Pogo-3 utilisé pour les courses de Classe Mini catégorie Série.

Fort de son expérience avec Emirates Team New Zealand, Guillaume Verdier poursuit sa collaboration avec VPLP en concevant six des sept nouveaux 60 pieds IMOCA du Vendée Globe 2016-2017.

Entre 2015 et 2017, il conçoit le maxi-trimaran Gitana 17, les deux ne dépassant pas les 2 jours de navigation lors de la Route du Rhum 2018.

En 2019 il conçoit deux IMOCA pour le Vendée Globe 2020, Apivia skippé par Charlie Dalin et LinkedOut skippé par Thomas Ruyant. Il a signé tous les bateaux qui ont terminé sur le podium de 3 éditions consécutives du Vendée Globe, à l'exception de Hugo Boss (3e du Vendée Globe 2012-2013), ainsi que 7 des 10 premiers bateaux du Vendée Globe 2020-2021.

Le monocoque foiler AC75 en:Te Rehutai qu'il a conçu en collaboration avec Emirates Team New Zealand gagne la Coupe de l'America 2021.

Notes et référencesModifier

  1. « Guillaume Verdier », sur Banque Populaire, la Banque de la Voile (consulté le )
  2. « Le projet », sur safran-sailingteam.com/ (consulté le ).
  3. « Guillaume Verdier: Pourquoi ses bateaux sont en tête », sur nautisme.meteoconsult.fr, Le Figaro Nautisme, (consulté le ).
  4. « Guillaume Verdier chez Team New Zealand », Voiles et Voiliers,‎ (lire en ligne).
  5. « Coupe de l'America: l'abécédaire de la 34e Coupe », sur eurosport.fr, (consulté le ).
  6. « Launched: the fastest monohull ever? », sur yachtingworld.com, (consulté le ).

Liens externesModifier