Ouvrir le menu principal

Margrave

titre de noblesse donné aux chefs militaires des marches

Margrave (de l'allemand Markgraf, qui se traduit littéralement par « comte de la marche ») était un titre de noblesse donné aux chefs militaires des marches (ou mark), dans l'empire carolingien, puis à certains princes du Saint-Empire romain germanique.

Le titre équivalent en français est marquis. Le margraviat est la juridiction sur laquelle il a autorité.

Le féminin margravine désigne l'épouse d'un margrave. Cela dit, une femme pouvait être margrave, telle la princesse Yde, margrave consort d'Autriche à son départ pour la croisade.

Sommaire

HistoriqueModifier

Dans la fictionModifier

Parmi les œuvres de fiction, on trouve dans l'ouvrage de Jean Raspail « Sept cavaliers quittèrent la ville au crépuscule par la porte de l'Ouest qui n'était plus gardée » un margrave héréditaire, Son Altesse Sérénissime Welf III.

Dans Les Livres de Corum, la troisième saga de Michael Moorcock, Corum Jhaelen Irsei et la margravine Rhalina de Moirel — qui contrôle le margraviat depuis la mort en mer de son mari, le margrave de Moirel — tombent éperdument amoureux bien qu'ils ne soient pas de la même race (Rhalina est une mabden (humaine), et Corum est le dernier des Vadhaghs, une race ancienne et réduite à néant par le duc Arioch, Chevalier des Epées et Seigneur des sept Ténèbres).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier