Maison von und zu Fürstenberg

famille princière allemande
Blason

La Maison von und zu Fürstenberg est une vieille famille princière de noblesse allemande, originaire de la Souabe, descendante de la Maison von Urach.

Les membres de la Maison von und zu FürstenbergModifier


Chefs de la maisonModifier

  • Son Altesse Sérénissime le prince héréditaire Charles-Egon III de Fürstenberg a épousé Son Altesse Sérénissime la princesse Élisabeth Reuss-Greiz, avec qui il a eu :
  • Son Altesse Sérénissime le prince héréditaire Maximilien-Egon II de Fürstenberg, qui a épousé Son Altesse Sérénissime la princesse Irma de Schönborn-Buchheim, avec qui il a eu :
    • Son Altesse Sérénissime le prince héréditaire Charles-Egon V de Fürstenberg a épousé Son Altesse Sérénissime la princesse Françoise de Nostitz-Rieneck (sans enfants) ; lui succède son neveu
  • Son Altesse Sérénissime le prince héréditaire Joachim-Egon de Fürstenberg, qui a épousé Son Altesse Sérénissime la princesse Paula de Königsegg-Aulendorf, avec qui il a eu :
    • Son Altesse Sérénissime le prince Heinrich (1950), qui a épousé Son Altesse Sérénissime la princesse Maximilienne de Windisch-Graetz, d’où, entre autres :
    • Son Altesse Sérénissime le prince héréditaire Christian (1977), marié avec Jeannette Griesel. Ils sont les parents de deux fils et de deux filles : Tassilo (2013), Maria Cecilia (2015), Tristan (2018) et Leontine (2020)[4]

Autres membres de la maisonModifier

  • Son Altesse Sérénissime le prince Egon von und zu Fürstenberg a épousé en 1969 (divorcé trois ans plus tard) la Belge Diane Halfin, plus connue sous le nom professionnel de Diane von Fürstenberg, avec qui il aura deux enfants :
    • Son Altesse Sérénissime le prince Alexander von und zu Fürstenberg (1970), marié à Alexandra Miller (divorcés), fille du businessman Robert Warren Miller et sœur de la princesse héréditaire de Grèce, Marie-Chantal Miller, d'où Talita (1999) et Tassilo (2001). Remarié à Alison Kay Parker, d'où Leon (2012) et Vito (2020)[5]
    • Son Altesse Sérénissime la princesse Tatiana von und zu Fürstenberg (1971), mariée à Russell Steinberg

La branche de Heiligenberg-WerdenbergModifier

La branche de Heiligenberg-Werdenberg est issue du comte Joachim (1538-1598), dernier fils de Frédéric II (ou III) (voir la généalogie et Heiligenberg). Joachim fut père de Frédéric IV (1563-1617), père lui-même d'Egon VIII (1588-1635). Egon VIII eut onze enfants d'Anna-Maria fille de Johann-Georg de Hohenzollern-Hechingen, dont les deux princes-évêques de Strasbourg François-Egon (1626-1682) et Guillaume-Egon (1629-1704 ; alias le cardinal de Fürstenberg) ; Anna-Maria de Fürstenberg (1634-1705 ; épouse de Ferdinand-Karl de Löwenstein-Wertheim-Rochefort, d'où Maria-Wilhelmina de Löwenstein, deuxième femme de Philippe de Courcillon-Dangeau, mère de Philippe-Egon et grand-mère de Marie-Sophie de Courcillon) ; et Herman-Egon de Fürstenberg (1627-1674), Prince de Fürstenberg-Heiligenberg en 1664, père d'Anton-Egon de Fürstenberg-Heiligenberg (1656-1716 ; parmi ses enfants, Philippine-Louise (1690-1706) épouse le maréchal Louis de Gand-Vilain d'Isenghien en 1700, et Marie-Louise-Mauritia de Fürstenberg (1688-1749) épouse en 1708 Marie-Jean-Baptiste Colbert de Seignelay comte de Tancarville et de Gournay (1683-1712), fils de Jean-Baptiste Colbert de Seignelay et petit-fils du grand Colbert).

Titres de La Maison von und zu FürstenbergModifier

  • Comte von Fürstenberg (1250)
  • Landgrave in der Baar (1283)
  • Comte von Heiligenberg (1554)
  • Landgrave von Stühlingen (1635)
  • Prince du Saint-Empire (1664 (branche Heiligenberg), 1716 (branche Moesskirch), 1744 (branche Stühlingen)
  • Prédicat d'altesse sérénissime (en allemand : Durchlaucht) par la Diète germanique (1825)[réf. nécessaire]

Armorial de La Maison von und zu FürstenbergModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Médiéval Généalogie
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r et s L'Art de vérifier les dates des faits historiques
  3. a b et c Le blason des armoiries de tous les chevaliers de l'ordre de la Toison d'Or depuis la première institution jusques à présent
  4. Nicolas Fontaine, « Christian de Fürstenberg est papa pour la quatrième fois », sur Histoires Royales, (consulté le 5 juillet 2020)
  5. Nicolas Fontaine, « Les Fürstenberg accueillent le petit prince Vito : « Tu as atterri dans une famille aimante » », sur Histoires Royales, (consulté le 5 juillet 2020)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Jean-Baptiste Maurice, Le blason des armoiries de tous les chevaliers de l'ordre de la Toison d'Or depuis la première institution jusques à présent, (lire en ligne), p. 134 et 223
  • Nicolas Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates des faits historiques, des chartes, des chroniques et autres anciens monuments, depuis la naissance de Notre-Seigneur, par le moyen d'une table chronologique, (lire en ligne), p. 71 à 74

Articles connexesModifier

Liens externesModifier