Ángel Di María

footballeur argentin

Ángel Di María
Image illustrative de l’article Ángel Di María
Di María sous les couleurs de l'Argentine lors de la Coupe du monde 2018.
Situation actuelle
Équipe Juventus FC
Numéro 22
Biographie
Nom Ángel Fabián Di Maria Hernández
Nationalité Argentin
Italien
Nat. sportive Argentin
Naissance (34 ans)
Rosario (Argentine)
Taille 1,78 m (5 10)[1]
Période pro. Depuis 2005
Poste Ailier polyvalent / Milieu offensif
Pied fort Gauche
Parcours junior
Années Club
2001-2005 Rosario Central
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2005-2007 Rosario Central039 0(6)
2007-2010 Benfica Lisbonne125 (15)
2010-2014 Real Madrid190 (36)
2014-2015 Manchester United032 0(4)
2015-2022Drapeau de la France Paris Saint-Germain295 (93)
2022- Juventus FC010 0(1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2007-2008 Argentine -20 ans011 0(5)
2008 Argentine Olympique006 0(2)
2008- Argentine127 (27)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Ángel Fabián Di María Hernández, plus couramment appelé Ángel Di María et surnommé El Fideo, né le à Rosario, est un footballeur international argentin qui évolue au poste de milieu offensif ou d'ailier à la Juventus.

En club, il débute à Rosario Central en Argentine puis part au Benfica Lisbonne où il attire l'attention sur la scène européenne. Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid en 2014, il est élu homme du match lors de la finale. Il passe une année difficile en Angleterre chez les Red Devils avant de signer en 2015 au Paris Saint-Germain. En sept ans au sein de ce dernier, El Fideo remporte 18 titres et devient le meilleur passeur du club. Considéré par nombreux comme l'un des joueurs les plus sous-estimés du football moderne, Di María figure également parmi les trois meilleurs passeurs de l'histoire de la Ligue des champions aux côtés de Cristiano Ronaldo ainsi que de Lionel Messi.

Avec la sélection nationale, il est champion olympique 2008 et buteur de la finale remportée 1-0 face au Nigeria sur la pelouse du Stade national de Pékin. Ángel Di María fait partie de l'équipe d'Argentine finaliste de la Coupe du monde 2014 au Brésil. Il atteint également avec l'équipe nationale la finale de la Copa América à trois reprises en 2015, 2016 puis 2021 qu'il remporte en étant l'unique buteur de la finale face au Brésil. Di María est buteur lors de la victoire argentine de la Finalissima 2022.

BiographieModifier

Carrière en clubModifier

Débuts à Rosario Central (2005-2007)Modifier

Di María commence sa carrière professionnelle en 2005[2] dans le club qui l'a formé : le CA Rosario Central. En , il a l'occasion de jouer en Russie au Rubin Kazan. Après avoir dans un premier temps accepté[réf. nécessaire], il fait marche arrière et choisit de rester en Argentine.

 
Ángel Di María sous le maillot du Benfica Lisbonne.

En 2007, il réalise une très belle Coupe du monde des moins de 20 ans aux côtés de coéquipiers comme Sergio Agüero ou Mauro Zárate. Il est titré avec l'Argentine, qui conserve son titre, en inscrivant 3 buts lors de cette compétition. À la suite de cette belle performance, il attire l'attention de nombreux clubs et signe au Benfica Lisbonne pour 3 millions d'euros, sa première expérience en Europe. Le président du club lisboète, Luís Filipe Vieira, annonce aux supporters lors de la présentation du jeune Argentin que le Benfica a trouvé le parfait remplaçant de son capitaine, Simão, sur le départ.

Confirmation au Benfica Lisbonne (2007-2010)Modifier

Di María confirme les espoirs placés en lui lors de ses premiers mois au Portugal mais aussi en sélection. En effet, en 2008, il réalise de brillants Jeux olympiques à Pékin. Au sein d'une sélection olympique talentueuse (composée de joueurs comme Messi, Agüero, Riquelme ou Mascherano), il inscrit deux buts décisifs au cours de la compétition : l'un en prolongation contre les Pays-Bas ce qui permet à l'équipe de se qualifier pour les demi-finales et surtout l'autre, en finale, qui offre la médaille d'or à l'Argentine et lui permet de conserver son titre (victoire 1-0 face au Nigeria).

 
Di María avec son numéro 20 au Benfica Lisbonne.

Au Benfica, Di María s'affirme comme un joueur essentiel de l'équipe et inscrit son premier hat-trick (coup du chapeau) contre Leixões, le . Ses très bonnes performances en club lui permettent d'honorer sa première sélection avec l'équipe nationale argentine le contre le Paraguay, lors d'un match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2010.

Plusieurs grands clubs européens montrent leur intérêt pour Di María : Arsenal, Chelsea, Manchester United, AC Milan, Real Madrid... mais le Benfica ne souhaite pas laisser partir sa pépite et prolonge son contrat en jusqu'en 2015, portant sa clause libératoire à 40 millions d'euros.

Succès européen au Real Madrid (2010-2014)Modifier

 
Di María lors du Trophée Santiago Bernabéu 2010.

Malgré les efforts de Benfica, le Real Madrid annonce le être parvenu à un accord avec le club portugais pour le transfert de Di María alors que celui-ci est en Afrique du Sud pour disputer la Coupe du monde avec l'Argentine. Le joueur s'engage pour cinq ans et le montant du transfert est évalué à 30 millions d'euros plus divers bonus (11 millions). Le transfert de l'Argentin est définitivement conclu à la suite de sa visite médicale le .

Il fait ses débuts sous ses nouvelles couleurs le , lors d'un match amical contre les Mexicains de Club América au cours duquel le Real s'impose 2-3. Le , Di María inscrit son premier but pour le Real lors d'un autre match de pré-saison contre Hercules. Lors du dernier match de pré-saison, le , un exploit individuel lui permet d'ouvrir le score contre Peñarol lors du Trophée Santiago-Bernabéu (2-0).

Le , il fait ses débuts officiels avec le Real lors d'un match de championnat contre Majorque (0-0). Il ne tarde pas à trouver ses marques. Le , il ouvre le score pour son équipe face à la Real Sociedad d'une belle frappe enroulée du pied droit contribuant à la victoire de son équipe (1-2). Il se montre une nouvelle fois précieux dix jours plus tard, en Ligue des champions, en inscrivant à la 81e minute le but de la victoire de son équipe face à l'AJ Auxerre (0-1).

Di María s'est adapté rapidement à Madrid et est indispensable dans le dispositif de José Mourinho, où il fait partie avec Mesut Özil des distributeurs de caviars de l'équipe. Il a d'ailleurs été élu en « recrue estivale préférée des supporters » avec 28 % des votes.

Il joue les quatre Clasico face au FC Barcelone en réalisant deux passes décisives, une en finale de la Coupe du Roi pour Cristiano Ronaldo après prolongations (victoire du Real Madrid 1-0 A.P) et une en demi-finale retour de Ligue des champions pour Marcelo (1-1). Di María a réalisé une très grande saison pour sa première année à Madrid, devenant un titulaire indiscutable du onze de José Mourinho. Il peut ainsi se consacrer pleinement à la Copa América avec l'Argentine.

Après la Copa América, Di María rejoint ses coéquipiers à Madrid après que le Real a réalisé une tournée aux États-Unis. Il marque un but et réalise une passe décisive lors des deux matchs de tournée en Chine. Une semaine après le retour de l'équipe à Madrid, il est aligné comme titulaire pour le match aller de la SuperCopa contre le rival barcelonais. Le match se terminera sur un match nul 2-2. Il est également titulaire au match retour perdu 3-2. Le Real Madrid perd encore une fois un titre au profit du FC Barcelone.

Le , le Real Madrid se déplace sur le terrain du Dinamo Zagreb pour le compte de la première journée de Ligue des champions. Le Real Madrid s'impose (0-1) grâce à un but de Di María qui marque à la 58e minute, sur une magnifique action commencé par Karim Benzema, qui élimine un joueur avant de donner la balle à Cristiano Ronaldo, qui l'offre à son coéquipier Marcelo, qui lègue la balle à Di María, qui conclut cette action d'un plat du pied, pleine lucarne. Lors de la journée suivante, le Real Madrid, où Kaká lui est préféré, s'impose 3-0 face à l'Ajax d'Amsterdam, puis cartonne 4 à 0 contre Lyon lors de la 3e journée de la Ligue des champions, où il est cette fois aligné comme titulaire.

En Liga, Di María réalise 5 passes décisives pour Gonzalo Higuaín (3) et Cristiano Ronaldo (2) et se hisse meilleur passeur du championnat avec son coéquipier portugais. Le , il réalisa trois passes décisives face à Osasuna Pampelune pour une victoire 7-1, avant d'être remplacé par Benzema à cause d'une blessure.

Il est de retour deux mois plus tard, mais rechute pour un mois supplémentaire. Malgré tout, dès qu'il aura récupéré, José Mourinho lui rendra sa place de titulaire au détriment de Kaká. L'apport offensif de Di María est peu convaincant depuis son retour, mais son repli défensif demeure toujours aussi efficace. Il est impliqué sur les 2 buts marqués lors du Clasico à Barcelone en , puisqu'il tire le corner amenant le premier but et que sur le second but, il efface trois Catalans avant de transmettre la balle à Mesut Özil, qui fera une passe décisive à Cristiano Ronaldo. Lors de l'élimination de son équipe contre le Bayern en Ligue des champions, il provoque le penalty amenant le premier but.

Ángel est annoncé partant du Real Madrid lors de la saison suivante à la suite de l'arrivée de Gareth Bale, destiné à être titularisé au même poste que l'Argentin. Le nouvel entraîneur sur le banc madrilène, Carlo Ancelotti, le dissuade de partir et le convainc qu'il aura le temps de jeu nécessaire pour pouvoir être appelé en Coupe du monde. Il jouera en effet en début de saison à la place du Gallois, qui était blessé, avant de profiter d'une autre blessure, celle de Sami Khedira cette fois-ci, pour évoluer à un poste assez inédit de milieu de terrain. Ce repositionnement forcé s'avérera de plus en plus adapté au jeu de Di María. Ses performances s'enchaînent et s'améliorent au point d'en faire un titulaire indiscutable au sein du schéma tactique du Real Madrid, au point qu'il devient meilleur passeur décisif de la Liga et de la Ligue des champions, avec respectivement 17 et 7 passes décisives à son compteur.

Alors que son départ est pressenti depuis sa finale de Coupe du monde perdue et les arrivées au Real de Toni Kroos et James Rodríguez aux deux postes auxquels il évolue, les Anglais de Manchester United en profitent pour rentrer dans la course à la signature malgré l'indemnité élevée demandée par le Real Madrid.

Passage délicat à Manchester United (2014-2015)Modifier

Le , Ángel Di María s'engage pour cinq ans en faveur de Manchester United contre un chèque de 75 millions d'euros[3]. Ce transfert est alors le plus cher de l'histoire de la Premier League, devant celui de son ancien coéquipier, Mesut Özil, du Real à Arsenal l'année précédente, faisant de lui le 7e joueur le plus cher du football, à égalité avec une autre légende madrilène, Zinédine Zidane. À Manchester, l'Argentin hérite du no 7 porté par des légendes du club telles que George Best, Bryan Robson, Éric Cantona, David Beckham ou Cristiano Ronaldo. Il est décisif dès son deuxième match avec Manchester, le contre Queens Park Rangers (4-0), en marquant d'un superbe coup franc direct et délivrant une passe décisive à Juan Mata. Après un début de saison prometteur, Di María sombre à Manchester. La suite de la saison se révèle cauchemardesque pour lui puisqu'il est mis sur le banc par Louis van Gaal, le manager mancunien, au profit d'Ashley Young. Durant l'été 2015, alors que le Paris Saint-Germain, qui avait déjà tenté de le signer l'été précédent (les restrictions du fair-play financier avaient fait échouer le transfert alors que son contrat était prêt), fait le forcing pour le signer, il demande à quitter le club pour rejoindre les Franciliens. Di María quitte ainsi Manchester United après une saison jugée décevante en tant que joueur le plus cher de l'histoire de la Premier League (il termine tout de même meilleur passeur du club).

Légende au Paris Saint-Germain (2015-2022)Modifier

 
El Fideo avec le Paris SG en septembre 2015.

Le , Ángel Di María signe un contrat de quatre ans avec le Paris Saint-Germain, pour un transfert estimé à 63 millions d'euros. Il devient dès lors le 2e joueur le plus cher de l'histoire de la Ligue 1, derrière son néo-coéquipier Edinson Cavani[4]. L'Argentin y portera le numéro 11.

Sous les ordres de Laurent Blanc, Di María signe ses débuts avec le PSG lors de la quatrième journée de Ligue 1 face à l'AS Monaco : entré en jeu en deuxième période, il délivre sa première passe décisive en Ligue 1 pour Ezequiel Lavezzi, qui confirme la victoire francilienne sur le score de 0-3. Il marque son premier but sous ses nouvelles couleurs le , lors de la première journée de la Ligue des champions contre Malmö FF, dès la 4e minute de jeu. Il marque son premier but en Ligue 1 le contre Guingamp à la 77e minute, tout en délivrant quelques minutes plus tard une passe décisive à son coéquipier Zlatan Ibrahimović, assurant la victoire 3-0. Di María marque son premier doublé avec le Paris SG à l'occasion d'un match face au Malmo FF en Ligue des Champions (victoire 0-5)[5]. Il réalise, de ce fait, l'un des matchs des plus aboutis de sa saison. Le , il réalise son meilleur match sous les couleurs parisiennes en inscrivant un triplé de passes décisives qui permet à son équipe de l'emporter sur le score fleuve de 5-1 contre les vices-champions en titre, l'Olympique lyonnais, et de confirmer la bonne impression qu'il donne depuis son arrivée dans le club de la capitale. Avec deux buts et quatre passes décisives, il est élu meilleur joueur du mois de décembre 2015[6].

Lors des deux confrontations de Ligue des Champions face au Chelsea FC, il participe à la qualification des Parisiens en quarts de finale. Il délivre notamment une passe décisive pour Zlatan Ibrahimović lors du match retour à Stamford Bridge[7]. Lors des quarts de finale contre Manchester City, Di María et son équipe ne parviennent pas à faire la différence[7]. Ils concèdent le nul au Parc des Princes (2-2)[7] et perdent à l'Etihad Stadium sur le score de 1 à 0.

À la suite de l'élimination en quarts de finale de la Ligue des Champions, le PSG obtient la victoire face à Caen sur le score de 6 à 0. Durant ce match, Ángel Di María se distingue en lobant le gardien cannais Rémy Vercoutre[8].

Le , il remporte la Coupe de la Ligue face au LOSC (victoire 2-1). Il marque le but de la victoire à la suite d'une erreur de la défense lilloise, alors que l'équipe du Paris Saint-Germain jouait à 10 contre 11 après l'expulsion de Rabiot[9].

Le , Ángel Di María devient le meilleur passeur de Ligue 1 avec 18 passes et devance son coéquipier Zlatan Ibrahimović (13 passes) et Ryad Boudebouz (12 passes).

Le , il remporte la Coupe de France lors du classique contre l'Olympique de Marseille (victoire 4-2). Di María s'illustre notamment par une passe décisive à Zlatan Ibrahimović, qui jouait son dernier match sous les couleurs du club parisien. Ángel finira sa première saison parisienne avec 47 matchs joués, pour un total de 15 buts et 24 passes décisives toutes compétitions confondues. Il réalise alors sa meilleure saison en tant que professionnel et clôt cette année par un triplé Championnat, Coupe de la Ligue et Coupe de France. Il est également membre de l'équipe type de Ligue 1 par l'UNFP.

En 2016-2017, la direction du club confie les commandes de l'équipe première à Unai Emery. Sous ses ordres, l'Argentin se blesse aux ischio-jambiers durant l'automne[10]. Le , alors sous le feu des critiques à la suite d'un mauvais début de saison, il est auteur d'un match de haute volée face au FC Barcelone (victoire 4-0), où il réalise notamment un doublé et est élu homme du match. Lors du match retour de ce huitième de finale de Ligue des champions, son équipe subit une terrible "remontada" au Nou Camp (défaite 6-1).

La saison suivante est encore plus compliquée pour le joueur car il est souvent sur le banc à la suite des arrivées de Kylian Mbappé et de Neymar. Relégué au second plan après le recrutement des deux joueurs les plus chers du monde à ce moment, Di María se contente de miettes lors de la première partie de saison. À la suite de la blessure de Neymar lors de la victoire 3-0 contre Marseille dans le cadre de la 27e journée de Ligue 1, Di María gagne en temps de jeu. Quelques jours plus tard, toujours face à Marseille, il inscrit un doublé en quart de finale de la Coupe de France lors d'une autre victoire 3-0. Il profite aussi de l'absence du Brésilien pour être titulaire lors du huitième de finale retour de la Ligue des champions contre le Real Madrid (qui élimine Paris).

En début de saison 2018-2019, compte-tenu de la blessure d'Edinson Cavani et du retour décalé de Kylian Mbappé après son mondial victorieux, Di María commence le championnat contre Caen au Parc des Princes (victoire 3-0) et contre Guingamp au Roudourou (victoire 1-3). Il se voit ensuite repositionné par le nouvel entraîneur Thomas Tuchel pour les matchs contre Angers (victoire 3-1) et Nîmes Olympique (victoire 2-4) où il marque son premier but de la saison sur un corner rentrant à la 40e minute minute de jeu. Convaincu par son nouvel entraineur, le joueur déclare alors qu'il souhaite finir sa carrière européenne à Paris[11]. Le , il prolonge son contrat de deux ans, jusqu'en 2021[12],[13],[14]. Le , il délivre deux passes décisives contre son ancien club Manchester United en 1/8e de finale de la Ligue des Champions.

Après l'hécatombe qui a touché le PSG cette saison-là (Neymar et Cavani blessés)[15],[16], c'est au tour d'Ángel Di María de se blesser lors d'un entraînement alors qu'il est avec la sélection argentine pour la trêve internationale. Le parisien devrait alors faire son retour à la capitale française plus vite que prévu[17].

Avec le retour de Leonardo comme directeur sportif, la saison 2019-2020 voit se former un quatuor que les médias qualifie de "quatre fantastiques", dont Di María fait partie aux côtés de Mbappé, Neymar et Icardi[18]. Le , l'Argentin est l'auteur d'un doublé face au Real Madrid en Ligue des champions pour un résultat final de 3-0 au Parc des Princes.

Le lors de la finale de la Coupe de France 2021 face à l'AS Monaco (victoire 0-2), Di María délivre sa 104e passe décisive sous le maillot parisien faisant de lui, le meilleur passeur de l'histoire du club en détrônant la légende parisenne Safet Sušić et ses 103 passes décisives[19].

L'argentin quitte le Paris Saint-Germain en fin de contrat à l'issue de la saison saison 2021-2022. Il dispute son dernier match le au Parc des Princes à l'occasion de la dernière journée de Championnat face au FC Metz (victoire 5-0). Au cours de ce dernier Di María délivre sa 112e passe décisive, celle-ci à Kylian Mbappé (20e minute) puis inscrit le but final de la rencontre (67e minute) avant de fondre en larmes lorsque le stade l'applaudit. Le gaucher sort à la 75e minute sous une haie d'honneur de la part de ses coéquipiers puis avant la remise du titre de Champion de France, l'argentin est alors invité au milieu du rond central avec sa famille et se voit ovationné par l'ensemble de l'enceinte parisienne après une vidéo ainsi que d'autres récompenses en son honneur[20]. En clin d'œil à la célébration lors de la qualification face au Borussia Dortmund en Ligue des champions 2019-2020, Di María et les ultras se retrouvent aux abords du Parc des Princes pour une dernière communion[21].

En 2022, le magazine So Foot le classe dans le top 1000 des meilleurs joueurs du championnat de France, à la 85e place[22].

Juventus (depuis 2022)Modifier

Le 8 juillet 2022, libre de tout contrat, il signe un contrat d’un an avec la Juventus[23].

En sélection nationaleModifier

Succès chez les les jeunes et médaille d'or aux Jeux olympiques (2007-2008)Modifier

En 2007, Di María a été choisi afin de jouer pour l’équipe d'Argentine des moins de 20 ans. Il a été sélectionné pour le Championnat de la CONMEBOL au Paraguay. La même année, il est convoqué pour participer à la Coupe du monde de football des moins de 20 ans. Di María inscrit 3 buts dans le tournoi et voit sa sélection remporter la compétition.

Le 28 janvier 2008, Di María et certains de ses coéquipiers de moins de 20 ans sont appelés pour faire partie de l’équipe d'Argentine pour les Jeux olympiques de Pékin. Il marque le but victorieux en prolongation sur une passe de Lionel Messi à la 105e minute contre les Pays-Bas en quart de finale. Le 23 août, lors de la finale face au Nigéria il inscrit le but gagnant – un lob au-dessus du gardien – à la 57e minute et ainsi, offre la médaille d’or à l’Argentine, c'est le deuxième dans la sélection sud-américaine.

Débuts senior et en Coupe du Monde (2008-2010)Modifier

Le 6 septembre 2008, Di María fait ses débuts avec l'équipe senior lors d'un match contre le Paraguay dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2010[24]. Le 19 mai 2010, il est sélectionné par l'entraîneur argentin Diego Maradona parmi une équipe de 23 joueurs pour la Coupe du Monde de la 2010 en Afrique du Sud[25]. Le 24 mai, il marque son premier but international lors d'une victoire (5-0) en amical face au Canada[26]. Lors du Mondial, il aide sa sélection à atteindre les quarts de finale, disputant les cinq matches de l'Argentine dont quatre comme titulaire.

Après la Coupe du monde, le 11 août 2010, Di María a marqué le tout premier but international au nouveau Aviva Stadium de Dublin lors d'un match amical (victoire 1-0) contre la République d'Irlande[27].

Première Copa América et blessure au Mondial (2011-2014)Modifier

 
Di María face au Portugal lors d'un match amical en 2011.

Di María apparait fois lors de la Copa América 2011, il marque une fois contre le Costa Rica (victoire 3-0) en phase de groupes.

Di María a fait 12 apparitions lors de la campagne de qualification pour le mondial 2014 et a été nommé dans l'équipe Argentine pour la finale du tournoi. Lors des huitièmes de finale contre la Suisse, Di María marque le seul but du match après 118 minutes, sur une passe décisive de Lionel Messi. Lors du quart de finale contre la Belgique, Di María a subi une déchirure musculaire à la cuisse. Il manque alors la suite du tournoi à la suite de cette blessure. Il a aidé à créer le seul but du match de Gonzalo Higuaín, qui envoie l'Argentine en demi-finale. L'Argentine termine cette édition comme finaliste face à l'Allemagne.

Le 11 juillet, il est nommé sur la liste restreinte de dix hommes pour le prix du Ballon d'Or pour le meilleur joueur du tournoi. Le 3 septembre 2014, lors d'un match amical (victoire 4-2) contre l'Allemagne, Di María a participé aux quatre réalisations (trois passes et un but) de l'Argentine.

Deux finales consécutives en Copa (2015-2016)Modifier

Le 6 juin 2015, il est sélectionné pour diriger l'équipe en l'absence de Lionel Messi dans un match de préparation contre la Bolivie (victoire 5-0) où il marque deux fois. Une semaine plus tard, lors de leur match d'ouverture du tournoi contre le Paraguay (match nul 2–2), il provoque un penalty que Messi transforme. Le 30 juin, il marque deux fois et délivre une passe pour Sergio Agüero, lors du match face au Paraguay (victoire 6-1) pour atteindre la finale. Dans la première demi-heure de la finale contre le pays hôte, le Chili, il se blesse aux ischio-jambiers. Son équipe perd alors après la séance tirs au but après un match nul et sans le moindre but.

Lors du match d'ouverture argentin de la Copa América Centenario le 6 juin 2016, un match revanche de la finale du tournoi précédent contre le champion en titre du Chili (victoire 2-1), Di María marque le premier but de la rencontre, puis est passeur sur le but d'Éver Banega. Di María a dédié le but à sa grand-mère, récemment décédée. Le 10 juin lors du deuxième match de groupe contre le Panama (victoire 5-0), il délivre une passeur décisive le premier but de Nicolás Otamendi, mais se blesse lors de la suite de la partie. Il rate alors le reste du tournoi en raison d'une blessure et voit sa sélection perdre dans les mêmes conditions que la dernière fois : une séance de tirs au but perdue après un match sans aucun but.

Mondial en Russie et succès sud-américain (2018-2021)Modifier

 
Di María face à l'Islande lors du Mondial 2018.

Le 22 mai 2018, Di María a été nommé dans l'équipe de 23 joueurs par l'entraîneur Jorge Sampaoli pour le Mondial en Russie. Le 30 juin, il a marqué un but à longue portée contre la France (défaite 4-3) qui mène la sélection argentine à quitter la compétition en huitièmes de finale[28].

Le 21 juin 2021 lors de la Copa América il est passeur sur le seul but du match, marqué par Papu Gómez, lors du troisième match contre le Paraguay, le résultat a permis à son équipe de se qualifier pour les quarts de finale[29]. Lors de la finale du tournoi contre les hôtes du Brésil le 10 juillet, il a marqué l'unique but - un lob similaire à celui de la victoire en 2008 des Jeux olympiques de Pékin - du match pour donner à sa sélection son premier titre depuis 1993 et égaler le record de victoire en Copa América (15) de l'Uruguay[30].

Coupe du monde 2022Modifier

Le , il est sélectionné par Lionel Scaloni pour participer à la Coupe du monde 2022[31].

Style de jeuModifier

Ángel Di María est un joueur rapide[32], vif et doté d'une technique largement au-dessus de la moyenne. Ailier gauche de formation, il est également capable d'évoluer en tant que milieu relayeur avec un profil box-to-box (par exemple, lors de la saison 2013-2014 au Real Madrid, sous Carlo Ancelotti). Il est réputé pour ses multiples buts inscrits en lobant le gardien par une simple pichenette qui en fait de lui sa marque de fabrique. Il est revanche très peu habile sur son mauvais pied (le droit), ce qui justifie ses nombreuses tentatives de "rabonas" ou coup du foulard.

Sa qualité de passe le rend également décisif lors des phases offensives. Entre son arrivée en Europe en 2010 et le , il réalise en effet 111 passes décisives. Au sein des cinq meilleurs championnats Européens et sur la même période, seul Lionel Messi le surpasse dans ce domaine.

StatistiquesModifier

En clubModifier

Statistiques d'Ángel Di María au [33]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d.
2005-2006   Rosario Central Primera División 10 0 0 - - - - - - - - - CL 4 0 0 14 0 0
2006-2007 Primera División 25 6 4 - - - - - - - - - - - - - 25 6 4
Sous-total 35 6 4 - - - - - - - - - - 4 0 0 39 6 4
2007-2008   Benfica Lisbonne Primeira Liga 26 0 4 5 0 0 3 0 0 - - - C1+C3 7+4 0+1 1+0 45 1 5
2008-2009 Primeira Liga 24 2 1 1 0 0 5 1 1 - - - C3 5 1 0 35 4 2
2009-2010 Primeira Liga 26 5 11 1 0 0 4 1 1 - - - C3 14 4 6 45 10 18
Sous-total 76 7 16 7 0 0 12 2 2 - - - - 30 6 7 125 15 25
2010-2011   Real Madrid Liga 35 6 15 8 0 6 - - - - - - C1 10 3 3 53 9 24
2011-2012 Liga 23 5 15 - - - - - - 2 0 0 C1 7 2 1 32 7 16
2012-2013 Liga 32 7 7 7 1 1 - - - 2 1 0 C1 11 0 4 52 9 12
2013-2014 Liga 34 4 17 7 4 2 - - - - - - C1 11 3 5 52 11 24
2014-2015 Liga - - - - - - - - - 1 0 0 C1 - - - 1 0 0
Sous-total 124 22 54 22 5 9 - - - 5 1 0 - 39 8 13 190 36 76
2014-2015   Manchester United Premier League 27 3 10 5 1 1 - - - - - - - - - - 32 4 11
2015-2016   Paris Saint-Germain Ligue 1 29 10 18 4 0 2 4 2 2 - - - C1 10 3 2 47 15 24
2016-2017 Ligue 1 29 6 7 3 1 2 3 3 4 1 0 1 C1 7 4 1 43 14 15
2017-2018 Ligue 1 30 11 6 6 7 3 4 2 2 - - - C1 5 1 1 45 21 12
2018-2019 Ligue 1 30 12 11 4 3 1 2 0 1 1 2 0 C1 8 2 3 45 19 16
2019-2020 Ligue 1 26 8 14 2 0 0 3 1 2 1 1 0 C1 9 3 6 41 13 22
2020-2021 Ligue 1 27 4 9 5 0 2 - - - 1 0 0 C1 10 1 4 43 5 15
2021-2022 Ligue 1 26 5 7 - - - - - - - - - C1 5 0 1 31 5 8
Sous-total 197 56 72 24 11 10 16 8 11 4 3 1 - 54 14 18 295 92 112
2022-2023   Juventus FC Serie A 7 1 1 - - - - - - - - - C1 3 0 3 10 1 4
Total sur la carrière 466 95 157 58 17 20 28 10 13 9 4 1 - 130 28 41 691 154 232

En sélection nationaleModifier

Statistiques d'Ángel Di María au
Saison Sélection Phases finales Éliminatoires Matchs amicaux Total
Compétition M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2008-2009   Argentine - - - - 3 0 0 - - - 3 0 0
2009-2010 Coupe du monde 2010 5 0 0 2 0 0 3 1 0 10 1 0
2010-2011 Copa América 2011 3 1 0 - - - 7 2 0 10 3 0
2011-2012 - - - - 3 1 3 3 1 1 6 2 4
2012-2013 - - - - 7 1 4 3 1 2 10 2 6
2013-2014 Coupe du monde 2014 5 1 0 2 1 0 6 0 1 13 2 1
2014-2015 Copa América 2015 6 2 2 - - - 8 3 4 14 5 6
2015-2016 Copa América Centenario 3 1 2 6 1 0 1 0 0 10 2 2
2016-2017 - - - - 8 1 1 2 1 1 10 2 2
2017-2018 Coupe du monde 2018 3 1 0 4 0 1 4 0 0 11 1 1
2018-2019 Copa América 2019 5 0 0 - - - 0 0 0 5 0 0
2019-2020 - - - - - - - 0 0 0 0 0 0
2020-2021 Copa América 2021 6 1 1 3 0 0 - - - 9 1 1
2021-2022 Finalissima 2022 1 1 0 10 3 1 - - - 11 4 1
2022-2023 Coupe du monde 2022 3 0 1 - - - 1 2 0 4 2 1
Total sur la carrière 40 8 6 48 8 10 38 11 9 126 27 25

Buts internationauxModifier

PalmarèsModifier

En sélection nationaleModifier

Avec l'Albiceleste, Ángel Di María est finaliste de la Coupe du monde 2014. Il a gagné la Copa América en 2021, après avoir été deux fois finaliste en 2015 et en 2016, deux titres perdus face au Chili. Plus jeune, il remporte la Coupe du monde des moins de 20 ans en 2007 avec l'équipe d'Argentine de cette même catégorie d'âge avant de gagner un an plus tard la médaille d'or aux Jeux olympiques de Pékin avec la sélection d'Argentine olympique.

Palmarès en sélection nationale d'Ángel Di María
  Équipe d'Argentine (2)   Argentine olympique (1)   Argentine -20 ans (1)

En clubModifier

Ángel Di María est passé par cinq clubs professionnels au cours de sa carrière et évolue actuellement à la Juventus de Turin:

Palmarès en club d'Ángel Di María (26 titres)
  Benfica Lisbonne (3)   Real Madrid CF (5)   Paris Saint-Germain FC (18)

DistinctionsModifier

Distinctions personnellesModifier

Records et faits notablesModifier

Vie privéeModifier

Ángel Di María rencontre sa compagne Jorgelina Cardoso en 2008, puis se marie en 2011. Ensemble ils ont deux filles : Mia née le et Pia née le . Il est d'origine italienne et possède cette nationalité[38].

Le , alors que le Paris Saint-Germain affronte le FC Nantes au Parc des Princes, Di María se voit être sorti du terrain dans l'incompréhension. Il est alerté par la suite que son domicile a été victime d'un cambriolage alors que sa famille était présente et se trouve sous le choc. L'argentin est d'autant plus touché que c'est la seconde fois que cela lui arrive, après un premier traumatisme en 2015 lors de son passage à Manchester[39]. En octobre 2021, son nom est cité dans les Pandora Papers[40].

RéférencesModifier

  1. « 2022 FIFA World Cup Qatar: List Of Players: Argentina » [archive du ], sur fdp.fifa.org (consulté le ), p. 1
  2. « Di Maria Angel - Fiche Joueur - Equipe Pro - PSG.fr », sur www.psg.fr (consulté le ).
  3. Angel Di Maria à Manchester United, c'est signé ! sur L'Équipe, 26 août 2014
  4. Le Monde.fr, « Football : Angel Di Maria signe pour quatre ans au PSG » sur Le Monde, 6 août 2015.
  5. « Match Malmö FF - PSG - 5e journée Ligue des champions UEFA. Saison 2015/2016 », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le ).
  6. a et b « Di Maria, élu meilleur buteur, début 2016 », L'Équipe,‎ (lire en ligne).
  7. a b et c Rémi Dupré, « Manchester City-PSG : l’exploit passera par Angel Di Maria », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le ).
  8. « PSG - Caen (6-0) : Ça ne le consolera pas, mais Paris s'est quand même bien amusé », sur Eurosport, (consulté le ).
  9. « Le PSG bat Lille et s'offre déjà le doublé », sur L'Equipe.fr (consulté le ).
  10. Blessé, Angel Di Maria est remplacé par Hatem Ben Arfa
  11. Di Maria veut finir sa carrière européenne au PSG.
  12. Angel Di Maria a prolongé pour deux saisons avec le PSG.
  13. Angel Di Maria prolonge jusqu'en 2021(officiel).
  14. Di María, cœur de lynx, sofoot.com, 1er novembre 2018, par Mathieu Faure
  15. « Neymar de nouveau blessé au pied droit : ce que disent les médecins », sur RTL.fr (consulté le ).
  16. « Foot PSG - PSG : Cavani blessé, Tuchel lâche les premières infos ! - Foot 01 », sur www.foot01.com (consulté le ).
  17. « PSG : Di Maria blessé à son tour », sur www.lfp.fr (consulté le ).
  18. « Au PSG, maintenant même les « 4 fantastiques » défendent », sur lemonde.fr
  19. « PSG : Angel Di Maria devient le meilleur passeur de l'histoire du club ! », sur https://madeinfoot.ouest-france.fr/,
  20. « VIDEO : les larmes de Di Maria », sur news.maxifoot.fr,
  21. « PSG-Metz : De la prolongation de Mbappé aux adieux de Di Maria, le Parc a vécu une soirée historique », sur www.20minutes.fr,
  22. « Top 1000 : les meilleurs joueurs du championnat de France (90-81). #85 : Ángel Di María », sur sofoot.com, So Foot, (consulté le ).
  23. (en) « OFFICIAL : ANGEL DI MARIA SIGNS FOR JUVENTUS », sur juventus.com,
  24. « Angel Di Maria - Biographie », sur www.score.fr
  25. « Di María le chouchou de Maradona », sur sofoot.com,
  26. « BeSoccer - Argentine Canada AMICAUX INTERNATIONAUX », sur fr.besoccer.com,
  27. « Amical - Di Maria offre la victoire à l'Argentine », sur www.goal.com,
  28. « Angel Di Maria en lice pour le plus beau but de la Coupe du Monde », sur www.parisfans.fr,
  29. « La superbe passe décisive d'Angel Di Maria pour Papu Gomez, cette nuit, qui permet à l'Argentine de battre le Paraguay », sur tribuna.com,
  30. « Copa America : l’incroyable lob d’Angel Di Maria, le héros de l’Argentine », sur www.leparisien.fr,
  31. « L'Argentine avec Messi, Di Maria et Dybala à la Coupe du monde », L'équipe,‎ (lire en ligne, consulté le )
  32. (en) « Angel Di Maria - 40m speed test (with and without a ball) », sur SpeedEndurance.com, (consulté le ).
  33. « Fiche de Ángel Di María », sur footballdatabase.eu
  34. Pour les Argentins, le meilleur n'est pas Messi, c'est Di Maria !.
  35. « Champions League 2019/2020 » Assists », sur https://www.worldfootball.net/,
  36. « Di Maria élu joueur étranger de l'année par France Football », sur https://www.culturepsg.com/,
  37. « PSG : Angel Di Maria meilleur passeur de l'histoire du club », sur https://www.footmercato.net/,
  38. « DI MARIA, LE JOUEUR QUI MANQUAIT AU PSG », sur sport24.lefigaro.fr (consulté le )
  39. « PSG : Angel Di Maria victime d'un violent cambriolage chez lui pendant qu'il affrontait Nantes », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le )
  40. « Football – Guardiola, Ancelotti et Di Maria éclaboussés par les Pandora Papers », Le Matin,‎ (ISSN 1018-3736, lire en ligne, consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :