Ouvrir le menu principal
Ulrich III de Carinthie
Oldrich3Sponheim.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activité
Famille
Maison de Sponheim (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Judith de Bohème (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Agnès de Méranie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ulrich III de Carinthie (né vers 1220 et mort à Cividale del Friuli le 27 octobre/27 décembre 1269), issu de la maison de Sponheim, fut duc de Carinthie de 1257 à sa mort.

BiographieModifier

Ulrich est le fils ainé du duc Bernard de Carinthie et de Judith (Jutta), une fille du roi Ottokar Ier de Bohême. Avant la conclusion de son mariage en 1248, il séjour en Moravie auprès de son cousin le roi Venceslas Ier de Bohême qui lui inféode la ville de Lundenburg (Břeclav). Il épouse alors Agnès d'Andechs (†1263), la fille du duc Othon Ier de Méranie et la veuve du duc Frédéric II d'Autriche, afin de renforcer ses « droits héréditaires » sur la marche de Carniole.

 
La chartreuse de Bistra.

En 1256 il succède à son père comme duc de Carinthie. Il promeut le développement des villes et fonde la chartreuse de Bistra (Freudenthal) près de Vrhnika en Carniole-Intérieure et pour les Chanoines réguliers de saint Augustin le monastère à Völkermarkt en Carinthie. En 1263 il contracte une nouvelle union avec une autre héritière destinée à conforter ses prétentions sur le duché d'Autriche avec Agnès de Bade, la fille de Gertrude d'Autriche et de Hermann VI de Bade-Bade.

Sans héritier survivants de ses deux mariages, Ulrich accorde le à Poděbrady l'expectative de sa succession à son petit-cousin le roi Ottokar II de Bohême. Après sa mort ce dernier n'a aucune peine à s'imposer contre Philippe de Sponheim, le frère cadet d'Ulrich III, ancien archevêque de Salzbourg (1247-1256) devenu patriarche d'Aquilée. La disparition d'Ulrich III marque la fin effective de la domintation de la maison de Sponheim sur la Carinthie.

SourceModifier