Portail:Mythologie grecque

Ulysse attaché au mât pour pouvoir écouter les sirènes, détail d'une amphore à figures rouges conservées au British Museum

La mythologie grecque est l'ensemble des mythes provenant de la Grèce antique. Ces récits, familiers à tous les anciens Grecs, forment les fondements de leur religion ainsi que de la représentation qu'ils se faisaient du monde, au moins jusqu'à Protagoras (Ve siècle av. J.-C.). Ils sont aussi à l'origine, pour une large part, de la mythologie romaine.

D'abord véhiculés par la tradition orale, les mythes grecs nous sont essentiellement connus grâce à des témoignages antiques (artistiques et littéraires) qui proviennent de toute la Méditerranée et s'étalent sur plusieurs siècles. De nombreuses différences de versions apparaissent en fonction des époques et des lieux, qui témoignent que les mythes n'étaient pas pour les anciens des récits figés mais des matières en évolution permanente.

Riches et variés, ces récits ont constitué — et constituent encore aujourd'hui — des thèmes souvent traités dans l'art, la philosophie et la littérature occidentale.


2 172 articles sont actuellement liés au portail

Lumière sur... [modifier

Gorgoneion d'époque archaïque. Dessin d'une terre cuite trouvée sous le Parthénon en 1836.

Méduse (en grec ancien : Μέδουσα), appelée aussi la Gorgone (Gorgo), est dans la mythologie grecque l'une des trois Gorgones (avec ses sœurs Euryale et Sthéno). Elle est la seule à être mortelle.

Fille de Phorcys et Céto, et donc petite-fille de l'union de la Terre (Gaïa) avec l'Océan (Pontos), elle appartient au groupe des divinités primordiales, tout comme ses cousines, la Chimère et l'Hydre de Lerne, qui, elles aussi, avaient des traits associés à l'image du serpent et ont été détruites par des héros. Même si elle figure au fronton de plusieurs temples, elle ne faisait l'objet d'aucun culte.

Ses yeux ont le pouvoir de pétrifier tout mortel qui croise son regard. Après avoir été décapitée par Persée, son masque — le γοργόνειον / gorgóneion — est remis à Athéna qui le fixe sur son égide. La représentation du gorgonéion sera longtemps utilisée comme une protection contre le mauvais œil.

Généralement représentée de face, elle avait à l'époque archaïque un visage de sanglier, des yeux exorbités, des crocs, la langue pendante et des serpents dans la chevelure ou à la taille. Ses traits s'humanisent et se féminisent à l'âge classique et, placées dans des contextes similaires, les représentations figurées resteront remarquablement stables durant plus d'un millénaire avant d'être réinventées successivement à la Renaissance et par les peintres de la fin du XIXe siècle. De monstre qu'elle était, Méduse est devenue l'archétype de la femme fatale.

Le mythe, qui peut être vu comme un conte d'initiation, a alimenté des recherches sur la puissance du féminin, le pouvoir du regard, l'importance des talismans, l'angoisse de castration, le rapport intime au monstrueux et l'existence de sociétés matriarcales préhistoriques. La figure de Méduse est toujours présente dans la culture contemporaine et a été revendiquée comme un puissant symbole de rage et de pouvoir par le courant féministe.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Mythologie grecque



Sélection d'articles [modifier

Articles de qualité et bons articles

Achille Bon article, Ampélos Bon article, Hippalectryon Article de qualité, Méduse Article de qualité et Pégase Article de qualité.


Voir aussi [modifier

Image du mois [modifier

Goldenes-Zeitalter-1530-2.jpg
L'Âge d'or, par Cranach l'Ancien (1530).

Le mythe des races connaît une grande fortune littéraire et artistique lors de la Renaissance.


Catégories principales [modifier

Images