Ouvrir le menu principal

École nationale supérieure d'architecture de Paris-Malaquais

L’école nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais est l’une des vingt écoles nationales d’architecture françaises. Elle est située dans l’enceinte historique de l’école nationale supérieure des beaux-arts, lieu historique de l'enseignement de l'architecture avant 1968.

Sommaire

HistoireModifier

L'École nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais est créée par décret du ministère de la Culture, le 9 janvier 2001. Les anciens fonds de l'école de Paris-La Défense y sont transférés et le personnel titulaire enseignant, administratif et technique est redistribué entre l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-Val de Seine et l'École nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais, mettant ainsi fin à l'existence de l'école d'architecture de Paris-La Défense (ex UP-5).

PrésentationModifier

L'école est actuellement implantée dans des locaux sur le site de l'École nationale supérieure des beaux-arts, au 14 rue Bonaparte à Paris. Elle utilise également des locaux au 1, rue Jacques-Callot qui étaient d'anciens ateliers construits pour l'école des Beaux Arts en 1931 par l'architecte Roger-Henri Expert. Depuis février 2017, Luc Liogier succède à Nasrine Seraji à la tête de l'école agissant comme directeur de l'établissement[1].

La rechercheModifier

Un conseil scientifique contribue au développement du potentiel de recherche de l’école, La recherche est conduite pricnipalement dans trois laboratoire ː

le laboratoire Architecture, Culture, Société[2] (XIXe-XXIe siècles) (ACS), intégré à l'école depuis l'an 2000 et associé au CNRS depuis 1997. il aborde l' habitation selon diverses perspectives : l’objet architectural, les pratiques et cultures de production (maîtrises d’œuvre et maîtrises d’ouvrage), les représentations et médiatisations.

Le laboratoire Infrastructure, Architecture, Territoire (LIAT) ː ses axes de recherche sont ː l'analyse critique des théories et des doctrines qui ont constitué, des dernières décennies à aujourd’hui, le fonds conceptuel de la pensée architecturale, les effets urbains et paysagers des infrastructures, la fonction symbolique des infrastructures, vues comme dispositifs culturels.

Le Laboratoire Géométrie, Structure et Architecture (GSA) ː depuis 2013,c'est un laboratoire multisite, réunissant des chercheurs de plusieurs écoles d’architecture françaises, avec la vocation d’une visibilité internationale sur ses thèmes de recherche qui sont l'histoire de la construction ; la genèse des formes à partir des propriétés des matériaux et des assemblages et du rapport de la construction avec son environnement physique, spatial et chronologique ; la recherche de solutions pour diminuer l’empreinte écologique des constructions.

Notes et référencesModifier

  1. Stéphanie Fefeu, « Luc Liogier, directeur de l’Ecole d’architecture Paris-Malaquais », Le Moniteur,‎ (lire en ligne)
  2. « Laboratoire ACS : Architecture, Culture, Société XIXe-XXIe s. », sur umrausser.cnrs.fr

Voir aussiModifier

Liens externesModifier