Ouvrir le menu principal

Prix Nobel de chimie

récompense décernée une fois par an, depuis 1901 par l'Académie royale des sciences de Suède
(Redirigé depuis Prix Nobel de Chimie)

Prix Nobel de chimie
Image associée à la récompense
L'Académie royale des sciences de Suède attribue annuellement les prix en physique et en chimie.

Nom original Nobelpriset i kemi
Description Prix récompensant une contribution majeure en chimie
Organisateur Académie royale des sciences de Suède
Pays Drapeau de la Suède Suède
Date de création 1901
Dernier récipiendaire Drapeau des États-Unis Frances Arnold
Drapeau des États-Unis George Smith
Drapeau du Royaume-Uni Gregory Winter
Site officiel http://nobelprize.org/

Le prix Nobel de chimie est une récompense décernée une fois par an, depuis 1901, par l'Académie royale des sciences de Suède à un scientifique dont l'œuvre et les travaux ont rendu de grands services à l'humanité par une contribution exceptionnelle en chimie. Après la publication du nom du lauréat au début octobre, le prix (une médaille et un diplôme) est officiellement remis par le roi de Suède, le 10 décembre, jour anniversaire de la mort du fondateur du prix. Depuis 2001, il est doté d'un montant de dix millions de couronnes suédoises[1].

Désignation des lauréatsModifier

 
Diplôme accompagnant le prix Nobel de chimie de 1918 remis à Fritz Haber en 1920. Photographie prise au Musée d'histoire naturelle de l'Université de Wrocław.

Selon le testament d'Alfred Nobel, le prix doit récompenser « la découverte ou l'amélioration la plus importante en chimie ». Nobel voulait qu'il soit attribué par l'Académie royale des sciences de Suède, comme pour le prix en physique. L'Académie délègue l'étude des candidatures au Comité Nobel, qui dépend de la fondation Nobel, déterminant la spécificité de chacune des branches à récompenser. Les membres du comité sont au nombre de cinq. Ils sont désignés par cooptation parmi les membres de l'Académie royale pour une période de trois ans. Ceux-ci s'appuient sur différentes figures d'autorité pour établir leurs nominations : chimistes reconnus, cercles d'éminents professeurs en université, associations de chercheurs, anciens lauréats du prix, dirigeants de grands centres nationaux ou internationaux de recherches scientifiques… Des courriers du comité sont envoyés à l'automne afin d'être retournés pour le choix du lauréat de l'année suivante. Il est interdit à chacune des personnes sollicitées de voter pour elle-même. Plusieurs centaines de propositions annuelles, obligatoirement argumentées et détaillées, sont ainsi soumises au comité qui en étudie la fiabilité, la légitimité et la crédibilité. Le comité ne conserve qu'une cinquantaine de candidatures soumises dès le printemps aux autres académiciens qui doivent souscrire à quelques recommandations. La liste finale, statuée par le comité Nobel, comprend cinq noms ou groupes de noms associés à une recherche précise. L'élection du ou des lauréats se fait en octobre au scrutin majoritaire. Tous les membres de l'Académie royale participent au vote. L'identité du ou des récipiendaires est révélée lors d'une conférence de presse officielle. Les nominations et le cadre des délibérations sont normalement tenus au secret pour 50 années avant que les archives de la fondation Nobel soient ouvertes. Les jurés sont obligés de respecter l'instruction du testament de Nobel : « a fait ses preuves avec le temps » pour attribuer le prix. Entre la découverte du scientifique et sa désignation en tant que récipiendaire doit normalement s'écouler une période minimum de vingt ans. Cet ordre est sujet à polémique dans la mesure où les personnalités dans le domaine ne survivent pas tous à l'intervalle donné. D'immenses savants, dont l'œuvre a pourtant complètement modifié l'approche de la discipline, n'ont pas été récompensés, le prix ne pouvant être attribué de manière posthume.

LauréatsModifier

Le tableau ci-dessous comprend tous les lauréats du prix Nobel de chimie de 1901 à nos jours.

Le prix n'a pas été décerné à huit reprises (1916, 1917, 1919, 1924, 1933, 1940, 1941 et 1942).

Année Lauréat(s) Nationalité Travaux récompensés
1901 Jacobus van 't Hoff   Pays-Bas Pour les services extraordinaires qu'il a rendus avec les découvertes des lois de la cinétique chimique et de la pression osmotique des solutions.
1902 Hermann Emil Fischer   Allemagne Pour les services extraordinaires qu'il a rendus par ses travaux sur la synthèse des hydrates de carbone et des purines.
1903 Svante August Arrhenius   Suède Pour les services extraordinaires rendus à l'avancement de la chimie par sa théorie de la dissociation des électrolytes.
1904 William Ramsay   Royaume-Uni En reconnaissance de la découverte dans l'air d'éléments gazeux inertes, et de la détermination de leur position dans le tableau périodique.
1905 Adolf von Baeyer   Allemagne Pour les services rendus à l'avancement de la chimie organique et industrielle, grâce à ses travaux sur les colorants organiques et les composés hydroaromatiques.
1906 Henri Moissan   France En reconnaissance des grands services qu'il a rendus par la découverte du fluor et de ses propriétés, et pour avoir mis à la disposition de la science le four électrique qui porte son nom.
1907 Eduard Buchner   Allemagne Pour ses recherches en biochimie et la découverte de la fermentation en l'absence de cellules.
1908 Ernest Rutherford   Royaume-Uni Pour ses recherches sur la désintégration des éléments et la chimie des substances radioactives.
1909 Friedrich Wilhelm Ostwald   Allemagne En reconnaissance de ses travaux sur la catalyse et pour ses recherches sur les principes fondamentaux qui gouvernent les équilibres chimiques et les vitesses de réaction.
1910 Otto Wallach   Allemagne En reconnaissance des services rendus à la chimie organique et à l'industrie chimique par ses travaux de pionnier dans le domaine des composés alicycliques.
1911 Marie Curie   France Pour les services rendus à l'avancement de la chimie par sa découverte des éléments radium et polonium, pour avoir isolé le radium et étudié la nature et les composés de cet élément remarquable.
1912 Victor Grignard¹ et
Paul Sabatier²
  France
  France
¹ Pour sa découverte du réactif de Grignard, lequel a permis d'accomplir de grands progrès en chimie organique ces dernières années.

² Pour sa méthode d'hydrogénation des composés organiques en présence de métaux finement divisés, par laquelle de grands progrès en chimie organique ont été permis ces dernières années.

1913 Alfred Werner   Suisse Pour ses travaux sur les liaisons des atomes dans les molécules, grâce auxquels il a porté un éclairage nouveau sur des études antérieures et ouvert de nouveaux domaines de recherche tout particulièrement en chimie minérale.
1914 Theodore William Richards   États-Unis En reconnaissance de ses déterminations précises des poids atomiques d'un grand nombre d'éléments chimiques.
1915 Richard Martin Willstätter   Allemagne Pour ses recherches sur les pigments des plantes et spécialement sur la chlorophylle.
1916 Prix non décerné.
1917 Prix non décerné.
1918 Fritz Haber   Allemagne Pour la synthèse de l'ammoniac à partir de ses éléments.

NB : prix décerné en 1919 et remis en 1920.

1919 Prix non décerné.
1920 Walther Hermann Nernst   Allemagne En reconnaissance de ses travaux en thermochimie.
1921 Frederick Soddy   Royaume-Uni Pour ses contributions à nos connaissances de la chimie des substances radioactives, et pour ses recherches sur la nature des isotopes.
1922 Francis William Aston   Royaume-Uni Pour ses découvertes grâce au spectromètre de masse, d'un grand nombre d'isotopes non radioactifs, ainsi que pour l'énoncé de la règle des entiers pour les masses atomiques.
1923 Fritz Pregl   Autriche Pour son invention de la méthode de microanalyse des substances organiques.
1924 Prix non décerné
1925 Richard Adolf Zsigmondy   Allemagne Pour sa démonstration de la nature hétérogène des solutions colloïdales et pour les méthodes qu'il a utilisées, lesquelles sont devenues d'un intérêt fondamental dans la chimie colloïdale moderne.
1926 Theodor Svedberg   Suède Pour ses travaux sur les systèmes dispersés.
1927 Heinrich Otto Wieland   Allemagne Pour ses recherches sur la constitution des acides biliaires et des substances apparentées.
1928 Adolf Windaus   Allemagne Pour les services rendus par ses recherches sur la constitution des stérols et leurs relations avec les vitamines.
1929 Arthur Harden et
Hans von Euler-Chelpin
  Royaume-Uni
  Suède
Pour leurs travaux sur la fermentation des sucres et les enzymes qui y participent.
1930 Hans Fischer   Allemagne Pour ses travaux sur la constitution de l'hémine et de la chlorophylle et spécialement pour la synthèse de l'hémine.
1931 Carl Bosch et
Friedrich Bergius
  Allemagne En reconnaissance de leur contribution dans la découverte et le développement des méthodes chimiques sous haute pression.
1932 Irving Langmuir   États-Unis Pour ses découvertes et travaux dans le domaine de la chimie des surfaces.
1933 Prix non décerné.
1934 Harold Clayton Urey   États-Unis Pour sa découverte de l'hydrogène lourd.
1935 Frédéric Joliot-Curie et
Irène Joliot-Curie
  France En reconnaissance de leurs synthèses de nouveaux éléments radioactifs.
1936 Petrus Josephus Wilhelmus Debye   Pays-Bas Pour ses contributions à la connaissance de la structure moléculaire grâce à ses recherches sur les moments dipolaires et sur la diffraction X et électronique des gaz.
1937 Walter Norman Haworth et
Paul Karrer
  Royaume-Uni
  Suisse
Pour ses recherches sur les hydrates de carbone et la vitamine C.
Pour ses recherches sur les caroténoïdes, les flavines et les vitamines A et B2.
1938 Richard Kuhn   Reich allemand Pour ses travaux sur les caroténoïdes et les vitamines.
1939 Adolf Butenandt et
Leopold Ruzicka
  Reich allemand
  Suisse
Pour ses travaux sur les hormones sexuelles.
Pour ses travaux sur les polyméthylènes et les terpènes supérieurs.
1940 Prix non décerné.
1941 Prix non décerné.
1942 Prix non décerné.
1943 George de Hevesy   Hongrie Pour ses travaux sur l'utilisation des isotopes comme traceurs dans l'étude des processus chimiques.
1944 Otto Hahn   Reich allemand Pour sa découverte de la fission des noyaux lourds.
1945 Artturi Ilmari Virtanen   Finlande Pour ses recherches et ses inventions en chimie agricole et alimentaire, et spécialement pour sa méthode de conservation du fourrage.
1946 James Batcheller Sumner
John Howard Northrop
Wendell Meredith Stanley
  États-Unis
  États-Unis
  États-Unis
Pour la découverte de la cristallisation des enzymes.
Pour la préparation d'enzymes et de protéines virales sous forme purifiée.
1947 Robert Robinson   Royaume-Uni Pour ses recherches sur les substances végétales d'importance biologique, particulièrement les alcaloïdes.
1948 Arne Tiselius   Suède Pour ses recherches sur l'analyse par électrophorèse et adsorption, et en particulier pour ses découvertes de la nature complexe des séroprotéines.
1949 William Francis Giauque   États-Unis Pour ses contributions à la thermodynamique chimique, et en particulier pour avoir étudié les propriétés des corps à très basse température.
1950 Otto Diels et
Kurt Alder
  Allemagne de l'Ouest
  Allemagne de l'Ouest
Pour avoir découvert et développé la synthèse diénique.
1951 Edwin McMillan et
Glenn Theodore Seaborg
  États-Unis
  États-Unis
Pour leurs découvertes dans la chimie des éléments transuraniens.
1952 Archer John Porter Martin et
Richard Laurence Millington Synge
  Royaume-Uni
  Royaume-Uni
Pour leur invention de la chromatographie de partage.
1953 Hermann Staudinger   Allemagne de l'Ouest Pour ses découvertes dans le domaine de la chimie macromoléculaire.
1954 Linus Carl Pauling   États-Unis Pour ses recherches sur la nature de la liaison chimique et leurs applications à la détermination de la structure de substances complexes.
1955 Vincent du Vigneaud   États-Unis Pour ses recherches sur les composés soufrés d'importance biologique et particulièrement pour la première synthèse d'une hormone polypeptidique.
1956 Cyril Norman Hinshelwood et
Nikolaï Semionov
  Royaume-Uni
  Union soviétique
Pour leurs recherches sur les mécanismes des réactions chimiques.
1957 Alexander Robert Todd   Royaume-Uni Pour ses travaux sur les nucléotides et les coenzymes nucléotidiques.
1958 Frederick Sanger   Royaume-Uni Pour son travail sur la structure des protéines, spécialement celle de l'insuline.
1959 Jaroslav Heyrovsky   Tchécoslovaquie Pour la découverte et le développement de la méthode d'analyse polarographique.
1960 Willard Frank Libby   États-Unis Pour sa méthode de datation par le carbone 14 utilisable en archéologie, géophysique, et dans d'autres domaine de la science.
1961 Melvin Calvin   États-Unis Pour ses travaux sur l'assimilation du dioxyde de carbone par les plantes.
1962 Max Ferdinand Perutz et
John Cowdery Kendrew
  Autriche
  Royaume-Uni
Pour leurs travaux sur la structure des protéines globulaires.
1963 Karl Ziegler et
Giulio Natta
  Allemagne de l'Ouest
  Italie
Pour leurs découvertes dans le domaine de la chimie et de la technologie des hauts polymères.
1964 Dorothy Crowfoot Hodgkin   Royaume-Uni Pour la détermination par les techniques des rayons X de la structure d'importantes substances biologiques.
1965 Robert Burns Woodward   États-Unis Pour ses réalisations remarquables dans l'art de la synthèse organique.
1966 Robert Sanderson Mulliken   États-Unis Pour son travail fondamental concernant les liaisons chimiques et la structure électronique des molécules par la méthode des orbitales moléculaires.
1967 Manfred Eigen, Ronald George Wreyford Norrish et George Porter   Allemagne de l'Ouest
  Royaume-Uni
  Royaume-Uni
Pour leurs études des réactions chimiques extrêmement rapides effectuées en perturbant l'équilibre au moyen de très courtes impulsions d'énergie.
1968 Lars Onsager   Norvège Pour la découverte des relations réciproques qui portent son nom et qui sont fondamentales dans la thermodynamique des processus irréversibles.
1969 Derek Harold Richard Barton et
Odd Hassel
  Royaume-Uni
  Norvège
Pour leur contribution au développement du concept de conformation et son application en chimie.
1970 Luis Federico Leloir   Argentine Pour la découverte des nucléotides-sucres et de leur rôle dans la biosynthèse des hydrates de carbones.
1971 Gerhard Herzberg   Canada Pour ses contributions à la connaissance de la structure électronique et de la géométrie des molécules, et en particulier des radicaux libres.
1972 Christian Boehmer Anfinsen¹,
Stanford Moore² et
William Howard Stein²
  États-Unis
  États-Unis
  États-Unis
¹ Pour ses travaux sur la ribonucléase, et spécialement ceux concernant la relation entre la séquence des acides aminés et la conformation biologiquement active.

² Pour leur contribution à la connaissance des relations entre la structure chimique et l'activité catalytique du centre actif de la ribonucléase.

1973 Ernst Otto Fischer et
Geoffrey Wilkinson
  Allemagne de l'Ouest
  Royaume-Uni
Pour leurs travaux de pionniers, réalisés indépendamment, sur les composés organométalliques appelés composés sandwich.
1974 Paul J. Flory   États-Unis Pour ses travaux théoriques et expérimentaux dans le domaine de la chimie physique macromoléculaire.
1975 John Warcup Cornforth¹ et
Vladimir Prelog²
  Royaume-Uni
  Suisse
¹ Pour ses travaux sur la stéréochimie des réactions enzymatiques
² pour ses travaux sur la stéréochimie des molécules et des réactions organiques.
1976 William Lipscomb   États-Unis Pour ses travaux sur la structure des boranes, qui ont apporté un nouvel éclairage sur la liaison chimique.
1977 Ilya Prigogine   Belgique Pour sa contribution à la thermodynamique du non-équilibre, et plus particulièrement pour la formulation de la théorie des structures dissipatives.
1978 Peter D. Mitchell   Royaume-Uni Pour sa contribution à la compréhension du transfert de l'énergie biologique par la théorie chimiosmotique.
1979 Herbert C. Brown et
Georg Wittig
  États-Unis
  Allemagne de l'Ouest
Pour les progrès apportés, par leurs travaux respectifs, sur les composés du bore et du phosphore, aux méthodes de la synthèse organique.
1980 Paul Berg¹,
Walter Gilbert² et
Frederick Sanger²
  États-Unis
  États-Unis
  Royaume-Uni
¹ Pour ses études fondamentales de la biochimie des acides nucléiques, et en particulier de l'ADN recombinant.

² Pour leurs contributions à la détermination des séquences de bases dans les acides nucléiques.

1981 Ken'ichi Fukui et
Roald Hoffmann
  Japon
  États-Unis
Pour leurs théories, développée chacune séparément, sur le cours des réactions chimiques.
1982 Aaron Klug   Royaume-Uni Pour avoir développé la microscopie électronique cristallographique et pour avoir déterminé la structure des complexes acides-nucléiques protéines biologiquement importants.
1983 Henry Taube   États-Unis Pour ses travaux sur les mécanismes des réactions par transfert d'électrons, en particulier dans les complexes métalliques.
1984 Robert Bruce Merrifield   États-Unis Pour son développement de la méthodologie de la synthèse chimique sur matrice solide.
1985 Herbert Aaron Hauptman et
Jerome Karle
  États-Unis
  États-Unis
Pour leurs réalisations remarquables dans la mise au point de méthodes directes de détermination des structures cristallines.
1986 Dudley Robert Herschbach,
Yuan Tseh Lee et
John Charles Polanyi
  États-Unis
  États-Unis
  Canada
Pour leur contribution à la dynamique des processus chimiques élémentaires.
1987 Donald J. Cram,
Charles Pedersen et
Jean-Marie Lehn
  États-Unis
  États-Unis
  France
Pour l'élaboration et l'utilisation de molécules exerçant, du fait de leurs structures, des interactions hautement sélectives.
1988 Johann Deisenhofer,
Robert Huber et
Hartmut Michel
  Allemagne de l'Ouest
  Allemagne de l'Ouest
  Allemagne de l'Ouest
Pour la détermination de la structure tridimensionnelle d'un site de la réaction photosynthétique.
1989 Sidney Altman et
Thomas Robert Cech
  États-Unis
  États-Unis
Pour la découverte des propriétés catalytiques de l'acide ribonucléique.
1990 Elias James Corey   États-Unis Pour le développement de la théorie et de la méthodologie de la synthèse organique.
1991 Richard R. Ernst   Suisse Pour ses contributions au développement de la spectrométrie de résonance magnétique nucléaire à haute résolution.
1992 Rudolph Marcus   États-Unis Pour ses contributions à la théorie des réactions par transfert d'électrons dans les systèmes chimiques.
1993 Kary B. Mullis¹,
Michael Smith²
  États-Unis
  États-Unis
¹ Pour son invention de la réaction en chaîne impliquant la polymérase.

² Pour ses contributions fondamentales à la connaissance de la mutagenèse et à l'étude des protéines.

1994 George A. Olah   États-Unis Pour ses contributions à la chimie des carbocations.
1995 Paul Josef Crutzen,
Mario J. Molina et
Frank Sherwood Rowland
  Pays-Bas
  États-Unis
  États-Unis
Pour leurs travaux sur la chimie de l'atmosphère, particulièrement en ce qui concerne la formation et la décomposition de l'ozone.
1996 Robert Curl,
Richard Smalley et
Harold Kroto
  États-Unis
  États-Unis
  Royaume-Uni
Pour leur découverte des fullerènes.
1997 Paul D. Boyer¹,
John Ernest Walker¹ et
Jens Christian Skou²
  États-Unis
  Royaume-Uni
  Danemark
¹ Pour leur élucidation du mécanisme enzymatique de la synthèse de l'adénosine triphosphate.

² Pour la première découverte d'une enzyme transporteuse d'ions, la Na+, K+-ATPase.

1998 Walter Kohn¹ et
John A. Pople²
  États-Unis
  Royaume-Uni
¹ Pour ses développements de la théorie de la fonctionnelle de la densité.

² Pour avoir développé des méthodes de calculs informatiques en chimie quantique.

1999 Ahmed Zewail   Égypte Pour ses études des états de transition des réactions chimiques, en utilisant la spectroscopie de femtoseconde.
2000 Alan Heeger,
Alan MacDiarmid et
Hideki Shirakawa
  États-Unis
  Nouvelle-Zélande
  Japon
Pour la découverte et le développement de polymères conducteurs.
2001 William S. Knowles¹,
K. Barry Sharpless² et
Ryoji Noyori¹
  États-Unis
  États-Unis
  Japon
¹ Pour leurs travaux sur les réactions d'hydrogénation avec catalyse chirale.

² Pour ses travaux sur les réactions d'oxydation en catalyse chirale.

2002 John B. Fenn¹,
Koichi Tanaka¹ et
Kurt Wüthrich²
  États-Unis
  Japon
  Suisse
¹ Pour leur développement des méthodes de désorption par ionisation douce pour des analyses de macromolécules biologiques par spectrométrie de masse.

² Pour son développement de la spectroscopie par résonance magnétique nucléaire pour la détermination de la structure tridimensionnelle de macromolécules biologiques en solution.

2003 Peter Agre¹ et
Roderick MacKinnon²
  États-Unis
  États-Unis
¹ Pour la découverte des aquaporines dans les membranes cellulaires.

² Pour avoir été le premier à résoudre par cristallographie aux rayons X la structure de canaux ioniques (en particulier un canal potassium) dans les membranes cellulaires.

2004 Aaron Ciechanover,
Avram Hershko et
Irwin Rose
  Israël
  Israël
  États-Unis
Pour leurs travaux sur la dégradation des protéines contrôlée par l'ubiquitine.
2005 Yves Chauvin,
Robert Grubbs et
Richard R. Schrock
  France
  États-Unis
  États-Unis
Pour leurs travaux sur le développement de la méthode de la métathèse en synthèse organique.
2006 Roger Kornberg   États-Unis Pour ses travaux sur les bases moléculaires de la transcription chez les eucaryotes.
2007 Gerhard Ertl   Allemagne Pour ses travaux sur les mécanismes chimiques sur les surfaces solides.
2008 Osamu Shimomura,
Martin Chalfie et
Roger Tsien
  Japon/  États-Unis
  États-Unis
  États-Unis
Pour leur découverte et le développement de la protéine fluorescente verte.
2009 Venkatraman Ramakrishnan,
Thomas Steitz et
Ada Yonath
  États-Unis
  États-Unis
  Israël
Pour leurs études de la structure et de la fonction du ribosome.
2010 Richard Heck,
Ei-ichi Negishi et
Akira Suzuki
  États-Unis
  Japon
  Japon
Pour les réactions de couplage catalysées par le palladium en synthèse organique.
2011 Dan Shechtman   Israël Pour sa découverte des quasi-cristaux.
2012 Robert Lefkowitz et
Brian Kobilka
  États-Unis
  États-Unis
Pour leurs travaux sur les récepteurs couplés aux protéines G.
2013 Martin Karplus
Michael Levitt et
Arieh Warshel
  Autriche/  États-Unis
  Royaume-Uni/  États-Unis
  Israël/  États-Unis
Pour leurs travaux sur la prédiction des processus chimiques.
2014 Eric Betzig
William Moerner et
Stefan Hell
  États-Unis
  États-Unis
  Allemagne/  Roumanie
Pour le développement de la microscopie à fluorescence à très haute résolution.
2015 Tomas Lindahl
Paul L. Modrich et
Aziz Sancar
  Suède
  États-Unis
  Turquie/  États-Unis
Pour leurs études mécanistiques de la réparation de l'ADN.
2016 Jean-Pierre Sauvage
James Fraser Stoddart
Bernard L. Feringa
  France
  Royaume-Uni
  Pays-Bas
Pour la conception et la synthèse de machines moléculaires.
2017 Jacques Dubochet
Joachim Frank
Richard Henderson
  Suisse
  Allemagne/  États-Unis
  Royaume-Uni
Pour leurs travaux sur la cryo-microscopie électronique.
2018 Frances Arnold
George Smith
Gregory Winter
  États-Unis
  États-Unis
  Royaume-Uni
Pour leurs travaux sur l'évolution dirigée des enzymes et pour leurs travaux sur l'expression de peptides et d'anticorps par des phages.

Nombre de prix par nationalitéModifier

Si l'on tient compte des lauréats individuels (octobre 2018) 
Pays Nombre de lauréats Fraction de prix[2]
  États-Unis 71 40
  Allemagne 28 15,58
  Royaume-Uni 28 14,85
  France 9 5,14
  Suisse 7 4
  Japon 7 4
  Suède 5 2,85
  Israël 5 2,85
  Pays-Bas 4 2,28
  Norvège 2 1,14
  Autriche 2 1,14
  Canada 2 1,14
  Égypte 1 0,57
  Belgique 1 0,57
  Argentine 1 0,57
  République tchèque 1 0,57
  Finlande 1 0,57
  Hongrie 1 0,57
  Italie 1 0,57
  Russie 1 0,57
  Danemark 1 0,57
  Nouvelle-Zélande 1 0,57
  Turquie 1 0,57

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Lien externeModifier