Wayne Barnes

arbitre anglais de rugby à XV

Wayne Barnes
Wayne Barnes en 2013
Wayne Barnes en 2013
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Naissance (41 ans)
Sport rugby à XV
Désignations internationales **
Années Compétition
2007- Tournoi des Six Nations
2007 Coupe du monde
2011 Coupe du monde
2015 Coupe du monde
2019 Coupe du monde
** Compétition internationale d'équipes nationales.

Wayne Barnes, né le dans le Gloucestershire, est un arbitre international anglais de rugby à XV.

BiographieModifier

Barnes fait ses débuts au rugby en tant que joueur à l’âge de sept ans, mais à la suite d'une blessure, il abandonne son poste en deuxième ligne pour se consacrer à l’arbitrage, dès l’âge de 15 ans. Il gravit rapidement les échelons, intégrant la liste des arbitres de la première division anglaise à 21 ans, mais doit attendre trois ans pour arbitrer sa première rencontre (en ). Il débute en Coupe d’Europe en 2005. Il devient ensuite le plus jeune arbitre professionnel anglais à l’âge de 25 ans en , et abandonne alors son emploi d’avocat spécialisé dans le droit pénal.

Au niveau international, il débute dans les compétitions de jeunes, avant d’arbitrer son premier match international le (Fidji-Samoa, IRB Pacific 5 Nations). Son premier match du Tournoi des Six Nations fut Italie-France en 2007 (3-39).

Il arbitre aussi régulièrement sur le circuit international de rugby à sept.

En arbitrant des matchs de la Coupe du monde 2007 il est le plus jeune arbitre et le moins expérimenté (8 tests seulement) de la compétition. Il y dirige 4 rencontres du premier tour et le quart de finale France-Nouvelle-Zélande (20-18), qui lui attire après le match de nombreuses critiques du côté néo-zélandais. En deuxième mi-temps, Barnes omet de sanctionner une passe en-avant entre Damien Traille et Frédéric Michalak, qui débouche sur l'essai qualifiant l'équipe de France. Son arbitrage controversé lors de cette rencontre lui a valu de recevoir des menaces de mort de la part de supporters néo-zélandais[1].

Il fait partie des dix arbitres retenus pour la Coupe du monde 2011 en Nouvelle-Zélande.

À seulement 35 ans, Wayne Barnes a déjà dirigé plus de cinquante matchs sur la scène internationale. À l'occasion du Four Nations 2014, après une saison brillante, l'arbitre anglais est désigné sur le match entre l'Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande, ce qui avait constitué la finale lors de la précédente édition. Il est alors considéré comme l'un des meilleurs arbitres d'Europe et du monde[2].

Il fait partie des douze arbitres retenus pour la Coupe du monde 2015 en Angleterre.

Lors du match France - Galles du Tournoi des Six nations 2017, Barnes fait jouer 20 minutes de temps additionnel afin de faire jouer une pénalité française à cinq mètres de la ligne d'essais[3]. Sur les réseaux sociaux, les supporters français ont estimé qu'un essai de pénalité en faveur de la France aurait été mérité[3]. Or l'attribution d'un tel essai n'est pas lié à une règle précise mais à l’appréciation de l'arbitre[3]. Plusieurs arbitres et entraîneurs internationaux ont soutenu la décision de Barnes[4]. Yoann Maestri, qui avait fortement critiqué l'arbitrage de Barnes à l'issue du match, a été condamné à une amende par la commission de discipline du tournoi[5],[6].

En , il annonce qu'il mettra un terme à sa carrière d'arbitre après la coupe du monde de rugby à XV 2019 pour se consacrer à sa carrière d'avocat[7]. En 2019, il est effectivement sélectionné pour arbitrer des matchs de la Coupe du monde au Japon[8]. Il revient ensuite sur sa décision de prendre sa retraite et arbitre son 90e match du Tournoi des Six Nations en 2020[9].

Palmarès d'arbitreModifier

Match arbitrésModifier

Arbitre de champ en phases finales :

Récompenses individuellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. fr.news.yahoo.com
  2. « Retour sur l'Évolution du Panel International », sur espritdelaregle.com.
  3. a b et c Romain Bergogne, « Pourquoi Wayne Barnes, l'arbitre de France-pays de Galles, n'a pas accordé d'essai de pénalité », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2017)
  4. Dominique Issartel, « Wayne Barnes, l'homme qui n'aimait pas siffler », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2017)
  5. « 6 nations - Une plainte contre Yoann Maestri après ses propos sur Wayne Barnes », Rugbyrama,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2017).
  6. « 6 NATIONS - Pour ses propos sur Wayne Barnes, Yoann Maestri écope d'une amende de 15 000 euros », Rugbyrama,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2017).
  7. « Ultime saison pour Wayne Barnes », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 1er septembre 2018).
  8. « Cinq arbitres français retenus », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 7 mai 2019).
  9. David Reyrat, « Les stars de l'arbitrage, Nigel Owens et Waynes Barnes, jouent les prolongations », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 7 décembre 2019).

Liens externesModifier