Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Société des explorateurs français

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir SEF.

La Société des explorateurs français (SEF), créée en 1937, est une association regroupant les grands explorateurs français. Jusqu’en 1999, elle s’est appelée Société des explorateurs et voyageurs français, et est également connue sous le nom de Club des Explorateurs. Elle est notamment l’organisatrice du prix Liotard, remis par le président de la République française.

Sommaire

ObjectifsModifier

La Société des explorateurs français s’attache officiellement à regrouper « les grands voyageurs qui contribuent à la connaissance des régions mal connues de la Terre, ceux qui entreprennent une recherche originale dans des zones très difficiles d'accès, qui approchent des tribus oubliées ou conquièrent des cimes inviolées, ceux qui tentent des routes maritimes extrêmes ou naviguent sur des rivières peu fréquentées, qui découvrent le monde souterrain et les faces cachées de notre planète »[1].

La société partage ses activités avec la Société de géographie qui l’héberge, mais aussi le Muséum national d’histoire naturelle et particulièrement le musée de l’Homme), l’Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), la Phonothèque nationale, le Comité du film ethnographique, le Club alpin français, les Expéditions polaires françaises de Paul-Émile Victor, la Société des africanistes, la Société des américanistes, etc.

HistoriqueModifier

La Société des explorateurs français a été fondée en 1937 par un groupe de jeunes explorateurs :

Ils furent vite rejoints par des explorateurs déjà renommés, tels Louis Audouin-Dubreuil (la Croisière jaune), Alexandra David-Néel (Chine-Tibet), Ella Maillart (Chine), Jean de Guébriant (explorateur de la Haute Amazonie), Théodore Monod (Sahara) et Henri Lhote (Sahara). Puis par le marin ethnographe Éric de Bishop, le cinéaste de montagne Marcel Ichac, l'aviateur Maurice Bellonte, l'astronome Audouin Dollfus, ou encore le spéléologue Norbert Casteret.

Petit groupe d'amis avant guerre, la Société des explorateurs français s'attache à la diffusion de ses idéaux après la Libération. Depuis 1954, elle organise des cycles de conférences et publie des Cahiers. Le recrutement reste néanmoins sévère, la Société ne dépassera jamais 300 membres.

En 1945, au musée de l'Homme, est fondé sous l'égide du Club des explorateurs le fameux groupe Liotard, en souvenir de Louis Liotard assassiné au Tibet en 1940, un groupe de nouveaux et jeunes explorateurs. Ce groupe organisa la première grande expédition de l'après-guerre en Afrique, la mission Ogooué-Congo, avec Noël Ballif. Elle eut un retentissement tel que le grand cinéaste Jacques Becker la retraça dans un de ses succès grand public, le film Rendez-vous de juillet.

Le groupe Liotard sera la pépinière du Club, avec les polaires, Pierre-Henri Martin, Robert Pommier, les sahariens dont Guy de Beauchêne et Jean-Claude Berrier, les hommes des fleuves, Jean Rouch, Sauvy et Ponty, Jean Laporte, Joseph Grelier, ceux de la forêt dense, Jean Cornuau, Dominique Darbois, Paule Bernard, Lucien Demesse et Pierre-Dominique Gaisseau, les " Trans-Américains " Guy Morance et Jean Raspail, les morts ou disparus sur le terrain, Raymond Maufrais, Annette Laming et José Emperaire, Guy de Beauchêne.

En 2005 sont organisés à Paris les premiers Etats Généraux de l'Aventure, avec Jean-Louis Étienne, Maud Fontenoy, Olivier Archambeau, Olivier Weber et Régis Belleville[2].

ActivitésModifier

La Société des explorateurs français (SEF) est hébergée par la Société de géographie avec qui elle partage ses activités.

  • La SEF donne un programme de conférences, généralement accompagnées de films[3]
  • La SEF publie :
    • Le bulletin trimestriel Latitude 37
    • Les Cahiers des Explorateurs.
    • Des pages dans Géographie, bulletin de la Société de géographie.
    • Des relations d'exploration de ses membres dans Acta Geographica
    • Une chronique dans la revue Grands Reportages.
    • Une collection de livres "Sociétés des explorateurs français" éditée aux éditions Arthaud.

Présidents de la SEFModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier