Fondation sciences mathématiques de Paris

La Fondation Sciences mathématiques de Paris (FSMP) est une fondation de coopération scientifique au service de la recherche et de la formation en mathématiques et en informatique théorique. Ses fondateurs et partenaires scientifiques sont : Sorbonne Université, l'Université de Paris, l'École normale supérieure, le Centre national de la recherche scientifique, l'université Paris-Dauphine, le Collège de France, l'Institut national de recherche en informatique et en automatique, et l'université Paris-Nord. Sa directrice est Isabelle Gallagher.

Fondation sciences mathématiques de Paris
Histoire
Fondation
Statut
Type
Forme juridique
Directeur
Membre de
Site web
Localisation
Pays
Ville

Regroupant près de 2000 scientifiques, la FSMP fédère les principaux laboratoires de mathématiques et d'informatique théorique de Paris centre et nord. Créée fin 2006, elle a bénéficié à sa création du seul label de Réseau thématique de recherche avancée (RTRA) en sciences mathématiques[2] accordé par le gouvernement français aux projets scientifiques d'excellence.

Activité scientifiqueModifier

La FSMP développe des programmes en faveur de la recherche et de la formation en mathématiques et en informatique théorique. Elle finance notamment sur appels d'offres : des bourses de master (programme Paris Graduate School of Mathematical Sciences), des allocations doctorales, des allocations post-doctorales, des invitations de chercheurs, des chaires d'excellence...

Elle regroupe :

  • près de 1500 enseignants-chercheurs et chercheurs permanents dont 3 médaillés Fields en activité, une vingtaine de membres de l'Académie des Sciences (Institut de France), plus de 200 lauréats et lauréates de prix nationaux et internationaux,
  • plus de 100 post-doctorants,
  • environ 600 doctorants.

Structure scientifiqueModifier

La fondation regroupe les équipes et laboratoires suivants :

  • L'Institut de mathématiques de Jussieu-Paris Rive gauche (SU, UP, CNRS) ;
  • Le Laboratoire Jacques-Louis Lions (SU, CNRS) ;
  • Le Laboratoire de Probabilités, Statistique et Modélisation (SU, UP, CNRS) ;
  • L'Institut de Recherche en Informatique Fondamentale (UP, CNRS) ;
  • Le Département de mathématiques et applications de l’École normale supérieure (ENS, CNRS) ;
  • Le Département d'informatique de l’École normale supérieure (ENS, CNRS) ;
  • Les chaires de mathématiques du Collège de France ;
  • Le Centre de recherche en mathématiques de la décision de l’université Paris-Dauphine (Dauphine-CNRS) ;
  • Le Laboratoire de mathématiques appliquées à Paris 5 (UP, CNRS) ;
  • Les 24 équipes-projets suivantes d'Inria Paris : ALPINES, ANGE, ANTIQUE, ARAMIS, CAGE, CASCADE, COMMEDIA, DYOGENE, GALLIUM, GANG, MAMBA, MATHRISK, MATHERIALS, MOKAPLAN, OURAGAN, PARKAS, PI.R2, PROSECCO, QUANTIC, SECRET, SERENA, SIERRA, VALDA et WILLOW ;
  • Le Laboratoire Analyse, Géométrie et Applications (université Sorbonne Paris Nord) ;
  • L'Équipe de Statistique, Analyse, Modélisation Multidisciplinaire (EA 4543, Université Paris 1)
  • L'Équipe du Centre Automatique et Système (Mines ParisTech) ;
  • Le Centre d'Analyse et de Mathématiques Sociales (UMR 8557 CNRS‑EHESS) ;
  • L'Équipe d'Astronomie et Système Dynamique de l'IMCCE.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier