Marche de Carniole

page de liste de Wikimedia
Marche de Carniole
Markgrafschaft Krain (de)
Kranjska krajina (sl)

1040–1364

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
La marche de Carniole (en rouge) vers l'an 1250.
Informations générales
Statut Margraviat
- État du Banner of the Holy Roman Emperor with haloes (1400-1806).svg Saint-Empire romain germanique
Histoire et événements
1040 Margraviat crée
1335 Maison de Habsbourg obtient la souveraineté
1364 Élévation en duché

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La marche de Carniole (en slovène : Kranjska krajina) ou margraviat de Carniole (en allemand : Markgrafschaft Krain) était une marche dans le sud-est du Saint-Empire romain. Soumis au pouvoir des ducs de Carinthie au début, un margraviat autonome en Carniole fut etabli en 1040. Il a existé jusqu'à son élévation en duché sous le règne des Habsbourg en 1364.

HistoireModifier

Sous le règne des Carolingines, la Carniole (en slovène : Kranjska ; en allemand : Krain) fut raccordée à la vaste marche de Frioul à l'ouest, l'ancien duché de Frioul au sein du royaume lombard conquis par les forces de Charlemagne vers l'année 774. Après la destitution du margrave Baldéric de Frioul par l'empereur Louis le Pieux en 828, sa marche fut divisée en plusieurs comtés ; alors que le territoire à l'ouest passa au royaume d'Italie, la région de Carniole, conjointement avec l'ancienne principauté de Carantanie au nord, tombe sous l'influence du duché de Bavière faisant partie de la Francie orientale après la conclusion du traité de Verdun en 843. La Carniole devint une marche avec son propre margrave qui résidait dans le château de Kranj (Krainburg) en Haute-Carniole, sujette d'abord aux souverains de Bavière, puis, après 976, du duché de Carinthie nouvellement crée.

 
Le château Kieselstein, résidence des margraves à Kranj.

Vers l'an 1040, la marche est devenue un État immédiat du Saint-Empire, gouverné par la dynastie thuringienne des comtes de Weimar. Le premier souverain, Poppo Ier († v. 1044), margrave d'Istrie depuis 1012, est nommé dans un document de l'an 1040. Son fils, Ulrich Ier, apparaît comme margrave dans les souces depuis l'an 1050 environ. Les comtes de Weimar, partisans de la dynastie franconienne, ont pu augmenter leurs domaines. La dissociation de la Carinthie s'est accompagnée d'une approche vers la marche windique et les territoires sur la rivière Savinja à l'est.

Pendant la querelle des Investitures en 1077, le roi Henri IV confie la Carniole à son confident Sieghardt de Beilstein, patriarche d'Aquilée qui cependant meurt peu après. Le Patriarcat, une principauté ecclésiastique au centre du Frioul, reste nominalement le suzerain de la marche jusqu'en 1282, à l'exception de la période 1202-1214 où le duc Louis Ier de Bavière possède le fief. En fait, toutefois, après l'extinction de la lignée des Weimar en 1112 plusieurs dynasties luttaient les uns contre les autres pour être régent à Kranj, notamment la maison de Sponheim et les comtes d'Andechs. À la mort du comte Othon VIII d'Andechs, duc de Méranie, en 1248, son beau-frère Ulrich III de Sponheim, fils du duc Bernard de Carinthie, prend possession de la marche.

En 1269, après la mort d'Ulrich III, le roi Ottokar II de Bohême occupa le pays. Ottokar, déjà seigneur d'Autriche et de Styrie occupe et unifie la marche de Carniole, la marche windique et la vallée de la Savinja. Il en fait la marche de son vaste royaume qui s'étend de la mer Baltique à l'Adriatique. En 1276, ses fiefs sont recouvrés par Rodolphe de Habsbourg, roi des Romains, qui remporta la victoire contre Ottokar à la bataille de Marchfeld le . Attribué à ses alliés de la maison de Goritz, aussi ducs de Carinthie, le fief, enfin, fut confisqué par les Habsbourg en 1335 et élevé en duché par Rodolphe IV le Fondateur en 1364.

Liste des margraves de CarnioleModifier

Comtes de Weimar-OrlamündeModifier

Maison de SponheimModifier

Comtes d'Andechs-DiessenModifier

Maison de SponheimModifier

Lorsqu'Ulrich III meurt en 1269, il léguait le fief au roi Ottokar II de Bohême qui régna sur la Carniole jusqu'aux revendications territoriales de Rodolphe Ier de Habsbourg, élu roi des Romains en 1273. En 1286, Rodolphe accorda le fief à son partisan le comte Meinhard de Goritz.

Comtes de GoritzModifier

Maison de HabsbourgModifier

En 1364, Rodolphe IV prend le titre de « duc de Carniole ».

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier