Ouvrir le menu principal

Quartier latin (Paris)

le quartier latin
(Redirigé depuis Quartier latin (quartier parisien))
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quartier latin et Latin (homonymie).

Quartier latin
Quartier latin (Paris)
Place et chapelle de la Sorbonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Paris
Arrondissement municipal 5e et 6e
Coordonnées 48° 51′ 05″ nord, 2° 20′ 35″ est

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quartier latin

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir sur la carte administrative de Paris
City locator 14.svg
Quartier latin

Le Quartier latin se situe sur la rive gauche de la Seine à Paris dans le 5e arrondissement et dans le nord et l'est du 6e arrondissement, avec pour cœur historique la Sorbonne.

Il tire historiquement son nom de l'usage intensif du latin dans les cours donnés par les écoles et universités médiévales installées dans le quartier.

Sommaire

HistoireModifier

Le Quartier latin est l'un des quartiers de Paris les plus connus. Il s'étend sur les 5e et 6e arrondissements, avec pour cœur le quartier de la Sorbonne et la montagne Sainte-Geneviève à l'emplacement de la ville gallo-romaine de Lutèce qui s'étendait autour du forum situé sous l'actuelle rue Soufflot. Il est traversé par les « cardos de Paris », axes nord-sud d'origine gallo-romaine correspondant aux actuels rue Saint-Jacques et boulevard Saint-Michel. Les axes perpendiculaires est-ouest, les decumanus correspondent notamment au boulevard Saint-Germain et à la rue des Écoles[1].

Quartier étudiantModifier

C’est un quartier encore très fréquenté par les étudiants et professeurs, du fait de la présence de nombreux établissements d'enseignement supérieur et de recherche.

Plusieurs établissements siègent dans le bâtiment historique de la Sorbonne (Chancellerie des universités, Université Panthéon-Sorbonne, Université Paris-Sorbonne), les centres universitaires du Panthéon et d'Assas, le campus de Jussieu (Université Pierre et Marie Curie), l’université Paris III Sorbonne Nouvelle, le Collège de France, la bibliothèque Sainte-Geneviève et la Maison de la recherche.

Plusieurs grandes écoles se sont également installées dans le quartier : l’École normale supérieure, les Beaux-Arts, l'ESPCI ParisTech, l'Institut Supérieur des Arts Appliqués (LISAA), les Mines ParisTech, Chimie ParisTech, AgroParisTech, l’Institut supérieur d'électronique de Paris et l'IAE de Paris (qui forme aux masters de commerce en alternance sous le contrôle de l'Université Paris-I Panthéon-Sorbonne). Le campus du MNHN s'y trouve, École polytechnique y avait ses locaux jusqu'en 1976, l'ESSEC jusqu'en 1974 et l’École des chartes jusqu'en 2014. La Faculté de médecine de Paris a siégé rue de l'École- de-Médecine de 1794 à 1970. Ses locaux sont actuellement occupés par la faculté de médecine de l'Université Paris-Descartes (côté pair de la rue et du côté impair, bâtiments jouxtant le cloître des Cordeliers) et par le campus des Cordeliers de l'Université Pierre et Marie Curie (Couvent des Cordeliers).

Le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche est situé au 25 rue de la Montagne Sainte-Geneviève.

Le quartier compte également de nombreux collèges et lycées, souvent prestigieux et historiques : Louis-le-Grand, Fénelon, Henri-IV, Saint-Louis, Notre-Dame de Sion, Stanislas, École alsacienne, Montaigne, Lycée Lavoisier.

Dans les années 1960 et particulièrement lors des événements de mai 1968, ce quartier a été l'un des centres névralgiques des divers mouvements de contestation.

LieuxModifier

Vestiges romainsModifier

MonumentsModifier

Églises et couventsModifier

Écoles, lycées et universitésModifier

 
Vue générale des Instituts de géographie des Universités de Paris (à gauche) et océanographique (à droite), rue Saint-Jacques : ces institutions font partie du « Campus Curie ».

Centres de recherche scientifiqueModifier

Outre le CNRS et diverses autres institutions publiques et/ou privées, les Universités disposent de leurs propres laboratoires ou centres de recherche, souvent regroupés pour des raisons pratiques au sein d'instituts :

Culture et spectaclesModifier

Le quartier comprend de nombreuses bibliothèques publiques, plusieurs cinémas d'art et d'essai, des théâtres, des cabarets à thème, de nombreuses maisons d'édition et des librairies spécialisées en littérature, sciences, histoire, médecine, politique, philosophie, droit, sciences humaines, quoi néanmoins se raréfient au profit du commerce électronique[2] :

BibliographieModifier

  • Philippe Mellot, La Vie secrète du Quartier latin, illustrée d’environ 350 photos et dessins, Omnibus, 2009

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier