Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Tournoi des Six Nations 2011

compétition de rugby
Tournoi des Six Nations 2011
Description de l'image Logo Tournoi des six nations.svg.
Généralités
Sport rugby à XV
Édition 117e
Date 4 février au
Nations Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Drapeau de l'Écosse Écosse
Drapeau de la France France
Drapeau : Irlande Irlande
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau du Pays de Galles Pays de Galles
Participants 6 équipes
Matchs joués 15
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Meilleur joueur Drapeau : Italie Andrea Masi
Meilleur(s) marqueur(s) Drapeau : Angleterre Chris Ashton (6 essais)
Meilleur réalisateur Drapeau : Angleterre Toby Flood (50 pts)

Navigation

Le Tournoi des Six Nations 2011, ou Tournoi RBS des Six Nations pour des raisons de sponsoring, se déroule du 4 février au . Comme chaque année, cinq journées sont disputées en février et mars. La compétition s'étend sur sept semaines, avec des pauses avant et après la troisième journée. Chacune des six nations participantes affronte toutes les autres. Les trois équipes qui ont en 2011 l'avantage de jouer un match de plus à domicile que les autres sont l'Italie, l'Angleterre et l'Écosse. Pour la première fois de l'histoire du Tournoi, le premier match se joue un vendredi soir[1]. Toutes les équipes participantes se retrouvent avec les mêmes entraîneurs que lors de l'édition précédente[2].

L'Angleterre remporte ce tournoi sans pour autant réaliser le Grand Chelem, mis en échec par l'Irlande dans le dernier match. Les Anglais remportent également la Calcutta Cup lors de leur opposition face aux Écossais. L'Irlande, troisième au classement, remporte deux récompenses : le Centenary Quaich acquis grâce à sa victoire sur le XV du chardon et le Millennium Trophy remporté face aux Anglais. L'Italie remporte pour la première fois le Trophée Garibaldi grâce à sa première victoire contre la France dans la compétition, mais en perdant son dernier match contre l’Écosse, elle termine pour la neuvième fois dernière depuis son entrée dans la compétition en 2000. L'Italien Andrea Masi est élu meilleur joueur du tournoi, devenant le premier Italien à être distingué pour ce titre. Il devance son compatriote Fabio Semenzato deuxième ainsi que l'Irlandais Sean O'Brien et l'Anglais Toby Flood respectivement troisième et quatrième[3].

Sommaire

Villes et stadesModifier

L'équipe d’Irlande utilise son nouveau stade l'Aviva Stadium dans le cadre du Tournoi pour cette édition. Cette enceinte a été bâti sur l'ancien site de Lansdowne Road. Depuis le Tournoi des Six Nations 2007, année du début des travaux de l'Aviva Stadium, la Irish Rugby Football Union (IRFU) a négocié avec l'association athlétique gaélique le prêt du stade de Croke Park pour les matchs internationaux de rugby de l'équipe d'Irlande. L'équipe d'Irlande a inauguré l'Aviva Stadium lors des test matchs de novembre 2010.

Londres (Angleterre) Saint-Denis (France) Édimbourg (Écosse)
Stade de Twickenham
Capacité : 82 000
Stade de France
Capacité : 81 338
Murrayfield Stadium
Capacité : 67 130
     
Rome (Italie) Dublin (Irlande) Cardiff (Pays de Galles)
Stade Flaminio
Capacité : 30 000
Aviva Stadium
Capacité : 51 700
Millennium Stadium
Capacité : 74 500
   

Acteurs du Tournoi des Six NationsModifier

JoueursModifier

Cette liste énumère les effectifs des équipes participantes au Tournoi 2011. Chaque pays peut désigner 39 joueurs pour disputer la compétition. Durant la compétition, les entraîneurs ont la possibilité de faire des changements et sélectionner de nouveaux joueurs pour des raisons tactiques ou à la suite de blessures.

AngleterreModifier

Martin Johnson annonce son groupe de 33 joueurs le 11 janvier 2011[4]. Il comprend 18 avants et 15 arrières[5]. À la suite de l'annonce officielle quatre joueurs quittent le groupe : Lewis Moody souffre d'une blessure au genou[6], Delon Armitage est suspendu après une agression d'un officiel[7], Tom Croft et Courtney Lawes. Les quatre joueurs appelés à les remplacer sont George Skivington, Phil Dowson, Tom Wood, et Nick Abendanon[8].

Effectif de l'équipe d'Angleterre
Entraîneur   Martin Johnson
Avants Pilier Dan Cole, Alex Corbisiero, Andrew Sheridan, Paul Doran-Jones, Tim Payne, David Wilson
Talonneur Dylan Hartley, George Chuter, Steve Thompson
Deuxième ligne Louis Deacon, Courtney Lawes, Tom Palmer, Simon Shaw
Troisième ligne aile Tom Croft, James Haskell, Lewis Moody (cap.), George Skivington, Tom Wood, Hendre Fourie, Chris Robshaw, Joe Worsley
Troisième ligne centre Nick Easter
Arrières Demi de mêlée Joe Simpson, Danny Care, Ben Youngs
Demi d'ouverture Toby Flood, Charlie Hodgson, Jonny Wilkinson
Centre Shontayne Hape, Mike Tindall, Riki Flutey
Ailier Chris Ashton, Matt Banahan, Mark Cueto, James Simpson-Daniel
Arrière Nick Abendanon, Ben Foden

ÉcosseModifier

Andy Robinson rend publique la liste des joueurs retenus pour le Tournoi des Six Nations le 19 janvier 2011[9]. Le groupe écossais est composé de 34 joueurs dont trois nouveaux capés : Robert Harley, Jack Cuthbert et Jon Welsh[10].

Effectif de l'équipe d'Écosse
Entraîneur   Andy Robinson
Avants Pilier Geoff Cross, Allan Jacobsen, Moray Low, Euan Murray, Jon Welsh
Talonneur Ross Ford, Dougie Hall, Scott Lawson
Deuxième ligne Richie Gray, Nathan Hines, Alastair Kellock (cap.), Scott MacLeod
Troisième ligne aile John Barclay, Kelly Brown, Rob Harley, Ross Rennie, Alasdair Strokosch
Troisième ligne centre John Beattie, Richie Vernon
Arrières Demi de mêlée Mike Blair, Rory Lawson, Greig Laidlaw
Demi d'ouverture Ruaridh Jackson, Dan Parks
Centre Joe Ansbro, Nick De Luca, Alex Grove, Sean Lamont
Ailier Simon Danielli, Max Evans, Sean Lamont, Nikki Walker
Arrière Jack Cuthbert, Chris Paterson, Hugo Southwell

FranceModifier

Marc Lièvremont dévoile sa liste de trente joueurs retenus pour le tournoi le 19 janvier 2011[11]. Le groupe est composé de 16 avants et 14 arrières, dont huit joueurs de l'ASM Clermont Auvergne et sept du Stade toulousain[12].

Effectif de l'équipe de France
Entraîneur   Marc Lièvremont
Avants Pilier Thomas Domingo, Sylvain Marconnet, Luc Ducalcon, Nicolas Mas
Talonneur William Servat, Guilhem Guirado
Deuxième ligne Pascal Papé, Julien Pierre, Jérôme Thion, Lionel Nallet
Troisième ligne aile Julien Bonnaire, Thierry Dusautoir (cap.), Fulgence Ouedraogo, Alexandre Lapandry
Troisième ligne centre Sébastien Chabal, Imanol Harinordoquy
Arrières Demi de mêlée Dimitri Yachvili, Morgan Parra
Demi d'ouverture David Skrela, François Trinh-Duc
Centre Yannick Jauzion, Maxime Mermoz, David Marty, Aurélien Rougerie, Damien Traille
Ailier Maxime Médard, Yoann Huget, Vincent Clerc
Arrière Alexis Palisson, Clément Poitrenaud

GallesModifier

Warren Gatland annonce sa liste de 28 joueurs pour le Tournoi des Six Nations le 23 janvier 2011[13]. Le groupe est composé de 16 avants et 12 arrières[14]. Le 25 janvier le troisième ligne des Scarlets Rob McCusker est appelé en raison de la blessure de Toby Faletau à une cheville[15]. Le 1er février, l'ailier Leigh Halfpenny, victime d'une entorse à la cheville est forfait pour les deux premières rencontres[16].

Effectif de l'équipe du pays de Galles
Entraîneur   Warren Gatland
Avants Pilier Scott Andrews, Ryan Bevington, Paul James, Craig Mitchell, John Yapp
Talonneur Huw Bennett, Richard Hibbard, Matthew Rees(cap.)
Deuxième ligne Alun Wyn Jones, Bradley Davies, Jonathan Thomas
Troisième ligne aile Dan Lydiate, Rob McCusker, Josh Turnbull, Sam Warburton
Troisième ligne centre Ryan Jones, Toby Faletau, Andy Powell
Arrières Demi de mêlée Tavis Knoyle, Dwayne Peel, Michael Phillips
Demi d'ouverture Stephen Jones, Rhys Priestland
Centre Jamie Roberts, Jonathan Davies, James Hook
Ailier Chris Czekaj, Leigh Halfpenny, Tom Prydie, Morgan Stoddart, Shane Williams
Arrière Lee Byrne

IrlandeModifier

Declan Kidney annonce sa liste le 19 janvier 2011[17]. Le groupe irlandais est composé de 32 joueurs, dont six évoluent avec le Leinster, six avec l'Ulster et six avec le Munster[18]. Andrew Trimble, victime d'une fracture à la main lors d'un match de Coupe d'Europe, est forfait pour le premier match du Tournoi contre l'Italie[19]. L'ailier Tommy Bowe, touché à un genou, est forfait pour les premières rencontres[20], tout comme Stephen Ferris souffrant également du genou[21]. Le 31 janvier, le demi de mêlée Tomas O'Leary, le troisième ligne Kevin McLaughlin et l'arrière Gavin Duffy sont rappelés afin de pallier les nombreuses blessures au sein du XV du trèfle[22].

Effectif de l'équipe d'Irlande
Entraîneur   Declan Kidney
Avants Pilier Tony Buckley, Tom Court, Cian Healy, Mike Ross, John Hayes, Brett Wilkinson
Talonneur Rory Best, Jerry Flannery, Sean Cronin
Deuxième ligne Donncha O'Callaghan, Paul O'Connell (cap.), Leo Cullen, Mike McCarthy, Mick O'Driscoll, Donnacha Ryan, Devin Toner
Troisième ligne aile Stephen Ferris, Denis Leamy, Kevin McLaughlin, Shane Jennings, Rhys Ruddock, David Wallace
Troisième ligne centre Jamie Heaslip, Sean O'Brien
Arrières Demi de mêlée Tomas O'Leary, Eoin Reddan, Peter Stringer
Demi d'ouverture Jonathan Sexton, Ronan O'Gara
Centre Brian O'Driscoll, Gordon D'Arcy, Nevin Spence, Paddy Wallace
Ailier Tommy Bowe, Andrew Trimble, Keith Earls, Shane Horgan, Denis Hurley, Fergus McFadden, Johne Murphy, Andrew Trimble
Arrière Gavin Duffy, Luke Fitzgerald

ItalieModifier

Nick Mallett annonce sa liste de 24 joueurs retenus pour les deux premiers matchs contre l'Irlande et l'Angleterre le 17 janvier 2011[23]. Quatre nouveaux joueurs non capés sont retenus, l'ouvreur d'origine australienne Kris Burton, le talonneur Leonardo Ghiraldini, le centre Gonzalo Garcia et le pilier Ignacio Rouyet[24]. Le 30 janvier, afin de préparer les deux premiers matchs du Tournoi contre l'Irlande et l'Angleterre le troisième ligne Josh Sole, le deuxième ligne Valerio Bernabo et le trois-quarts Matteo Pratichetti sont appelés au sein du groupe[25].

Effectif de l'équipe d'Italie
Entraîneur   Nick Mallett
Avants Pilier Martin Castrogiovanni, Lorenzo Cittadini, Andrea Lo Cicero, Salvatore Perugini, Ignacio Fernandez Rouyet
Talonneur Leonardo Ghiraldini, Fabio Ongaro, Carlo Festuccia
Deuxième ligne Quintin Geldenhuys, Valerio Bernabo, Carlo Del Fava, Santiago Dellapè
Troisième ligne aile Robert Barbieri, Paul Derbyshire, Alessandro Zanni, Josh Sole
Troisième ligne centre Sergio Parisse (cap.), Manoa Vosawai
Arrières Demi de mêlée Pablo Canavosio, Edoardo Gori, Fabio Semenzato, Tito Tebaldi
Demi d'ouverture Kris Burton, Luciano Orquera
Centre Gonzalo Canale, Gonzalo García, Matteo Pratichetti, Alberto Sgarbi
Ailier Andrea Masi, Tommaso Benvenuti, Mirco Bergamasco
Arrière Luke McLean

ArbitresModifier

 
Romain Poite

Le Néo-Zélandais Steve Walsh devait arbitrer le match Angleterre-France, mais revenant de blessure il ne peut tenir son poste et est remplacé par l’Irlandais George Clancy. Steve Walsh remplace néanmoins Alain Rolland, initialement prévu sur Écosse-Italie lors de la dernière journée[26]. Jérôme Garcès, arbitre de touche lors du tournoi, fait sa première apparition comme arbitre du centre en remplaçant Romain Poite, à la 59e minute, blessé au mollet lors du match Angleterre-Écosse à Twickenham[27]. Ce-dernier est élu meilleur arbitre du Tournoi des Six Nations 2011 par le quotidien britannique The Telegraph[28]. Ci-dessous, la liste des onze arbitres ayant officié lors du Tournoi des Six Nations[26] :

FIRA-AER FORU CAR

Les matchsModifier

 
Participants au Tournoi des Six Nations

Les heures sont données dans les fuseaux utilisés par les pays participants : WET (UTC+0) dans les îles Britanniques et CET (UTC+1) en France et en Italie.

Première journée
Le 4 février à 19 h 45 Millennium Stadium, Cardiff   Galles 19 – 26 Angleterre  
Le 5 février à 15 h 30 Stade Flaminio, Rome   Italie 11 – 13 Irlande  
Le 5 février à 18 h Stade de France, Saint-Denis   France 34 – 21 Écosse  
Deuxième journée
Le 12 février à 14 h 30 Stade de Twickenham, Londres   Angleterre 59 – 13 Italie  
Le 12 février à 17 h 30 Murrayfield Stadium, Édimbourg   Écosse 6 – 24 Galles  
Le 13 février à 15 h 30 Aviva Stadium, Dublin   Irlande 22 – 25 France  
Troisième journée
Le 26 février à 15 h 30 Stade Flaminio, Rome   Italie 16 – 24 Galles  
Le 26 février à 17 h (Le Crunch) Stade de Twickenham, Londres   Angleterre 17 – 9 France  
Le 27 février à 15 h (Centenary Quaich) Murrayfield Stadium, Édimbourg   Écosse 18 – 21 Irlande  
Quatrième journée
Le 12 mars à 15 h 30 (Trophée Garibaldi) Stade Flaminio, Rome   Italie 22 – 21 France  
Le 12 mars à 17 h Millenium Stadium, Cardiff   Galles 19 – 13 Irlande  
Le 13 mars à 15 h (Calcutta Cup) Stade de Twickenham, Londres   Angleterre 22 – 16 Écosse  
Cinquième journée
Le 19 mars à 14 h 30 Murrayfield Stadium, Édimbourg   Écosse 21 – 8 Italie  
Le 19 mars à 17 h (Millennium Trophy) Aviva Stadium, Dublin   Irlande 24 – 8 Angleterre  
Le 19 mars à 20 h 45 Stade de France, Saint-Denis   France 28 – 9 Galles  

ClassementModifier

No  Nation Joués V N D PM PE Diff Pts
1   Angleterre 5 4 0 1 132 81 51 8
2   France (T) 5 3 0 2 117 91 26 6
3   Irlande 5 3 0 2 93 81 12 6
4   Galles 5 3 0 2 95 89 6 6
5   Écosse 5 1 0 4 82 109 -27 2
6   Italie 5 1 0 4 70 138 -68 2
Vainqueur du tournoi (no 1)
T : tenant du titre 2010

Attribution des points : Deux points sont attribués pour une victoire, un point pour un match nul, aucun point en cas de défaite.

Règles de classement[29] : 1. point ; 2. différence de points de matchs ; 3. nombre d'essais marqués ; 4. titre partagé.

Statistiques individuellesModifier

Meilleur joueur du tournoiModifier

 
Andrea Masi

Andrea Masi est élu meilleur joueur du Tournoi 2011[30]. C'est une première pour un joueur italien.

Meilleurs marqueursModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.
Rang Joueur Équipe Essais
1 Chris Ashton   Angleterre 6
2 Brian O'Driscoll   Irlande 3
3 Vincent Clerc   France 2
- Jamie Heaslip   Irlande 2
- Andrea Masi   Italie 2
- Maxime Médard   France 2
- Lionel Nallet   France 2
- Morgan Stoddart   Galles 2
- Shane Williams   Galles 2

Meilleurs réalisateursModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.
Rang Joueur Équipe Points Essais Transf. Pén. Drops
1 Toby Flood   Angleterre 50 0 7 12 0
2 Morgan Parra   France 48 1 5 11 0
3 Mirco Bergamasco   Italie 40 0 2 12 0
- James Hook   Galles 40 0 2 11 1
5 Chris Paterson   Écosse 31 0 2 9 0
6 Chris Ashton   Angleterre 30 6 0 0 0
7 Jonathan Sexton   Irlande 26 0 4 6 0
8 Ronan O'Gara   Irlande 24 1 5 2 1
9 Stephen Jones   Galles 22 0 2 6 0
10 Dimitri Yachvili   France 21 0 3 5 0

Contexte d'avant TournoiModifier

L'édition 2011 s'inscrit dans une année de coupe du monde. À sept mois de l'échéance finale en Nouvelle-Zélande qui a lieu du 9 septembre au 23 octobre, le classement final conditionnera la préparation pour chaque nation[31].

L'Angleterre aborde le Tournoi 2011 avec l'intention de remporter la compétition qui lui échappe depuis 2003, année de son sacre mondial. Le XV de la Rose, dirigé par Martin Johnson, reçoit à trois reprises dans son stade, mais doit se déplacer au Millennium Stadium de Cardiff et à Dublin . Les Anglais, qui ont parfaitement réussi les tests match d’automne, font figure de favoris[32]. L'ambition du XV du Chardon dirigé par Andy Robinson est de se rassurer avant le mondial en Nouvelle-Zélande en terminant au-delà des deux dernières places où elle se cantonne depuis 2007[33]. La France est tenante du titre mais ne revendique pas un statut de favori. L'équipe de Marc Lièvremont a souffert durant la tournée d'été et a sombré devant l'Australie (59-16) à l'automne. C'est sur les bases de ces échecs que les Bleus abordent un Tournoi difficile avec trois déplacements en Angleterre, en Irlande et en Italie[34]. Le pays de Galles conduit par le Néo-Zélandais Warren Gatland sort d'une année 2010 décevante avec seulement deux victoires pour neuf défaites et un match nul. Les Gallois disposent d'un calendrier favorable mais doivent recevoir dès la première journée le voisin Anglais[35]. Le XV du Poireau ne se présente pas comme un favori mais peut créer la surprise. L'Irlande reste sur six défaites en dix matchs en 2010. Le XV du Trèfle doit également faire face à une multitude de forfaits : Horgan, Bowe, Hayes, Trimble, Ferris, Heaslip et Murphy. La formation de Declan Kidney, vainqueur du Tournoi en 2009, ne part pas comme favori[36]. Enfin, l'Italie n'a d'autre ambition que d'éviter la cuillère de bois. Malgré une victoire face à l’Écosse l'année précédente (16-12), les Italiens ont terminé derniers du Tournoi. Pour le sélectionneur Nick Mallett l'objectif est de finir avec deux victoires[37].

Première journéeModifier

Galles - AngleterreModifier

Feuille de match
  Galles 19 – 26 Angleterre  
(mt : 6 – 13) au Millennium Stadium, Cardiff

Homme du match :   Toby Flood

Points marqués[38] :

  • Galles : 1 essai de Stoddart (60e) ; 1 transformation de S. Jones (60e) ; 3 pénalités de S. Jones (22e, 28e, 43e) et 1 de Hook (69e)
  • Angleterre : 2 essais d'Ashton (13e, 55e) ; 2 transformations de Flood (14e, 56e) ; 3 pénalités de Flood (18e, 31e, 46e) et 1 de Wilkinson (75e)

Évolution du score : 0-7, 0-10, 3-10, 6-10, 6-13, 9-13, 9-16, 9-23, 16-23, 19-23, 19-26

Arbitre :   Alain Rolland

Spectateurs : 74 276
 
Chris Ashton marque les deux essais anglais.

Résumé

Les Gallois entament la rencontre avec plusieurs temps de jeu mais ne concrétisent pas leur temps fort car James Hook et Stephen Jones manquent chacun une pénalité. Les Anglais ouvrent le score grâce à un essai de Chris Ashton marqué à la suite d'une percée de Toby Flood dans la défense galloise. Flood passe la transformation. Puis, il marque une pénalité à la 18e à laquelle répond Stephen Jones à la 22e. La défense anglaise est solide et n'est mise en danger que sur des contres gallois. Sur l'un deux, Louis Deacon commet une faute en plongeant dans un regroupement. Il est expulsé pour dix minutes et Jones passe la pénalité pour ramener son équipe à 6-10. Malgré leur infériorité numérique, les Anglais font le jeu et poussent l'adversaire à la faute : Flood marque trois points de plus et la mi-temps est sifflée sur un avantage de 13 à 6 pour le XV de la rose.

En début de seconde période, Ashton commet une faute exploitée par Jones qui réduit l'écart grâce à une nouvelle pénalité. Le XV de la rose poursuit la percussion des lignes galloise et Craig Mitchell commet une faute en plongeant dans un regroupement. Il reçoit un carton jaune. Puis sur une nouvelle attaque des Anglais, Ashton réalise le doublé en marquant un essai en bout de ligne que Flood transforme. Menés 23 à 9, les Gallois réagissent aussitôt et marquent un essai par Morgan Stoddart. Jones réussit la transformation. À la 70e James Hook marque une pénalité qui ramène les diables rouges à quatre points. Sur une nouvelle faute galloise, Jonny Wilkinson marque une pénalité à cinq minutes de la fin de la rencontre qui voit la victoire des Anglais à Cardiff sur le score de 26 à 19.

Composition des équipes
Galles  

Titulaires
James Hook 15
Morgan Stoddart 14
Jamie Roberts 13
Jonathan Davies 12
Shane Williams 11
  67e Stephen Jones 10
  69e Mike Phillips 9
  33e Andy Powell 8
Sam Warburton 7
  52' à 57'   69e Dan Lydiate 6
Bradley Davies 5
Alun Wyn Jones 4
  46e à 56e   71e Craig Mitchell 3
  70e (cap.) Matthew Rees 2
Paul James 1
Remplaçants
  70e  Richard Hibbard 16
  52e    57e   71e  John Yapp 17
  33e  Ryan Jones 18
  69e  Jonathan Thomas 19
  69e  Dwayne Peel 20
Rhys Priestland 21
  67e  Lee Byrne 22
Entraîneur
Warren Gatland  

  Angleterre

Titulaires
15 Ben Foden
14 Chris Ashton
13 Mike Tindall (cap.)
12 Shontayne Hape
11 Mark Cueto
10 Toby Flood   63e
9 Ben Youngs   62e
8 Nick Easter
7 James Haskell   62e,
6 Tom Wood
5 Tom Palmer
4 Louis Deacon   27e à 37e   69e
3 Dan Cole
2 Dylan Hartley   69e
1 Andrew Sheridan   61e
Remplaçants
16 Steve Thompson   69e 
17 David Wilson   61e 
18 Simon Shaw   69e 
19 Joe Worsley   62e 
20 Danny Care   62e 
21 Jonny Wilkinson   63e 
22 Matt Banahan
Entraîneur
  Martin Johnson

Italie - IrlandeModifier

Feuille de match
  Italie 11 – 13 Irlande  
(mt : 6 – 3) au Stadio Flaminio, Rome

Homme du match :   Sean O'Brien

Points marqués[39] :

  • Italie : 1 essai de McLean (75e) ; 2 pénalités de Bergamasco (6e, 40e)
  • Irlande : 1 essai de O'Driscoll (44e) ; 1 transformation de Sexton (44e) ; 1 pénalité de Sexton (28e) ; 1 drop de O'Gara (78e)

Évolution du score : 3-0, 3-3, 6-3, 6-10, 11-10, 11-13

Arbitre :   Romain Poite

Spectateurs : 32 000
 
Mirco Bergamasco auteur de 2 pénalités

Résumé

Les Italiens débutent bien ce match et à la suite d'un ballon non relâché par les Irlandais, Mirco Bergamasco ouvre le score sur pénalité. Les Irlandais prennent alors l'initiative du jeu et également à la suite d'un ballon non relâché d'Alberto Sgarbi, Jonathan Sexton égalise sur pénalité. Les Irlandais se remettent à la faute dans la foulée, mais Bergamasco rate sa tentative de but. Une nouvelle chance lui est donnée à la sirène à la suite d'un hors-jeu. Il passe cette pénalité et l'Italie mène 6-3 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, à la suite d'une mêlée dans le camp italien, le ballon arrive en bout de ligne à Brian O'Driscoll qui marque le premier essai de la rencontre. Sexton passe la transformation. Les Irlandais prennent la tête du match (10-6) et ont plusieurs occasions d'essai mais n'en concrétisent aucune. En fin de match, les Italiens investissent le camp irlandais et après une faute au sol, le troisième-ligne Denis Leamy est exclu temporairement à la 73e minute laissant son équipe terminer le match à 14. Sur la pénaltouche, qui en découle, le ballon est écarté vers Gonzalo García qui transmet à l'arrière Luke McLean qui marque en coin. Cet essai étant non transformé, l'Italie reprend l'avantage d'un point. Sur le renvoi, les italiens commettent un en-avant qui donne une mêlée au XV du trèfle. Après plusieurs temps de jeu, Ronan O'Gara, le remplaçant de Sexton, est mis en position de drop qu'il passe des 25 mètres à la 78e minute. L'Irlande mène alors 13-11. Dans les dernières secondes avant la sirène, les azzurri par l'intermédiaire de Luciano Orquera tentent également de passer un drop, mais cette tentative de plus de 40 mètres est ratée. L'arrière Luke Fitzgerald fait un arrêt de volée sur cette tentative et dégage en touche afin de clore ce match gagné par les Irlandais à Rome sur la marque de 13 à 11. Les joueurs celtiques sont donc toujours invaincus face aux Italiens dans le Tournoi des Six Nations.

Composition des équipes
Composition des équipes
Italie  

Titulaires
Luke McLean 15
Andrea Masi 14
Gonzalo Canale 13
  69e Alberto Sgarbi 12
Mirco Bergamasco 11
  71e Kris Burton 10
  10e Edoardo Gori 9
(cap.) Sergio Parisse 8
Alessandro Zanni 7
  50e Josh Sole 6
Quintin Geldenhuys 5
  54e Santiago Dellapè 4
Martin Castrogiovanni 3
  64e Leonardo Ghiraldini 2
  36' à 40'   64e Salvatore Perugini 1
Remplaçants :
  64e  Fabio Ongaro 16
  36e    40e   64e  Andrea Lo Cicero 17
  54e  Carlo Del Fava 18
  50e  Valerio Bernabo 19
  10e  Pablo Canavosio 20
  71e  Luciano Orquera 21
  69e  Gonzalo García 22
Entraîneur
Nick Mallett  

  Irlande

Titulaires
15 Luke Fitzgerald
14 Fergus McFadden
13 Brian O'Driscoll (cap.)
12 Gordon D'Arcy   76e
11 Keith Earls
10 Jonathan Sexton   65e
9 Tomas O'Leary   55e
8 Sean O'Brien
7 David Wallace
6 Denis Leamy   73e à 80e
5 Paul O'Connell   73e
4 Donncha O'Callaghan
3 Mike Ross
2 Rory Best   76e
1 Cian Healy   76e
Remplaçants
16 Sean Cronin   76e 
17 Tom Court   76e 
18 Leo Cullen   73e 
19 Shane Jennings
20 Eoin Reddan   55e 
21 Ronan O'Gara   65e 
22 Paddy Wallace   76e 
Entraîneur
  Declan Kidney

France - ÉcosseModifier

Feuille de match
  France 34 – 21 Écosse  
(mt : 17 – 7) au Stade de France, Saint-Denis

Homme du match :   Maxime Médard

Points marqués[40] :

Évolution du score : 7-0, 10-0, 10-7, 17-7 , 24-7, 24-14, 31-14, 31-21, 34-21

Arbitre :   Wayne Barnes

Spectateurs : 81 337
 
Maxime Medard est élu homme du match

Résumé

Pour son entrée dans le tournoi des 6 nations 2011 l'équipe de France est attendue face à une équipe d’Écosse joueuse et surprenante. Maxime Médard ouvre le score dès la 2e minute à la suite d'une passe au pied d'Aurélien Rougerie. Les bleus s'imposent avec un pack puissant et une ligne de 3/4 percutante. Les avants français font notamment plier leurs homologues britanniques et après plusieurs mêlées consécutives, l'arbitre Wayne Barnes accorde un essai de pénalité (17-7, 29e). C'est le score à la mi-temps. En seconde période, les Français maintiennent la pression sur les joueurs du chardon à l'image de François Trinh-Duc qui laisse entrevoir son génie en lançant Imanol Harinordoquy à l'essai après une fabuleuse passe entre les jambes (24-7, 54e). Le toulousain Rougerie est à l'origine du 4e essai français en perçant la défense écossaise pour servir Clément Poitrenaud, le ballon passe par Dimitri Yachvili avant d'arriver dans les mains de Damien Traille qui franchit la ligne d’en-but (68e). La France produit du jeu mais s'oublie quelquefois en défense laissant les écossais inscrire 3 essais évitables. Les Bleus craquent et laissent revenir des Écossais joueurs et opportunistes à l'image des essais de Brown (60e) à la suite d'une pénalité jouée à la main à 5 mètres de la ligne de but, et de Lamont (75e). Après un match avec beaucoup de rythme et d'intensité, le XV de France l'emporte 34 à 21 et fait quelque peu oublier la lourde défaite concédée face à l'Australie au mois de novembre 2010, en test-match (16-59).

Composition des équipes
France  

Titulaires
Damien Traille 15
Yoann Huget 14
Aurélien Rougerie 13
  44e Maxime Mermoz 12
  73e Maxime Médard 11
François Trinh-Duc 10
  52e Morgan Parra 9
  55e Imanol Harinordoquy 8
Julien Bonnaire 7
(cap.) Thierry Dusautoir 6
  62e Lionel Nallet 5
Julien Pierre 4
  52e Nicolas Mas 3
  57e William Servat 2
Thomas Domingo1
Remplaçants
  57e  Guilhem Guirado 16
  52e  Luc Ducalcon 17
  62e  Jérôme Thion 18
  55e  Sébastien Chabal 19
  52e  Dimitri Yachvili 20
  44e  Clément Poitrenaud 21
  73e  Vincent Clerc 22
Entraîneur
Marc Lièvremont  

  Écosse

Titulaires
15 Hugo Southwell
14 Nikki Walker
13 Joe Ansbro
12 Nick De Luca   57e
11 Max Evans
10 Dan Parks   69e
9 Rory Lawson   40e
8 Kelly Brown
7 John Barclay   61e
6 Nathan Hines   55e
5 Alastair Kellock (cap.)
4 Richie Gray
3 Euan Murray   70e
2 Ross Ford   73e
1 Allan Jacobsen
Remplaçants
16 Dougie Hall   73e 
17 Moray Low   70e 
18 Richie Vernon   56e 
19 Ross Rennie   61e 
20 Mike Blair   40e 
21 Ruaridh Jackson   69e 
22 Sean Lamont   55e 
Entraîneur
  Andy Robinson

Deuxième journéeModifier

Angleterre - ItalieModifier

Feuille de match
  Angleterre 59 – 13 Italie  
(mt  : 31 – 6) au Stade de Twickenham, Londres

Homme du match :   Chris Ashton

Points marqués[41] :

  • Angleterre : 8 essais d'Ashton (2e, 24e, 54e, 75e), de Cueto (29e), de Tindall (34e), de Care (57e) et de Haskell (71e) ; 8 transformations de Flood (2e, 25e, 31e, 35e, 54e) et de Wilkinson (58e, 72e, 76e) ; 1 pénalité de Flood (10e)
  • Italie : 1 essai d'Ongaro (69e) ; 1 transformation de Bergamasco (70e) ; 2 pénalités de Bergamasco (4e, 12e)

Évolution du score : 7-0, 7-3, 10-3, 10-6, 17-6, 24-6, 31-6, 38-6, 45-6, 45-13, 52-13, 59-13

Arbitre :   Craig Joubert

Spectateurs : 80 810
 
Chris Ashton auteur d'un quadruplé et élu homme du match

Résumé

Lors de cette deuxième journée du Tournoi, l'Angleterre ne permet pas à l'Italie de croire une seule minute à un résultat en terre britannique. En effet, dès la 2e minute l'ailier Ashton, récupère une passe de Flood, et marque en plongeant (7-0). Les Anglais dominent mais commettent beaucoup de fautes, ce qui permet à l'Italien Bergamasco de ramener son équipe au score (10-06). À la 24e minute, à la suite d'un maul, le ballon est écarté sur Shontayne Hape qui perce et retrouve Ashton à l'intérieur et qui marque. Flood transforme (17-6). Cinq minutes plus tard, les Anglais déroulent après une touche dans les 22 mètres italiens et Cueto perce et marque après une passe redoublée au centre du terrain (24-6). À la 34e minute, à la suite d'une touche, Nick Easter perce au centre, et adresse une chistera à Tindall venu à hauteur qui n'a plus qu'à conclure dans l'en but adverse (31-6). La mi-temps est sifflée sur ce score et la domination anglaise continue en seconde période.

À la 55e minute, Matt Banahan, tout juste rentré, transperce le camp italien mais est stoppé à un mètre de la ligne de but. Ashton vient au soutien, récupère et aplatit le ballon pour son troisième essai personnel (38-06). Quatre minutes plus tard, Danny Care, tout juste entré en jeu, s'infiltre dans un trou de souris autour d'une mêlée spontanée et file tout seul à l'essai (45-06). La réaction italienne n'intervient qu'à la 69e minute sur un essai d'avant. Le pack bleu progresse dans les 5 mètres anglais et Ongaro aplatit. Bergamasco transforme (45-13). L'essai des Italiens a pour conséquence de réveiller les Anglais qui réagissent dès le coup de renvoi. Après une pénalité jouée rapidement par Care, le demi de mêlée transmet à Hape qui passe les bras pour Haskell qui crochète son défenseur et aplatit (52-15). À la 75e minute, les Italiens sont contrés en touche, le ballon circule jusqu'à Ashton qui reprend l'intérieur et s'en va marquer son quatrième essai[Note 1]. Wilkinson transforme et marque les derniers points de l'équipe d'Angleterre qui surclasse dans tous les domaines son adversaire du jour (59 - 13)[42].

Composition des équipes
Angleterre  

Titulaires
Ben Foden 15
Chris Ashton 14
(cap.) Mike Tindall 13
Shontayne Hape 12
  49e Mark Cueto 11
  55e Toby Flood 10
  55e Ben Youngs 9
Nick Easter 8
James Haskell 7
  61e Tom Wood 6
Tom Palmer 5
  45e Louis Deacon 4
  61e Dan Cole 3
  49e Dylan Hartley 2
Alex Corbisiero 1
Remplaçants
  49e  Steve Thompson 16
  61e  David Wilson 17
  45e  Simon Shaw 18
  61e  Hendre Fourie 19
  55e  Danny Care 20
  55e  Jonny Wilkinson 21
  49e  Matt Banahan 22
Entraîneur
Martin Johnson  

  Italie

Titulaires
15 Luke McLean   79e
14 Andrea Masi   62e
13 Gonzalo Canale
12 Alberto Sgarbi   58e
11 Mirco Bergamasco
10 Luciano Orquera
9 Fabio Semenzato
8 Sergio Parisse (cap.)
7 Alessandro Zanni
6 Valerio Bernabo   53e
5 Quintin Geldenhuys
4 Carlo Del Fava   46e
3 Martin Castrogiovanni   43e à 53e   56e
2 Leonardo Ghiraldini   66e
1 Salvatore Perugini
Remplaçants :
16 Fabio Ongaro   66e 
17 Andrea Lo Cicero   56e 
18 Santiago Dellapè   46e 
19 Robert Barbieri   53e 
20 Pablo Canavosio   62e 
21 Kris Burton   79e 
22 Gonzalo García   58e 
Entraîneur
  Nick Mallett

Écosse - GallesModifier

Feuille de match
  Écosse 6 – 24 Galles  
(mt : 3 – 16) à Murrayfield, Édimbourg

Homme du match :   Sam Warburton

Points marqués[43] :

  • Écosse : 2 pénalités de Parks (31e, 58e)
  • Galles : 2 essais de Williams (7e, 69e) ; 1 transformation de Hook (8e) ; 4 pénalités de Hook (13e, 18e, 21e, 65e)

Évolution du score : 0-7, 0-10, 0-13, 0-16, 3-16, 6-16, 6-19, 6-24

Arbitre :   George Clancy

Spectateurs : 60 259
 
Shane Williams auteur d'un doublé face aux écossais

Résumé

Lors de cette 2e journée du Tournoi, l’Écosse reçoit le pays de Galles et espère accrocher sa première victoire en s'appuyant sur ce qu'elle a montré dans les dernières minutes de son match contre la France une semaine plus tôt. Les espérances du XV du chardon sont de courtes durée. À la 8e minute les Gallois s'imposent en mêlée. Le ballon circule au large jusqu'à Jonathan Davies qui transmet à James Hook qui prend l'intervalle mais est stoppé à 5 mètres de la ligne de but. Il réussit à libérer son ballon pour Shane Williams qui aplatit (0-5). James Hook transforme (0-7). Les Écossais sont ensuite acculés dans leur camp par un pack gallois conquérant qui les poussent à la faute. En moins de dix minutes, le XV du chardon encaisse trois pénalités tapées par James Hook (13e, 18e, 21e) (0-16). Le score s'alourdit, mais les hommes du chardon se reprennent. La réaction des Écossais poussent à la faute les Gallois qui se mettent à la faute et écopent de deux cartons jaunes (Bradley Davies pour une faute d'anti-jeu 23e et Lee Byrne pour un placage haut 27e). Les Écossais cherchent à revenir au score rapidement et ne tentent pas les pénalités mais cherchent des touches près de l'en but adverse qui ne donnent rien. À la 31e minute, face à la difficulté du pack écossais à s'imposer sur leur adversaire, Parks tente et réussi une pénalité (3-16). En infériorité numérique, les Gallois gèrent ce score jusqu'à la mi-temps.

La seconde période redémarre avec des Écossais conquérants et des Gallois gérant le score. Le XV du chardon a la main sur le ballon mais peine à trouver la faille pour revenir au score. Parks 58e et Hook 65e se répondent au pied mais l'écart au score reste toujours de 13 points (6-19). Les dernières minutes sont à l'avantage des Gallois. À la 69e minute, après plusieurs temps de jeu, le ballon sort pour le capitaine Matthew Rees qui s'infiltre dans la défense. Davies récupère le ballon et tape au pied au-dessus de la défense alors qu'il n'y a plus de couverture. Shane Williams, qui a suivi, s'impose à la course pour inscrire un doublé. La transformation est manquée (6-24). Jusqu'à la fin de la rencontre toutes les tentatives écossaises pour revenir au score sont repoussées par une défense galloise exemplaire. Les Gallois s'imposent et se rachètent de leur défaite à domicile lors de la première journée.

Composition des équipes
Écosse  

Titulaires
  20e Hugo Southwell 15
Nikki Walker 14
Joe Ansbro 13
Nick De Luca 12
Max Evans 11
Dan Parks 10
  46e Rory Lawson 9
Richie Vernon 8
  67e John Barclay 7
Kelly Brown 6
  71e (cap.) Alastair Kellock 5
Nathan Hines 4
  46e Euan Murray 3
  67e Ross Ford 2
Allan Jacobsen 1
Remplaçants
  67e  Scott Lawson 16
  46e  Moray Low 17
  71e  Scott MacLeod 18
  67e  Ross Rennie 19
  46e  Mike Blair 20
Ruaridh Jackson 21
  20e  Sean Lamont 22
Entraîneur
Andy Robinson  

  Galles

Titulaires
15 Lee Byrne   27e à 37e   76e
14 Morgan Stoddart
13 Jamie Roberts
12 Jonathan Davies
11 Shane Williams
10 James Hook   66e
9 Mike Phillips   75e
8 Ryan Jones
7 Sam Warburton
6 Dan Lydiate   53e
5 Alun Wyn Jones   71e
4 Bradley Davies   23e à 33e
3 Craig Mitchell
2 Matthew Rees (cap.)   75e
1 Paul James   66e
Remplaçants :
16 Richard Hibbard   75e 
17 John Yapp   66e 
18 Jonathan Thomas   53e 
19 Josh Turnbull   71e 
20 Tavis Knoyle   75e 
21 Stephen Jones   66e 
22 Rhys Priestland   76e 
Entraîneur
  Warren Gatland

Irlande - FranceModifier

Feuille de match
  Irlande 22 – 25 France  
(mt : 15 - 12) à l'Aviva Stadium, Dublin

Homme du match :   Thierry Dusautoir

Points marqués[44] :

  • Irlande : 3 essais de McFadden (4e), de O'Leary (37e) et de Heaslip (67e) ; 2 transformations de Sexton (6e) et de O'Gara (68e) ; 1 pénalité de Sexton (15e).
  • France : 1 essai de Médard (54e) ; 1 transformation de Yachvili (55e) ; 6 pénalités de Parra (10e, 18e, 20e, 27e, 48e) et de Yachvili (62e).

Évolution du score : 7-0, 7-3, 10-3, 10-6, 10-9, 10-12, 15-12, 15-15, 15-22, 15-25, 22-25

Arbitre :   Dave Pearson

Spectateurs : 51 000
 
Thierry Dusautoir acclamé pour son jeu défensif et élu homme du match

Résumé

L'équipe de France remporte avec difficulté son deuxième match du Tournoi. Malgré trois essais encaissés, la France s'est montrée solide en défense et en mêlée, suffisamment pour l'emporter 25 à 22. Les Français subissent et s'inclinent dès l'entame du match devant l'impact des avants irlandais. À la 3e minute, Luke Fitzgerald s'infiltre dans l'en but mais commet un en-avant. Une minute plus tard, les Irlandais occupent à nouveau le camp adverse. Sous la pression Clément Poitrenaud perd le ballon et McFadden marque le premier essai que Jonathan Sexton transforme (7-0). Les vingt minutes suivantes, le XV de France, autour d'une mêlée conquérante, récupère de nombreux ballons et met les Irlandais à la faute. Morgan Parra passe quatre pénalités (10e, 18e, 20e et 27e), contre une pour Sexton à la 15e (10-12). À la 37e minute, les Irlandais bénéficient d'une pénalité qu'ils tapent en touche. Sur le lancer, Donncha O'Callaghan récupère le ballon et transmet à O'Leary qui s'échappe et prend à défaut la défense française qui parvient tout de même à le stopper près de la ligne d'en-but. Après plusieurs départs au ras des avants irlandais, le ballon est écarté et O'Leary aplatit sur la ligne. Après arbitrage vidéo, l'essai est validé mais n'est pas transformé. À la pause les Irlandais repassent devant au score (15-12).

Le début de la seconde mi-temps est à l'initiative des Français qui ratent un drop mais mettent à la faute leurs homologues, sanctionnés par la botte de Parra (15-15). À la 54e minute, au niveau de la ligne médiane, les Français gagne le ballon en mêlée. Aurélien Rougerie est servi plein champ et percute Gordon D'Arcy. Il perce le rideau irlandais, fixe le dernier défenseur et sert Médard qui marque l'essai. La transformation de Dimitri Yachvili passe (15-22). Huit minutes plus tard, ce dernier aggrave le score sur une pénalité pour un hors jeu de position des verts (15-25). Les Irlandais ne s'avouent pas vaincu et remettent la main sur le ballon. Ils enchaînent de longues séquences qui mettent à mal la défense française. À la 67e minute, O'Leary joue vers le côté fermé. Ronan O'Gara récupère et rate sa passe, mais Jérôme Thion commet un en-avant et redonne le ballon aux Irlandais et Heaslip marque en coin. Avec l'aide du poteau, O'Gara transforme (22-25). En fin de match, les Irlandais bénéficient d'un contre avec le centre Keith Earls qui tape à suivre. L'ailier français Médard ne maîtrise pas le ballon et les locaux en profitent. Le deuxième ligne du XV du trèfle Mike Ross arrive lancé mais commet un en-avant dans la lutte. Sur la mêlée qui s'ensuit, les Français mettent à la faute leur adversaire et dégagent le ballon en touche. L'arbitre Dave Pearson siffle la fin du match.

Composition des équipes
Irlande  

Titulaires
Luke Fitzgerald 15
Fergus McFadden 14
(cap.) Brian O'Driscoll 13
Gordon D'Arcy 12
Keith Earls 11
  62e Jonathan Sexton 10
  68e Tomas O'Leary 9
Jamie Heaslip 8
David Wallace 7
Sean O'Brien 6
  80e Paul O'Connell 5
Donncha O'Callaghan 4
Mike Ross 3
  75e Rory Best 2
  56e Cian Healy 1
Remplaçants
  75e  Sean Cronin 16
  56e  Tom Court 17
  80e  Leo Cullen 18
Denis Leamy 19
  68e  Eoin Reddan 20
  62e  Ronan O'Gara 21
Paddy Wallace 22
Entraîneur
Declan Kidney  

  France

Titulaires
15 Clément Poitrenaud   50e
14 Yoann Huget
13 Aurélien Rougerie
12 Damien Traille   72e
11 Maxime Médard
10 François Trinh-Duc
9 Morgan Parra   53e
8 Imanol Harinordoquy
7 Julien Bonnaire   53e
6 Thierry Dusautoir (cap.)
5 Lionel Nallet
4 Julien Pierre   63e
3 Nicolas Mas
2 William Servat
1 Thomas Domingo   49e
Remplaçants :
16 Guilhem Guirado
17 Sylvain Marconnet   49e 
18 Jérôme Thion   63e 
19 Sébastien Chabal   53e 
20 Dimitri Yachvili   53e 
21 Yannick Jauzion   72e 
22 Vincent Clerc   50e 
Entraîneur
  Marc Lièvremont

Troisième journéeModifier

À la demande du Président de l'IRB une minute de silence est respectée lors du coup d'envoi des trois matchs de la troisième journée du Tournoi en hommage aux victimes du séisme qui a touché Christchurch en Nouvelle-Zélande[45].

Italie - GallesModifier

Feuille de match
  Italie 16 – 24 Galles  
(mt : 11 – 21) au Stadio Flaminio, Rome

Homme du match :   Fabio Semenzato

Points marqués[46] :

  • Italie : 2 essais de Canale (4e) et de Parisse (50e) ; 2 pénalités de Bergamasco (11e, 26e)
  • Galles : 2 essais de Stoddart (9e) et de Warburton (13e) ; 1 transformation de S. Jones (13e) ; 3 pénalités de S. Jones (2e, 36e, 40e) ; 1 drop de Hook (73e)

Évolution du score : 0-3, 5-3, 5-8, 8-8, 8-15, 11-15, 11-18, 11-21, 16-21, 16-24

Arbitre :   Wayne Barnes

Spectateurs : 32 000
 
Italie - pays de Galles

Résumé

Le pays de Galles remporte son deuxième match à l'extérieur en s'imposant contre l'Italie. Chaque équipe a marqué deux essais et la différence s'est faite sur le réalisme et notamment sur la réussite des botteurs[47]. À la 2e minute, Stephen Jones passe une pénalité et donne l'avantage aux Gallois (0-3). Deux minutes plus tard, sur le coup d'envoi, Canale profite d'un contre italien, après une passe ratée de Bradley Davies, pour marquer le premier essai, mais Mirco Bergamasco rate la transformation. À la 9e minute, les Gallois prennent à défaut la défense italienne et Stoddart se voit valider son essai après un arbitrage par la vidéo. La transformation de Jones ne passe pas (5-8). Bergamasco égalise pour les Italiens à la 12e minute (8-8) mais moins d'une minute plus tard, Shane Williams rattrape un coup de pied et transmet à Lee Byrne qui arrive lancé et transperce la défense. James Hook est au soutien et fixe le dernier défenseur pour finalement offrir l'essai au troisième ligne Sam Warburton. Jones transforme et donne sept points d'avance au XV du Poireau (8-15). À la 26e minute, à la suite d'une mêlée Zanni se jette dans l'en-but gallois, mais une main l'empêche d'aplatir. L'arbitre revient à une position de hors-jeu galloise sous les poteaux qui permet à Bergamasco de réduire le score (11-15). Avant la mi-temps, l'indiscipline des Azzurri permet à Jones de passer deux pénalités (11-21).

À la 50e minute, les Italiens mettent la pression en tapant une chandelle dans les 22 mètres adverse. Fabio Semenzato récupère et écarte sur Sergio Parisse, côté fermé, qui marque en bout de ligne. Bergamasco manque la transformation (16-21). Les Gallois résistent lors des minutes suivantes, bien aidé tout de même par l'inefficacité des botteurs italiens Bergamasco (1 réussite sur 5)[48] et Orquera qui rate son unique tentative à la 66e minute. Les Italiens ont la possession du ballon en seconde mi-temps, et les Gallois jouent avec réalisme, gérant le score et bonifiant leurs incursions. À la 73e minute, les avants rouges jouent au près pour conserver la balle. Mike Phillips sert Hook qui ajuste un drop et scelle la victoire du pays de Galles (16-24).

Composition des équipes
Composition des équipes
Italie  

Titulaires
Luke McLean 15
  73e Andrea Masi 14
Gonzalo Canale 13
Alberto Sgarbi 12
Mirco Bergamasco 11
  64e Kris Burton 10
  71e Fabio Semenzato 9
(cap.) Sergio Parisse 8
  72e Robert Barbieri 7
Alessandro Zanni 6
Quintin Geldenhuys 5
  52e Santiago Dellapè 4
  70e Martin Castrogiovanni 3
Leonardo Ghiraldini 2
  40e   70e  Salvatore Perugini 1
Remplaçants :
Carlo Festuccia 16
  40e  Andrea Lo Cicero 17
  52e  Valerio Bernabo 18
  72e  Manoa Vosawai 19
  71e  Pablo Canavosio 20
  64e  Luciano Orquera 21
  73e  Tommaso Benvenuti 22
Entraîneur
Nick Mallett  

  Galles

Titulaires
15 Lee Byrne
14 Morgan Stoddart
13 James Hook
12 Jamie Roberts
11 Shane Williams
10 Stephen Jones
9 Mike Phillips
8 Ryan Jones
7 Sam Warburton
6 Dan Lydiate
5 Alun Wyn Jones
4 Bradley Davies
3 Craig Mitchell
2 Matthew Rees (cap.)   77e
1 Paul James
Remplaçants :
16 Richard Hibbard   77e 
17 John Yapp
18 Jonathan Thomas
19 Josh Turnbull
20 Tavis Knoyle
21 Rhys Priestland
22 Leigh Halfpenny
Entraîneur
  Warren Gatland

Angleterre - FranceModifier

Feuille de match
  Angleterre 17 – 9 France  
(mt : 9 – 9) au Stade de Twickenham, Londres

Homme du match :   Tom Palmer

Points marqués[49] :

  • Angleterre : 1 essai de Foden (41e) ; 4 pénalités de Flood (4e, 12e, 16e) et de Wilkinson (51e)
  • France : 3 pénalités de Yachvili (6e, 18e, 21e)

Évolution du score : 3-0, 3-3, 6-3, 9-3, 9-6, 9-9, 14-9, 17-9

Arbitre :   George Clancy

Spectateurs : 82 107
 
Tom Palmer est élu homme du match.

Résumé

La France s'incline face à l'Angleterre après lui avoir tenu tête pendant une mi-temps. La réussite dans le jeu des Britanniques prend le dessus sur la puissance du pack français. Le match trouve son rythme dans les nombreuses fautes de main des deux équipes et des fautes de positions. La première période est marquée par un duel de buteurs entre Toby Flood et Dimitri Yachvili qui laisse les deux équipes à égalité à la mi-temps (9-9)[50].

De retour des vestiaires, les hommes de Martin Johnson monopolisent la possession du ballon et imposent leur domination devant des Français aux abonnés absents[51]. À la 41e minute, les Anglais bénéficient d'une mêlée à cinq mètres. Sur un renversement, l'arrière Ben Foden arrive lancé, percute Trinh-Duc avant d'aplatir. En coin, Flood manque la transformation et l'Angleterre mène (14-9). Deux minutes plus tard, les Bleus évitent de se faire décrocher au score quand Chris Ashton commet un en-avant au moment d'aplatir. À la 52e minute, les Français continuent de subir et Jonny Wilkinson marque une pénalité de 50 mètres (17-9). À vingt minutes de la fin, le XV de France se reprend mais ne parvient pas à réduire l'écart au score. La pénalité de Yachvili rebondit sur le poteau gauche, et, à la 58e minute, François Trinh-Duc tape au pied à suivre pour Aurélien Rougerie mais ce-dernier ne maîtrise pas le ballon avant d'aplatir sur la ligne d'en-but. Les Anglais maîtrisent les assauts des Français jusqu'à la fin du match. Le XV de la Rose reste en course pour remporter le Tournoi 2011 et réaliser le grand chelem[52].

Composition des équipes
Angleterre  

Titulaires
Ben Foden 15
Chris Ashton 14
(cap.) Mike Tindall 13
  75e Shontayne Hape 12
Mark Cueto 11
  51e Toby Flood 10
  65e Ben Youngs 9
Nick Easter 8
James Haskell 7
Tom Wood 6
Tom Palmer 5
  71e Louis Deacon 4
  75e Dan Cole 3
  66e Dylan Hartley 2
  23e Andrew Sheridan 1
Remplaçants
  66e  Steve Thompson 16
  23e  Alex Corbisiero 17
  71e  Simon Shaw 18
  75e  Hendre Fourie 19
  65e  Danny Care 20
  51e  Jonny Wilkinson 21
  75e  Matt Banahan 22
Entraîneur
Martin Johnson  

  France

Titulaires
15 Clément Poitrenaud   59e
14 Yoann Huget
13 Aurélien Rougerie
12 Yannick Jauzion
11 Vincent Clerc
10 François Trinh-Duc   66e
9 Dimitri Yachvili   61e
8 Sébastien Chabal   51e
7 Imanol Harinordoquy
6 Thierry Dusautoir (cap.)
5 Lionel Nallet
4 Julien Pierre   61e
3 Nicolas Mas
2 William Servat   75e
1 Thomas Domingo   59e

Remplaçants :
16 Guilhem Guirado   75e 
17 Sylvain Marconnet   59e 
18 Jérôme Thion   61e 
19 Julien Bonnaire   51e 
20 Morgan Parra   61e 
21 Damien Traille   51e 
22 Alexis Palisson   66e 
Entraîneur
  Marc Lièvremont

Écosse - IrlandeModifier

Feuille de match
  Écosse 18 – 21 Irlande  
(mt : 9 – 14) à Murrayfield, Édimbourg

Homme du match :   Ronan O'Gara

Points marqués[53] :

  • Écosse : 5 pénalités de Paterson (15e, 18e, 31e, 57e) et de Parks (65e) ; 1 drop de Parks (70e)
  • Irlande : 3 essais de Heaslip (5e), de Reddan (27e) et de O'Gara (52e) ; 3 transformations de O'Gara (2e, 28e, 53e)

Évolution du score : 0-7, 3-7, 6-7, 6-14, 9-14, 9-21, 12-21, 15-21, 18-21

Arbitre :   Nigel Owens

Spectateurs : 63 082
 
Ronan O'Gara, homme du match, devient le meilleur réalisateur de toute l'histoire du tournoi

Résumé

L'Irlande réussi une entame de match parfaite avec de longues séquences de jeu qui lui permettent d'inscrire deux essais lors de la première mi-temps et un autre après la pause. Les Écossais montrent de grosses lacunes en défense, ratant notamment douze placages[54]. Le XV du chardon réussi tout de même à garder le contact au score grâce à ses cadres, mais s'incline logiquement. À la 5e minute, à la suite d'un maul, les Irlandais enchaînent une séance de pick and go devant la ligne d'essai adverse. Heaslip franchit la défense en exploitant un mauvais placage de Ruaridh Jackson. L'essai est transformé par O'Gara (0-7). Dix minutes plus tard l'Écosse revient à la marque grâce aux deux pénalités consécutives réussies par Paterson (6-7). À la 27e minute, les Irlandais trouvent une touche à 5 mètres de la ligne d'en-but adverse. Le XV du trèfle met la pression et obtient une mêlée. Heaslip s'empare du ballon, fixe deux joueurs et décale Reddan qui marque sous les poteaux. O'Gara transforme (6-14). Avant la mi-temps Paterson ramène son camp à 5 points grâce à une pénalité (9-14).

À la 45e minute le pilier écossais Allan Jacobsen récolte un carton jaune pour avoir poussé plusieurs mêlées en travers. Les Irlandais profitent de leur avantage numérique pour inscrire un troisième essai 7 minutes plus tard. Ronan O'Gara profite d'un gros travaille de son pack pour défier la défense d'une course croisée. Il aplatit sous les poteaux et transforme son essai (9-21)[Note 2]. L'entrée en jeu de Dan Parks coïncide au réveil des Écossais qui dynamisent la fin du match et marquent deux pénalités et un drop de Parks à la 70e. L'Irlande s'impose 21-18 et se rachète de sa défaite à domicile contre la France quinze jours plus tôt[55].

Composition des équipes
Écosse  

Titulaires
Chris Paterson 15
  75e Nikki Walker 14
Nick De Luca 13
Sean Lamont 12
Max Evans 11
  54e Ruaridh Jackson 10
  60e Mike Blair 9
  56e John Beattie 8
  66e John Barclay 7
Kelly Brown 6
(cap.) Alastair Kellock 5
Richie Gray 4
  67e Moray Low 3
  55e Ross Ford 2
  45e à 55e Allan Jacobsen 1
Remplaçants
  55e  Scott Lawson 16
  67e  Geoff Cross 17
  66e  Nathan Hines 18
  56e  Richie Vernon 19
  60e  Rory Lawson 20
  54e  Dan Parks 21
  75e  Simon Danielli 22
Entraîneur
Andy Robinson  

  Irlande

Titulaires
15 Luke Fitzgerald
14 Tommy Bowe
13 Brian O'Driscoll (cap.)
12 Gordon D'Arcy
11 Keith Earls
10 Ronan O'Gara   68e
9 Eoin Reddan   61e
8 Jamie Heaslip
7 David Wallace   61e
6 Sean O'Brien
5 Paul O'Connell
4 Donncha O'Callaghan   67e
3 Mike Ross   69e
2 Rory Best   61e
1 Cian Healy
Remplaçants
16 Sean Cronin   61e 
17 Tom Court   69e 
18 Leo Cullen   67e 
19 Denis Leamy   61e 
20 Peter Stringer   61e 
21 Jonathan Sexton   68e 
22 Paddy Wallace
Entraîneur
  Declan Kidney

Quatrième journéeModifier

À la demande du président de l'IRB une minute de silence est respectée lors du coup d'envoi des trois matchs de la quatrième journée du Tournoi à la mémoire des victimes du séisme suivi d'un tsunami au Japon[56].

Italie - FranceModifier

Feuille de match
  Italie 22 – 21 France  
(mt : 6 – 8) au Stadio Flaminio, Rome

Homme du match :   Andrea Masi

Points marqués[57] :

  • Italie : 1 essai de Masi (59e) ; 1 transformation de Bergamasco (59e) ; 5 pénalités de Bergamasco (1re, 23e, 63e, 70e, 75e)
  • France : 2 essais de Clerc (14e) et de Parra (50e) ; 1 transformation de Parra (50e) ; 3 pénalités de Parra (19e, 44e, 66e)

Évolution du score : 3-0, 3-5, 3-8, 6-8, 6-11, 6-18, 13-18, 16-18, 16-21, 19-21, 22-21

Arbitre :   Bryce Lawrence

Spectateurs : 33 000
 
2011-03-12 Touche lors du match Italie - France

Résumé

C'est un match historique[Note 3] pour l'Italie et un coup de tonnerre dans le ciel des Bleus, à six mois de la Coupe du Monde. Le XV de France a subi une terrible leçon d'engagement, se montrant incapable de dominer et de tenir le match. La France a longtemps mené au score sans réussir à prendre le large. À la pause, les Bleus ne mènent que 8 à 6. L'essai de Vincent Clerc (14e) qui tape au-dessus de la défense et prend de vitesse Gonzalo Canale avant d'aplatir, puis celui de Morgan Parra (50e à la suite d'une percée de François Trinh-Duc, plus les pénalités aux 19e, 44e et 66e) ont donné l'illusion que les Bleus pourraient sortir vainqueur sans panache de cette rencontre. Mais les Bleus ont perdu la bataille du mental et les Italiens ont renversé la partie notamment grâce à l'essai d'Andrea Masi, homme du match. À la 59e minute Alessandro Zanni perfore la défense française et transmet à Tommaso Benvenuti qui sert Masi qui n'a plus qu'à aplatir. L'essai est transformé par un Mirco Bergamasco appliqué qui a redonné de l'énergie aux Italiens à l'heure de jeu. Les trop nombreuses pénalités concédées par les Français, transformées par Bergamasco, font finalement la différence. Passée proche d'une victoire face à l'Irlande et au pays de Galles, l'Italie signe le plus grand exploit de son histoire dans la compétition[58].

Composition des équipes
Italie  

Titulaires
Andrea Masi 15
Tommaso Benvenuti 14
Gonzalo Canale 13
Gonzalo García 12
Mirco Bergamasco 11
  58e Luciano Orquera 10
Fabio Semenzato 9
  58e Robert Barbieri 8
(cap.)Sergio Parisse 7
Alessandro Zanni 6
Carlo Del Fava 5
  52e Santiago Dellapè 4
Martin Castrogiovanni 3
  48e Carlo Festuccia 2
  48e Andrea Lo Cicero 1
Remplaçants :
  48e  Leonardo Ghiraldini 16
  48e  Salvatore Perugini 17
  52e  Quintin Geldenhuys 18
  58e  Paul Derbyshire 19
Pablo Canavosio 20
  58e  Kris Burton 21
Luke McLean 22
Entraîneur
Nick Mallett  

  France

Titulaires
15 Maxime Médard
14 Yoann Huget
13 Aurélien Rougerie
12 Yannick Jauzion   71e
11 Vincent Clerc
10 François Trinh-Duc
9 Morgan Parra
8 Julien Bonnaire
7 Sébastien Chabal   57e
6 Thierry Dusautoir (cap.)
5 Lionel Nallet   57e
4 Julien Pierre
3 Nicolas Mas   41e
2 William Servat   61e
1 Sylvain Marconnet
Remplaçants :
16 Guilhem Guirado   61e 
17 Luc Ducalcon   41e 
18 Jérôme Thion   57e 
19 Imanol Harinordoquy   57e 
20 Julien Tomas
21 Damien Traille   71e 
22 Clément Poitrenaud
Entraîneur
  Marc Lièvremont

Galles - IrlandeModifier

Feuille de match
  Galles 19 – 13 Irlande  
(mt : 9 – 13) au Millennium Stadium, Cardiff

Homme du match :   James Hook

Points marqués[59] :

  • Galles : 1 essai de Philips (50e) ; 1 transformation de Hook (51e) ; 4 pénalités de Hook (19e, 27e, 68e) et de Halfpenny (38e)
  • Irlande : 1 essai de O'Driscoll (2e) ; 1 transformation de O'Gara (3e) ; 2 pénalités de O'Gara (32e, 40e)

Évolution du score : 0-7, 3-7, 6-7, 6-10, 9-10, 9-13, 16-13, 19-13

Arbitre :   Jonathan Kaplan

Spectateurs : 73 856
 
Brian O'Dricoll et Ronan O'Gara s'inclinent avec l'équipe d'Irlande mais battent deux records

Résumé

Lors de cette quatrième journée du Tournoi, les Irlandais réussissent la meilleure entame du match. À la 2e minute les avants du XV du trèfle avancent, Tommy Bowe trouve un intervalle et sers son capitaine O'Driscoll qui marque son 24e essai dans le Tournoi[Note 4],[60]. O'Gara transforme et passe le cap des 1 000 points inscrits. Deux records tombent en moins de 5 minutes. Les Gallois reprennent l'initiative du jeu. Costauds dans les impacts, les avants gallois mettent à la faute leurs adversaires. À la 19e et 27e minute Hook ramène son équipe à un point (6-7). Jusqu'à la pause, c'est un duel de buteur et les Irlandais prennent l'avantage (9-13).

À la 50e minute Matthew Rees joue rapidement la touche pour son demi de mêlée Philips qui prend toute la défense par surprise et s'échappe sur la ligne de touche et marque. L'essai est fortement contesté[61] puisque Rees surprend tout le monde en récupérant un ballon des mains d'un ramasseur de balle excentré[Note 5]. Hook transforme (16-13). Il s'ensuit une demi-heure de rugueuse défense galloise face aux attaques irlandaises. À la 68e minute le XV du poireau parvient même à alourdir le score par Hook qui sanctionne une position de hors-jeu des verts. Sur la dernière action les Irlandais sont en position de marquer mais Paddy Wallace ne fait pas la passe à son ailier et bute sur la défense galloise. Peter Stringer récupère le ballon et écarte une nouvelle fois pour son pilier mais il perd le ballon au contact. Shane Williams dégage le ballon et l'arbitre Jonathan Kaplan siffle la fin de la rencontre[62].

Composition des équipes
Galles  

Titulaires
Lee Byrne 15
Leigh Halfpenny 14
Jamie Roberts 13
Jonathan Davies 12
Shane Williams 11
James Hook 10
Mike Phillips 9
  59e Ryan Jones 8
Sam Warburton 7
Dan Lydiate 6
Alun Wyn Jones 5
Bradley Davies 4
  12e Craig Mitchell 3
  71e (cap.) Matthew Rees 2
Paul James 1
Remplaçants
  71e  Richard Hibbard 16
  12e  John Yapp 17
  59e  Jonathan Thomas 18
Rob McCusker 19
Dwayne Peel 20
Stephen Jones 21
Morgan Stoddart 22
Entraîneur
Warren Gatland  

  Irlande

Titulaires
15 Luke Fitzgerald   72e
14 Tommy Bowe
13 Brian O'Driscoll (cap.)
12 Gordon D'Arcy
11 Keith Earls
10 Ronan O'Gara   49e
9 Eoin Reddan   1e
8 Jamie Heaslip   69e
7 David Wallace
6 Sean O'Brien
5 Paul O'Connell
4 Donncha O'Callaghan   75e
3 Mike Ross   68e
2 Rory Best   75e
1 Cian Healy
Remplaçants :
16 Sean Cronin   75e 
17 Tom Court   68e 
18 Leo Cullen   75e 
19 Denis Leamy   69e 
20 Peter Stringer   1e 
21 Jonathan Sexton   49e 
22 Paddy Wallace   72e 
Entraîneur
  Declan Kidney

Angleterre - ÉcosseModifier

Feuille de match
  Angleterre 22 – 16 Écosse  
(mt : 9 – 9) au Stade de Twickenham, Londres

Homme du match :   James Haskell

Points marqués[63] :

  • Angleterre : 1 essai de Croft (67e) ; 1 transformation de Wilkinson (68e) ; 5 pénalités de Flood (15e, 23e, 29e, 57e) et de Wilkinson (79e)
  • Écosse : 1 essai de Evans (74e) ; 1 transformation de Paterson (74e) ; 2 pénalités de Paterson (3e, 20e) ; 1 drop de Jackson (40e)

Évolution du score : 0-3, 3-3, 3-6, 6-6, 9-6, 9-9, 12-9, 19-9, 19-16, 22-16

Arbitres :   Romain Poite remplacé sur blessure à la 59e par Jérôme Garcès

Spectateurs : 82 120
 
James Haskell est élu homme du match.

Résumé

Lors de cette quatrième journée du Tournoi, l'Angleterre s'impose difficilement tant la défense écossaise a neutralisé l'attaque[64]. Le XV du chardon entre parfaitement dans le match et prend le jeu à son compte. À la 3e minute les Anglais se mettent à la faute et Paterson les sanctionne d'une pénalité (0-3). Les Anglais reprennent l'initiative. Forts d'une domination territoriale de la possession du ballon, ils sont néanmoins contrariés par la défense écossaise qui étouffe leurs offensives. Les hommes de Martin Johnson profitent de leur domination en mêlée et en touche pour prendre l'avantage sur trois pénalités de Toby Flood à la (15e, 23e et 29e minute (9-6), Paterson ayant ajouté une pénalité à la suite d'un hors-jeu anglais à la 20e minute. Le XV de la Rose balbutie son rugby et ne parvient pas à enchaîner lorsque le ballon part au large. Avant la pause, le demi d'ouverture écossais Jackson profite de l'inefficacité de l'adversaire à convertir ses attaques pour égaliser grâce à un drop de 40 mètres (9-9).

La deuxième mi-temps est marquée par un long arrêt de jeu dû à la blessure de Kelly Brown, à la suite d'un placage de Matt Banahan. À la 57e minute les Anglais reprennent l'avantage en raison d'une faute d'anti-jeu de John Barclay qui écope d'un carton jaune (12-9). À la 59e minute le match est à nouveau arrêté, l'arbitre français Romain Poite blessé à la cheville, laisse sa place à son juge de touche Jérôme Garcès qui fait ainsi ses débuts dans le Tournoi comme arbitre du centre[65]. Les Écossais tentent de revenir au score, mais Dan Parks, face aux poteaux, rate son drop. À la 65e minute Ben Foden récupère le ballon et accélère le long de la touche pour marquer. Mais à cinq mètres de la ligne l'Anglais est repris par Paterson qui se jette dans ses pieds. L'arrière écossais sauve son camp, mais deux minutes plus tard, à la 67e après une mêlée, les Anglais ouvrent au large et, en bout de ligne, Croft récupère la balle, accélère et résiste au plaquage d'Evans avant d'aplatir. Jonny Wilkinson, tout juste entré en jeu, transforme l'essai (19-9). Les Écossais reviennent à nouveau au score sur un exploit de Max Evans. À la 65e minute, après une succession de temps de jeu du XV du chardon, Max Evans tape un petit coup de pied par-dessus le dernier rideau, récupère le ballon entre deux défenseurs et aplatit dans l'en-but anglais. Paterson transforme (19-16). Lors des cinq dernières minutes, le XV de la Rose garde le ballon et enchaîne une succession de mêlées spontanées où les Écossais se mettent à la faute. Jonny Wilkinson passe la pénalité et scelle la victoire à la 79e.

C'est une courte victoire (22-16) mais très importante pour le XV de la Rose qui enchaîne un quatrième succès de suite dans le Tournoi et se retrouve en position de réaliser le Grand chelem[66].

Composition des équipes
Angleterre  

Titulaires
Ben Foden 15
Chris Ashton 14
  40e (cap.) Mike Tindall 13
Shontayne Hape 12
Mark Cueto 11
  65e Toby Flood 10
  55e Ben Youngs 9
Nick Easter 8
James Haskell 7
  65e Tom Wood 6
Tom Palmer 5
  65e Louis Deacon 4
  74e Dan Cole 3
  65e Dylan Hartley 2
Alex Corbisiero 1
Remplaçants
  65e  Steve Thompson 16
  74e  Paul Doran-Jones 17
  65e  Simon Shaw 18
  65e  Tom Croft 19
  55e  Danny Care 20
  65e  Jonny Wilkinson 21
  40e  Matt Banahan 22
Entraîneur
Martin Johnson  

  Écosse

Titulaires
15 Chris Paterson
14 Simon Danielli
13 Joe Ansbro   72e
12 Sean Lamont
11 Max Evans
10 Ruaridh Jackson   55e
9 Rory Lawson   55e
8 Kelly Brown   42e
7 John Barclay
6 Nathan Hines   68e
5 Alastair Kellock (cap.)
4 Richie Gray
3 Moray Low   52e
2 Ross Ford   65e
1 Allan Jacobsen
Remplaçants
16 Scott Lawson   65e 
17 Geoff Cross   52e 
18 Richie Vernon   52e 
19 Alasdair Strokosch   68e 
20 Mike Blair   55e 
21 Dan Parks   55e 
22 Nick De Luca   72e 
Entraîneur
  Andy Robinson

Cinquième journéeModifier

Écosse - ItalieModifier

Feuille de match
  Écosse 21 – 8 Italie  
(mt : 6 – 8) à Murrayfield, Édimbourg

Homme du match :   Richie Gray

Points marqués[67] :

  • Écosse : 2 essais de De Luca (46e) et de Walker (55e) ; 1 transformation de Paterson (56e) ; 3 pénalités de Paterson (3e, 17e, 67e)
  • Italie : 1 essai de Masi (10e) ; 1 pénalité de Bergamasco (30e)

Évolution du score : 3-0, 3-5, 6-5, 6-8, 11-8, 18-8, 21-8

Arbitre :   Steve Walsh

Spectateurs : 42 464
 
Chris Paterson marque 11 points au pied lors de cette rencontre.

Résumé

L’Écosse bat l'Italie et évite la cuillère de bois qui sanctionne cinq défaites en cinq matchs dans le Tournoi des Six Nations. Durant les dix premières minutes les deux équipes se jaugent et chacune bénéficient d'une pénalité dans le camp adverse que seul l'Écossais Paterson réussit (3-0). Sur le coup de renvoi aux 22 mètres, à la 11e minute, Gonzalo Canale récupère le ballon et transmet à Andrea Masi qui place une accélération, raffûte et élimine Paterson pour aller marquer. La transformation de Mirco Bergamasco heurte le poteau (3-5). À 17e minute, les avants écossais récupèrent le ballon sur une touche adverse, mais les Italiens se mettent à la faute pour arrêter l'offensive. Paterson transforme la pénalité (6-5). L'Italie est défaillante en touche mais relève la tête en mêlée où elle bénéficie de nombreuses pénalités, mais Bergamasco n'en réussit qu'une à la 30e minute (6-8). C'est le score lorsque l'arbitre Steve Walsh siffle la mi-temps.

À la 46e minute, le XV du chardon obtient une mêlée à 5 mètres de l'en-but italien. Sur la libération du ballon, Ruaridh Jackson s'échappe et crée une mêlée spontanée près de l'en-but adverse. Nathan Hines effectue une longue passe pour le centre Nick De Luca qui résiste aux défenseurs et aplatit en coin. Paterson ne transforme pas (11-8). Les Italiens, qui maîtrisaient la rencontre, semblent abattus par cet essai en tout début de rencontre[68]. La partie leur échappe totalement lorsqu'à la 55e minute, à la suite d'une touche dans le camp italien, Paterson transmet le ballon dans un intervalle à Nikki Walker qui passe en force et marque le second essai écossais (18-8). Les minutes suivantes voient l'équipe d'Italie défendre face à des Écossais qui gèrent le score avec de nombreux changements de joueurs. À la 67e minute, Bergamasco s'échappe seul, mais repris au sol, il ne libère pas son ballon et Paterson marque la pénalité (21-8). L'Italie se livre en fin de match pour au moins marquer un essai mais sans succès. Par cette victoire l’Écosse, à la différence de points marqués, laisse la dernière place au classement du Tournoi aux Italiens[69].

Composition des équipes
Écosse  

Titulaires
Chris Paterson 15
Nikki Walker 14
  18e Joe Ansbro 13
Sean Lamont 12
Simon Danielli 11
  78e Ruaridh Jackson 10
  63e Rory Lawson 9
  73e Kelly Brown 8
John Barclay 7
  53e Nathan Hines 6
(cap.) Alastair Kellock 5
Richie Gray 4
  63e Geoff Cross 3
  63e Ross Ford 2
Allan Jacobsen 1
Remplaçants
  63e  Scott Lawson 16
  63e  Euan Murray 17
  73e  Richie Vernon 18
  53e  Alasdair Strokosch 19
  63e  Mike Blair 20
  78e  Dan Parks 21
  18e  Nick De Luca 22
Entraîneur
Andy Robinson  

  Italie

Titulaires
15 Andrea Masi   31e
14 Tommaso Benvenuti
13 Gonzalo Canale
12 Alberto Sgarbi   69e
11 Mirco Bergamasco
10 Kris Burton   58e
9 Fabio Semenzato
8 Sergio Parisse (cap.)
7 Paul Derbyshire   59e
6 Alessandro Zanni
5 Quintin Geldenhuys
4 Carlo Del Fava   53e
3 Martin Castrogiovanni
2 Leonardo Ghiraldini   77e
1 Salvatore Perugini   58e
Remplaçants :
16 Carlo Festuccia   77e 
17 Andrea Lo Cicero   58e 
18 Valerio Bernabo   53e 
19 Robert Barbieri   59e 
20 Pablo Canavosio   69e 
21 Luciano Orquera   58e 
22 Luke McLean   31e 
Entraîneur
  Nick Mallett

Irlande - AngleterreModifier

Feuille de match
  Irlande 24 – 8 Angleterre  
(mt : 17 – 3) à l'Aviva Stadium, Dublin

Homme du match :   Jonathan Sexton

Points marqués[70] :

  • Irlande : 2 essais de Bowe (28e) et de O'Driscoll (47e) ; 1 transformation Sexton (49e) ; 4 pénalités de Sexton (7e, 15e, 22e, 38e)
  • Angleterre : 1 essai de Thompson (53e) ; 1 pénalité de Flood (32e)

Évolution du score : 3-0, 6-0, 9-0, 14-0, 14-3, 17-3, 24-3, 24-8

Arbitre :   Bryce Lawrence

Spectateurs : 51 000
 
Le deuxième ligne Irlandais Paul O'Connell

Résumé

L'Irlande remporte sa dernière rencontre du Tournoi des Six Nations 2011 face à l'Angleterre alors que les Anglais jouaient le Grand Chelem à Dublin. Ce net succès permet aux Irlandais de finir troisième du tournoi. À cette occasion, Brian O'Driscoll rentre une nouvelle fois dans l'histoire en devenant le meilleur marqueur de l'histoire du Tournoi des Six Nations avec 25 essais[Note 6],[71]. Les trente premières minutes de la partie sont totalement à l'avantage des Irlandais qui mettent sous pression et à la faute leur adversaire. À la 7e, 15e et 22e minute, Jonathan Sexton sanctionne le XV de la Rose à la suite de positions de hors-jeux ou de mauvais placage (9-0). À la 28e minute, les Anglais sont à nouveaux pris en position de hors-jeux. Sexton joue vite au pied de l'arbitre et transmet à Tommy Bowe qui trouve la faille dans la défense et aplatit dans l'en but. L'essai n'est pas transformé (14-0). À la 32e minute, à quarante mètres en face des poteaux, les Anglais réagissent en dominant le pack Irlandais en mêlée qui se met à la faute. Toby Flood débloque le compteur du XV de la Rose (14-3). Juste avant la mi-temps les Irlandais reprennent le jeu à leur compte et les Anglais sont encore hors-jeux. Ben Youngs est exclu dix minutes et Sexton permet au XV du Trèfle de mener 17 à 3 à la pause.

La seconde période démarre sur le même rythme que la première. L'Irlande impose d'entrée son jeu et prive de ballon le pack anglais en infériorité numérique[72]. À la 47e après un gros temps fort qui dure de longues minutes dans les 22 mètres anglais, Donncha O'Callaghan récupère le ballon et transmet côté gauche à Brian O'Driscoll qui résiste pour aplatir le deuxième essai du XV du Trèfle. Sexton transforme (24-3). L'Angleterre est dominé, mais réussi à revenir au score sur un contre. À la 53e les Irlandais bénéficie d'une touche près de leur ligne d'en-but. L'ouvreur Eoin Reddan récupère le ballon mais manque sa passe. Thompson bien placé hérite du ballon et file à l'essai, qui n'est pas transformé (24-8). Durant les vingt dernières minutes, les défenses prennent le dessus malgré la volonté des deux équipes de ne pas fermer le jeu. Plus aucun point ne sera marqué et l'arbitre Bryce Lawrence siffle la fin du match qui voit les Irlandais priver l'Angleterre d'un Grand Chelem qui lui fuit depuis 2003.

Composition des équipes
Irlande  

Titulaires
Keith Earls 15
Tommy Bowe 14
(cap.) Brian O'Driscoll 13
  79e Gordon D'Arcy 12
Andrew Trimble 11
  70e Jonathan Sexton 10
  79e Eoin Reddan 9
Jamie Heaslip 8
  72e David Wallace 7
Sean O'Brien 6
  79e Paul O'Connell 5
Donncha O'Callaghan 4
  58e Mike Ross 3
  79e Rory Best 2
Cian Healy 1
Remplaçants
  79e  Sean Cronin 16
  58e  Tom Court 17
  79e  Leo Cullen 18
  72e  Denis Leamy 19
  79e  Peter Stringer 20
  70e  Ronan O'Gara 21
  79e  Paddy Wallace 22
Entraîneur
Declan Kidney  

  Angleterre

Titulaires
15 Ben Foden
14 Chris Ashton
13 Matt Banahan (cap.)
12 Shontayne Hape
11 Mark Cueto   66e
10 Toby Flood   50e
9 Ben Youngs   36e à 46e   45e
8 Nick Easter
7 James Haskell,
6 Tom Wood
5 Tom Palmer   26e
4 Louis Deacon   55e
3 Dan Cole   52e
2 Dylan Hartley   52e
1 Alex Corbisiero
Remplaçants
16 Steve Thompson   52e 
17 Paul Doran-Jones   52e 
18 Simon Shaw   26e 
19 Tom Croft   55e 
20 Danny Care   45e 
21 Jonny Wilkinson   50e 
22 David Strettle   66e 
Entraîneur
  Martin Johnson

France - GallesModifier

Feuille de match
  France 28 – 9 Galles  [73]
(mt : 11 – 3) au Stade de France, Saint-Denis

Homme du match :   Lionel Nallet

Points marqués :

  • France : 3 essais de Nallet (37e, 43e) et de Clerc (58e) ; 2 transformations de Parra (44e, 59e) ; 3 pénalités de Parra (7e, 25e, 52e)
  • Galles : 3 pénalités de Hook (2e, 42e, 48e)

Évolution du score : 0-3, 3-3, 6-3, 11-3 , 11-6, 18-6, 18-9, 21-9, 28-9

Arbitre :   Craig Joubert

Spectateurs : 81 337
 
Lionel Nallet, auteur d'un doublé, est élu homme du match

Résumé

Les Français remportent ce match en s'appuyant sur la force de leur pack[74]. Les avants bleus mettent la pression sur les zones de ruck durant toute la rencontre, occasionnant des fautes galloises mises à profit pour ne jamais être en danger au score. La possession de balle et la réussite au pied sont équilibrées durant les premières minutes de la rencontre. À la 25e minute, Morgan Parra donne l'avantage au XV de France à la suite d'un ballon conservé au sol par un Gallois (6-3). À la 32e minute, l'offensive galloise, menée sur l'aile par une échappée de Leigh Halfpenny, est arrêtée par une cuillère de François Trinh-Duc qui se termine par un en-avant. La domination des avants français se concrétise à la 37e minute avec Lionel Nallet qui conteste une mêlée spontanée galloise, s'impose et récupère le ballon avant d'effectuer une course de trente mètres pour marquer le premier essai du match (11-3).

En seconde mi-temps, la première offensive galloise permet à James Hook de réussir une seconde pénalité sanctionnant Julien Bonnaire coupable d'une obstruction sur Mike Phillips (11-6). Juste après le coup de renvoi, Julien Pierre contre un dégagement de l'ouvreur Hook sur les 22 mètres gallois. Il récupère le ballon qu'il transmet à Nallet qui marque son second essai en force. Morgan Parra transforme (18-6). À la 48e minute, James Hook réduit l'écart en passant une pénalité sanctionnant un hors-jeu de Lionel Nallet dans un regroupement (18-9). Les minutes suivantes sont éprouvantes pour le XV du Poireau qui subit les offensives des Français et se met à la faute. À la 52e minute, Parra passe une pénalité à la suite d'un hors-jeu gallois et à la 56e minute James Hook est exclu dix minutes pour un placage dangereux sur le demi de mêlée Français (21-9). La supériorité numérique permet au XV de France de marquer un troisième essai. À la 58e minute, dans les 22 mètres adverses, les avants français gagnent le ballon en touche et enchaînent les percussions. Le ballon est transmis à François Trinh-Duc qui tape au pied par-dessus la défense galloise pour Vincent Clerc qui récupère le ballon et marque. L'essai est transformé (28-9). La réaction galloise est immédiate et durant les quinze minutes suivantes ils monopolisent le ballon et s'installent dans le camp français. Les Bleus se montrent imperméables en défense et gèrent leur avantage au tableau d'affichage. En fin de partie une action au large permet à Vincent Clerc de s'approcher de l'en-but adverse mais l'arbitrage vidéo montre qu'il n’aplatit pas. Les Français remportent leur dernier match du Tournoi sans toutefois faire oublier leur défaite précédente en Italie.

Composition des équipes
France  

Titulaires
Maxime Médard 15
  75e Vincent Clerc 14
David Marty 13
  70e Damien Traille 12
Alexis Palisson 11
François Trinh-Duc 10
  72e Morgan Parra 9
  73e Imanol Harinordoquy 8
Julien Bonnaire 7
Thierry Dusautoir 6
Lionel Nallet 5
  66e Julien Pierre 4
  66e   77e  Nicolas Mas 3
  70e William Servat 2
  77e Thomas Domingo 1
Remplaçants
  70e  Guilhem Guirado 16
  66e  Luc Ducalcon 17
  66e  Pascal Papé 18
  72e  Alexandre Lapandry 19
  73e  Julien Tomas 20
  70e  Fabrice Estebanez 21
  75e  Yoann Huget 22
Entraîneur
Marc Lièvremont  

  Galles

Titulaires
15 Lee Byrne
14 Leigh Halfpenny
13 Jamie Roberts
12 Jonathan Davies
11 George North
10 James Hook   56e à 66e   66e
9 Mike Phillips   67e
8 Ryan Jones
7 Sam Warburton   15e
6 Dan Lydiate
5 Alun Wyn Jones
4 Bradley Davies
3 Adam Jones   52e
2 Matthew Rees (cap.)   67e
1 Paul James
Remplaçants :
16 Richard Hibbard   67e 
17 John Yapp   52e 
18 Jonathan Thomas   15e 
19 Rob McCusker
20 Dwayne Peel   67e 
21 Stephen Jones   66e 
22 Morgan Stoddart
Entraîneur
  Warren Gatland

Couverture médiatiqueModifier

Le Tournoi des Six Nations est diffusé en direct, ou en léger différé, dans plusieurs pays. En Angleterre, la compétition est diffusée sur la BBC[75] et sur S4C qui ne diffuse uniquement que les matchs du pays de Galles[76]. En Australie et Nouvelle-Zélande, c'est la chaîne ESPN Australie qui transmet les matchs[77] alors qu'aux États-Unis et dans les Caraïbes c'est la BBC America qui ne diffuse que certains matchs[78] et Premium Sports[79]. Enfin, la compétition est diffusée en France par France 2[80] — dont certains matchs en 3D[81] — en Irlande par la RTÉ Two[82] et en Italie par Sky Sports.

En France, à l'occasion de la première journée du Tournoi, plus de 5 millions de téléspectateurs (31 % de la part de marché) suivent la victoire de la France face à l’Écosse (34 à 21)[83]. Lors de la même journée, le match de l'Italie contre l'Irlande est suivi par plus de 1,7 million de téléspectateurs avec 17 % de part d'audience. Le match d’ouverture du tournoi Galles-Angleterre, diffusé le vendredi soir, n'attire que 2,5 millions de spectateurs. France 2 connaît sa plus grosse audience pour le match Angleterre-France qui est regardé par 6,1 millions de personnes soit 36 % de part de marché[84]. Le match précédent, Italie-Galles, est suivi par 2,2 millions de téléspectateurs.

Sur les ondes françaises, le Tournoi est commenté en direct par la radio RMC qui prend l'antenne une heure avant la rencontre et la rend une heure après le match[85]. Les débats et commentaires sont réalisés par des journalistes et d'anciens joueurs internationaux.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. En marquant un quadruplé face à l’Italie, Chris Ashton devient le meilleur marqueur d’essai sur un match du Tournoi des Six Nations
  2. Ronan O'Gara devient le meilleur marqueur de toute l'histoire du tournoi à la suite de cet essai.
  3. Il s'agit de la troisième équipe contre laquelle l'Italie s'impose après l’Écosse et le pays de Galles.
  4. Brian O'Driscoll devient le meilleur marqueur d'essai de toute l'histoire du tournoi égalant Ian Smith
  5. La règle de la remise en jeu rapide signale qu'elle n'est pas acceptée si une autre personne que le joueur effectuant cette remise en jeu a touché le ballon
  6. Le centre irlandais Brian O'Driscoll marque son 25e essai dans le Tournoi des VI Nations, face à l'Angleterre et bat le record de l’Écossais Ian Smith.

RéférencesModifier

  1. (en) « Six Nations to End Experiment of Friday Night Matches », sur news.bbc.co.uk, BBC, (consulté le 14 décembre 2011)
  2. (en) « Six Nations Set for Launch with a Bang », sur news.bbc.co.uk, BBC, (consulté le 14 décembre 2011)
  3. (en) « Masi Scoops Six Nations Award », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 14 décembre 2011)
  4. (en) « England EPS announced for 2011 RBS 6 Nations », sur www.rfu.com, RFU, (consulté le 17 décembre 2011)
  5. Rédaction Rugby365, « Johnson dévoile son groupe », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  6. JFP, « Angleterre : Moody forfait », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  7. Rédaction Rugby 365, « Angleterre : D.Armitage fait appel », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  8. JFP, « Angleterre : Quatre renforts », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  9. (en) « Three Uncapped Players Named in Squad for RBS 6NC », sur scotlandrugbyteam.org, SRU, (consulté le 17 décembre 2011)
  10. JFP, « Écosse : Un groupe de 34 », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  11. « Le groupe des 30 joueurs retenus pour le tournoi des 6 nations 2011 », sur www.rencontresaxv.fr, FFR, (consulté le 17 décembre 2011)
  12. Rédaction Rugby 365, « Bleus : les 30 pour le Tournoi », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  13. (en) « Martyn Williams omitted from Wales Six Nations squad », sur news.bbc.co.uk, BBC, (consulté le 17 décembre 2011)
  14. JFP, « Galles : Un groupe de 28 joueurs », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  15. JFP, « Galles : McCusker en renfort », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  16. JFP, « Galles : Halfpenny forfait », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  17. (en) « Ireland Squad Announced For RBS 6 Nations », sur irishrugby.ie, IRFU, (consulté le 17 décembre 2011)
  18. JFP, « Irlande : le groupe pour le Tournoi », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  19. JFP, « Irlande : Trimble privé d'Italie », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  20. PG, « Irlande : Bowe également forfait », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  21. Rédaction Rugby365, « Irlande : Ferris forfait pour l'Italie », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  22. C.B., « Irlande : Trois retours », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  23. (it) « Nazionale, ventiquattro convocati per l’RBS 6 Nazioni 2011 », sur www.federugby.it, FIR, (consulté le 17 décembre 2011)
  24. JFP, « Italie : le groupe pour le Tournoi », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  25. Rédaction Rugby365, « Italie : Trois joueurs en renfort », sur www.rugby365.fr, (consulté le 26 janvier 2012)
  26. a et b « Les désignations des arbitres pour le tournoi des 6 nations 2011 », sur arbitrage-rugby.com, IRB, (consulté le 14 décembre 2011)
  27. « Romain Poite et Jérôme Garcès, les deux arbitres français retenus pour la Coupe du monde », sur www.ensembleaveclexv.com, (consulté le 13 décembre 2011)
  28. « Romain Poite meilleur arbitre du tournoi selon un journal Anglais », sur arbitrage-rugby.com, (consulté le 14 décembre 2011)
  29. « Règles du Tournoi RBS des 6 Nations », sur www.rbs6nations.com, Six Nations Rugby Ltd (consulté le 15 janvier 2010)
  30. Rugby - Masi meilleur joueur du tournoi sur www.lerugbynistere.fr, mis en ligne le 23 mars 2011, consulté le 13 décembre 2011.
  31. « Tournoi des Six Nations: répétition générale sans favori véritable », sur www.lepoint.fr, Le Point, (consulté le 10 février 2012)
  32. « Le tournoi des 6 nations débute par le match Galles-Angleterre », sur www.toulouse7.com, (consulté le 10 février 2012)
  33. « Les certitudes de Robinson », sur www.rugby365.fr, (consulté le 10 février 2012)
  34. Victor Dhollande-Monnier, « Le mini-guide du Tournoi des Six Nations », sur www.europe1.fr, Europe 1, (consulté le 10 février 2012)
  35. Nicolas Couet, « L'Angleterre favorite ? », sur www.rugby365.fr, (consulté le 10 février 2012)
  36. C.B., « Irlande : Trois retours », sur www.rugby365.fr, (consulté le 10 février 2012)
  37. Rédaction Rugby365, « Italie : Le XV pour l'Irlande », sur www.rugby365.fr, (consulté le 10 février 2012)
  38. (en) « Wales (6) 19 - 26 (13) England », sur espnscrum.com, ESPN, (consulté le 4 février 2011)
  39. (en) « Italy (6) 11 - 13 (3) Ireland », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 5 février 2011)
  40. (en) « France (17) 34 - 21 (7) Scotland », sur espnscrum.com, ESPN, (consulté le 5 février 2011)
  41. (en) « England (31) 59 - 13 (6) Italy », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 12 février 2011)
  42. Maxime Rouquier, « Chris Ashton entre dans l’histoire avec son quadruplé », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le 11 janvier 2012)
  43. (en) « Scotland (3) 6 - 24 (16) Wales », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 15 février 2011)
  44. (en) « Ireland (15) 22 - 25 (12) France », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 13 février 2011)
  45. NC, « VI Nations : Une minute de silence », sur www.rugby365.fr, (consulté le 8 décembre 2012)
  46. (en) « Italy (11) 16 - 24 (21) Wales », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 26 février 2011)
  47. « ITALIE - GALLES : 16-24 », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 20 décembre 2011)
  48. « Six Nations: le pays de Galles s'impose en Italie 24 à 16 », sur www.lepoint.fr, Le Point, (consulté le 20 décembre 2011)
  49. (en) « England (9) 17 - 9 (9) France », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 26 février 2011)
  50. Arnaud Martin, « Angleterre-France (17-9): un crunch, pas un crash », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest, (consulté le 29 décembre 2011)
  51. Clément Daniez, « Après Angleterre-France (17-9) : les paradoxes de Twickenham », sur www.lexpress.fr, L'Express, (consulté le 29 décembre 2011)
  52. « Six Nations : le XV de France cède contre l'Angleterre (17-9) », sur www.lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 29 décembre 2011)
  53. (en) « Scotland (9) 18 - 21 (14) Ireland », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 27 février 2011)
  54. Benjamin Mercereau, « Murrayfield réussit à l'Irlande », sur www.rugby365.fr, (consulté le 6 janvier 2012)
  55. Romain Poujaud, « 6 Nations - L'Irlande retrouve des couleurs », sur fr.sports.yahoo.com, (consulté le 6 janvier 2012)
  56. ETK Onilatki, « Tournoi des Six Nations 2011 : résultats de la 4ème journée », sur etkonilatki.canalblog.com, (consulté le 8 décembre 2012)
  57. (en) « Italy (6) 22 - 21 (8) France », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 12 mars 2011)
  58. Nicolas COUET, « L'humiliation », sur www.rugby365.fr, (consulté le 9 janvier 2012)
  59. (en) « Wales (9) 19 - 13 (13) Ireland », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 12 mars 2011)
  60. « Irlande : O'Driscoll dans l'histoire », sur www.rugby365.fr, (consulté le 8 janvier 2012)
  61. N. C., « Irlande : O'Driscoll fustige l'arbitrage », sur www.rugby365.fr, (consulté le 8 janvier 2012)
  62. Sébastien Tranchand, « Galles cueille le Trèfle », sur www.rugby365.fr, (consulté le 8 janvier 2012)
  63. (en) « England (9) 22 - 16 (9) Scotland », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 13 mars 2011)
  64. Nicolas Couet, « L'Angleterre a tremblé », sur www.rugby365.fr, (consulté le 9 janvier 2012)
  65. Bertrand Lagacherie, « La Rose reste invaincue », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 9 janvier 2012)
  66. Raùl Rego, « ANGLETERRE c. ECOSSE - le film du match », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 9 janvier 2012)
  67. (en) « Scotland (6) 21 - 8 (8) Italy », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 19 mars 2011)
  68. « Écosse - Italie », sur www.sport24.com, (consulté le 17 janvier 2012)
  69. « 6 Nations - L'orgueil écossais a parlé », sur fr.sports.yahoo.com, Yahoo, (consulté le 17 janvier 2012)
  70. (en) « Ireland (17) 24 - 8 (3) England », sur www.espnscrum.com, ESPN, (consulté le 19 mars 2011)
  71. Alban Naulait, « Irlande : Record pour O'Driscoll », sur www.rugby365.fr, (consulté le 20 janvier 2012)
  72. Alban Naulait, « Le grand chelem attendra », sur www.rugby365.fr, (consulté le 20 janvier 2012)
  73. (en) « France (11) 28 - 9 (3) Wales », sur espnscrum.com, ESPN, (consulté le 19 mars 2011)
  74. Ludovic Ninet, « France – Galles : 28-9, la fiche technique », sur blog.rugbyconnection.com, (consulté le 26 janvier 2012)
  75. (en) « Six Nations on the BBC », sur news.bbc.co.uk, BBC, (consulté le 11 janvier 2012)
  76. (en) « Match Schedule », sur www.s4c.co.uk, S4C, (consulté le 11 janvier 2012)
  77. (en) « ESPN: Rugby - RBS Six Nations Championship », sur espnscrum.com, ESPN, (consulté le 11 janvier 2012)
  78. (en) « 2011 Match Schedule », sur www.bbcamerica.com, BBC America (consulté le 11 janvier 2012)
  79. (en) « Schedule », sur premiumsportsinc.com (consulté le 11 janvier 2012)
  80. Sébastien Durand, « Droits TV- Tournoi des 6 NATIONS de rugby sur France TV jusqu'en 2017 ! », sur www.sport-tv.org, (consulté le 11 janvier 2012)
  81. « France - Pays de Galles en 3D », sur sport.francetv.fr, France Télévisions, (consulté le 11 janvier 2012)
  82. (en) « Six Nations Coverage on RTÉ », sur www.rte.ie, RTÉ Two, (consulté le 11 janvier 2012)
  83. Vincent Rousselet, « Audience Tournoi des 6 Nations : le XV de France redonne des couleurs à France 2 », sur www.enpleinelucarne.net, (consulté le 11 janvier 2012)
  84. Vincent Rousselet, « Audience – tournoi des 6 nations : Angleterre-France cartonne sur France 2 », sur www.enpleinelucarne.net, (consulté le 11 janvier 2012)
  85. « Directs, expertises et réactions à chaud », sur www.rmcsport.fr, RMC, (consulté le 13 janvier 2012)

Voir aussiModifier