Chimie à haute pression

image illustrant la chimie
Cet article est une ébauche concernant la chimie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le terme « chimie à haute pression » désigne l'ensemble des réactions chimiques qui se déroulent à une pression supérieure à la pression normale (101,3 kPa)[1].

Le procédé Haber-Bosch en est un exemple typique, la réaction :

N2(g) + 3 H2(g) ⇌ 2 NH3(g) + ΔH

peut se dérouler à TPN, mais le taux de rendement de l'ammoniac peut être augmenté de façon notable en élevant la pression du système. En milieu industriel, cette pression peut atteindre jusqu'à 1 000 MPa.

Cette technologie est aussi à l'œuvre dans le procédé Fischer-Tropsch, la liquéfaction du charbon et la chimie de Reppe[2].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Personnel de rédaction, « High-pressure chemistry », Answers.com, (consulté le 13 août 2009)
  2. (en) Wiley-VCH (dir.), Ullmann's Agrochemicals, États-Unis, Wiley-VCH, , 932 p. (ISBN 978-3527316045, lire en ligne), p. 153