Scène post-crédits

Une scène post-crédits (également appelée tag, stinger, scène post-générique, cookie de crédit ou coda) est une courte séquence qui apparaît après la totalité de clôture d'un film. Cette séquence est généralement un trait d'humour ou introduit une suite possible.

Les films de l'univers cinématographique Marvel contiennent des scènes post-générique, voire même plusieurs.

HistoireModifier

Le premier film à présenter une scène de post-crédits est Matt Helm, agent très spécial, sorti en [1]. La scène montre le personnage principal, Matt Helm (interprété par Dean Martin), accompagné d'un groupe de belles femmes, avec la légende « Matt Helm reviendra »[2].

En 1979, le film Les Muppets : Ça c'est du cinéma ! de James Frawley utilise un procédé de récits enchâssés dans lequel les personnages eux-mêmes regardent le film se dérouler dans une salle de cinéma. Pendant le générique, les Muppets se lèvent de leur siège, parlent entre eux et plaisantent (incitant ainsi le vrai public à rester pour voir ce qui se passe ensuite). Dans le dernier moment après le générique, Animal crie au public « Go Home! » avant de soupirer "buh-bye" et de s'évanouir d'épuisement.

L'utilisation de telles scènes a gagné en popularité tout au long des années 1980 à la fin des films comiques. En 1980, Y a-t-il un pilote dans l'avion ? se termine par un rappel d'un passager de taxi abandonné qui n'était pas un personnage principal. Les films Muppet amorcent également une tendance à utiliser de telles scènes pour briser le quatrième mur, même si la majeure partie du reste du film l'avait conservé intact. Ces scènes sont souvent utilisées comme une forme de métafiction, les personnages montrant qu'ils sont conscients d'être à la fin du film et demandant parfois directement au public de quitter la salle. Parmi les films utilisant cette technique, La Folle Journée de Ferris Bueller (dans lequel le personnage principal brise fréquemment le quatrième mur pendant le film) et Les Maîtres de l'Univers la tête de Skeletor émerge de l'eau au fond de la fosse, en disant « I'll be back! ».

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier