Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Tournoi des Six Nations 2012

compétition de rugby
Tournoi des Six Nations 2012
Description de l'image Logo Tournoi des six nations.svg.
Généralités
Sport rugby à XV
Édition 118e
Date du 4 février au
Nations Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Drapeau de l'Écosse Écosse
Drapeau de la France France
Drapeau : Irlande Irlande
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau du Pays de Galles Pays de Galles
Participants 6 équipes
Matchs joués 15
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur Drapeau : Pays de Galles Galles
Meilleur joueur Drapeau : Pays de Galles Dan Lydiate
Meilleur(s) marqueur(s) Drapeau : Irlande Tommy Bowe (5 essais)
Meilleur réalisateur Drapeau : Pays de Galles Leigh Halfpenny (66 pts)

Navigation

Le Tournoi des Six Nations 2012 se déroule du 4 février au . La compétition se déroule comme chaque année avec cinq journées disputées en février et mars. Les journées s'étendent sur sept semaines, avec des pauses avant et après la troisième journée. Chacune des six nations participantes affronte toutes les autres. Les trois équipes qui ont en 2012 l'avantage de jouer un match de plus à domicile que les autres sont la France, le Pays de Galles et l'Irlande.

Le programme 2012 est dévoilé dès le 26 janvier 2011 à Londres[1]. Pour la première fois depuis l'édition 2008 du Tournoi des Six Nations, il n'y aura pas de match en nocturne un vendredi[2]. Le vainqueur de cette édition, le pays de Galles, remporte son troisième Grand Chelem en huit ans[3].

Sommaire

Villes et stadesModifier

Pour l'édition 2012 du Tournoi des Six Nations, l'équipe d'Italie disputera ses matchs à domicile au stade olympique de Rome, le stade Flaminio accueillant habituellement les rencontres à domicile du XV italien subit des rénovations pour répondre aux attentes des spécificités du Tournoi[4].

Londres (Angleterre) Saint-Denis (France) Édimbourg (Écosse)
Stade de Twickenham
Capacité : 82 000
Stade de France
Capacité : 81 338
Murrayfield Stadium
Capacité : 67 130
     
Rome (Italie) Dublin (Irlande) Cardiff (Pays de Galles)
Stade olympique
Capacité : 72 698
Aviva Stadium
Capacité : 51 700
Millennium Stadium
Capacité : 74 500
   

Les matchsModifier

 
Participants au Tournoi des Six Nations

Plus de trois mois avant le match entre le pays de Galles et la France, le 17 mars 2012 à l'occasion de la 5e et dernière journée du Tournoi des Six Nations, les organisateurs de l'évènement affichent complet. La fédération galloise annonce que les 74 500 places du Millennium Stadium sont vendues[5]. Cet engouement du public vient notamment du parcours des deux formations lors de la dernière Coupe du monde de rugby où le XV du Poireau s'est incliné 9 à 8 devant le XV de France en demi-finale[6].

Le match de la deuxième journée du Tournoi des Six Nations entre la France et l'Irlande est reporté au 4 mars[Note 1],[7]. La pelouse du Stade de France étant gelée par endroits, le comité du Tournoi des Six Nations en concertation avec les deux sélectionneurs et l’arbitre annulent la rencontre quelques minutes avant le coup d'envoi[8].

Les heures sont données dans les fuseaux utilisés par les pays à domicile : WET (UTC+0) dans les îles Britanniques et CET (UTC+1) en France et en Italie.

Première journée
Le 4 février à 15 h 30 (Trophée Garibaldi) Stade de France (Saint-Denis)   France 30 – 12 Italie  
Le 4 février à 17 h 00 (Calcutta Cup) Murrayfield Stadium (Édimbourg)   Écosse 6 – 13 Angleterre  
Le 5 février à 15 h 00 Aviva Stadium (Dublin)   Irlande 21 – 23 Galles  
Deuxième journée
Le 11 février à 17 h 00 Stade olympique (Rome)   Italie 15 – 19 Angleterre  
Le 4 mars à 16 h 00 Stade de France (Saint-Denis)   France 17 – 17 Irlande  
Le 12 février à 15 h 00 Millennium Stadium (Cardiff)   Galles 27 – 13 Écosse  
Troisième journée
Le 25 février à 13 h 30 Aviva Stadium (Dublin)   Irlande 42 – 10 Italie  
Le 25 février à 16 h 00 Stade de Twickenham (Londres)   Angleterre 12 – 19 Galles  
Le 26 février à 15 h 00 Murrayfield Stadium (Édimbourg)   Écosse 17 – 23 France  
Quatrième journée
Le 10 mars à 15 h 30 Millennium Stadium, Cardiff   Galles 24 – 3 Italie  
Le 10 mars à 18 h 00 (Centenary Quaich) Aviva Stadium, Dublin   Irlande 32 – 14 Écosse  
Le 11 mars à 16 h 00 (Le Crunch) Stade de France, Saint-Denis   France 22 – 24 Angleterre  
Cinquième journée
Le 17 mars à 13 h 30 Stade olympique, Rome   Italie 13 – 6 Écosse  
Le 17 mars à 15 h 45 Millennium Stadium, Cardiff   Galles 16 – 9 France  
Le 17 mars à 18 h 00 (Millennium Trophy) Stade de Twickenham, Londres   Angleterre 30 – 9 Irlande  

ClassementModifier

No  Nation Joués V N D PM PE Diff Pts
1   Galles 5 5 0 0 109 58 51 10
2   Angleterre (T) 5 4 0 1 98 71 27 8
3   Irlande 5 2 1 2 121 94 27 5
4   France 5 2 1 2 101 86 15 5
5   Italie 5 1 0 4 53 121 -68 2
6   Écosse 5 0 0 5 56 108 -52 0
Vainqueur du Tournoi (no 1).
T : tenant du titre 2011

Attribution des points : Deux points sont attribués pour une victoire, un point pour un match nul, aucun point en cas de défaite.

Règles de classement[9] : 1. points ; 2. différence de points de matchs ; 3. nombre d'essais marqués ; 4. titre partagé.

Acteurs du Tournoi des Six NationsModifier

JoueursModifier

Cette liste énumère les effectifs des équipes participantes au Tournoi des Six Nations 2012. Chaque pays peut désigner 39 joueurs pour disputer la compétition. Durant la compétition, les entraîneurs ont la possibilité de faire des changements et sélectionner de nouveaux joueurs pour des raisons tactiques ou à la suite de blessures.

AngleterreModifier

Le nouvel entraîneur Stuart Lancaster est nommé sélectionneur par intérim pour la période du Tournoi des Six Nations 2012[10]. Il rend publique une liste de 32 joueurs, le 11 janvier 2012, avec notamment neuf nouveaux joueurs dans le groupe du XV de la Rose[11]. La sélection anglaise est privée de quatre joueurs ayant disputé la Coupe du monde. L'ouvreur Toby Flood se blesse à un genou lors d'un match de championnat anglais et manque les deux premiers matchs du Tournoi[12]. Le centre Manu Tuilagi se blesse au visage en championnat et rate le début de la compétition[13]. Le deuxième ligne Louis Deacon souffre d'une déchirure à la cuisse[14]. Enfin, Jonny Wilkinson met un terme à sa carrière internationale[15]. Contrairement aux trois dernières années où le regroupement se déroulait au Portugal, le stage de préparation des Anglais a lieu à Leeds du 23 janvier au [16]. Le 23 janvier, le troisième ligne de Gloucester Luke Narraway est appelé en renfort pour pallier le forfait de Tom Wood pour les deux premières rencontres du Tournoi des Six Nations[17]. Durant le stage Luke Narraway se blesse au mollet et laisse sa place à Thomas Waldrom. L'arrière Matt Banahan remplace Henry Trinder blessé à une cheville[18].

Effectif de l'équipe d'Angleterre
Entraîneur   Stuart Lancaster
Avants Pilier Dan Cole, Alex Corbisiero, Joe Marler, Matt Stevens, David Wilson
Talonneur Dylan Hartley, Lee Mears, Rob Webber
Deuxième ligne Mouritz Botha, Louis Deacon, Courtney Lawes, Tom Palmer
Troisième ligne aile Tom Croft, Tom Wood, Calum Clark, Luke Narraway, Chris Robshaw (cap.)[19], Thomas Waldrom
Troisième ligne centre Phil Dowson, Ben Morgan,
Arrières Demi de mêlée Lee Dickson, Joe Simpson, Ben Youngs
Demi d'ouverture Owen Farrell, Toby Flood, Charlie Hodgson
Centre Brad Barritt, Manu Tuilagi, Jordan Turner-Hall
Ailier Chris Ashton, Charlie Sharples, David Strettle
Arrière Matt Banahan, Mike Brown, Ben Foden

ÉcosseModifier

Andy Robinson dévoile sa liste de trente joueurs retenus pour le Tournoi le 5 janvier 2012 qui participent au stage d’entraînement à St Andrews du 23 au 29 janvier[20]. Chris Paterson et Nathan Hines, joueurs majeurs du XV du Chardon les années précédentes, ont pris leur retraite internationale. Six nouveaux joueurs font leur apparition : l'ailier Lee Jones, l'arrière Stuart Hogg, le demi d'ouverture Duncan Weir, le troisième ligne Rob Harley, le deuxième ligne Fraser McKenzie et le centre Steven Shingler[21]. Le pilier de Glasgow, Moray Low, se blesse à un ligament du genou en Celtic League début janvier[22] et est remplacé par Ed Kalman[23]. Sélectionné pour la première fois par l’Écosse, l'arrière Steven Shingler apprend de l'IRB, le 12 janvier 2012, qu'il ne peut évoluer qu'avec la sélection nationale du pays de Galles, son pays natal avec lequel il a déjà évolué avec l'équipe des moins de 20 ans[Note 2],[24]. Le 19 janvier, l’ouvreur d'Édimbourg Phil Godman est appelé au stage de préparation du Tournoi en raison de la blessure de Ruaridh Jackson[25]. Le 20 janvier, le deuxième ligne de Glasgow Tom Ryder est appelé en renfort dans le groupe écossais pour pallier la blessure au bras de Fraser McKenzie[26]. Enfin, après le premier match perdu contre l'Angleterre, l'ouvreur Dan Parks décide prendre sa retraite internationale[27].

Effectif de l'équipe d'Écosse
Entraîneur   Andy Robinson
Avants Pilier Geoff Cross, Alasdair Dickinson, Allan Jacobsen, Ed Kalman, Euan Murray
Talonneur Ross Ford (cap.), Dougie Hall, Scott Lawson
Deuxième ligne Richie Gray, Jim Hamilton, Alastair Kellock, Fraser McKenzie, Tom Ryder
Troisième ligne aile John Barclay, Kelly Brown, Ross Rennie, Alasdair Strokosch, David Denton
Troisième ligne centre Richie Vernon, Rob Harley
Arrières Demi de mêlée Mike Blair, Chris Cusiter, Rory Lawson, Greig Laidlaw
Demi d'ouverture Phil Godman, Ruaridh Jackson, Dan Parks, Duncan Weir
Centre Joe Ansbro, Nick De Luca, Graeme Morrison, Steven Shingler
Ailier Simon Danielli, Max Evans, Sean Lamont, Lee Jones
Arrière Rory Lamont, Stuart Hogg

FranceModifier

Philippe Saint-André dévoile sa liste de trente joueurs retenus pour le Tournoi le 5 janvier 2012[28]. Le joueur de Clermont, Wesley Fofana, et celui de Toulouse, Yoann Maestri, sont pour la première fois appelés dans le groupe du XV de France. Le groupe sélectionné sera réuni les 23, 24 et 25 janvier 2012 pour un stage où seront notamment définis les lignes directrices des systèmes défensifs et offensifs voulus par le sélectionneur. Les 23 joueurs retenus pour affronter l'Italie et l'Irlande seront annoncés le 25 janvier 2012[29]. Initialement non retenu par Philippe Saint-André, Lionel Nallet est rappelé pour pallier la blessure du Toulousain Romain Millo-Chluski touché à l'épaule droite en championnat[30]. Le 26 janvier, la liste des 23 joueurs retenus pour affronter l'Italie est dévoilée et le pilier du Stade Français David Attoub est appelé[31]. Le 9 février, le demi de mêlée Dimitri Yachvili, victime d'un lumbago, déclare forfait pour la réception de l'Irlande. Il est remplacé par Julien Dupuy[32].

Effectif de l'équipe de France
Entraîneur   Philippe Saint-André
Avants Pilier David Attoub, Vincent Debaty, Nicolas Mas, Fabien Barcella, Luc Ducalcon, Jean-Baptiste Poux
Talonneur William Servat, Dimitri Szarzewski
Deuxième ligne Pascal Papé, Yoann Maestri, Lionel Nallet, Julien Pierre
Troisième ligne aile Julien Bonnaire, Yannick Nyanga, Thierry Dusautoir (cap.), Fulgence Ouedraogo,
Troisième ligne centre Louis Picamoles, Imanol Harinordoquy
Arrières Demi de mêlée Julien Dupuy, Morgan Parra, Dimitri Yachvili
Demi d'ouverture François Trinh-Duc, Lionel Beauxis
Centre Maxime Mermoz, Aurélien Rougerie, Yann David, Wesley Fofana
Ailier Maxime Médard, Julien Malzieu, Vincent Clerc
Arrière Alexis Palisson, Clément Poitrenaud

GallesModifier

Warren Gatland annonce sa liste de 35 joueurs pour le Tournoi le 18 janvier 2012[33]. Le stage de préparation des Gallois se déroule en Pologne du 22 janvier au à Gdansk[34]. L'équipe galloise reprend l'ossature de celle présente à la Coupe du monde tout en intégrant six joueurs non capés : le pilier Rhodri Jones, le deuxième ligne Lou Reed, le demi de mêlée Rhys Webb, le centre Ashley Beck, l'ailier Harry Robinson et l'arrière Liam Williams[35]. Le 24 janvier, Aaron Shingler est appelé au stage de préparation afin de pallier la blessure de Dan Lydiate[36]. Le 27 janvier, Stephen Jones est appelé dans le groupe afin de pallier la blessure de Rhys Priestland[37]. Le deuxième ligne Bradley Davies, auteur d'un plaquage cathédrale sur l’Irlandais Donnacha Ryan lors du premier match des Gallois, est suspendu sept semaines[38].

Effectif de l'équipe du pays de Galles
Entraîneur   Warren Gatland
Avants Pilier Gethin Jenkins, Ryan Bevington, Adam Jones, Paul James, Craig Mitchell, Rhys Gill, Rhodri Jones
Talonneur Huw Bennett, Matthew Rees, Ken Owens
Deuxième ligne Ian Evans, Bradley Davies, Lou Reed, Luke Charteris, Alun Wyn Jones
Troisième ligne aile Dan Lydiate, Aaron Shingler, Justin Tipuric, Sam Warburton (cap.)
Troisième ligne centre Ryan Jones, Toby Faletau, Andy Powell
Arrières Demi de mêlée Michael Phillips, Lloyd Williams, Rhys Webb
Demi d'ouverture James Hook, Stephen Jones, Rhys Priestland
Centre Jamie Roberts, Jonathan Davies, Scott Williams, Gavin Henson, Ashley Beck
Ailier Leigh Halfpenny, Alex Cuthbert , Harry Robinson, George North
Arrière Lee Byrne, Liam Williams

IrlandeModifier

Declan Kidney annonce sa liste de 24 joueurs pour le Tournoi le 18 janvier 2012[39]. L'entraîneur irlandais reconduit le groupe ayant participé à la Coupe du monde, à l'exception de Brian O'Driscoll, David Wallace, Jerry Flannery et Denis Leamy, blessés et qui manquent l'intégralité de la compétition[40]. Le groupe est en stage à Limerick du 23 au 29 janvier 2012. Le 23 janvier, l’ailier de l’Ulster Craig Gilroy est appelé par Declan Kidney pour le Tournoi en remplacement de Simon Zebo appelé à jouer avec l'Irlande B, Jack McGrath remplace Paddy McAllister touché au genou[41]. Le 30 janvier, le groupe Irlandais passe à 32 joueurs[42].

Effectif de l'équipe d'Irlande
Entraîneur   Declan Kidney
Avants Pilier Tom Court, Cian Healy, Jack McGrath, Mike Ross, Brett Wilkinson
Talonneur Rory Best, Sean Cronin
Deuxième ligne Donncha O'Callaghan, Paul O'Connell (cap.), Leo Cullen, Dan Tuohy
Troisième ligne aile Stephen Ferris, Shane Jennings, Donnacha Ryan, Sean O'Brien, Peter O'Mahony, Rhys Ruddock
Troisième ligne centre Jamie Heaslip
Arrières Demi de mêlée Eoin Reddan, Conor Murray
Demi d'ouverture Jonathan Sexton, Ronan O'Gara
Centre Gordon D'Arcy, Fergus McFadden, Eoin O'Malley, Paddy Wallace
Ailier Tommy Bowe, Craig Gilroy, David Kearney, Andrew Trimble, Keith Earls, Simon Zebo
Arrière Rob Kearney, Chris Henry, Denis Hurley

ItalieModifier

Jacques Brunel annonce sa liste des trente joueurs pour le Tournoi des Six Nations le 16 janvier 2012[43]. Quatre joueurs sont appelés pour la première fois dans le XV d'Italie : le pilier Alberto De Marchi et l'ailier Giovanbattista Venditti de la franchise d'Aironi, le centre Luca Morisi du club de Parme Crociati et l'ailier Angelo Esposito du club de Tarvisio. Le 24 janvier, le pilier Michele Rizzo est appelé en renfort, en vue des premiers matchs du Tournoi des six Nations, afin de pallier l'éventuel forfait d'Alberto De Marchi[44]. Le 31 janvier, le demi de mêlée Sud-Africain Tobias Botes est appelé pour pallier le forfait de Luciano Orquera en vue du match d'ouverture du Tournoi[45].

Effectif de l'équipe d'Italie
Entraîneur   Jacques Brunel
Avants Pilier Martin Castrogiovanni, Lorenzo Cittadini, Andrea Lo Cicero, Alberto De Marchi, Michele Rizzo
Talonneur Leonardo Ghiraldini, Tommaso D'Apice
Deuxième ligne Marco Bortolami, Antonio Pavanello, Quintin Geldenhuys, Cornielius Van Zyl
Troisième ligne aile Robert Barbieri, Mauro Bergamasco, Paul Derbyshire, Alessandro Zanni
Troisième ligne centre Simone Favaro, Sergio Parisse (cap.)
Arrières Demi de mêlée Tobias Botes, Edoardo Gori, Fabio Semenzato
Demi d'ouverture Kris Burton, Luciano Orquera
Centre Gonzalo Canale, Roberto Quartaroli, Andrea Masi, Alberto Sgarbi, Luca Morisi
Ailier Tommaso Benvenuti, Giulio Toniolatti, Angelo Esposito, Giovanbattista Venditti
Arrière Luke McLean

ArbitresModifier

La liste est révélée par Paddy O'Brien, patron des arbitres de l'IRB le 1er novembre 2011[46]. Le Sud-Africain Craig Joubert est désigné pour arbitrer le match entre le pays de Galles et la France malgré les critiques issues du camp français lors de sa prestation lors de la finale de la Coupe du monde de rugby à XV 2011[47]. Jérôme Garcès est désigné pour la première fois de sa carrière, pour un match du Tournoi, comme arbitre du centre lors de la rencontre opposant l'Italie à l'Angleterre[47]. Ci-dessous, la liste des dix arbitres retenus pour le Tournoi des Six Nations[46].

FIRA-AER FORU CAR

Statistiques individuellesModifier

Meilleur joueur du TournoiModifier

Le Gallois Dan Lydiate est élu meilleur joueur du tournoi 2012.

Meilleurs marqueursModifier

Rang Joueur Équipe Essais
1 Tommy Bowe   Irlande 5
2 Wesley Fofana   France 4
3 Alex Cuthbert   Galles 3
4 Rory Best   Irlande 2
- Jonathan Davies   Galles 2
- Leigh Halfpenny   Galles 2
- Charlie Hodgson   Angleterre 2
- Andrew Trimble   Irlande 2
- Giovanbattista Venditti   Italie 2

Meilleurs réalisateursModifier

Rang Joueur Équipe Points Essais Transf. Pén. Drops
1 Leigh Halfpenny   Galles 66 2 7 14 0
2 Owen Farrell   Angleterre 63 0 6 17 0
3 Jonathan Sexton   Irlande 56 0 10 12 0
4 Greig Laidlaw   Écosse 33 1 2 8 0
5 Morgan Parra   France 27 0 3 7 0
6 Tommy Bowe   Irlande 25 5 0 0 0
7 Wesley Fofana   France 20 4 0 0 0
8 Kris Burton   Italie 19 0 2 3 2
9 Dimitri Yachvili   France 16 0 2 4 0
10 Lionel Beauxis   France 15 0 0 4 1

Contexte d'avant TournoiModifier

L'édition 2012 débute quelque peu dans l'inconnu car les changements sont nombreux au sein des fédérations et des équipes techniques après la Coupe du monde 2011.

L'Angleterre aborde le Tournoi 2012 comme tenante du titre mais elle est déstabilisée par une Coupe du monde ratée. Stuart Lancaster remplace Martin Johnson au poste de sélectionneur le temps que la Fédération anglaise désigne un nouvel entraîneur. Ce dernier s'engage dans une phase de reconstruction avec un groupe rajeuni[48]. Neuf nouveaux joueurs dans le groupe débutent dans le Tournoi avec pour ambition de conserver le trophée. L'Écosse, éliminée dès la phase de poules lors de la Coupe du monde 2011, conserve son entraîneur Andy Robinson. L'ambition du XV du Chardon est de hisser son niveau de jeu afin de mettre un terme à son duel de bas de tableau avec l'Italie pour l'attribution de la cuillère de bois. Il faut remonter au Tournoi 2006 pour trouver l’Écosse en dehors des deux dernières places au classement final. Le sélectionneur reconduit la majorité des joueurs ayant évolué au mondial, mais perd deux éléments majeurs partis à la retraite Nathan Hines et Chris Paterson[49]. La France est dirigée par Philippe Saint-André au poste de sélectionneur, associé à Yannick Bru et Patrice Lagisquet[50]. Le XV de France garde une structure stable s'appuyant sur une majorité de joueurs présents lors de la dernière Coupe du monde[Note 3], n’appelant que deux joueurs non capés[51]. En tant que vice-champion du monde, la France endosse le statut de favori pour succéder à l'Angleterre au palmarès du Tournoi[52]. Le pays de Galles conserve le Néo-Zélandais Warren Gatland comme sélectionneur. Éliminé en demi-finale de la coupe du monde 2011, le XV du Poireau s'inscrit comme un prétendant au titre et s'appuie sur l'ossature des joueurs présents en Nouvelle-Zélande, Shane Williams en moins[53], et intègre six jeunes joueurs non capés. L'Irlande choisit la continuité en conservant Declan Kidney comme sélectionneur et en reconduisant le groupe ayant atteint les quarts de finale à la Coupe du monde, à l'exception de Brian O'Driscoll blessé. Le XV du trèfle retenu est expérimenté et n'intègre aucun nouveau joueur. Les Irlandais sont ambitieux mais doivent négocier deux déplacements en Angleterre et en France, autres favoris du Tournoi[54]. Enfin, l'Italie choisit le sélectionneur français Jacques Brunel pour remplacer Nick Mallett[55]. L'équipe perd plusieurs joueurs cadres mais joue la carte de la stabilité en s'appuyant sur le groupe de la dernière Coupe du monde, ne retenant que quatre joueurs non capés. L'ambition de l'Italie est d'être « en mesure de gagner le Tournoi des 6 Nations dans les deux-trois ans »[56]. En attendant, pour l'édition 2012 elle essaiera de faire mieux que son meilleur classement en 2007 où elle avait terminé quatrième[56].

Première journéeModifier

France - ItalieModifier

Feuille de match
  France 30 – 12 Italie  

(mt : 15 - 6 )

au Stade de France, Saint-Denis

Homme du match :   Julien Malzieu

Points marqués[57] :

  • France : 4 essais de Rougerie (21e), Malzieu (35e), Clerc (54e) et de Fofana (72e) ; 2 transformations de Yachvili (22e, 55e) ; 2 pénalités de Yachvili (11e, 52e)
  • Italie : 3 pénalités de Burton (30e, 47e) et de Botes (60e) ; 1 drop de Burton (17e)

Évolution du score : 3-0, 3-3, 10-3, 10-6, 15-6, 15-9, 18-9, 25-9, 25-12, 30-12

Arbitre :   Nigel Owens

Spectateurs : 79 563
 
Pour sa première sélection en équipe de France, Wesley Fofana inscrit un essai.

Résumé

La France reçoit l'Italie en ouverture du Tournoi. L'enjeu est double pour les Français qui veulent prendre leur revanche à la suite de leur défaite de 2011 sur le sol italien, et doivent confirmer leur statut de favoris du Tournoi acquis grâce à leur place de finalistes du mondial en Nouvelle-Zélande[52]. Après quelques minutes de domination française, ce sont pourtant les Italiens qui maîtrisent le début de la partie, bien aidés par une équipe de France timide et prompte à rendre le ballon au pied à leurs adversaires. Mais la domination italienne est stérile et les Bleus ouvrent le score contre le cours du jeu à la 11e minute par Yachvili. C'est insuffisant pour inverser la tendance, et la domination transalpine se poursuit. Un drop de Burton vient récompenser les bonnes initiatives de la Squadra Azzurra. Mais les Français, opportunistes inscrivent le premier essai du match par Rougerie qui profite de la défense désorganisée de l'Italie pour filer vers la ligne. Burton réduit l'écart à la 30e minute d'une pénalité. La mêlée italienne, pourtant solide, cède en fin de mi-temps. Sur une introduction italienne, le pack français récupère le ballon et contre. Malzieu, servi à 40 mètres de l'en-but italien, élimine cinq défenseurs et marque. La France mène 15-6 à la mi-temps.

Les Bleus font meilleure figure en deuxième période, en dépit de la réduction du score de Burton à la 47e minute. Yachvili marque de nouveau et les Français profitent d'un nouveau ballon de récupération pour inscrire leur troisième essai en contre à la suite d'une série de coups de pied. Vincent Clerc profite du travail de Trinh-Duc et Rougerie pour filer à l'essai. Fofana conclut la solide prestation française par son premier essai avec l'équipe de France, le seul essai en attaque placée de la partie (72e). L'équipe de France remporte son premier match confortablement, capitalisant sur les faiblesses défensives de l'Italie (16 plaquages manqués sur l'ensemble du match[57]). Les Italiens, qui ont profité de 60 % de la possession du ballon[57], n'ont pas su concrétiser leurs occasions face à une défense française très disciplinée.

Composition des équipes
France  

Titulaires
Maxime Médard 15
Vincent Clerc 14
  76e Aurélien Rougerie 13
Wesley Fofana 12
Julien Malzieu 11
  76e François Trinh-Duc 10
  63e Dimitri Yachvili 9
  65e Louis Picamoles 8
Julien Bonnaire 7
(cap.) Thierry Dusautoir 6
  51e Lionel Nallet 5
Pascal Papé 4
  76e Nicolas Mas 3
  55e William Servat 2
  63e   76e Vincent Debaty 1
Remplaçants
  55e  Dimitri Szarzewski 16
  63e  Jean-Baptiste Poux 17
  51e  Yoann Maestri 18
  65e  Imanol Harinordoquy 19
  63e  Morgan Parra 20
  76e  Lionel Beauxis 21
  76e  Maxime Mermoz 22
Entraîneur
Philippe Saint-André  

  Italie

Titulaires
15 Luke McLean
14 Andrea Masi
13 Tommaso Benvenuti
12 Alberto Sgarbi   56e
11 Giovanbattista Venditti
10 Kris Burton   56e
9 Edoardo Gori   76e
8 Sergio Parisse (cap.)
7 Robert Barbieri   68e
6 Alessandro Zanni
5 Quintin Geldenhuys   71e à 80e
4 Cornielius Van Zyl   56e
3 Martin Castrogiovanni
2 Leonardo Ghiraldini   76e
1 Andrea Lo Cicero  63e
Remplaçants
16 Tommaso D'Apice   76e 
17 Lorenzo Cittadini   63e 
18 Marco Bortolami   56e 
19 Simone Favaro   68e 
20 Fabio Semenzato   76e 
21 Tobias Botes   56e 
22 Gonzalo Canale   56e 
Entraîneur
  Jacques Brunel

Écosse - AngleterreModifier

Feuille de match
  Écosse 6 – 13 Angleterre  

(mt : 6 - 3)

à Murrayfield Stadium, Édimbourg

Homme du match :   David Denton

Points marqués[58] :

  • Écosse : 2 pénalités de Parks (26e, 33e)
  • Angleterre : 1 essai de Hodgson (41e) ; 1 transformation de Farrell (41e) ; 2 pénalités de Farrell (23e, 75e)

Évolution du score : 0-3, 3-3, 6-3, 6-10, 6-13

Arbitre :   George Clancy

Spectateurs : 67 144
 
Charlie Hodgson inscrit le seul essai du match.

Résumé

L'Angleterre et l'Écosse se retrouvent à Murrayfield pour écrire un nouveau chapitre de la plus ancienne rivalité de l'histoire du rugby à XV, environ quatre mois après leur confrontation en coupe du monde qui a vu les Écossais éliminés en phase de groupe pour la première fois depuis 1987. Les premières minutes sont à l'avantage des Anglais qui obtiennent plusieurs pénalités, mais il faut attendre la 23e minute pour voir Farrell ouvrir le score. La réaction écossaise est immédiate et Parks répond par deux pénalités dans les dix minutes qui suivent. Les deux équipes se séparent sur le score de 6-3 au terme d'une première période poussive pour les deux équipes où le jeu au pied a été prépondérant.

L'Angleterre reprend le contrôle du score dès le coup d'envoi du second acte. Sur l'engagement Anglais, l'Écosse récupère à l'entrée de ses 22 mètres. Cusiter transmet trop lentement à Parks, sur sa ligne d'en-but. Son dégagement est contré par Hodgson qui aplatit dans la foulée. Farrell convertit l'essai. L'Écosse domine le reste du match. Entré en remplacement de Parks, Laidlaw se procure une occasion franche d'essai à la 63e minute. À la suite de son propre coup de pied dans les 22 mètres du XV de la Rose, à la lutte avec Ben Youngs, le demi d'ouverture écossais est le premier à allonger le bras vers le ballon. L'arbitrage vidéo est sollicité : il y a contact entre la main de Laidlaw et le ballon, mais la vidéo ne permet pas de déterminer s'il y a eu pression du haut vers le bas. Après une longue interruption, l'essai est refusé et le ballon est rendu aux Anglais pour un renvoi aux 22 mètres bien qu'un avantage ait été signalé pour l'Écosse au départ de l'action. Dès le renvoi, l'Écosse se procure une nouvelle occasion franche par Rennie qui la gaspille en manquant sa passe pour Blair, seul à l'aile. L'Angleterre creuse l'écart contre le cours du jeu en fin de match par une pénalité. L'Écosse, ambitieuse mais maladroite à la finition n'a pas su faire plier la défense anglaise malgré environ 70 % de possession et d'occupation et 219 passes[58]. Quasi inoffensive en attaque, l'Angleterre ne rassure pas sur son niveau.

Composition des équipes
Écosse  

Titulaires
Rory Lamont 15
Lee Jones 14
Nick De Luca 13
Sean Lamont 12
Max Evans 11
  59e Dan Parks 10
  59e Chris Cusiter 9
David Denton 8
Ross Rennie 7
  59e Alasdair Strokosch 6
  59e Jim Hamilton 5
Richie Gray 4
  75e Euan Murray 3
  75e (cap.) Ross Ford 2
Allan Jacobsen 1
Remplaçants
  75e  Scott Lawson 16
  75e  Geoff Cross 17
  59e  Alastair Kellock 18
  59e  John Barclay 19
  59e  Mike Blair 20
  59e  Greig Laidlaw 21
Graeme Morrison 22
Entraîneur
Andy Robinson  

  Angleterre

Titulaires
15 Ben Foden
14 Chris Ashton
13 Brad Barritt   72e
12 Owen Farrell
11 David Strettle
10 Charlie Hodgson   64e
9 Ben Youngs   64e
8 Phil Dowson   69e
7 Chris Robshaw (cap.)
6 Tom Croft
5 Tom Palmer   60e
4 Mouritz Botha
3 Dan Cole
2 Dylan Hartley
1 Alex Corbisiero   64e
Remplaçants
16 Rob Webber
17 Matt Stevens   64e 
18 Geoff Parling   60e 
19 Ben Morgan   69e 
20 Lee Dickson   64e 
21 Jordan Turner-Hall   64e 
22 Mike Brown   72e 
Entraîneur
  Stuart Lancaster

Irlande - GallesModifier

Feuille de match
  Irlande 21 – 23 Galles  

(mt : 10 - 5 )

à l'Aviva Stadium, Dublin

Homme du match :   Mike Phillips

Points marqués[59] :

  • Irlande : 2 essais de Best (37e) et de Bowe (68e) ; 1 transformation de Sexton (39e) ; 3 pénalités de Sexton (4e, 44e, 60e)
  • Galles : 3 essais de J. Davies (14e, 55e) et de North (76e) ; 1 transformation de Halfpenny (56e) ; 2 pénalités de Halfpenny (54e, 80e)

Évolution du score : 3-0, 3-5, 10-5, 13-5, 13-8, 13-15, 16-15, 21-15, 21-20, 21-23

Arbitre :   Wayne Barnes

Spectateurs : 51 000

Résumé

Composition des équipes
Irlande  

Titulaires
Rob Kearney 15
Tommy Bowe 14
Fergus McFadden 13
Gordon D'Arcy 12
Andrew Trimble 11
  77e Jonathan Sexton 10
  77e Conor Murray 9
Jamie Heaslip 8
Sean O'Brien 7
  80e à 90e Stephen Ferris 6
(cap.) Paul O'Connell 5
  64e Donncha O'Callaghan 4
Mike Ross 3
Rory Best 2
  74e Cian Healy 1
Remplaçants
Sean Cronin 16
  74e  Tom Court 17
  64e  Donnacha Ryan 18
Peter O'Mahony 19
  77e  Eoin Reddan 20
  77e  Ronan O'Gara 21
David Kearney 22
Entraîneur
Declan Kidney  

  Galles

Titulaires
15 Leigh Halfpenny
14 Alex Cuthbert   40e
13 Jonathan Davies
12 Jamie Roberts
11 George North
10 Rhys Priestland
9 Mike Phillips
8 Toby Faletau
7 Sam Warburton (cap.)   40e
6 Ryan Jones
5 Ian Evans
4 Bradley Davies   65e à 75e
3 Adam Jones   70e
2 Huw Bennett
1 Rhys Gill
Remplaçants
16 Ken Owens
17 Paul James   70e 
18 Andy Powell
19 Justin Tipuric   40e 
20 Lloyd Williams
21 James Hook   40e 
22 Scott Williams
Entraîneur
  Warren Gatland

Deuxième journéeModifier

Italie - AngleterreModifier

Feuille de match
  Italie 15 – 19 Angleterre  

(mt : 12 - 6)

au Stade olympique, Rome

Homme du match :   Sergio Parisse

Points marqués[60] :

  • Italie : 2 essais de Venditti (37e) et Benvenuti (40e), 1 transformation de Burton (40e) et 1 pénalité de Burton (47e)
  • Angleterre : 1 essai de Hodgson (50e), 1 transformation de Farrell (50e) et 4 pénalités de Farrell (26e, 35e, 54e, 65e)

Évolution du score : 0-3, 0-6, 5-6, 12-6, 15-6, 15-13, 15-16, 15-19

Arbitre :   Jérôme Garcès

Spectateurs : 53 700

Résumé

Composition des équipes
Italie  

Titulaires
Andrea Masi 15
Giovanbattista Venditti 14
Tommaso Benvenuti 13
  63e Gonzalo Canale 12
Luke McLean 11
  47e Kris Burton 10
  57e Edoardo Gori 9
Sergio Parisse 8
Alessandro Zanni 7
  76e Robert Barbieri 6
Marco Bortolami 5
  57e Quintin Geldenhuys 4
  33e Martin Castrogiovanni 3
  58e Leonardo Ghiraldini 2
Andrea Lo Cicero 1
Remplaçants
  58e  Tommaso D'Apice 16
  33e  Lorenzo Cittadini 17
  57e  Antonio Pavanello 18
  76e  Mauro Bergamasco 19
  57e  Fabio Semenzato 20
  47e  Tobias Botes 21
  63e  Luca Morisi 22
Entraîneur
Jacques Brunel  

  Angleterre

Titulaires
15 Ben Foden
14 Chris Ashton
13 Brad Barritt
12 Owen Farrell
11 David Strettle
10 Charlie Hodgson   77e
9 Ben Youngs   51e
8 Phil Dowson   51e
7 Chris Robshaw
6 Tom Croft
5 Tom Palmer   58e
4 Mouritz Botha
3 Dan Cole   75e
2 Dylan Hartley   75e
1 Alex Corbisiero
Remplaçants
16 Rob Webber   75e 
17 Matt Stevens   75e 
18 Geoff Parling   58e 
19 Ben Morgan   51e 
20 Lee Dickson   51e 
21 Jordan Turner-Hall   77e 
22 Mike Brown
Entraîneur
  Stuart Lancaster

France - IrlandeModifier

Feuille de match
  France 17 – 17 Irlande  

(mt : 6 - 17)

au Stade de France, Saint-Denis

Homme du match :   Yoann Maestri

Points marqués[61] :

  • France : 1 essai de Fofana (50e) et 4 pénalités de Parra (22e, 29e, 46e, 57e)
  • Irlande : 2 essais de Bowe (12e, 37e), 2 transformations de Sexton (13e, 38e) et 1 pénalité de Sexton (25e)

Évolution du score : 0-7, 3-7, 3-10, 6-10, 6-17, 9-17, 14-17, 17-17

Arbitre :   Dave Pearson

Spectateurs : 79 600

Résumé

Le match est annulé quelques minutes avant son entame par une décision de Dave Pearson, l'arbitre de la rencontre, qui estime que le terrain est dangereux en raison de son état gelé[8]. Le 14 février, le comité des Six Nations décide de reporter le match au 4 mars[7].

Composition des équipes
France  

Titulaires
  67e Clément Poitrenaud 15
Vincent Clerc 14
Aurélien Rougerie 13
Wesley Fofana 12
Julien Malzieu 11
François Trinh-Duc 10
Morgan Parra 9
Imanol Harinordoquy 8
  70e Julien Bonnaire 7
Thierry Dusautoir 6
Yoann Maestri 5
  60e Pascal Papé 4
Nicolas Mas 3
  52e Dimitri Szarzewski 2
  52e Jean-Baptiste Poux 1
Remplaçants
  52e  William Servat 16
  52e  Vincent Debaty 17
  60e  Lionel Nallet 18
  70e  Louis Picamoles 19
Julien Dupuy 20
  67e  Lionel Beauxis 21
Maxime Mermoz 22
Entraîneur
Philippe Saint-André  

  Irlande

Titulaires
15 Rob Kearney
14 Tommy Bowe
13 Keith Earls
12 Gordon D'Arcy   71e
11 Andrew Trimble
10 Jonathan Sexton
9 Conor Murray   58e
8 Jamie Heaslip
7 Sean O'Brien   65e
6 Stephen Ferris
5 Paul O'Connell
4 Donncha O'Callaghan   58e
3 Mike Ross
2 Rory Best   74e
1 Cian Healy   74e
Remplaçants
16 Sean Cronin   74e 
17 Tom Court   74e 
18 Donnacha Ryan   58e 
19 Peter O'Mahony   65e 
20 Eoin Reddan   58e 
21 Ronan O'Gara   71e 
22 Fergus McFadden
Entraîneur
  Declan Kidney

Galles - ÉcosseModifier

Feuille de match
  Galles 27 – 13 Écosse  

(mt : 3 - 3)

au Millennium Stadium, Cardiff

Homme du match :   Dan Lydiate

Points marqués[62] :

  • Galles : 3 essais de Cuthbert (42e) et Halfpenny (51e, 56e) ; 3 transformations de Halfpenny (44e, 52e, 57e) ; 2 pénalités de Halfpenny (30e, 46e)
  • Écosse : 1 essai de Laidlaw (64e) ; 1 transformation de Laidlaw (65e) ; 2 pénalités de Laidlaw (23e, 49e)

Évolution du score : 0-3, 3-3, 10-3, 13-3, 13-6, 20-6, 27-6, 27-13

Arbitre :   Romain Poite

Spectateurs : 73 189

Résumé

Composition des équipes
Galles  

Titulaires
Leigh Halfpenny 15
Alex Cuthbert 14
Jonathan Davies 13
  78e Jamie Roberts 12
  40e George North 11
Rhys Priestland 10
  74e Mike Phillips 9
Toby Faletau 8
Aaron Shingler 7
  73e Dan Lydiate 6
Ian Evans 5
  75e Ryan Jones (cap.) 4
  73e Adam Jones 3
  10e   19e    40e Huw Bennett 2
  78e à 80e Gethin Jenkins 1
Remplaçants
  10e    19e   40e  Ken Owens 16
  73e  Paul James 17
  75e  Lou Reed 18
  73e  Andy Powell 19
  75e  Lloyd Williams 20
  40e  James Hook 21
  78e  Scott Williams 22
Entraîneur
Warren Gatland  

  Écosse

Titulaires
15 Rory Lamont
14 Lee Jones
13 Nick De Luca   46e à 56e
12 Sean Lamont   54e à 64e
11 Max Evans   16e
10 Greig Laidlaw
9 Chris Cusiter   49e
8 David Denton
7 Ross Rennie
6 Alasdair Strokosch   45e
5 Jim Hamilton   58e
4 Richie Gray
3 Geoff Cross   58e
2 Ross Ford (cap.)   72e
1 Allan Jacobsen
Remplaçants
16 Scott Lawson   72e 
17 Ed Kalman   58e 
18 Alastair Kellock   58e 
19 John Barclay   45e 
20 Mike Blair   49e 
21 Duncan Weir
22 Stuart Hogg   16e 
Entraîneur
  Andy Robinson

Troisième journéeModifier

Irlande - ItalieModifier

Feuille de match
  Irlande 42 – 10 Italie  

(mt : 17 - 10)

à l'Aviva Stadium, Dublin

Homme du match :   Jonathan Sexton

Points marqués[63] :

  • Irlande : 5 essais de Earls (15e), Bowe (38e, 60e), Court (76e), Trimble (79e), 4 transformations de Sexton (17e, 39e, 61e, 78e) et 3 pénalités de Sexton (10e, 48e, 58e)
  • Italie : 1 essai de Parisse (34e), 1 transformation de Botes (35e) et 1 pénalité de Botes (7e)

Évolution du score : 0-3, 3-3, 10-3, 10-10, 17-10, 20-10, 23-10, 30-10, 37-10, 42-10

Arbitre :   Craig Joubert

Spectateurs : 51 000

Résumé

Composition des équipes
Irlande  

Titulaires
Rob Kearney 15
Tommy Bowe 14
  67e Keith Earls 13
  69e Gordon D'Arcy 12
Andrew Trimble 11
Jonathan Sexton 10
  54e Conor Murray 9
Jamie Heaslip 8
  58e Sean O'Brien 7
Stephen Ferris 6
(cap.) Paul O'Connell 5
  58e Donncha O'Callaghan 4
Mike Ross 3
  69e Rory Best 2
  69e Cian Healy 1
Remplaçants
  69e  Sean Cronin 16
  69e  Tom Court 17
  58e  Donnacha Ryan 18
  58e  Peter O'Mahony 19
  54e  Eoin Reddan 20
  69e  Ronan O'Gara 21
  67e  Fergus McFadden 22
Entraîneur
Declan Kidney  

  Italie

Titulaires
15 Andrea Masi
14 Giovanbattista Venditti
13 Tommaso Benvenuti
12 Alberto Sgarbi   63e
11 Luke McLean
10 Tobias Botes   58e
9 Edoardo Gori   71e
8 Sergio Parisse (cap.)
7 Robert Barbieri   63e
6 Alessandro Zanni
5 Marco Bortolami
4 Quintin Geldenhuys   58e
3 Lorenzo Cittadini   67e
2 Leonardo Ghiraldini   71e
1 Michele Rizzo
Remplaçants
16 Tommaso D'Apice   71e 
17 Fabio Staibano   67e 
18 Antonio Pavanello   58e 
19 Simone Favaro   63e 
20 Fabio Semenzato   71e 
21 Kris Burton   58e 
22 Gonzalo Canale   63e 
Entraîneur
  Jacques Brunel

Angleterre - GallesModifier

Feuille de match
  Angleterre 12 – 19 Galles  

(mt : 9 - 6)

au Stade de Twickenham, Londres

Homme du match :   Sam Warburton

Points marqués[64] :

  • Angleterre : 4 pénalités de Farrell (23e, 29e, 38e, 45e)
  • Galles : 1 essai de S. Williams (75e), 1 transformation de Halfpenny (76e) et 4 pénalités de Halfpenny (25e, 34e, 53e, 71e)

Évolution du score : 3-0, 3-3, 6-3, 6-6, 9-6, 12-6, 12-9, 12-12, 12-19

Arbitre :   Steve Walsh

Spectateurs : 80 764

Résumé

L'Angleterre perd le match sur le fil avec un essai de Scott Williams, entré peu de temps avant. Annoncé défaillant[65],[66], le XV de la rose surprend les observateurs[réf. nécessaire] en livrant une prestation engagée dans le combat et en rivalisant avec le XV du Poireau.

Composition des équipes
Angleterre  

Titulaires
  77e Ben Foden 15
Chris Ashton 14
Manu Tuilagi 13
Brad Barritt 12
David Strettle 11
  65e Owen Farrell 10
  60e Lee Dickson 9
  72e Ben Morgan 8
(cap.) Chris Robshaw 7
Tom Croft 6
Geoff Parling 5
  60e Mouritz Botha 4
Dan Cole 3
  72e Dylan Hartley 2
  65e Alex Corbisiero 1
Remplaçants
  72e  Rob Webber 16
  65e  Matt Stevens 17
  60e  Courtney Lawes 18
  72e  Phil Dowson 19
  60e  Ben Youngs 20
  65e  Toby Flood 21
  77e  Mike Brown 22
Entraîneur
Stuart Lancaster  

  Galles

Titulaires
15 Leigh Halfpenny
14 Alex Cuthbert
13 Jonathan Davies
12 Jamie Roberts   40e
11 George North
10 Rhys Priestland
9 Mike Phillips
8 Toby Faletau
7 Sam Warburton (cap.)
6 Dan Lydiate
5 Ian Evans
4 Alun Wyn Jones   54e
3 Adam Jones
2 Ken Owens
1 Gethin Jenkins
Remplaçants
16 Richard Hibbard
17 Paul James
18 Ryan Jones   54e 
19 Justin Tipuric
20 Lloyd Williams
21 Stephen Jones
22 Scott Williams   40e 
Entraîneur
  Warren Gatland

Écosse - FranceModifier

Feuille de match
  Écosse 17 – 23 France  

(mt : 10 - 10)

à Murrayfield, Édimbourg

Homme du match :   Ross Rennie

Points marqués[67] :

  • Écosse :2 essais par Hogg (7e), Jones (55e) ; 2 transformations de Laidlaw (8e) et Weir (56e ; 1 pénalité de Laidlaw (25e)
  • France :2 essais par Fofana (28e) et Médard (59e) ; 2 transformations de Parra (29e, 60e) ; 2 pénalité de Parra (38e, 47e) ; 1 drop de Beauxis (68e)

Évolution du score : 7-0, 10-0, 10-7, 10-10, 10-13, 17-13, 17-20, 17-23

Arbitre :   Wayne Barnes

Spectateurs : 67 130

Résumé

Composition des équipes
Écosse  

Titulaires
Stuart Hogg 15
  30e Rory Lamont 14
Sean Lamont 13
Graeme Morrison 12
Lee Jones 11
  48e Greig Laidlaw 10
  30e Mike Blair 9
Ross Rennie 8
  52e David Denton 7
John Barclay 6
  69e Jim Hamilton 5
Richie Gray 4
  61e Geoff Cross 3
  68e (cap.) Ross Ford 2
Allan Jacobsen 1
Remplaçants
  68e  Rory Lawson 16
  61e  Ed Kalman 17
  69e  Alastair Kellock 18
  52e  Richie Vernon 19
  30e  Chris Cusiter 20
  48e  Duncan Weir 21
  30e  Nick De Luca 22
Entraîneur
Andy Robinson  

  France

Titulaires
15 Maxime Médard   63e
14 Vincent Clerc
13 Aurélien Rougerie
12 Wesley Fofana
11 Julien Malzieu
10 François Trinh-Duc
9 Morgan Parra   70e
8 Imanol Harinordoquy
7 Louis Picamoles   55e
6 Thierry Dusautoir (cap.)
5 Yoann Maestri   55e
4 Pascal Papé
3 Nicolas Mas
2 Dimitri Szarzewski   45e
1 Jean-Baptiste Poux   45e
Remplaçants
16 William Servat   45e 
17 Vincent Debaty   45e 
18 Lionel Nallet   55e 
19 Julien Bonnaire   55e 
20 Julien Dupuy   70e 
21 Lionel Beauxis   63e 
22 Maxime Mermoz
Entraîneur
  Philippe Saint-André

Quatrième journéeModifier

Galles - ItalieModifier

Feuille de match
  Galles 24 – 3 Italie  

(mt : 9 - 3)

au Millennium Stadium, Cardiff

Homme du match :

Points marqués :

Évolution du score : 3-0, 3-3, 6-3, 9-3, 16-3, 19-3, 24-3

Arbitre :   George Clancy

Spectateurs : 60 887

Résumé

Composition des équipes
Galles  

Titulaires
  61e à 71e   73e Leigh Halfpenny 15
Alex Cuthbert 14
  68e Jonathan Davies 13
Jamie Roberts 12
George North 11
Rhys Priestland 10
  70e Mike Phillips 9
  65e Toby Faletau 8
Justin Tipuric 7
Dan Lydiate 6
Ian Evans 5
  62e Alun Wyn Jones 4
  70e Adam Jones 3
  62e Matthew Rees 2
(cap.) Gethin Jenkins 1
Remplaçants
  62e  Ken Owens 16
  70e  Paul James 17
  62e  Luke Charteris 18
  65e  Ryan Jones 19
  70e  Rhys Webb 20
  73e  James Hook 21
  68e  Scott Williams 22
Entraîneur
Warren Gatland  

  Italie

Titulaires
15 Andrea Masi   71e
14 Mirco Bergamasco
13 Gonzalo Canale   66e
12 Alberto Sgarbi
11 Luke McLean
10 Kris Burton
9 Fabio Semenzato   66e
8 Sergio Parisse (cap.)
7 Simone Favaro   62e
6 Alessandro Zanni
5 Cornelius van Zyl   51e
4 Quintin Geldenhuys
3 Lorenzo Cittadini   51e   71e 
2 Leonardo Ghiraldini   52e
1 Andrea Lo Cicero   71e
Remplaçants
16 Tommaso D'Apice   52e 
17 Fabio Staibano   51e 
18 Marco Bortolami   51e 
19 Robert Barbieri   62e 
20 Tobias Botes   66e 
21 Tommaso Benvenuti   66e 
22 Giulio Toniolatti   71e 
Entraîneur
  Jacques Brunel

Irlande - ÉcosseModifier

Feuille de match
  Irlande 32 – 14 Écosse  

(mt : 22 - 14)

à l'Aviva Stadium, Dublin

Homme du match :

Points marqués :

  • Irlande : 4 essais de Best (13e), Reddan (33e), Trimble (40e) et McFadden (76e) ; 3 transformations de Sexton (14e, 34e, 77e) et deux pénalités de Sexton (25e, 71e)
  • Écosse : 1 essai de Gray (36e) et 3 pénalités de Laidlaw (3e, 9e, 31e)

Évolution du score : 0-3, 0-6, 7-6, 7-9, 10-9, 15-9, 15-14, 22-14, 25-14, 32-14

Arbitre :   Chris Pollock

Spectateurs : 51 000

Résumé

Composition des équipes
Irlande  

Titulaires
  72e Rob Kearney 15
Tommy Bowe 14
Keith Earls 13
  53e Gordon D'Arcy 12
Andrew Trimble 11
Jonathan Sexton 10
  53e Eoin Reddan 9
Jamie Heaslip 8
  61e Peter O'Mahony 7
Stephen Ferris 6
Donnacha Ryan 5
  77e Donncha O'Callaghan 4
  77e Mike Ross 3
  53e (cap.) Rory Best 2
  50e   58e  Cian Healy 1
Remplaçants
  53e  Sean Cronin 16
  50e    58e   77e  Tom Court 17
  77e  Mike McCarthy 18
  61e  Shane Jennings 19
  53e  Tomas O'Leary 20
  53e  Ronan O'Gara 21
  72e  Fergus McFadden 22
Entraîneur
Declan Kidney  

  Écosse

Titulaires
15 Stuart Hogg
14 Lee Jones   61e
13 Max Evans   72e à 80e
12 Graeme Morrison
11 Sean Lamont
10 Greig Laidlaw   55e
9 Mike Blair   49e
8 David Denton
7 Ross Rennie   58e
6 John Barclay
5 Jim Hamilton   59e
4 Richie Gray
3 Geoff Cross   46e
2 Ross Ford (cap.)
1 Allan Jacobsen
Remplaçants
16 Scott Lawson
17 Euan Murray   46e 
18 Alastair Kellock   59e 
19 Richie Vernon   58e 
20 Chris Cusiter   49e 
21 Ruaridh Jackson   55e 
22 Matt Scott   61e 
Entraîneur
  Andy Robinson

France - AngleterreModifier

Feuille de match
  France 22 – 24 Angleterre  

(mt : 9 - 14)

au Stade de France, Saint-Denis

Homme du match :   Imanol Harinordoquy

Points marqués[68] :

  • France : 1 essai de Fofana (74e) ; 1 transformation de Parra (75e) et 5 pénalités de Beauxis (16e, 39e, 68e), Dupuy (32e) et Parra (64e)
  • Angleterre : 3 essais de Tuilagi (12e), Foden (17e) et Croft (70e) ; 3 transformations de Farrell (14e, 18e, 71e) et 1 pénalité de Farrell (49e)

Évolution du score : 0-7, 3-7, 3-14, 6-14, 9-14, 9-17, 12-17, 15-17, 15-24, 22-24

Arbitre :   Alain Rolland

Spectateurs : 79 596

Résumé

La France réalise une mauvaise entame de match sanctionnée par deux essais en contre. Dominée en mêlée fermée, elle manque de justesse dans son jeu à l'inverse de l'Angleterre bien emmenée par sa colonne vertébrale Ben Morgan, Lee Dickson et Owen Farrell. La France remonte progressivement au score avant la mi-temps par des pénalités de Beauxis et profite d'erreurs de l'ouvreur anglais. Solide dans les airs avec un Harinordoquy omniprésent[69], elle réalise une seconde mi-temps bien meilleure mais marquée par l'essai de Croft dans les dix dernières minutes alors que la France avait réussi à remonter à deux points des Anglais. Le suspense rebondit après une « 89 » de Picamoles et Parra qui permet à Fofana d'inscrire son 4e essai dans le Tournoi en autant de matchs. Sur le renvoi, les Français redoublent d'énergie pour revenir dans le camp de la Rose dans les cinq dernières minutes grâce à une course de Rougerie. François Trinh-Duc est en position de drop après quelque temps de jeu mais son tir est trop court et passe sous la barre transversale.

Composition des équipes
France  

Titulaires
Clément Poitrenaud 15
  36e Vincent Clerc 14
Aurélien Rougerie 13
Wesley Fofana 12
Julien Malzieu 11
  73e Lionel Beauxis 10
  49e Julien Dupuy 9
Imanol Harinordoquy 8
  66e Julien Bonnaire 7
(cap.) Thierry Dusautoir 6
  54e Yoann Maestri 5
Pascal Papé 4
  75e Nicolas Mas 3
  49e Dimitri Szarzewski 2
  49e   75e  Jean-Baptiste Poux 1
Remplaçants
  49e  Vincent Debaty 16
  49e  William Servat 17
  54e  Lionel Nallet 18
  66e  Louis Picamoles 19
  49e  Morgan Parra 20
  73e  François Trinh-Duc 21
  36e  Maxime Mermoz 22
Entraîneur
Philippe Saint-André  

  Angleterre

Titulaires
15 Ben Foden
14 Chris Ashton
13 Manu Tuilagi
12 Brad Barritt
11 Charlie Sharples   52e à 62e
10 Owen Farrell
9 Lee Dickson   73e
8 Ben Morgan   62e
7 Chris Robshaw (cap.)
6 Tom Croft
5 Geoff Parling
4 Mouritz Botha   55e
3 Dan Cole   68e
2 Dylan Hartley
1 Alex Corbisiero
Remplaçants
16 Rob Webber   74e 
17 Matt Stevens   68e 
18 Tom Palmer   55e 
19 Phil Dowson   62e    74e
20 Ben Youngs   73e 
21 Charlie Hodgson
22 Mike Brown
Entraîneur
  Stuart Lancaster

Cinquième journéeModifier

Italie - ÉcosseModifier

Feuille de match
  Italie 13 – 6 Écosse  

(mt : 3 - 3)

au Stade olympique, Rome

Homme du match :   Martin Castrogiovanni

Points marqués[70] :

  • Italie : 1 essai de Venditti (42e) ; 1 transformation de Burton (43e) ; 1 pénalité de Bergamasco (10e) et 1 drop de Burton (76e)
  • Écosse : 2 pénalités de Laidlaw (35e, 59e)

Évolution du score : 3-0, 3-3, 10-3, 10-6, 13-6

Arbitre :   Alain Rolland

Spectateurs : 72 357

Résumé

Composition des équipes
Italie  

Titulaires
Andrea Masi 15
Giovanbattista Venditti 14
Tommaso Benvenuti 13
  69e Gonzalo Canale 12
Mirco Bergamasco 11
Kris Burton 10
  66e Edoardo Gori 9
(cap.) Sergio Parisse 8
  56e Robert Barbieri 7
  65e à 75e Alessandro Zanni 6
Marco Bortolami 5
  75e Quintin Geldenhuys 4
  66e Martin Castrogiovanni 3
  56e Fabio Ongaro 2
  51e   66e  Andrea Lo Cicero 1
Remplaçants
  56e  Tommaso D'Apice 16
  51e  Lorenzo Cittadini 17
  75e  Joshua Furno 18
  71e  Simone Favaro 19
  56e  Manoa Vosawai 20
  66e    71e Tobias Botes 21
  69e  Giulio Toniolatti 22
Entraîneur
Jacques Brunel  

  Écosse

Titulaires
15 Stuart Hogg
14 Max Evans
13 Nick De Luca   38e à 49e
12 Graeme Morrison
11 Sean Lamont
10 Greig Laidlaw   69e
9 Mike Blair
8 David Denton
7 Ross Rennie
6 John Barclay   69e
5 Jim Hamilton   54e à 64e
4 Richie Gray   54e
3 Geoff Cross   49e
2 Ross Ford (cap.)
1 Allan Jacobsen
Remplaçants
16 Scott Lawson
17 Euan Murray   49e 
18 Alastair Kellock   54e 
19 Richie Vernon   69e 
20 Chris Cusiter
21 Ruaridh Jackson   69e 
22 Jack Cuthbert
Entraîneur
  Andy Robinson

Galles - FranceModifier

Feuille de match
  Galles 16 – 9 France  

(mt : 10 - 3 )

au Millennium Stadium, Cardiff

Homme du match :

Points marqués[71] :

  • Galles : 1 essai de Cuthbert (20e) ; 1 transformation de Halfpenny (21e) et 3 pénalités de Halfpenny (32e, 52e, 75e)
  • France : 3 pénalités de Yachvili (10e, 72e) et Beauxis (44e)

Évolution du score : 0-3, 7-3, 10-3, 10-6, 13-6, 13-9, 16-9

Arbitre :   Craig Joubert

Spectateurs : 74 178

Résumé

Composition des équipes
Galles  

Titulaires
Leigh Halfpenny 15
Alex Cuthbert 14
  53e   60e  Jonathan Davies 13
Jamie Roberts 12
George North 11
Rhys Priestland 10
  63e Mike Phillips 9
Toby Faletau 8
  40e (cap.) Sam Warburton 7
Dan Lydiate 6
Ian Evans 5
  63e Alun Wyn Jones 4
Adam Rhys Jones 3
  63e Matthew Rees 2
Gethin Jenkins 1
Remplaçants
  63e  Ken Owens 16
Paul James 17
  63e  Luke Charteris 18
  40e  Ryan Jones 19
  63e  Lloyd Williams 20
James Hook 21
  53e    60e Scott Williams 22
Entraîneur
Warren Gatland  

  France

Titulaires
15 Clément Poitrenaud   35e
14 Wesley Fofana
13 Aurélien Rougerie
12 Florian Fritz
11 Alexis Palisson   53e
10 Lionel Beauxis   71e
9 Dimitri Yachvili
8 Imanol Harinordoquy
7 Julien Bonnaire   59e
6 Thierry Dusautoir (cap.)
5 Yoann Maestri
4 Pascal Papé   67e
3 David Attoub
2 William Servat   44e
1 Jean-Baptiste Poux   44e
Remplaçants
16 Dimitri Szarzewski   44e 
17 Vincent Debaty   44e 
18 Julien Pierre   67e 
19 Louis Picamoles   59e 
20 Morgan Parra   71e 
21 François Trinh-Duc   53e 
22 Jean-Marcellin Buttin   35e 
Entraîneur
  Philippe Saint-André

Angleterre - IrlandeModifier

Feuille de match
  Angleterre 30 – 9 Irlande  

(mt : 9 - 6)

au Stade de Twickenham, Londres

Homme du match :

Points marqués[72] :

  • Angleterre : 2 essais de pénalité (58e) et de Youngs (73e) ; 1 transformation de Farrell (58e) et 6 pénalités de Farrell (2e, 23e, 34e, 48e, 64e, 77e)
  • Irlande : 3 pénalités de Sexton (15e, 40e, 51e)

Évolution du score : 3-0, 3-3, 6-3, 9-3, 9-6, 12-6, 12-9, 19-9, 22-9, 27-9, 30-9

Arbitre :   Nigel Owens

Spectateurs : 80 567

Résumé

Composition des équipes
Angleterre  

Titulaires
Ben Foden 15
Chris Ashton 14
Manu Tuilagi 13
Brad Barritt 12
David Strettle 11
Owen Farrell 10
  48e Lee Dickson 9
  74e Ben Morgan 8
(cap.) Chris Robshaw 7
Tom Croft 6
Geoff Parling 5
  55e Mouritz Botha 4
  74e Dan Cole 3
  74e Dylan Hartley 2
Alex Corbisiero 1
Remplaçants
  74e  Lee Mears 16
  74e  Matt Stevens 17
  55e  Tom Palmer 18
  74e  Phil Dowson 19
  48e  Ben Youngs 20
Charlie Hodgson 21
Mike Brown 22
Entraîneur
Stuart Lancaster  

  Irlande

Titulaires
15 Rob Kearney
14 Tommy Bowe
13 Keith Earls
12 Gordon D'Arcy   48e
11 Andrew Trimble   74e
10 Jonathan Sexton
9 Eoin Reddan   48e
8 Jamie Heaslip
7 Sean O'Brien   69e
6 Stephen Ferris
5 Donnacha Ryan
4 Donncha O'Callaghan   66e
3 Mike Ross   36e
2 Rory Best (cap.)   74e
1 Cian Healy
Remplaçants
16 Sean Cronin   74e 
17 Tom Court   36e 
18 Mike McCarthy   66e 
19 Peter O'Mahony   69e 
20 Tomas O'Leary   48e 
21 Ronan O'Gara   48e 
22 Fergus McFadden   74e 
Entraîneur
  Declan Kidney

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. C'est la première fois dans l'histoire du Tournoi des Six Nations que le XV de France ne peut disputer un match. En 2001, en raison de l'épizootie de fièvre aphteuse trois matchs (Galles-Irlande, Irlande-Angleterre et Écosse-Irlande) avaient été annulés puis disputés à l'automne 2001.
  2. Steven Shingler aurait pu prétendre à une sélection avec le XV du Chardon de par l'origine écossaise de sa mère
  3. Sur les 23 joueurs retenus pour jouer contre l'Italie, dix-sept sont vice-champions du monde, dont seize alignés sur la feuille de match de la finale face à la Nouvelle-Zélande

RéférencesModifier

  1. « Le programme 2012 », sur rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 19 novembre 2011)
  2. Renaud, « Calendrier du Tournoi des 6 nations 2012 », sur www.rencontresaxv.fr, (consulté le 4 janvier 2012)
  3. Isabelle Williamson, « Grand Chelem pour le Pays de Galles », sur www.rbs6nations.com, (consulté le 20 février 2013)
  4. « L'Italie au stade Olympique », sur www.sport24.fr,
  5. « Galles - France, déjà à guichets fermés ! », sur www.sports.fr, (consulté le 4 janvier 2012)
  6. « VI Nations Galles-France déjà à guichets fermés », sur www.sports.fr, (consulté le 4 janvier 2012)
  7. a et b « France - Irlande le 4 mars », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, nil (consulté le 15 février 2012)
  8. a et b Vincent Péré-Lahaille, « France - Irlande annulé », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 11 février 2012)
  9. « Règles du Tournoi RBS des 6 Nations », sur www.rbs6nations.com, Six Nations Rugby Ltd (consulté le 15 janvier 2010)
  10. « Ang: Stuart Lancaster remplace Johnson », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 6 janvier 2012)
  11. « Angleterre : Un groupe de 32 », sur www.rugby365.fr, (consulté le 13 janvier 2012)
  12. « Flood manquera le début », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 6 janvier 2012)
  13. « Ang: M. Tuilagi incertain », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 6 janvier 2012)
  14. « VI Nations Angleterre: Flood et Tuilagi incertains », sur www.sports.fr, (consulté le 6 janvier 2012)
  15. « Wilkinson arrête la sélection », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 6 janvier 2012)
  16. Rédaction Rugby365.fr, « Angleterre : Le stage finalement à Leeds », sur www.rugby365.fr, (consulté le 9 janvier 2012)
  17. Rédaction Rugby365.fr, « Angleterre : Narraway en renfort », sur www.rugby365.fr, (consulté le 25 janvier 2012)
  18. « Deux joueurs en renfort », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 30 janvier 2012)
  19. Rédaction Rugby365.fr, « Angleterre : Chris Robshaw capitaine », sur www.rugby365.fr, (consulté le 30 janvier 2012)
  20. « Le groupe de l'Écosse », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 5 janvier 2012)
  21. « VI Nations Ecosse: Six nouveaux pour le Tournoi », sur www.sports.fr, (consulté le 5 janvier 2012)
  22. « Ecosse : Low forfait pour l'ouverture », sur www.rugby365.fr, (consulté le 13 janvier 2012)
  23. « Kalman remplace Low », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 16 janvier 2012)
  24. « Ecosse : Shingler ne pourra jouer qu'avec le pays de Galles », sur www.rugby365.fr, (consulté le 13 janvier 2012)
  25. « Ecosse : Phil Godman appelé », sur www.rugby365.fr, (consulté le 25 janvier 2012)
  26. « Ecosse : Ryder appelé », sur www.rugby365.fr, (consulté le 25 janvier 2012)
  27. Justin Palmer et Gregory Blachier, « Rugby: le demi d'ouverture écossais Dan Parks cède la place », sur fr.sports.yahoo.com, (consulté le 27 février 2012)
  28. Vincent Péré-Lahaille, « Avec Fofana et Debaty », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 5 janvier 2012)
  29. « XV France », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 5 janvier 2012)
  30. Jean-François Paturaud, « Saint-André appelle Lionel Nallet en raison de la blessure de Millo-Chluski », sur www.rugby365.fr, (consulté le 13 janvier 2012)
  31. Vincent Péré-Lahaille, « La surprise Attoub », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 26 janvier 2012)
  32. Rédaction Rugby365, « Bleus : Yachvili forfait, J.Dupuy convoqué », sur www.rugby365.fr, (consulté le 10 février 2012)
  33. « Henson dans les 35 », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 18 janvier 2012)
  34. Rédaction Rugby365.fr, « Galles : Phillips libéré par Bayonne », sur www.rugby365.fr, (consulté le 9 janvier 2012)
  35. Jean-François Paturaud, « Galles : Un groupe gallois composé de Mondialistes et Gavin Henson », sur www.rugby365.fr, (consulté le 18 janvier 2012)
  36. Rédaction rugby365.fr, « Galles : A.Shingler appelé », sur www.rugby365.fr, (consulté le 25 janvier 2012)
  37. « S. Jones rappelé », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 27 janvier 2012)
  38. Rédaction rugby365.fr, « Galles : Bradley Davies suspendu sept semaines », sur www.rugby365.fr, (consulté le 10 février 2012)
  39. « Irlande : Le groupe pour le Tournoi », sur www.rugby365.fr, (consulté le 18 janvier 2012)
  40. « Sans O'Driscoll », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 18 janvier 2012)
  41. « Irlande : Gilroy convoqué », sur www.rugby365.fr, (consulté le 25 janvier 2012)
  42. « Irlande : Un groupe de 32 joueurs », sur www.rugby365.fr, (consulté le 30 janvier 2012)
  43. « Italie : Brunel dévoile son groupe », sur www.rugby365.fr, (consulté le 16 janvier 2012)
  44. « Italie : Rizzo en renfort », sur www.rugby365.fr, (consulté le 25 janvier 2012)
  45. « Un Sud-Africain en renfort », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 1er février 2012)
  46. a et b (en) [PDF] « RBS Six Nations 2012 appointments », sur www.irb.com, IRB (consulté le 9 décembre 2011)
  47. a et b Laurent Chabada, « Craig Joubert arbitrera Pays de Galles vs France », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le 9 décembre 2011)
  48. Simon Valzer, « Angleterre : le grand remue-ménage », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 27 janvier 2012)
  49. R.D., « Paterson, l'adieu au Chardon », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 27 janvier 2012)
  50. PLG, « Les débuts de l'ère Saint-André », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 27 janvier 2012)
  51. Clément Mazella, « Les débuts de l'ère Saint-André », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 27 janvier 2012)
  52. a et b « Lagisquet : Être digne du statut de favori », sur www.sport.fr, (consulté le 27 janvier 2012)
  53. Clément Mazella, « Williams : "Il est temps que je parte" », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 27 janvier 2012)
  54. Richard Burgan, « Un Trèfle d'expérience », sur www.sport.fr, (consulté le 27 janvier 2012)
  55. « Rugby : Jacques Brunel, futur sélectionneur du XV d'Italie », sur www.lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 27 janvier 2012)
  56. a et b Nicolas Augot, « Brunel, l'italien ambitieux », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 27 janvier 2012)
  57. a, b et c (en) « France (15) 30 - 12 (6) Italy », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 7 février 2012)
  58. a et b (en) « Scotland (6) 6 - 13 (3) England », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 7 février 2012)
  59. (en) « Ireland (10) 21 - 23 (5) Wales », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 7 février 2012)
  60. (en) « Italy (12) 15 - 19 (6) England », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 11 février 2012)
  61. (en) « France (6) 17 - 17 (17) Ireland », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 4 mars 2012)
  62. (en) « Wales (3) 27 - 13 (3) Scotland », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 13 février 2012)
  63. (en) « Ireland (17) 42 - 10 (10) Italy », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 27 février 2012)
  64. (en) « England (9) 12 - 19 (6) Wales », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 27 février 2012)
  65. Simon Valzer, « Angleterre: Redorer le blason », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 12 mars 2012)
  66. Gilles Navarro, « Lancaster en mission », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 12 mars 2012)
  67. (en) « Scotland (10) 17 - 23 (10) France », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 27 février 2012)
  68. (en) « France (9) 22 - 24 (14) England », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 12 mars 2012)
  69. Léo Faure, « Harinordoquy était partout », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 12 mars 2012)
  70. (en) « Italy (3) 13 - 6 (3) Scotland », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 19 mars 2012)
  71. (en) « Wales (10) 16 - 9 (3) France », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 19 mars 2012)
  72. (en) « England (9) 30 - 9 (6) Ireland », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 19 mars 2012)

AnnexesModifier