Absolute bougies 01.jpgCe wikipédien est mort le . Cette page est conservée en sa mémoire.

Journaliste
NON à la télévision
Sur Wikipédia
Patrouilleur

Père de famille, diplômé de Sciences Po et journaliste, mes contributions portent notamment sur :

  • Le monde de la montagne et de l'exploration des années 1930-1950.
  • La politique, notamment du XXe siècle et notamment des années 1930-1950.

Je mène notamment un projet « Résistance » afin que tous les grands réseaux et tous les grands résistants au nazisme français (voire aussi allemands, belges, italiens, etc.) soient présents sur Wikipédia. Ne leur devons-nous pas un peu notre liberté d'expression ?

Méthodologie

A développer :

  • un article n'est pas une plaquette institutionnelle (par exemple pour une entreprise : simple liste des métiers, filiales, dirigeants), mais un article doit expliquer ce que le sujet a apporté, l'importance qu'il a dans son époque.
  • pour les nouveaux articles : une encyclopédie doit éclairer, expliquer, clarifier, mais pas être incompréhensible et obscure.
  • traiter l'actualité est une perte de temps et d'énergie, il faut tout reprendre quelque temps après quand on a du recul, c'est de plus risqué (polémique, risques d'erreurs, risques de diffamation, risques juridiques).

Dans les articles

  • Il serait souhaitable de faire plus souvent référence à des SOURCES dans les articles de politique ou d'histoire politique. Je vais dorénavant essayer de le faire dans la mesure du possible (je dispose de stocks de notes, malheureusement sans sources).
  • Essayons d'améliorer l' HISTORIOGRAPHIE (les différentes interprétations d'un même phénomène par les historiens). Je l'ai notamment fait lorsque j'ai créé les articles fascisme en France, théories du fascisme, historiographie de la Révolution française.
  • Lors d'un désaccord, pour éviter les guerres d'édition ou même les définitions moyennes qui finissent par perdre tout sens (du style, « le socialisme est un ensemble d'idées qui ont donné naissance à un certain nombre de partis et de régimes politiques », pour être certain de ne vexer aucune chapelle), mieux vaut EXPRIMER CLAIREMENT LES TERMES DU DÉBAT dans l'article même. Dire clairement qu'il y débat sur la définition, qu'il y plusieurs définitions possibles, dire lesquelles et qui les soutient. Voire consacrer un paragraphe à la question du débat sur la définition si elle est vraiment problématique.

Dans les pages de discussion

  • Je regrette que les discussions sur les sujets sensibles (socialisme, communisme, fascisme, etc.) donnent plus souvent lieu à des invectives qu'à des ARGUMENTATIONS solides (logique intellectuelle, citations, dates, faits, exemples, etc.).

Les pages à supprimer

  • Je suis très opposé à ce que Wikipédia serve de support publicitaire.
  • En revanche, compte tenu de son support électronique, Wikipédia a une vocation naturellement plus large que les encyclopédies sur papier. Je m'oppose donc nettement à la suppression des articles qui, paraissant mineurs à certains, apportent des éléments d'histoire régionale ou locale ou thématique (histoire sociale, syndicale, de l'exploration, militaire, etc.). En quoi ces articles gênent-ils l'encyclopédie alors qu'ils sont, justement, l'élément différenciant par rapport aux encyclopédies papier ?
  • Les articles « critiques de... » (communisme, libéralisme, christianisme, darwinisme, etc.) me paraissent tout-à-fait justifiés sur Wikipédia car 1) Ces sujet sont encyclopédiques, avec de nombreuses sources et références potentielles. Ils figurent souvent dans les encyclopédies imprimées. 2) Par principe de neutralité, si une théorie est exposée dans Wikipédia, il est juste d'exposer aussi celle(s) de ses adversaires. 3) Mettre la critique dans l'article concernant l'objet critiqué viendrait en général alourdir et brouiller cet article. 4) La critique d'un courant de pensée participe pleinement à l'évolution de cette pensée, en l'amenant à s'infléchir et/ou à consolider ses arguments, voire à se radicaliser.

Réflexion en cours sur un Wikipédia à deux vitesses

L'encyclopédie me semble fonctionner à deux vitesses avec, un traitement différent pour le savoir classique (sciences dures, sciences humaines, arts, société, etc.) et pour les sujets jeunes/de loisirs (sport, musique, cinéma et série TV, jeux vidéo, etc.) :

  • Deux niveau d'exigence de critères d'admissibilité. Les critères d'admissibilité des articles sont, si ce n'est plus sévères, du moins plus strictement respectés en ce qui concerne le savoir classique. Des universitaires ayant publiés des livres (les publications scientifiques sont hors-critères, c'est un comble !) sont proposés en PàS alors que restent en ligne des pages entières sur des séries TV plus ou moins à la mode, épisode par épisode, des discographies album par album.
  • Deux niveaux d'exigence de qualité. Alors que les articles sur les sujets classiques sont de plus en plus approfondis, précisés, sourcés, remis en contexte, les sujets de loisirs sont trop souvent de simples fiches et listes, traités avec indigence (par exemple, pour un footballeur, une liste de matchs mais rien sur sa manière de jouer, son style, ses tactiques, son intégration au sein de l'équipe, l'évolution de sa carrière, sa notoriété, son poids économique, etc. Pour un disque : rien sur son apport musical, ses ventes, ses influences reçues et données, ce qu'il représente dans la vie du groupe, etc.). Indigence des auteurs ? Indigence du sujet ? En tout cas la quantité y prime sur la qualité.

Bien sûr, nous sommes tous multiples, sérieux un instant et badin le suivant. Et le flot quotidien d'article fun n'enlève rien au reste de l'encyclopédie. Alors où est le problème ?. Il existe tout de même :

  • Une question d'équité : les sujets classiques n'ont pas à être défavorisés par rapport aux autres en termes d'admissibilité.
  • Une question de qualité : les sujets fun ne doivent pas bénéficier d'une exigence de qualité moindre, au risque de tirer vers le bas la qualité moyenne de l'article de Wikipédia.
  • Une question de projet. L'Encyclopédie de Diderot visait à contenir le savoir de l'humanité et permettre de comprendre le monde. Beaucoup de footballeurs de 20 ans, de jeux vidéo, de séries TV seront oubliés dans 5, 10 ou 20 ans. Laissons le temps effectuer le tri entre ce qui relève du savoir encyclopédique et ce qui n'aura été qu'un instant, un plaisir éphémère.
  • Une question de priorité. Mais en quoi est-ce gênant ? me répète non sans justesse le troll de service. Parce que je crois dans la qualité globale du projet Wikipédia, parce qu'un article indigent nuit à l'image globale de l'encyclopédie, parce qu'un article représente du travail de maintenance sur le fond comme sur la forme, parce que l'énergie et le temps sont limités.

Défense et illustration de Wikipédia

La communauté universitaire est globalement critique envers Wikipédia qui fonctionne effectivement sur des principes très différents d'elle. Dans le monde de la recherche, la crédibilité d'une information provient de la reconnaissance d'un auteur par ses pairs (diplôme, intégration au sein d'une équipe de recherche, parrainage de chercheurs reconnus, etc.). Sur Wikipédia, les contributions sont anonymes, modifiables, sans contrôle centralisé. Pour autant, je constate que :

  • Malgré un fonctionnement théoriquement impossible (accès à tous, abonnification infinie), Wikipédia fonctionne et produit des articles globalement corrects, souvent même pointus et pertinents. Miracle.
  • La multitude des intervenants remplace tant bien que mal un contrôle centralisé, les partisans de la thèse X venant contrebalancer ceux de la thèse Y pour finalement en général déboucher sur des compromis acceptable.

Le problème n'est pas Wikipédia, fabuleuse expérience de mutualisation des connaissances, expérience unique de l'histoire de l'Humanité (je pèse mes mots). Il n'y a rien à reprocher aux milliers de contributeurs bénévoles qui consacrent leurs temps à partager leur savoir, corriger les articles, faire fonctionner une encyclopédie de 700 000 articles (en 2008). Hobby ô combien plus enrichissant que tant d'autres. En fait, le problème est l'usage qui est fait de Wikipédia consistant à le considérer comme LA source de référence, unique, complète, fiable et suffisante alors qu'il s'agit (pour la majorité des articles, surtout ceux sans source) d'un premier savoir sur un sujet demandant à être lu avec un œil critique, contrôlé et complété par d'autres sources.

  • Le grand public, surtout d'âge mature, ignore trop souvent le fonctionnement (liberté de modification) et croit que l'info y est validée comme pour une encyclopédie imprimée.
  • Le monde lycéen et étudiant s'en sert - par facilité ou par naïveté - comme d'une source unique, sans souci de validation des informations par d'autres sources (sources imprimées, sites Internet validés). Défaut général de la jeunesse actuelle qui ne sait pas hiérarchiser l'information en particulier provenant d'Internet. J'ai vu des étudiants écrire « source google » sur des mémoires. Et je dois chaque année expliquer aux stagiaires dans mon entreprise (y compris à des HEC) que l'information lue sur une page perso ou d'un forum n'a pas le même degré de fiabilité que celle d'un site officiel ou un site universitaire ! Que font donc les profs ?

Neutralité : la NPOV pour les nuls

La neutralité de point de vue, c'est :

  • 1) Présenter objectivement les différents points de vue (« Elle consiste à présenter chaque point de vue avec la même distance. »)
  • 2) Attribuer (et sourcer ces points) à leurs plus représentants les plus notoires (« Peut-être la façon la plus facile de rendre votre écriture plus encyclopédique est-elle d'indiquer ce que les gens croient, plutôt que ce qui est. »)
  • 3) Hiérarchiser les points de vue en fonction de leur représentativité (je pense personnellement que quand deux gros points de vue s'opposent, on doit leur donner le même poids) (« Il faut non seulement présenter tous les points de vue significatifs (publiés dans une source fiable), mais en plus identifier qui (quel parti politique, quel courant philosophique, etc.) soutient chaque point de vue, de sorte que le lecteur puisse se faire une idée de la représentativité de chaque partie en présence. La place accordée à ces différents points de vue dans l'article qui leur est consacré doit refléter cette représentativité. »)
  • 4) LA RÈGLE D'OR pour savoir si la NPOV a été atteinte : « Le point de vue neutre consiste à essayer de présenter les idées et les faits de façon à ce que les partisans et les détracteurs puissent s'accorder. »

Inédit ne veut pas dire TI

Un mot sur l'accusation de travail inédit qui ressort de temps à autre ici ou là, un « travail inédit » étant censé être interdit sur Wikipédia. Il est bon de se souvenir que :

  • Tout article sur Wikipédia est, par construction, un travail inédit puisqu'il comporte des phrases construites par les contributeurs et une collection de faits, de raisonnements et d'idées reprises de sources diverses. Un compilation synthétique de livres de référence sur un sujet, méthode idéale de rédaction d'un article sur Wikipédia, constitue bien un travail inédit au sens originel du terme. Si un article n'est pas inédit, c'est qu'il risque fort de se rapprocher d'une copie et donc d'une violation de copyright.
  • Le « travail inédit » au sens de Wikipédia, qui est interdit, c'est en fait la présentation d'une idée et d'une thèse qui n'a jamais été « publié par une source disposant d'un comité éditorial identifiable. » comme le dit le texte de référence (je comprends : qui n'a jamais été publié par une maison d'édition reconnue, un média reconnu, un établissement d'enseignement ou une institution reconnue). Ça, oui, c'est interdit.

J'ai créé les pages

Montagne et exploration

Histoire contemporaine et politique

Histoire et art

Economie-Finance

Divers

J'ai profondément remanié les pages

Histoire contemporaine et politique

Montagne et exploration

Economie et Finance

Divers

  • Articles plus pointus : Plaisir (Yvelines) (partie histoire et urbanisation), crise du disque (écriture d'un vrai article à partir d'une seule intro créé à partir d'une discussion de bistro).

PROJET PERSO (2008..) : Réorganisation des articles phares

  • Un constat : les articles généralistes sont dans un état souvent désastreux, pas suivi, résultante d'ajouts divers au fil de l'eau. Et pourtant, ils figurent parmi les articles les plus visités. C'est donc notre vitrine et c'est là que c'est le moins bien !
  • La solution : de vastes opérations de restructuration de l'article. Il s'agit parfois de tout secouer pour chambouler l'ordre des sections afin de retrouver une logique intellectuelle, de créer de grandes sections qui s'avèrent souvent assez standards d'un article à l'autre - c'est bien, celà permet d'harmoniser un minimum un travail collaboratif de 300.000 personnes - (Histoire, Technique, Sciences, Typologie, Société, Symbolique, etc.), de mettre un peu de liant avec des intros par section, etc. Parfois c'est plus simple, il suffit surtout de changer les titres pour les simplifier (plus c'est court, mieux c'est) et les harmoniser. Objectif : faire un plan propre (claire et simple, logique et avec une progression intellectuelle) pour faciliter le lecture mais aussi faire ressortir les manques afin de susciter des vocations.

A voir :

Contributions moins importantes

Des pages que j'ai contribué à sauver en PàS

(tiens, je me suis un peu spécialisé dans les homme d'affaires)

Projet entreprises : listes (sourcées) des principales entreprises des secteurs suivants

Divers

  • Synarchie (neutralisation et c'était complexe)

Des sites de référence sur la politique

(Je n'en suis pas l'auteur)

Pratique

SI et PàS


Maintenance


Autres

Ou plutôt : {{Auteurs crédités après scission|nom de l'article|date de scission}}